Nous sommes l’infinie création

L'infinie création

L’être humain se pose beaucoup de limites.
Il n’arrive pas à avancer dans ce qu’il aime car il doute de lui,
il doute de ses capacités. Il croit plus en ses limites qu’en ses capacités.
Ses doutes bloquent toutes ses possibilités d’avancement.
Ses doutes ferment la porte aux énergies de la réalisation.
De ce fait, l’être subit sa vie, plutôt qu’il ne la vit.

Maître Saint-Germain – Extrait tiré du livre de « La Clé de Vie »
Transmis par Mirena

 

La pensée est la logique de toute vie car elle transporte avec elle l’avancement en tout lieu. C’est par elle que chacun construit sa vie.

Nous devons opter pour le choix de nous situer dans des pensées « lumière ». En étant dans cette volonté, nous amplifions le processus de guérison de notre corps physique. En pratiquant la pensée « lumière », nous augmentons nos vibrations et nous ouvrons la porte à tous les possibles. 

La libération en chacun peut évoluer à cette condition. Nos limites sont ainsi dépassées et nous franchissons alors, en accord avec la vibration « lumière », les étapes de guérison. En donnant cette impulsion et en développant la vibration de foi et d’amour, nous créons un dépassement certain qui apporte la guérison. C’est pourquoi, il est important de comprendre le but de la guérison humaine et nous y stabiliser.

La volonté a une forte influence sur notre chemin et sur le placement de notre être en lui. Il n’y a aucune limite à voir au-delà de nos perceptions et de nos croyances, bien au contraire, c’est ce qui ouvre les portes de l’infinie création. Il y a la Vie et la grandeur en toute parcelle de vie, car en elle demeure la Vérité pure et profonde. En elle demeure l’atome divin qui agit, qui actionne nos demandes à l’infini.

C’est pourquoi, hors de nos limites, de nos doutes, et de nos blocages, nous sommes des êtres de l’infinie création. Nous sommes des créateurs, et la lumière, dans sa vibration la plus élevée, réalise nos demandes et donc, de ce fait, active la guérison.

Il est temps d’ouvrir nos consciences à la vibration de l’infinie création. La volonté en chacun permet de s’y positionner fermement et ôte les limites qui obscurcissent nos capacités. Savoir que tout est divin en nous et autour de nous, permet d’accéder aux plans supérieurs de la Vie.

Reconnaissons-nous en tant qu’Êtres divins et nous accomplirons les miracles de la Vie, de notre vie, et prendrons enfin notre liberté.

Mirena, le 29 Mai 2014
Vous pouvez partager ce texte à condition de le faire dans son intégralité, y compris ces deux phrases, et en faisant référence au site : www.audeladesmots.org.

Le basculement dans l’Être


Orchidée Être est l’expression de l’âme en vous, qui vous rapproche de l’Unité et de votre Amour. Être demeure le lien de la liberté individuelle que vous recherchez à travers vos expériences de vie. Lorsque l’être humain découvre la constance de l’Être, il se libère de ses limites et de ses peurs. Il découvre que rien ne le sépare des autres êtres humains, que rien ne le sépare de la Terre, ni de l’univers. Il se reconnait en chacun et en tout ce qui est. Il sait qu’il fait partie de ce Tout inconditionnel et vit l’Amour qu’il donne sans condition.

Il est important que vous entriez dans la profondeur de votre demeure pour découvrir l’Être. Ainsi, vous demeurerez « entier » dans votre création de vie ainsi que dans votre corps. Vous ne vous dissocierez plus des autres car vous saurez « Qui Vous Êtes ». Ainsi vous aurez un autre regard sur vous-mêmes et sur la vie. Vous laisserez aller les énergies de l’Être. Vous ne verrez aucune différence entre vous et les autres. Au contraire, vous accueillerez par votre Amour, la compréhension de la vie.

L’Amour vous rapproche de votre centre. Plus vous le donnez, plus vous Êtes. Ressentez par le cœur et donnez. Regardez ceux qui vous entourent et ne vous sentez pas différents d’eux, ne les sentez pas différents de vous. Au contraire, sachez accepter et aimer les autres êtres humains. Vous êtes tous Un. Vous devez vivre cette unité par un partage de vos êtres, de vos esprits humains, de vos actes, de vos mots, pour vous rapprocher chaque jour un peu plus de ceux qui vous entourent.

L’Amour est pour tous. Il est en vous. Il est vous.
L’Amour ne se définit pas. Il se ressent.
L’Amour apporte la paix de l’être, la joie de vivre, le bonheur, l’abondance.
L’Amour nourrit l’esprit humain. Avec Lui, vous accueillez et acceptez.
L’Amour guérit. Il apaise les souffrances.
L’Amour ne sépare pas. Il rassemble.

