Aujourd’hui je choisis … la simplicité

la simplicité*

Aujourd’hui je m’ouvre à la simplicité de mon cœur et de mon amour. La simplicité est le moteur de la Vie. Elle  me place dans la fluidité des énergies et elle m’apporte l’équilibre. Avec elle je suis clair avec moi-même et avec les autres. Mes intentions sont claires et vibrent sur une fréquence élevée.

Aujourd’hui la simplicité me permet de vivre en accord avec moi-même, sans lourdeur, sans blocage, sans limite, sans obligation, sans pouvoir.  Je la répands autour de moi par des pensées simples, dénuées de peur.

Aujourd’hui je vis ma vie dans l’énergie du cœur et non dans celle du mental. Je me détache de la complexité des choses. Je suis simple dans mon esprit et dans mon cœur. Je comprends et je vois la beauté dans tout ce qui est, au-delà des apparences.

Aujourd’hui la simplicité me permet de me reconnecter aux vraies valeurs de la vie. Avec elle je perçois le meilleur en toute chose car elle me place dans la pureté d’intention. La simplicité vibre avec clarté, honnêteté, justesse, foi, amour, paix intérieure, joie, lumière, harmonie…

Aujourd’hui grâce à la simplicité, je me situe dans le courant de l’amour et non dans celui de la peur. La simplicité me permet de vivre en paix, de me relier à la transparence, loin des artifices et de l’illusion.

Aujourd’hui je choisis la simplicité et je me laisse porter par son énergie.
Aujourd’hui je choisis d’être simplement moi.


Affirmation positive.
Mirena, le 16 Décembre 2014 – Copyright © www.audeladesmots.org
Vous pouvez partager ce texte à condition de le faire dans son intégralité, y compris ces deux phrases, et en faisant référence au site : www.audeladesmots.org

La confiance en soi

La confiance en soi permet d’ouvrir les portes de la réalisation. Elle nous transmet l’assurance nécessaire pour aller sur notre chemin, pour établir notre voie avec plus de stabilité. Elle libère les nœuds émotionnels et mentaux, les convictions erronées de soi et permet d’entreprendre sereinement.

Bien souvent nous ne nous faisons pas confiance et passons à côté des belles choses que la vie pourrait nous offrir. Nous pensons ne pas être à la hauteur, ne pas être capables d’effectuer certaines choses et également d’en recevoir. Nos relations aussi sont limitées car nous avons peur de nous ouvrir aux autres, peur d’entreprendre, peur de nous dévoiler tels que nous sommes… Nous bloquons ainsi toute possibilité d’avancement.

Bien des portes se ferment lorsque nous ne nous faisons pas confiance. Les peurs qui sont en nous expriment leurs énergies et transmettent le refus d’avancer. Avec elles, nous sommes dans le repli de soi et non dans l’ouverture qui pourrait être la nôtre. Or, les opportunités ne peuvent se saisir sans la confiance dans le cœur de chacun.

La confiance en soi est une nourriture saine qui pourrait pourtant apporter son énergie pour former des constructions, des édifications personnelles. Sans elle, nous ne pouvons réellement nous épanouir dans notre vie, dans notre famille, dans notre travail, dans nos relations, dans nos désirs et nos passions. Nous ne nous exprimons pas véritablement car nous avons peur du jugement. Nous ne nous exprimons pas librement car nous sommes toujours dans la retenue de l’action et de la parole. Nous ne nous accordons pas la possibilité d’exprimer notre créativité, d’exprimer qui nous sommes, d’exprimer ce que veut notre âme et d’être réellement nous-mêmes. Beaucoup n’osent pas, d’autres passent à côté du bonheur car ils ne se permettent pas l’épanouissement personnel qui pourrait être le leur. Nous avons tous vécu des frustrations, des brimades dans notre vie. Souvent, celles de l’enfance ont formaté le manque de confiance en nous qui reste gravé dans nos mémoires.

Nous pouvons pourtant les surmonter et passer à autre chose en exprimant tout d’abord l’amour que nous avons pour nous-mêmes, mais aussi en ré-apprenant à nous aimer et à nous apprécier, en comprenant que nous sommes des êtres d’amour et de lumière. Nous avons la capacité de croire en notre valeur. Pour cela, nous devons avoir la certitude que nous ne sommes pas différents. Nous devons seulement nous ouvrir à la vie, à l’amour, en nous faisant confiance, en développant nos pas dans cette assurance.

