Pardonner pour être en paix

Nous devons évoluer dans l’ère nouvelle avec un passage qui soumet bien des états, des schémas et des comportements au grand nettoyage. Nous sommes mis devant des situations pour nous permettre de comprendre ce qui ne va pas dans notre vie et ce qui a besoin d’être épuré pour pouvoir avancer sur notre chemin. Nous ne pouvons plus marcher avec le fardeau que nous avons en nous et notre dos ne peut plus supporter ce poids lourd qui demande à être considéré et réglé. Les énergies ambiantes sont là pour nous rappeler au fur et à mesure de notre avancée, ce qui n’a pas encore été réglé et nous prenons en pleine face ce qui n’est plus en accord avec le nouveau monde.

Nous nous révélons parfois par la force des choses. Nous sommes soumis à faire des choix pour nous libérer de ces entraves, de ces liens sombres qui nous tiennent fermement. Nous devons nous ouvrir à une vue plus simple de la vie, en comprenant que nous sommes des êtres soumis aux expériences de la dualité pour nous révéler dans la lumière. Peu à peu, la conscience se révèle dans la profondeur. Nous entrons dans des compréhensions de plus en plus profondes et évidentes. Nous lâchons ce qui n’est plus en accord avec nous, avec notre profonde révélation d’être libres de toute attache sombre de la dualité.

Mais ce choix n’est pas si facile à réaliser car nous devons lâcher notre mental qui résiste avec force à ce que nous voulons établir en notre vie et en notre corps. Pour cela, nous devons nous rendre à l’évidence que le pardon est celui qui permet de remonter vers la lumière. En effet, lorsque notre mental s’emballe et nous déballe toute sa litanie négative sur les autres, sur la vie, sur ce qui ne va pas, sur le monde… nous devons avoir le réflexe de ne pas le suivre et de pardonner. Pardonner est la prière de l’homme qui conduit ses pas dans la lumière. Elle est le reflet de la Vie, la pleine floraison de l’âme. Sans pardon, nous ne pouvons nous ouvrir à l’avancement. Celui qui reste dans la croyance de la dualité ne peut se révéler sans pardon.

Pardonner c’est vivre ce qui est avec compréhension et humilité. L’homme a trop souvent besoin d’un autre pour rejeter la faute de ce qui est. Il ne veut pas regarder ce qui ne va pas en lui. Il ne veut pas entrer dans la compréhension de la vie. Il se laisse entraîner par la force de son mental négatif et résiste en soutenant qu’il n’est responsable en rien.

Or, tout ce que nous vivons est notre reflet : notre vie, nos relations, nos souffrances, nos maladies… Tout ce qui est autour de nous nous ressemble. C’est comme si nous avions un miroir autour de nous qui nous révèle qui nous sommes par ce que nous attirons. Car nous attirons qui nous sommes. Ceci a pour but de nous révéler ce qui ne va pas. Et avec le pardon, nous pouvons sortir de la souffrance et entrer dans la profondeur de la conscience pour voir plus loin que le bout de notre nez en comprenant le jeu de la vie et le rôle de premier que nous tenons.

Le pardon est la grâce de l’univers. Il nous unit à la lumière. Il peut tout gommer, il peut tout effacer et surtout, il nous permet de lâcher notre ego. Il est le sauveur de notre monde et il le restera. Sans pardon, nous vivons dans la souffrance et nous espérons que l’autre changera, que le monde lui-même changera. Mais ceci appartient au passé et à dualité. Nous devons renaître à l’évidence de l’ouverture nouvelle qui naît et qui n’est plus limitée désormais. Nous ne sommes plus obligés de souffrir, de rester dans le monde de l’ego et de la soumission de l’être. Nous pouvons être nous-mêmes sans les voiles de la séparation pour vivre libres, heureux, dans l’amour et la lumière qui est en nous.

La conscience sera déterminante dans la nouvelle vie. Elle est l’ouverture en soi, la compréhension des étapes de l’Ascension et non la révélation de l’homme dans l’ego et le pouvoir. Les anciens schémas, les anciennes compréhensions sont maintenant obsolètes. Nous devons nous révéler par le pardon pour pouvoir évoluer dans la nouvelle dimension.

