Aujourd’hui … je suis positif

La positivité*

Aujourd’hui, je choisis de m’orienter uniquement vers la positivité. Je fais le choix de me détacher de la négativité car je sais que ce n’est pas le chemin de la lumière et de l’amour.

Aujourd’hui, je rectifie la négativité en moi. Mes pensées sont positives, mes paroles sont positives, mes actes sont positifs. Ainsi, je vibre différemment et j’attire à moi les opportunités qui changent ma vie. J’attire à moi la santé. J’attire à moi l’abondance de la vie sur tous les plans.

Aujourd’hui, je me connecte à ce qui est positif pour moi. Je me promène dans la nature et j’admire sa beauté, sa perfection, les arbres, le soleil et je m’ouvre à la Vie. Je lis des livres inspirants, j’écoute la musique qui me fait vibrer positivement, je ris, je chante, je m’ouvre aux autres avec bonheur. Je contacte des personnes positives pour le plaisir de partager avec elles. Je prends le temps de vivre mes passions. Je fais ce qui m’élève dans les énergies positives.

Aujourd’hui, je choisis de vivre positivement et je choisis la positivité dans toute l’expression de ma personne. Je ne me plains pas car je sais que la vie est belle et porteuse de positif quand je suis dans cette l’énergie.

Aujourd’hui, je me place dans l’énergie positive de la création et je vis le meilleur de la vie.
Aujourd’hui, je suis positif et j’attire le positif.
Aujourd’hui, je suis positif et je suis libre.

Affirmation positive.
Mirena, le 09 Décembre 2014Copyright © www.audeladesmots.org
Vous pouvez partager ce texte à condition de le faire dans son intégralité, y compris ces deux phrases, et en faisant référence au site : www.audeladesmots.org

La maîtrise du mental

dauphins

Le mental relève souvent de l’illusion. Il est entretenu par l’homme et fait partie de lui. Les liens que tous deux ont tissés, sont des chaînes de pouvoir souvent non conscientisées. De toute évidence, ils entretiennent une relation bien définie à laquelle est rattachée l’illusion de la vie. Comprendre ce fonctionnement et être attentif à ce flot incessant de pensées, de paroles, d’images, peut permettre de ralentir et modifier peu à peu cet état.

Ainsi on comprend l’étroite relation de pouvoir qui se joue entre tous deux. Le mental soumet souvent la négativité. Il tend des ouvertures de séparation, de différenciation, d’illusion; il apporte sans discontinuer une source négative qui fait douter de soi, des autres et de la vie parfois.

Si on arrive à porter un regard nouveau sur ce fonctionnement des pensées, on peut défaire ces liens et se dissocier de lui, et donc de l’illusion qu’il nous transmet. On sait que l’on a créé cette force mentale, qu’on lui a laissé tout pouvoir, une totale liberté. Or, en reprenant la barre de nos pensées, en reconnaissant cette usurpation, en se dissociant de lui, en ne répondant pas à ce qu’il nous dit, il est possible de le calmer peu à peu. Ainsi, on peut prendre la direction de l’Être, là où tout demeure, là où règne la paix et la beauté de la vie.

On sort du pouvoir du mental en accueillant cette évidence. Le fait de reconnaître que nous l’avons entretenu, le fait de comprendre qu’il est attaché à nous, qu’il vit à travers nous, qu’il se nourrit de l’énergie que nous fournissons à l’entretenir, nous aide à nous séparer de lui énergétiquement. Une fois cette prise de conscience établie, nous pouvons choisir d’orienter nos pensées différemment. Pour cela, il est nécessaire de se concentrer sur ce que nous faisons, c’est-à-dire axer nos pensées dans l’instant et vivre ce qui est de l’intérieur.

