L’identité réelle de l’être humain

L’être humain est souvent insatisfait. Il demande toujours plus à l’univers ou bien il l’accuse de sa condition. A l’inverse, lorsqu’il obtient ce qu’il souhaite, sa joie ne dure pas car elle est basée sur un attachement.

Comprenons que la vie ne peut nous donner la plénitude par un apport extérieur à soi. Par contre, créer sa condition à partir du Cœur, place l’être dans la justesse de la vibration émise. Là, dans l’antre intérieur, il n’est nul besoin d’un bonbon pour adoucir l’existence. La foi agit car nous sommes positionnés dans notre réelle identité créatrice et l’utilisons, non pas par attachement mais simplement parce que nous sommes la Vie.

La conscience agit et sa puissance crée. L’élan donné n’est pas séparé de soi. La foi est cela. Elle réalise par l’état de conscience, par l’identité réelle qui nous est propre. Et toute l’énergie déployée par nos efforts à errer et à rechercher un moyen d’exister, ne peut nous apporter la reconnaissance intérieure de Qui Nous Sommes réellement.

Mirena
Source : www.audeladesmots.org

 

La Pensée du Jour de Mooji

« Si vous pensez que c’est plus « spirituel » de devenir végétarien, acheter des aliments bio, pratiquer le yoga et méditer, mais ensuite vous vous retrouvez à juger ceux qui ne font pas toutes ces choses, vous êtes tombés dans un piège de l’ego.

Si vous pensez que c’est plus « spirituel » aller à vélo ou avec les transports publics au travail, mais ensuite vous vous trouvez à juger ceux qui vont dans la voiture, vous êtes tombés dans un piège de l’ego.

Si vous pensez que c’est plus « spirituel » d’arrêter de regarder la télé parce qu’elle annule le cerveau, mais ensuite tu te retrouves à juger ceux qui la regardent encore, vous êtes tombés dans un piège de l’ego.

Si vous pensez que c’est plus « spirituel » d’éviter de lire des journaux et des magazines de potins, mais ensuite vous vous trouvez à juger ceux qui les lisent, vous êtes tombé dans un piège de l’ego.

Si vous pensez que c’est plus « spirituel » d’écouter de la musique classique ou les sons de la nature, mais ensuite vous vous trouvez à juger ceux qui écoute la musique commerciale, vous êtes tombés dans un piège de l’ego.

Il faut toujours faire attention au sentiment de la « supériorité », il est en effet l’indice le plus important que nous ayons pour comprendre que nous sommes dans un piège de l’ego.

L’ego se cache habilement dans des pensées nobles comme celui de commencer un régime végétarien ou d’utiliser le vélo pour ensuite se transformer en sentiment de supériorité vis-à-vis de ceux qui ne suivent pas le même chemin « spirituel ». »

Faire le choix d’être libre

 

L’instant présent se rapproche de vous. Il sera définitivement en vous quand vous aurez acquis la puissance de l’âme et laissé derrière vous celle du mental. L’éphémère est l’acquis humain, celui de votre mental, de sa négativité, de vos luttes, de vos souffrances. Bien souvent, vous êtes mené par lui. Trop souvent, vous lui répondez et le laissez envahir votre être. Cet état éphémère vous a conduit lors de vos incarnations de 3° dimension. Aujourd’hui, tout cela est bien terminé. Aujourd’hui, l’ouverture de la liberté de l’être est enfin là. Vous pouvez la saisir si vous la désirez ; la liberté du corps, la liberté de l’esprit, la liberté d’être, la liberté de votre évolution, la liberté de vos choix, la liberté de vos envies, la liberté de l’amour. Est-ce que la liberté vous tente ? Avez-vous envie d’être vous-même, pleinement ? Avez-vous envie d’entrer dans cette nouvelle ère pour parcourir la liberté, la vraie liberté ?