Le monde meilleur est là. A nous de le saisir par la compréhension de ce qui est et par l’ouverture du pardon en soi pour une vie de paix.

Mirena, le 3 Avril 2012.
Vous pouvez partager ce texte à condition de le faire dans son intégralité, y compris ces deux phrases, et en faisant référence au site : www.audeladesmots.org.

 

Bugarach par Maître Saint-Germain

En ce dimanche d’été, mon compagnon et moi avons entrepris une randonnée au Mont Bugarach dans l’Aude. Comme le Mont Shatsa en Californie, il est l’une des douze grandes portes énergétiques de la terre.
Nous avons été appelés à découvrir ce lieu en sachant que quelque chose se passerait là-bas. Et en effet, lorsque nous sommes arrivés en vue du Mont Bugarach, Maître Saint-Germain m’a demandé de lâcher consciemment, lors de l’ascension, tout ce qui n’avait plus lieu d’être dans ma vie pour être remplacé par le nouveau. Ceci devait être fait pour l’activation du changement.
Voici le message qu’il m’a ensuite transmis en haut du mont.

En ces lieux bénis où l’énergie déborde de ses sens, en ce mont divin où règne le silence, l’homme découvre les vertus spirituelles. Car ici se nomme l’espérance et tout ce qui s’y rapporte.
L’homme sait où trouver ce qu’il a besoin et c’est pourquoi tu es ici Mirena, en ces lieux où tout se trouve, où tout se crée, où tout est donné. Tu as franchi la porte intemporelle. Tu as gravi ce mont de la liberté individuelle. Tu as fait le choix de t’y trouver et tu as trouvé la force et le temps d’y accéder.
Lorsque la porte est franchie, tu as accès à la vérité. Ce qui est dit avec le cœur est accompli. Que chacun sache que sa vérité s’y trouve et c’est à chacun d’aller la chercher.
L’ascension de ce mont est en réalité une ascension spirituelle qui permet de lâcher les lourds bagages que vous portez depuis fort longtemps. La faculté de retrouver votre liberté individuelle vous est donnée par la force des énergies qui éveillent la conscience et activent la réalisation.
A tous ceux qui désirent progresser sur la voie de la lumière, je leur demande d’oser se rendre en ce mont de Bugarach pour retrouver la liberté de l’Être. Il n’est pas d’ascension plus pure pour le monde de l’homme. Chacun peut trouver l’essence même de sa divinité.
Sur ce chemin qui monte à son accession, priez, demandez et vous serez exaucés. Lâchez vos peurs, vos doutes, lâchez votre semence humaine, vos tracas, vos liens rigides et sombres. Nommez-les, dites-leur que vous ne les voulez plus. Lâchez-les au fur et à mesure de votre ascension.
Ensuite, accueillez le nouveau. Demandez, formulez vos désirs pour l’avenir. Tout ce qui part sera remplacé par vos souhaits. Tout ce qui n’a plus lieu d’être en votre vie se défera pour laisser la place aux énergies nouvelles et à la création de votre avenir. Car en ces lieux tout est dans le tourbillon de la volonté multidimensionnelle.
Après la tempête, le calme vient et vous pouvez le trouver. Tout ce qui sera activé en conscience et avec amour se réalisera. Veillez aussi à trouver l’essence de la création, c’est-à-dire le cœur même de votre Être. Il vous dira « Qui vous Êtes » et où est votre chemin. L’onde de force en ces lieux est divine. Elle mène à l’ascension de l’Être, à l’accession de votre liberté. Chacun doit trouver ici l’emploi de la progression et c’est maintenant que naît la possibilité d’y parvenir.
La voie est ouverte pour tous, sachez-le. La porte inter dimensionnelle doit être franchie. Il n’est pas ici de légende humaine. Il est seulement une proposition d’aller vers la lumière. Le cœur en chacun doit s’activer. Le règne de l’Être doit se faire. Le monde se meurt et la liberté est maintenant nécessaire à tous pour que vive l’instant premier, celui de la création, afin que vous puissiez connaître l’énergie créatrice et sa force intemporelle.
Vivez libres, mes frères, libres de tout préjugé, de toute contrainte, libres en vos choix, en votre vouloir. Je suis Saint-Germain, l’Être qui vous donne la possibilité de trouver votre liberté. Ces lieux bénis ont trop souvent été bafoués. La connaissance des hommes a été celle qu’ils ont voulu qu’elle soit. Car le monde ne veut pas la liberté de l’homme. Il désire le pouvoir sur chacun pour un règne de gloire. Aujourd’hui pourtant, je vous révèle la connaissance de ces lieux. Il n’est pas ici de leurres humains. Il est simplement une volonté divine de vous faire entrer dans la volonté de l’Être et de créer une vie nouvelle de liberté de vos choix, de liberté d’être tout simplement.
Cette porte multidimensionnelle est une ouverture que certains peuvent voir. Elle détient la clé de l’ascension. Elle ouvre votre cœur, votre conscience. Elle vous donne les images du bonheur.
Chaque buis qui pousse en ces lieux représente l’aspect divin de chacun. Il délimite l’essence de l’Être de celle de l’homme. Il vous montre le chemin de la liberté, vous accompagne vers la connaissance et vous délivre ses bienfaits créateurs. La limite n’est plus. L’homme qui progresse recouvre peu à peu ses sens et se donne pleinement à la création de ce qu’il désire, au fil nouveau de sa vie qui défile et lui montre la voie. L’ouverture est née. La conscience s’active. Elle se relie au cœur de l’inné et ouvre la porte de la liberté.
Chaque pas est un pas vers la liberté. Chaque être a en lui le vouloir de la progression mais aussi le choix d’y accéder. Regardez le chemin qui monte. En bas vous avez le monde de l’homme et ses limites humaines, le manque de liberté évident. En haut vous avez le monde de l’incréé, celui qui vous ouvre les portes de la création et du monde de la liberté individuelle et éternelle. Ce chemin est votre chemin. Vous êtes entre ces deux mondes et c’est maintenant que vous devez choisir.
Quel est votre choix ? Voulez-vous rester dans le monde matériel, basé sur l’excès ou bien désirez-vous vous diriger vers le monde de la liberté de votre Être qui vous donnera la création illimitée. La porte et les paliers que vous gravirez vous apporteront la légèreté de l’Être et la création de votre vie.

