Le monde n’est qu’un lieu où la Vie s’aventure

L’intellect voudrait que la vie ne soit qu’une énigme, alors qu’elle est un mystère.
Demandez à la vie à quoi elle sert, elle ne vous répondra pas.
Elle ignore tout de nos philosophies, elle ne sait pas ce que signifie le mot « néant ». Comment pourrait-elle comprendre ?
La vie vit pour vivre. Elle n’est qu’une force qui va, gratuite, sans questions et sans cesse donnée. Libre à vous de l’épouser, de la voir comme elle est, de l’aimer simplement pour le bonheur d’aimer.
Et si vous ne voulez pas d’elle, que lui importe, elle passera sans vous !
Je connais des gens qui prennent la vie en horreur sous l’étrange prétexte que le monde leur déplaît – comme si le monde et la vie étaient sortis jumeaux du même ventre !
Le monde n’est que le lieu où la vie s’aventure.
Il est rarement accueillant. Il est même parfois abominable.
Mais la vie !
L’enfant qui apprend à marcher, c’est elle qui le tient debout.
La femme qui apprend les gestes de l’amour, c’est elle qui l’inspire.
Et le vieillard qui flaire devant lui les brumes de l’inconnaissable, affamé d’apprendre encore, c’est elle qui tient ses yeux ouverts.
Elle est dans la force de nos muscles, dans nos élans du cœur, nos poussées de sève, notre désir d’être et de créer sans souci de l’impossible.
« Impossible est impossible ! » voilà ce que dit la vie.

HENRI GOUGAUD

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code