L’envol

L'envol .*

La lumière nous enveloppe de beauté et de douceur dès que nous
posons notre regard dans la profondeur de notre Cœur.
Ainsi nos ailes se déploient pour un envol
vers la Liberté, l’Amour et la Vérité…

Savoir simplement être et aimer, savoir rire et chanter,
nous épanouir
librement dans le sacrement espéré,
sans lien ni retour vers le passé…

Se laisser porter par le pur bonheur intérieur…
Ne plus lutter, ne plus rechercher…
pour simplement Être.

Mirena
Site www.audeladesmots.org

*

La liberté d’aimer

La liberté d'aimer

*

Au lendemain des évènements qui ont marqué la France, je m’envolais pour le Maroc, pour un voyage de découverte et de repos. Loin de la pression émotionnelle et mentale que beaucoup ont ressentie, la vie a fait que j’étais ailleurs, loin de la violence et des peurs générées par les attentats.

Et c’est là que j’ai compris tout le sens positif d’être centré dans sa propre lumière pour être libre d’agir et d’aimer. Il est tellement humain d’ouvrir son cœur aux souffrances des autres, aux images, aux informations déstabilisantes… Il est tellement humain d’avoir des émotions… Qui ne le serait pas devant de tels actes ! Mais il est important de rester soi-même pour ne pas être sous l’influence des dérives qui pourraient être engendrées par les énergies de peurs, de violence, de racisme, voire plus…

J’ai ainsi compati avec les familles des victimes et je leur ai adressé tout mon amour. J’ai pardonné aussi pour ces actes car c’est par le pardon véritable que nous transmettons la paix. Je suis restée centrée dans ma lumière pour pouvoir transmettre le meilleur de mon cœur.

La matrice humaineLe monde doit voir la forme de l’absolu et non celle de l’identification. Portés par celle-ci les hommes peuvent avancer dans le rayonnement de la paix et de l’espérance. Car toute forme d’identification à une cause peut nous entrainer loin de notre demeure et donc de l’Unité. Nous nous devons de ne pas cautionner certains actes, de ne pas les aimer mais il est nécessaire de ne pas nous identifier à ces causes. Lorsque les masses humaines sont portées par le même sentiment, la même émotion, il y a obligatoirement une puissante répercussion en soi ; c’est le jeu des énergies et nous recevons ce à quoi nous sommes reliés. Dans mon message  » L’impact de nos connexions à la matrice humaine »,  (http://audeladesmots.org/?p=3822)  du 23 novembre dernier, j’ai évoqué notre relation avec les énergies positives et négatives ainsi que le hameçonnage pratiqué par la matrice négative. Et aujourd’hui, nous pouvons comprendre de mieux en mieux son fonctionnement ainsi que ses influences sur l’ensemble de l’humanité. La solution est que si nous désirons rester libres, nous devons veiller à ne pas demeurer sous sa coupe.

La compassion émane d’un cœur libre et aimant ; libre de toute attache négative et donc de toute appartenance, libre de toute peur, de toute violence, de toute haine, de toute provocation. Il est beau de se réunir par le cœur, de donner notre amour pour apaiser et soulager. Mais nous devons veiller à rester totalement centrés dans notre lumière intérieure afin de ne pas agir sous l’influence de la masse et donc celle de la matrice négative. Ainsi nous restons maitres de nous-mêmes, maîtres de nos pensées et de nos actes. C’est seulement à cette image et à ce choix que nous devons adhérer.

La violence engendre la violence. La paix engendre la paix. Veillons à rester nous-mêmes quoi qu’il advienne ! Ceci ne veut pas dire renoncer et baisser les bras, mais au contraire c’est être conscient de la vérité et de ce qui se joue autour de nous. Ainsi nous restons libres d’aimer et transmettons la paix par la compassion de nos cœurs. Nous avons des choix à faire et l’avenir nous apprendra à les faire. La construction du nouveau monde passe par cette ouverture de conscience ainsi que par le détachement de tout ce qui peut nous relier à la matrice humaine et à ses égrégores.

Les hommes du désertJ’ai découvert au Maroc, un peuple d’une grande gentillesse, un peuple majoritairement musulman qui respecte les juifs et les chrétiens, qui aime la France et les français. Leurs cœurs aspirent à la paix ! J’ai découvert également la sagesse des «hommes du désert», leurs sourires bienveillants, leurs yeux lumineux, leurs cœurs aimants ! Et j’ai reçu grâce à eux de belles leçons de vie. J’étais très loin de la France à ce moment-là, loin physiquement par mon éloignement, loin énergétiquement car je baignais dans de magnifiques énergies et j’ai compris que dans ce lieu libre de toute attache et de toute appartenance, j’étais libre d’être moi-même. Je pouvais ainsi agir librement en restant centrée dans la demeure de mon Être.

Nous sommes tous des enfants de la Terre et seule la compassion vraie et libre nous permettra de nous rassembler et d’œuvrer pour un monde fraternel, un monde de paix, juste et vertueux, un monde où chacun sera libre d’aimer !

Mirena, le 18 Janvier 2015.
Vous pouvez partager ce texte à condition de le faire dans son intégralité, y compris ces deux phrases, et en faisant référence au site : www.audeladesmots.org

 *

Aimer c’est laisser libre

La Clé de Vie

La véritable direction de l’amour est la simplicité. Elle relève de l’état d’Être et non de l’état du mental et de son pouvoir. Si vous désirez construire une œuvre d’amour sur votre Terre, vous devez trouver le respect en toute chose. Le respect est l’évidence. Il est aussi la pureté et non la diversion.