L’expression de l’Être à travers soi permet de révéler l’Amour. L’acceptation fait que vous vivez par le cœur, vous vivez la beauté de l’univers, vous vous retrouvez en Lui et par Lui. Vous vous fondez en Lui. Vous êtes Lui.

Chacun d’entre vous doit s’ouvrir à cette découverte, sans peur. Vous êtes tous des sœurs et des frères de l’avancement, tous unis dans le même sillage, pour découvrir la lumière de Vie qui vous unit. Vous devez avoir pour tous des paroles d’Amour. Vous devez regarder le monde avec les yeux de l’Amour.

Vous devez émerger de votre endormissement, ne plus vous voiler la vue, ne plus avoir peur… Le regard se modifie dès que vous découvrez la présence de l’Être. Les graines semées peuvent enfin pousser vers la lumière pour vous inonder d’un bonheur intérieur intense. Ce bonheur vous le vivez dans la Présence. Toute l’illusion, tous les voiles qui vous ôtaient cette merveilleuse expression de l’Amour et de sa découverte, se lèvent alors et s’envolent. Vous découvrez enfin toute la mesure de l’Être, sa représentation, sa puissance, sa beauté. Vous pouvez enfin vivre l’Amour qui est en vous et qui ne demande qu’à prendre les commandes de votre vie. Avec l’Être, plus de différence, plus de séparation. Vous voyez tout ce qui est par l’Amour de votre cœur, et tout est beau et joyeux. Vous vous libérez de toutes les tensions humaines, de toutes vos souffrances. Vous savez enfin que vous avez créé ces blessures, ces peurs… Vous savez que vous n’êtes pas séparés de tout ce qui demeure sur Terre et dans l’univers.

Le monde a besoin de cette découverte. L’humanité également. Pour cela, vous devez vous unir par le cœur et par l’Amour qui y demeure. Poursuivez votre chemin avec ce bel horizon. Ne regardez pas ailleurs. Rapprochez-vous de lui pour un jour y basculer, pour un jour retrouver votre totalité.

Maître Saint-Germain.

Transmis par Mirena, le 25 Avril 2013.
Vous pouvez partager ce texte à condition de le faire dans son intégralité, y compris ces deux phrases, et en faisant référence au site : www.audeladesmots.org.
Contact : mirena@audeladesmots.org

Remercier le passé

Demeurer dans le passé nous maintient souvent dans les origines de la souffrance et avec elle, tout ce que cela représente. Sans acceptation de notre vécu, sans remerciement, nous restons en lui et nous bloquons notre avancement.

Pour laisser partir le passé, il est impératif de le remercier. Ainsi, nous ouvrons pleinement votre conscience à de nouvelles possibilités et capacités d’avancement. Nous acceptons ce que nous avons vécu en comprenant que nous avons grandi grâce à lui. La négativité nous a montré la voie de la lumière. Les êtres que nous avons rencontrés nous ont permis d’intégrer les leçons et les expériences de vie. Tout a été une grande ressemblance avec nous-mêmes, et nous avons subi la réactivité pour ne pas nous voir tels que nous sommes, pour ne pas souffrir.
.

Accepter cela, permet de fermer la porte du passé pour être en paix avec lui et avec les souffrances que nous avons eues. Accepter cela, permet d’ouvrir la porte de l’avancement car ainsi nous coupons le lien avec le passé. Nous savons ce que nous avons vécu, et rien ne peut désormais nous retenir à lui. Par le remerciement, nous nous dégageons de lui. Par le remerciement, nous appliquons également le pardon pour ce qui a été, mais également pour nous-mêmes.

Nous devons également remercier les êtres que nous avons rencontrés. Ils nous ont permis d’avancer sur notre chemin. En sachant que nous sommes 100 % responsables de ce qui vient à nous, nous comprenons que nous les avons attirés pour être mis face à ce qui doit être dépassé. Garder en soi le ressentiment, la honte, la culpabilité, la tristesse, nous maintient dans la séparation …

Nous devons aussi nous pardonner pour nos actes passés. Il ne sert à rien de rester bloqués dans ces moments de souffrances et donc d’illusion. La grande scène de la vie nous y a placés et nous y avons joué nos rôles. L’être humain a longtemps résisté à l’autre, il a trop souvent répercuté ses illusions et leurs causes sur ce qui est extérieur à lui. Aujourd’hui, il est temps de regarder le miroir de la vérité et de tourner le dos à l’ego et à son pouvoir directionnel.

Pardonner, se pardonner, remercier, aimer, sont des états de grâce qui libèrent du joug de l’illusion et donc du passé. Nous avons tous cheminé longtemps avec ces formes égotiques. Il est temps maintenant de les laisser aller.

Remercier le passé, c’est découvrir sa propre lumière intérieure. C’est également reconnaitre la vérité qui demeure en tout ce qui est. Pardonner, remercier et aimer, ouvre le chemin de l’avancement et du recevoir. Ainsi, plus rien ne nous retient. Plus rien n’entrave nos pas. Nous sommes la lumière et nous marchons dans l’acceptation de la vie et de tout ce qu’elle nous apporte.