Nous ne sommes pas moins bien que les autres. Seules les expériences que nous choisissons de vivre nous différencient. Nous avons tous les mêmes capacités de création. A nous de les exploiter avec nos propres moyens, avec nos propres désirs, avec tout l’amour que nous possédons dans notre coeur. Notre valeur individuelle est à respecter. Notre valeur d’âme est lumière. Notre valeur intérieure est un trésor divin. Alors, que demander de plus à la vie ?

Nous devons nous répéter chaque jour que nous pouvons dépasser cette croyance erronée que nous avons de nous-mêmes et passer à l’ouverture de la confiance en soi. Nous devons faire chaque jour un pas en avant pour nous affirmer sur cette voie. Le vouloir de croire en notre valeur fera de nous des êtres ouverts à recevoir ce que nous pensons. La pensée est créatrice et permettra d’inverser le processus de limitation inscrit en nous. Avec elle, nous dépasserons nos limites et entrerons dans la confiance en soi qui établira peu à peu, l’assurance de nos pas et nous ouvrira à la réalisation de ce que nous désirons réellement.

Ouvrons-nous à la création de nos passions, à la capacité de dire ce que nous avons à dire, toujours dans le respect de l’autre et de la vie, sans peur, sans honte, sans timidité mais avec une belle et grande assurance ! Osons aller vers les autres et ouvrons-leur notre cœur ! Sans confiance en soi, nous ne pouvons donner notre amour car nous sommes dans la retenue. Permettons-nous d’être ouverts à ce que nous désirons ! Epanouissons-nous dans le bonheur d’être tout simplement, le bonheur d’être qui nous sommes, sans retenue mais avec une profusion d’amour à donner par l’élan de notre cœur, par l’élan de notre personne que nous transmettra la confiance que avons en nous-mêmes !

Le plus beau cadeau que nous pouvons nous offrir est bien celui-ci ! 

Mirena, le 22 Avril 2012.
Vous pouvez partager ce texte à condition de le faire dans son intégralité, y compris ces deux phrases, et en faisant référence au site : www.audeladesmots.org.

 

Les non-dits

Les non-dits sont une source négative importante logée en notre ADN. Ils sont la création que nous avons déterminée mais aussi celle de nos ascendants.

Lorsque nous venons sur Terre, lors de notre incarnation, nous venons avec tout un bagage de mémoires négatives qui appartiennent au passé. Ce passé est le nôtre, celui de nos précédentes incarnations, mais il est aussi celui du vécu de nos aïeux, de notre lignée. Cet héritage nous transmet toutes les mémoires vécues, qu’elles soient positives et négatives.

De même nous transmettons ces mémoires à nos enfants qui eux aussi les transmettent aux leurs. Toutes ces mémoires sont comprises dans l’ADN humain et lorsque nous nous libérons de l’une d’elle, nous libérons également notre descendance. Le lien est coupé, purifié. Le travail individuel que nous faisons sur nous, nous le faisons aussi sur eux.

Les non-dits sont donc un bagage important négatif qui nous est transmis et que nous transmettons aussi. Ils opèrent un blocage sur notre énergie de vie car il renferme une symbolique cachée avec sa propre puissance. Par ce qui n’a pas été dévoilé, l’être se ligote fermement avec les liens négatifs de ce qu’il tient secret. Ces liens renferment la peur, la colère, la souffrance, la malhonnêteté, le mensonge, la frustration, la violence, l’acte négatif par lui-même, etc. … Ils sont un blocage dans notre corps mais aussi dans notre aura.

C’est pourquoi, il est temps que nous prenions conscience de ce que représentent les non-dits. Avec notre conscience nous pouvons les purifier même s’ils sont anciens. La purification de l’ADN libère de grands blocages du passé et avec elle, tous les liens négatifs qui s’y rapportent et qui provoquent des limitations importantes dans notre progression. Ces non-dits agissent sur notre pleine volonté et sont une source de mal-être et de maladie. Nous ne savons pas qu’ils sont là mais ils nous transmettent toute leur puissance négative et toute leur représentation. Sans cette conscience de ce qu’ils sont, nous ne pouvons vouloir leur purification car ce qui est nié n’existe pas et ce qui n’existe pas ne peut être changé.