Extrait de La Clé de Vie de Saint-Germain,
Eveil des Cœurs Solaires de l’Humanité
paru aux éditions Hélios.
Par Mirena

 


Certaines personnes pensent être dans la vérité et dans la justesse. Elles essaient alors de diriger les autres en leur montrant une voie, une direction qui n’est pas forcément la meilleure pour eux. Car les chemins et les expériences de chacun sont différents. Il en est de même pour l’avancement. Personne ne joue le même rôle. Donc, pourquoi vouloir contrôler la vie des autres et imposer des directions ?

Comment peut-on se situer dans le véritable amour si la simplicité et l’accueil par le cœur sont absents ? Aimer c’est respecter tout ce qui est. Les différences entrevues sont des jugements, les directions imposées sont une prise de pouvoir.

Lorsque l’on aime, on n’essaie pas de convaincre, ni de diriger. On accueille et on laisse l’autre aller là où il désire. La seule vérité demeure dans la profondeur du cœur et seule la lumière peut montrer la voie.

Les mots font souvent l’objet du mental. Les grands discours sont souvent des prises de pouvoir menées par l’ego. Lorsque la raison est détournée par l’ego, il y a alors distorsion de la vérité. L’âme ne peut se révéler, le cœur ne peut s’ouvrir et accueillir.

Seule la simplicité et l’humilité permettent de sortir de ce contrôle pour s’évader de l’enfermement mené par la puissance mentale. Seule l’humilité et la sagesse permettent de comprendre l’autre dans ses choix de vie, sans vouloir le diriger, sans vouloir le contrôler, ni le juger.

Personne n’a raison ni tort. Seule la présence qui émane de l’être est la marque de la Vérité. Elle seule est capable de transmettre le changement par la lumière et l’amour qui émanent d’elle.

Alors, pourquoi compliquer tout ce qui est ? Pourquoi ne pas accepter la beauté plutôt que voir la négativité ? Pourquoi ne pas être et accueillir la vie dans sa simplicité ? Pourquoi ne pas s’unir simplement par le cœur ? Pourquoi ne pas être et demeurer, simplement cela, et laisser aller l’amour et la lumière entre soi et les autres, entre la Terre et le Ciel, sans encombre et en toute liberté… Que le monde serait beau ainsi !

La complexité de l’homme crée des limites et des peurs dont nous ne sommes pas toujours conscients. Il est pourtant temps de les cerner pour ne plus répondre au pouvoir du mental. Il est temps de basculer dans le cœur et d’appliquer la compassion.

Respecter c’est aimer.
Aimer c’est laisser libre.

 

Il y a des gens dont le regard vous améliore …
C’est très rare, mais quand on les rencontre, il ne faut pas les laisser passer …
[Katherine Pancol ] Balinese woman
*
*

Mirena, le  6 Février 2014.
Vous pouvez partager ce texte à condition de le faire dans son intégralité, y compris ces deux phrases, et en faisant référence au site :
www.audeladesmots.org.

 

Le pardon, source de libération

le pardonLe pardon est une source de libération très puissante. Nous ne savons pas toujours le pratiquer, ou bien nous n’avons pas forcément conscience du manque de pardon qui est inscrit en nous.

Apprendre à pardonner aux êtres qui nous entourent, aux êtres qui nous ont blessés, mais également à nous-même, nous permet d’entrer dans une autre conscience, sur une fréquence belle et lumineuse qui permet de grandes libérations.

Pardonner, c’est avant tout aimer. C’est aussi comprendre qui nous sommes et qui sont les autres. C’est accepter les expériences qui nous ont fait grandir. Enfin, c’est avancer dans l’amour et s’élever.

Tant que le pardon ne sera pas accordé, il restera une part d’ombre en soi. Une part d’ombre qui peut être très lourde à porter et qui empêche la délivrance des souffrances qui sont bien ancrées. En comprenant cela, nous nous permettons d’entrer dans une libération du corps et de l’esprit. Une libération de nos blessures par l’amour.

Prenez donc un moment pour vous centrer et accueillir sans jugement ce qui vous a blessé, ce qui a blessé l’autre. Axez-vous sur une belle vibration d’amour en ouvrant votre cœur à la vie. Pratiquez le pardon en visualisant les êtres qui vous ont blessé. Faites-le pour vous-même également. Pratiquez-le pour la tristesse qui est en vous, pour la souffrance qui vous emporte, pour vos états négatifs, pour vos actes passés. Le pardon ne doit pas être formulé uniquement envers les autres. Vous devez apprendre à vous pardonner également. Car en vous, il demeure parfois un tumulte impétueux qui vous éloigne de l’amour. Les empreintes négatives sont votre reflet, et l’ego vous renvoie continuellement leurs images de souffrance, en vous maintenant dans la non-acceptation, dans la peur de l’autre, dans le non-dit, dans l’illusion et le non-amour.

Accordez-vous le pardon pour vous libérer  de vos souffrances et de vos mémoires. Aucune trace d’ombre ne peut vous retenir maintenant car vous savez que tout peut-être purifié par l’amour que vous vous accordez. Ainsi la vie peut apparaitre dans toute sa splendeur. La splendeur de l’âme qui rayonne en vous, libérée de vos souffrances par le pardon et l’amour.

Soyez certains que la lumière vous inondera en pardonnant à chacun et à vous-même également. Vous vous projetterez ainsi vers de belles découvertes intérieures car rien ne vous ôtera le moyen de les découvrir. Le voile de l’illusion et de l’ego, ne mettra plus aucune limite entre vous et Vous.

Mirena, le 5 Décembre 2013.
Vous pouvez partager ce texte à condition de le faire dans son intégralité, y compris ces deux phrases, et en faisant référence au site : www.audeladesmots.org.