Le pardon, source de libération

le pardonLe pardon est une source de libération très puissante. Nous ne savons pas toujours le pratiquer, ou bien nous n’avons pas forcément conscience du manque de pardon qui est inscrit en nous.

Apprendre à pardonner aux êtres qui nous entourent, aux êtres qui nous ont blessés, mais également à nous-même, nous permet d’entrer dans une autre conscience, sur une fréquence belle et lumineuse qui permet de grandes libérations.

Pardonner, c’est avant tout aimer. C’est aussi comprendre qui nous sommes et qui sont les autres. C’est accepter les expériences qui nous ont fait grandir. Enfin, c’est avancer dans l’amour et s’élever.

Tant que le pardon ne sera pas accordé, il restera une part d’ombre en soi. Une part d’ombre qui peut être très lourde à porter et qui empêche la délivrance des souffrances qui sont bien ancrées. En comprenant cela, nous nous permettons d’entrer dans une libération du corps et de l’esprit. Une libération de nos blessures par l’amour.

Prenez donc un moment pour vous centrer et accueillir sans jugement ce qui vous a blessé, ce qui a blessé l’autre. Axez-vous sur une belle vibration d’amour en ouvrant votre cœur à la vie. Pratiquez le pardon en visualisant les êtres qui vous ont blessé. Faites-le pour vous-même également. Pratiquez-le pour la tristesse qui est en vous, pour la souffrance qui vous emporte, pour vos états négatifs, pour vos actes passés. Le pardon ne doit pas être formulé uniquement envers les autres. Vous devez apprendre à vous pardonner également. Car en vous, il demeure parfois un tumulte impétueux qui vous éloigne de l’amour. Les empreintes négatives sont votre reflet, et l’ego vous renvoie continuellement leurs images de souffrance, en vous maintenant dans la non-acceptation, dans la peur de l’autre, dans le non-dit, dans l’illusion et le non-amour.

Accordez-vous le pardon pour vous libérer  de vos souffrances et de vos mémoires. Aucune trace d’ombre ne peut vous retenir maintenant car vous savez que tout peut-être purifié par l’amour que vous vous accordez. Ainsi la vie peut apparaitre dans toute sa splendeur. La splendeur de l’âme qui rayonne en vous, libérée de vos souffrances par le pardon et l’amour.

Soyez certains que la lumière vous inondera en pardonnant à chacun et à vous-même également. Vous vous projetterez ainsi vers de belles découvertes intérieures car rien ne vous ôtera le moyen de les découvrir. Le voile de l’illusion et de l’ego, ne mettra plus aucune limite entre vous et Vous.

Mirena, le 5 Décembre 2013.
Vous pouvez partager ce texte à condition de le faire dans son intégralité, y compris ces deux phrases, et en faisant référence au site : www.audeladesmots.org.

3 réflexions sur « Le pardon, source de libération »

  1. Merci Mirena pour ce commentaire sur le pardon. Pour moi il arrive au bon moment. Il est vrai que bien souvent nous pensons à pardonnez aux autres et prenons ceci comme prétexte pour dire que nous sommes bons et généreux. Mais nous sommes toujours dans l’attente, dans le besoin, une sorte de reconnaissance de notre existance ou de reconnaissance toute simple, juste pour avoir l’impression d’être réel, c’est une sorte d’avidité sur le soi. C’est vrais que le pardon doit être bien plus fort que cela et surtout sans attente sans arrière pensée particulière. Comme le dit la prière de Saint François à certain moment de celle-ci,  » la ou est l’offense que je met le pardon » et plus loin  » Car c’est en s’oubliant que l’on se retrouve et c’est en pardonnant qu’ont est pardonné » ces paroles ont un vrais sens de la non appropriation du Soi. Merci amitiés fraternelles, puisses tu toujours éclairer notre chemin, Hervé

  2. Bonjour Mirena et Alain,
    Merci pour ce magnifique texte, ainsi que pour ce message qui démontre bien que nous sommes que des humains sur le grand chemin et qu’un pas aussi petit qu’il puisse être est toujours un pas en avant dans notre évolution, dans l’éveil.
    Le chemin du pardon est à mon avis le plus difficile à réaliser, c’est se mettre à nu devant ses propres blessures, ne pas les cacher et voir jusqu’au plus profond d’elles.
    Accepter qu’elles sont là, qu’elles nous font mal et qu’on doit les guérir, SE guérir, SE respecter afin de ne plus recommencer les processus négatifs qui nous font mal, qui nous oppressent et qui nous blessent.
    Dire stop à notre mal être, s’accepter, se pardonner et repartir avec une nouvelle peau, neuve et lumineuse, douce et belle, notre Âme qui se révèle c’est une part du chemin qui est primordiale.
    Je vous embrasse.
    Natacha

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code