Le mental définit, juge, élabore, entretient continuellement un discours qui nous éloigne de notre demeure intérieure. Lorsque la conscience est posée sur son fonctionnement, avec de l’attention, le détachement peut s’établir et il est possible de s’en libérer peu à peu. Tout ce qui est conscientisé est une ouverture sur la libération. Pour la maintenir, il suffit de la vivre, c’est à dire de se poser dans le calme intérieur en se détachant de tout ce qui est séparé de soi, car nous ne faisons qu’un avec l’univers. Le mental relève de la séparation. Son fonctionnement est basé sur celle-ci. Il est la grande illusion de l’homme qui suit ses discours et ses directions.

la natureSe connecter à la nature par le cœur permet de trouver le calme intérieur en soi. Avec elle, la paix s’installe. En elle est la Vie et vous trouverez grâce à elle la connexion qui vous ouvre à la lumière de la Source. Regardez autour de vous. Regardez réellement la beauté en chaque chose. Ressentez la paix que transmet la nature. Plus vous vous reliez à elle par ses belles énergies, plus vous les ressentez et les vivez de l’intérieur, plus vous vous rapprochez de l’Être.

Le mental vous éloignera toujours de cette véritable beauté. Si vous le laissez faire, il ne vous permettra pas d’entrer dans cet espace de liberté. Par contre, si vous le mettez de côté, en accueillant les énergies de beauté qui vous entourent, vous entrerez dans la reliance de l’Être. Et plus vous accueillerez la paix intérieure, plus vous vous relierez à l’univers et à la Connaissance.

Tout se trouve en vous. Pour le découvrir le barrage du mental doit être levé. En vous dissociant de ce qu’il vous dit, vous ouvrez la porte à la paix intérieure et libérez le potentiel de l’Être.

Belle découverte intérieure à tous dans la paix de votre demeure…

Mirena, le 8 Août 2013.
Vous pouvez partager ce texte à condition de la faire dans son intégralité, y compris ces deux phrases, et en faisant référence au site : www.audeladesmots.org.

Mon petit paradis

Mon petit paradis

J’aime dire que je vis dans un paradis de paix et de beauté ! Ici dans mon lieu de vie, je suis en totale fusion avec la nature, avec les animaux, avec notre Terre Mère… Un besoin  essentiel pour moi car c’est ici que je puise la ressource intérieure pour grandir sur mon chemin. Ici, je suis en parfaite harmonie avec la Vie. Ici je vis au rythme des journées, je travaille, j’organise des rencontres, des initiations, je me repose, je me laisse porter…

Qu’il est bon de sentir le soleil sur sa peau! Qu’il est bon de s’ouvrir à la vie et aux autres! Qu’il est bon d’accueillir les enfants, la famille, les amis, et se retrouver à nouveau pour rire, partager et échanger… L’été est bien présent maintenant et je profite pleinement de ce qu’il me transmet.

S'émerveillerS’émerveiller devant une fleur, écouter le chant des oiseaux, regarder les arbres se balancer au gré du vent… Rien de compliqué dans tout cela mais pour moi, c’est une véritable richesse, un bonheur de pouvoir apprécier cette beauté, de pouvoir la vivre… Un bonheur également partagé par mon compagnon avec qui je parcours ce chemin si beau de l’éveil de soi.

Le bonheur est celui que nous créons dans notre petit univers. Créer ses envies, son bien-être, la jouissance d’une vie choisie… Tout cela est possible et il en résulte de ce que nous y mettons à chaque instant.

Vivre en harmonie avec soi-même et avec les autres, profiter de la vie, être en accord avec l’univers… Vivre pleinement et donner l’impulsion de ce que l’on désire être, de ce que l’on désire vivre… Être libéré des contraintes, des croyances, des limites et définir ce bonheur d’être que l’on désire vivre en toute simplicité, loin de ce que l’on nous soumet et en toute liberté…

N’est-ce pas cela le bonheur ?

Mirena, le 11 juillet 2013.
Vous pouvez partager ce texte à condition de le faire dans son intégralité, y compris ces deux phrases, et en faisant référence au site : www.audeladesmots.org.

Le basculement dans l’Être


Orchidée Être est l’expression de l’âme en vous, qui vous rapproche de l’Unité et de votre Amour. Être demeure le lien de la liberté individuelle que vous recherchez à travers vos expériences de vie. Lorsque l’être humain découvre la constance de l’Être, il se libère de ses limites et de ses peurs. Il découvre que rien ne le sépare des autres êtres humains, que rien ne le sépare de la Terre, ni de l’univers. Il se reconnait en chacun et en tout ce qui est. Il sait qu’il fait partie de ce Tout inconditionnel et vit l’Amour qu’il donne sans condition.