Maître Saint-Germain.

Extrait du livre Les Maîtres de la Liberté par Mirena.
Vous pouvez partager ce texte à condition de le faire dans son intégralité, y compris ces deux phrases, et en faisant référence au site : www.audeladesmots.org.

Une belle leçon d’humanité

Bienvenue à vous tous mes frères,

Je suis Ashtar Shéran, guide de lumière œuvrant pour l’humanité.
Je suis présent actuellement pour vous donner toute la transparence de ce qui se passe sur votre terre.

Vous vous posez beaucoup de questions. Vous doutez aussi. Vos peurs sont exacerbées. Elles dominent votre aura. Beaucoup sombrent avec elles. D’autres ont la force de regarder la réalité et de voir clairement que l’ombre mène une danse infernale pour faire tomber l’humanité encore plus bas pour mieux la dominer.

Tout est voulu. Tout est fait pour vous mener contre votre âme, pour vous pousser dans l’ombre et même pour vous enlever à cette vie. Tout est axé par vos médias, vos dirigeants, pour une assise de l’ombre.

Ce qui se passe a pour but d’élever les consciences. Car tout a été prévu pour l’élévation de la terre et de l’humanité. Tout est en pleine transformation pour un axe de lumière, dans la lumière de la Source et de l’univers, et vous avez répondu présents à cette demande.

L’essor de la volonté humaine se fait. Le vent qui souffle s’éteindra bientôt. Les hommes ont compris que l’ombre essaie de les rattraper. C’est aussi inconsciemment qu’ils marchent vers la lumière. Le poids du pouvoir glisse sur eux. Les rayons du soleil leur apportent la clarté. La spirale de l’ombre renvoie à la terre sa noirceur par l’apport de la lumière des âmes qui s’éveillent.