Tout est comme il se doit d’être et nous sommes toujours à la place que nous avons choisi d’occuper. Belle réflexion à vous…

Mirena, le 24 Février 2013.
Vous pouvez partager ce texte à condition de le faire dans son intégralité, y compris ces deux phrases, et en faisant référence au site : www.audeladesmots.org.

Fermer la porte du passé

Le creux de la vague

Nous vivons actuellement des moments exceptionnels de grande purification et d’élévation, voire d’illumination. Beaucoup d’êtres sur la voie de l’avancement intérieur connaissent des moments difficiles et ne comprennent pas pourquoi. Ils luttent contre ces énergies qui bousculent ce qui a encore besoin d’être épuré. Ce sont les différentes phases de l’Ascension en soi et donc de la progression intérieure.

Ces moments difficiles mettent en évidence le passé négatif, les états émotionnels et mentaux négatifs, les schémas de l’ego, les peurs, les doutes … qui sont notre vécu et qui ont encore besoin d’être remis à l’univers pour être dépassés. Ces étapes sont des prises de conscience de soi qui doivent être accueillies avec tout notre amour, plutôt qu’affrontées avec notre ego. Elles doivent être considérées comme des cadeaux de l’avancement.

Les comprendre ainsi permet de passer ces « creux de vague » qui nous mettent face à nous-mêmes, qui nous mettent face à qui nous sommes. Nous devons accueillir ce qui sort de nous, le considérer avec amour et le remettre à l’univers. Cette ombre ainsi éliminée, nous permet de grandir intérieurement pour monter les marcher de l’élévation.

Ces transformations parfois douloureuses, permettent de grandes envolées en chacun. Elles nous font progresser dans la profondeur de la conscience et ainsi, nous pouvons passer à autre chose, à une autre purification…

La voie de l’élévation n’est pas la voie la plus facile. Ceux qui connaissent ces états de transformation savent de quoi je parle. Vous qui souffrez dans votre corps et qui êtes soumis à des états émotionnels et mentaux déstabilisants, vous pouvez comprendre maintenant qu’ils sont la voie de l’élévation. Plus vous lutterez contre eux, plus vous les rejetterez, plus vous serez en souffrance. Par contre, si vous les considérez avec cette compréhension-là, si vous les aimez, ils passeront plus facilement…

La voie de l’avancement ne doit pas être une lutte intérieure, ni une lutte contre les autres. Elle est une phase d’assimilation de lumière en votre corps, en votre esprit et elle ne doit rien représenter d’autre pour vous. Laissez donc de côté votre ego. Il résiste, il persiste, il ne veut pas perdre le pouvoir. Il vous dit peut-être de tout lâcher, de prendre une autre voie. Et si tel est le cas, il gagnera cette partie-là du jeu de la vie…

Nous devons comprendre que la résistance de l’ego est une forme négative qui nous met face à ce qui doit être dépassé. Il faut avoir beaucoup de courage pour accepter ceci, pour accepter qui nous sommes, car nous sommes tous les mêmes dans les moments de découragement, dans ces moments de désespoir où l’ego nous guide par son pouvoir vers une issue de 3e dimension, vers un retour en arrière qui nous fera descendre les marches que nous avions commencées à gravir.

A qui la faute ? A personne, sinon à soi-même. Nous sommes mis devant notre propre miroir. Ces moments de découragements, s’ils sont considérés avec amour, sont des progressions intérieures. S’ils sont considérés avec l’ego, ils sont des miroirs de ce qui doit être dépassé.

Alors, considérons ces moments de « creux de  vague » comme des initiations de lumière qui nous font grandir. « La faute à l’autre » n’est qu’un état de 3e dimension, un état qu’il est temps de lâcher. Nous devons nous accepter tels que nous sommes, avec humilité. Les états négatifs quand ils nous touchent profondément, sont des miroirs de « qui nous sommes », uniquement cela et ils doivent être éliminés.

Prenons donc ces « creux de vague » avec amour. Acceptons-les au plus profond de nous-mêmes, comprenons-les et remettons leurs états négatifs dans les mains de la lumière de l’univers qui nous aidera à dépasser ces états de conscience limités. Et remercions tous les Êtres de lumière qui nous font passer ces étapes de l’Ascension, qui nous guident jour et nuit afin que nous soyions prêts le moment venu.

L’état de la progression est d’abord un regard de soi mais il ne doit pas être limitatif. Il doit être large, beau, amour et lumière. Il doit être acceptation. C’est ainsi que nous grandirons. C’est ainsi que nous Serons !

Que la paix soit enfin dans vos cœurs !

Mirena, le 17 octobre 2012.

Vous pouvez partager ce texte à condition de le faire dans son intégralité, y compris ces deux phrases, et en faisant référence au site : www.audeladesmots.org