Il est important que vous entriez dans la profondeur de votre demeure pour découvrir l’Être. Ainsi, vous demeurerez « entier » dans votre création de vie ainsi que dans votre corps. Vous ne vous dissocierez plus des autres car vous saurez « Qui Vous Êtes ». Ainsi vous aurez un autre regard sur vous-mêmes et sur la vie. Vous laisserez aller les énergies de l’Être. Vous ne verrez aucune différence entre vous et les autres. Au contraire, vous accueillerez par votre Amour, la compréhension de la vie.

L’Amour vous rapproche de votre centre. Plus vous le donnez, plus vous Êtes. Ressentez par le cœur et donnez. Regardez ceux qui vous entourent et ne vous sentez pas différents d’eux, ne les sentez pas différents de vous. Au contraire, sachez accepter et aimer les autres êtres humains. Vous êtes tous Un. Vous devez vivre cette unité par un partage de vos êtres, de vos esprits humains, de vos actes, de vos mots, pour vous rapprocher chaque jour un peu plus de ceux qui vous entourent.

L’Amour est pour tous. Il est en vous. Il est vous.
L’Amour ne se définit pas. Il se ressent.
L’Amour apporte la paix de l’être, la joie de vivre, le bonheur, l’abondance.
L’Amour nourrit l’esprit humain. Avec Lui, vous accueillez et acceptez.
L’Amour guérit. Il apaise les souffrances.
L’Amour ne sépare pas. Il rassemble.

L’expression de l’Être à travers soi permet de révéler l’Amour. L’acceptation fait que vous vivez par le cœur, vous vivez la beauté de l’univers, vous vous retrouvez en Lui et par Lui. Vous vous fondez en Lui. Vous êtes Lui.

Chacun d’entre vous doit s’ouvrir à cette découverte, sans peur. Vous êtes tous des sœurs et des frères de l’avancement, tous unis dans le même sillage, pour découvrir la lumière de Vie qui vous unit. Vous devez avoir pour tous des paroles d’Amour. Vous devez regarder le monde avec les yeux de l’Amour.

Vous devez émerger de votre endormissement, ne plus vous voiler la vue, ne plus avoir peur… Le regard se modifie dès que vous découvrez la présence de l’Être. Les graines semées peuvent enfin pousser vers la lumière pour vous inonder d’un bonheur intérieur intense. Ce bonheur vous le vivez dans la Présence. Toute l’illusion, tous les voiles qui vous ôtaient cette merveilleuse expression de l’Amour et de sa découverte, se lèvent alors et s’envolent. Vous découvrez enfin toute la mesure de l’Être, sa représentation, sa puissance, sa beauté. Vous pouvez enfin vivre l’Amour qui est en vous et qui ne demande qu’à prendre les commandes de votre vie. Avec l’Être, plus de différence, plus de séparation. Vous voyez tout ce qui est par l’Amour de votre cœur, et tout est beau et joyeux. Vous vous libérez de toutes les tensions humaines, de toutes vos souffrances. Vous savez enfin que vous avez créé ces blessures, ces peurs… Vous savez que vous n’êtes pas séparés de tout ce qui demeure sur Terre et dans l’univers.

Le monde a besoin de cette découverte. L’humanité également. Pour cela, vous devez vous unir par le cœur et par l’Amour qui y demeure. Poursuivez votre chemin avec ce bel horizon. Ne regardez pas ailleurs. Rapprochez-vous de lui pour un jour y basculer, pour un jour retrouver votre totalité.

Maître Saint-Germain.

Transmis par Mirena, le 25 Avril 2013.
Vous pouvez partager ce texte à condition de le faire dans son intégralité, y compris ces deux phrases, et en faisant référence au site : www.audeladesmots.org.
Contact : mirena@audeladesmots.org