Ceci est beau, si beau, qu’ici nous nous plaisons à regarder le travail que chacun effectue à sa mesure. Car vous tous, vous participez à l’élévation des vibrations par l’implantation de la lumière en vous et autour de vous. Vous donnez votre amour par vos mots, votre pensée, vos actes. Vous vous libérez de l’ombre un peu plus chaque jour et vous ouvrez votre cœur à la lumière. C’est si beau, vous disais-je, que nous sommes heureux de cette ascension en vos cœurs. Ils parlent, projettent, aiment, œuvrent, se réjouissent de cette élévation.

Aujourd’hui, le cœur des femmes et des hommes change. Il permet à chacun de grandir mais aussi de comprendre. Il aide, il guide, il éclaire, il aime. C’est un réel plaisir de vous voir aussi lumineux, aussi grands. Je sais quel plaisir vous avez à donner ce que vous savez, ce que vous recevez, ce que vous ressentez. Et c’est ainsi qu’il vous faut continuer. L’œuvre gigantesque qui se fait est en pleine expansion. Il faut qu’elle gagne toute l’humanité, tous les cœurs désunis, tous les cœurs meurtris. Il faut que chacun poursuive son œuvre de lumière en répandant son amour, ses connaissances, pour un éveil encore plus grand, encore plus puissant. C’est ainsi que vous gagnerez l’ombre. Vous donnerez l’espoir, le savoir, l’amour, la lumière.

Le chemin de l’espérance est formé de deux axes. Celui de la peur ou bien celui de l’amour. La peur vous fait entrer dans l’ombre, l’amour dans la lumière. Le combat n’est pas. Il s’agit simplement d’un choix à faire et d’une destinée que chacun doit prendre.

Vous avez un rôle à jouer. Voulez-vous la lumière ? Voulez-vous œuvrer pour l’humanité ? Voulez-vous vous épanouir dans l’amour ?

Le monde change grâce à vous. Il évolue vers des pensées pures, des prises de conscience qui rejettent l’oppression, le pouvoir. Il ouvre les cœurs et transmet son amour. La lumière gagne en possession, l’ombre recule.

Mes mots sont là pour vous donner toute l’espérance d’un monde meilleur. C’est vous qui faites tout le travail et c’est grâce à lui que la terre s’élève, que vous vous élevez. C’est beau n’est-ce pas ? L’amour élève toute vie, élève la terre, élève l’humanité. Et tout cela sans guerre, sans combat, sans haine ni colère. Nous sommes fiers de cette tâche que vous effectuez car elle est la plus belle leçon que l’humanité reçoit.

Ceux qui ne croient pas en l’amour ne sont pas encore prêts à le recevoir et à l’utiliser. Leur temps viendra. Ils trouveront alors tout le bonheur de recevoir et de donner. Ils apprendront qu’il est le moment sacré qui délivre, guérit, grandit. Cet amour sera une implosion de grâce et de joie qui les délivrera lorsqu’ils le découvriront. Ils sauront alors ce qu’il représente, ce qu’il Est.

L’humanité est porteuse d’amour. L’humanité est porteuse de lumière. L’espoir est dans vos cœurs, je vous le certifie. Il faut poursuivre tous vos efforts et donner votre amour, encore, encore, encore…infiniment… Il poursuivra sa route autour de vous, je vous l’assure. Il poursuivra sa délivrance et le pouvoir tombera. C’est ainsi qu’il vous faut aller. Vous avez fait un beau travail d’élévation, de prise de conscience et il faut que vous poursuiviez encore et encore…infiniment… La terre se couvre de rose peu à peu, elle guérit ses blessures. Les hommes s’allègent, se chargent de lumière, deviennent légers et vertueux. Les hommes grandissent. La poursuite de cette tâche donnera des résultats encore plus beaux, encore plus grands, encore plus lumineux.

Alors, n’entrez pas dans le jeu du pouvoir. Ne lui laissez pas tout pouvoir. Ne l’acceptez pas, ne lui ouvrez pas la porte. Refusez-le fermement, sans haine, sans colère mais au contraire considérez-le avec amour. C’est ainsi qu’il n’aura aucune emprise sur vous. Car vous avez le droit de le refuser. Vous avez le droit d’accéder à votre liberté et vous ne devez plus jouer le rôle qu’il vous soumet. Fermez la porte à l’ombre. Ouvrez la porte à la lumière. Les énergies sont là pour vous aider à le faire et nous tous, les Êtres de lumière, nous œuvrons à vos côtés pour vous permettre d’établir ce plan d’amour qui guérira le monde.