Vous pensez être libre, n’est-ce pas ? Mais, comment pouvez-vous l’être en vous laissant conduire par le mental négatif ? La vraie liberté est la forme de l’Être. Elle est la Vie. Elle ouvre en grand le chemin de la lumière. Quoique vous fassiez, vous êtes libre. Quoique vous pensiez, vous êtes libre. Cette liberté-là est la réalité de la nouvelle conscience qui doit vous conduire, en accord avec l’âme, et non avec la densité de la dualité. Les souffrances vous liaient au mental. La réactivité était de mise. La dureté également. L’amour, quant à lui, était souvent absent. Désirez-vous que cesse cette lutte avec vous-même ainsi qu’avec les autres ? Voulez-vous vivre et expérimenter ce que vous désirez,  en accord avec votre âme ? Voulez-vous parcourir votre chemin en accord avec vous-même, en accord avec qui vous êtes, et non en subissant la direction que l’on vous indique ?

Votre société et la fermeture du cœur vous ont retenu dans l’oubli de l’âme. Ainsi vous ne savez pas ce que représente réellement la liberté de penser, la liberté de parler, la liberté d’agir, la liberté d’être qui vous avez envie d’être. Sans le pouvoir qui vous mène, vous pouvez être libre, et ne plus être soumis au pouvoir mondial, au pouvoir des autres, au pouvoir du mental négatif.

L’ouverture qui se fait actuellement sur la liberté représente une entrée dans la Vérité et dans sa connaissance. En étant libre, vous agissez pour le meilleur en fonction de qui vous êtes. Vous avez le choix d’être et d’expérimenter ce que vous désirez sans aucune influence.

Être libre c’est être beau, c’est être harmonieux. C’est également vivre la paix au plus profond de soi. La lumière brille pour toutes et tous. L’ouverture doit se faire sur cet avenir merveilleux qui vous tend la main.

La Clé de Vie de Maître St-Germain
Transmis par Mirena
Source: www.audeladesmots.org

 

 

École de Niuma

L’association Aide et Humanité a le souhait d’aider les enfants en difficulté et s’engage à poursuivre son aide à l’école de Niuma (Niuma school), située en Inde à la frontière du Tibet, à  4 180 m d’altitude et en partie oubliée car très isolée.

Les conditions de vie pour les 68 enfants hébergés dans cette école, en particulier des enfants de nomades dont l’âge varie de 3 à 9 ans, sont extrêmes, les températures pouvant descendre jusqu’à – 30° l’hiver, avec des pointes allant à – 40 °.

Ces enfants de tibétains exilés, reçoivent une éducation en tibétain et en anglais. Ils sont également nourris et logés au sein de l’école. Il s’agit pour eux d’une opportunité qui leur permettra d’avoir un travail plus tard. Les plus chanceux bénéficient d’un parrain ou d’une marraine. Après deux ans passés dans l’école, ceux qui n’en ont pas, sont renvoyés dans leur famille, par faute de moyens.

Cette année, nous y avons conduit un groupe de 10 personnes désireuses de connaitre la vie spirituelle du Ladakh et 4 d’entre elles ont souhaité parrainer chacune un enfant. Nous les avons mises en lien avec l’Aide à l’Enfance Tibétaine à Paris qui s’occupe des parrainages.

Ces enfants assistent aux cours assis sur le sol et n’ont pas de chaises. Nous avons donc pris la décision de financer, grâce aux dons reçus, le changement des moquettes usagées dans les salles de classe et le réfectoire, avec une sous couche isolante, le chauffage étant inexistant.

Avant travaux :

 Pendant travaux :

Après travaux :

 

NOS PROCHAINS PROJETS :

Notre premier projet est de fournir, chaque année, des chaussures fermées et des chaussettes en laine à ces enfants qui n’en possèdent pas pour l’hiver. Ils portent des chaussures trouées en plastique, style « crocs », avec de simples socquettes.
Un budget de 800 € est nécessaire pour cela.

Nous nous sommes également engagés à aider cette école en finançant la rénovation de la cuisine très vétuste et rudimentaire.
Un budget de 3 000 € est nécessaire pour sa réfection, d’après une première estimation. Nous attendons les devis.

Nous espérons que cet appel sera entendu par de nombreuses personnes. Tout don, quel qu’en soit son montant, est précieux pour tous ces enfants.

Un grand merci d’avance !

Si vous souhaitez aider ces enfants, vous pouvez faire un don à l’association en cliquant sur le bouton ci-dessous :

Mirena et Saadgi

Contact de l’association:
Le Président : Saadgi tel : 06 89 52 09 18
aideethumanite@gmail.com