Je vous souhaite une belle direction dans la lumière et l’amour. Merci à vous tous pour votre aide.

Ashtar Shéran.

Transmis à Mirena, le 06/10/09.
Vous pouvez partager ce texte à condition de le faire dans son intégralité, y compris ces deux phrases, et en faisant référence au site : www.audeladesmots.org.

La vibration des mots

Les mots dégagent une énergie basse ou élevée. Nous parlons souvent sans avoir conscience du langage des mots et de son importance. Ils sont énergie comme tout ici sur notre terre. Celle-ci est définie par la représentation individuelle de chaque mot, mais aussi par l’intensité qui lui est donnée.

Le mot a sa propre vibration formée par sa signification. Il est relié à une énergie de même fréquence. Par exemple, le mot AMOUR et le mot HAINE, ne sont pas sur la même fréquence vibratoire. Ils sont dans leur propre vibration qui les représente précisément.

Par ailleurs, l’intention qui leur est donnée, accroît ou affaiblit leur intensité vibratoire. Dire « Je t’aime » dans l’indifférence et le dire avec passion, ne dégage pas la même onde vibratoire. Crier « Je te hais » avec force et violence, c’est envoyer avec puissance cette haine et tout ce qu’elle représente de négatif. L’autre la reçoit de plein fouet et ainsi, se trouve déstabilisé.

Beaucoup trop d’entre nous emploient les mots sans conscience de leur répercussion.  Leur représentation, leur création, sont pourtant une évidence, une vérité. Beaucoup sont déstabilisés par la réception de ces énergies. Ils ne savent pas qui elles sont, ni d’où elles viennent. Pourtant, elles sont bien présentes autour d’eux et transmettent leur force en établissant, en créant sur la fréquence qui leur est propre.

Nous devons prendre conscience de cet état de l’énergie des mots. Il en est de même pour nos pensées qui sont lumineuses ou sombres. Elles dégagent qui elles sont et envoient leur force, tout comme nos mots. Nos actes doivent aussi être purs. Les mots, les pensées, les actes, sont la base de notre évolution individuelle. Beaucoup recherchent des techniques, des supports, des miracles de transformation. Mais, tant qu’ils n’auront pas compris et intégrés cette vérité, ils retomberont encore dans les mêmes schémas et cela bloquera leur avancement.

Comment peut-on avancer sur ce beau chemin si ces bases ne sont pas admises en soi, si nos fondations ne sont pas solides ? Avoir conscience de ce que l’on envoie aux autres par la parole, par la pensée, par l’action, est une nécessité à l’heure actuelle. Nous créons notre vie en toute conscience, mais faut-il avoir les bons outils pour construire ! Dans le cas contraire, notre construction vacillera et s’effondrera. Les fondations ne pourront supporter les étages supérieurs. Ceci fait partie de l’Ascension et relève de notre œuvre individuelle, de notre œuvre intérieure.

Tout ce qui se situe à l’extérieur de nous, tout ce qui n’est pas intégré, appliqué, ne sert à rien, sinon à nous donner de faux espoirs, de fausses joies. Nous ne pouvons nous engager dans l’élévation spirituelle sans cette conscience, sans cette compréhension. Nous sommes tous les créateurs de notre vie et nous la créons avec ce que nous pensons, avec ce que nous disons, avec ce que nous faisons. Nous ne pouvons être purs et lumineux si nous envoyons des paroles agressives, des pensées négatives et si nous établissons nos actes dans l’ombre. Non, nous ne le pouvons pas !

Alors, je vous invite à réfléchir sur ces mots qui révèlent toute la force des énergies que nous créons par notre force d’action. Nous sommes des créateurs et nous devons en prendre conscience pour pouvoir avancer du mieux possible sur notre chemin spirituel avec tous les outils lumineux dont l’univers nous a dotés.

Mirena, le 18 Octobre  2011.
Vous pouvez partager ce texte à condition de le faire dans son intégralité, y compris ces deux phrases, et en faisant référence au site : www.audeladesmots.org.