La conscience ouvre la voie. Elle établit véritablement les choses. Elle définit et crée ce qui est et met à l’évidence ce qui ne se voyait pas. Nous ne pouvons changer qu’avec la conscience des choses et celle de qui nous sommes réellement. Nous ne pouvons modifier nos schémas qu’avec la constatation de ce qu’ils sont véritablement. Sans regard clair et évident de nous-mêmes et de ce que nous dégageons, nous n’engageons pas la conscience de ce qui est et rien ne peut être changé. L’humilité est une ouverture sur la conscience de qui nous sommes. Elle nous permet de voir les choses telles qu’elles sont. Elle nous montre sans jugement cet être en voie de réalisation qui parcourt ces expériences.

C’est pourquoi, nous devons reconnaître toutes les sources négatives qui sont en nous et qui sont nous afin de les purifier. Sans regard sur soi, il est impossible d’avancer sur la voie de la purification. Les non-dits sont des sources négatives qu’il faut conscientiser pour les mettre à l’évidence de ce qu’ils sont, sans retour en arrière, sans regret, sans jugement. Il faut qu’ils soient constatés simplement pour les changer.

Par contre, il est de notre tâche d’avancer dans la transparence de qui nous sommes et de ne pas garder les non-dits de notre propre création. Les dire permettra de les libérer et de libérer les autres. Les mots ont une vibration qui libère, elle aussi. Par les mots les liens négatifs peuvent être purifiés. Par respect et par amour, nous devons entrer dans l’évidence du blocage que nous provoquons aussi chez les autres.

L’amour que nous avons pour nous-mêmes et pour les autres, nous permet toujours d’avancer. Il est notre phare, notre Soi. Avec lui, nous pouvons tout réaliser. La purification passe par cet amour. Avec lui et avec la conscience de qui nous sommes, nous pouvons entrer dans cette belle purification de l’ADN et de l’être.

Tant qu’il y a de l’amour, il y a la vie. Le reste n’est que jugement et création de l’ego.

Transmis par Mirena, le 17 Janvier 2011.
Vous pouvez partager ce texte à condition de le faire dans son intégralité, y compris ces deux phrases, et en faisant référence au site : www.audeladesmots.org.

L’argent : relation positive ou négative ?

Dans notre société, l’argent est perçu négativement. Nous sommes confrontés chaque jour à cette possession car il est indispensable pour vivre. Mais cette relation que nous avons avec lui, est faussée par notre appréciation. Beaucoup le situe dans un rôle sombre, un rôle négatif.

L’argent est en réalité un échange que nous devrions considérer comme positif. Rien en lui n’est négatif, sauf la perception que nous en avons et que nous en faisons.  Lorsqu’il n’est pas employé avec excès, pour un profit ou un moyen de s’enrichir, il est simplement un moyen d’échange et il transmet une énergie. Toute conviction négative retient l’argent. Toute peur à son sujet, crée un besoin. Trop de personnes ont une relation négative avec lui. Elles pensent que l’argent n’est pas bon, qu’il n’est que profit et pouvoir pour certains. Pourtant, si nous considérions tous cette relation positivement, nous pourrions l’apprécier à sa juste valeur.

Toutes nos relations doivent comporter un échange. Elles ne peuvent s’établir dans une seule direction. Les personnes qui pensent devoir recevoir sans donner sont dans l’erreur. Elles doivent comprendre que dans cette relation, il n’y a aucun échange et donc, l’énergie ne peut circuler correctement.

Trop de personnes pensent également que la spiritualité est un chemin où l’argent n’a pas sa place. Elles pensent que cette voie doit être faite de pauvreté, de souffrances, d’abstinence, de sacrifices…, pour plaire à Dieu. Mais le temps de la séparation et de la soumission à ces schémas de vie est heureusement terminé. Nous sommes entrés dans une ère qui nous enseigne d’autres vues, d’autres relations avec l’argent. Nous nous installons dans un monde qui sera meilleur à condition de le créer dans un autre état d’esprit et avec beaucoup d’amour. L’illusion s’en va et avec elle, beaucoup de nos conceptions erronées de la vie. Nous découvrons notre esprit créatif et nous ne nous sentons plus séparé du Divin. Car ce Dieu c’est nous ! Ce Dieu ne juge pas, ne punit pas. Ce Dieu dont nous faisons partie nous guide dans l’amour plutôt que dans l’illusion, la séparation et la souffrance.

Alors il est temps maintenant de se mettre à l’œuvre afin d’intégrer de nouveaux schémas de vie, comme celui de notre rapport avec l’argent. Tout travail mérite salaire, même lorsqu’il s’agit d’un travail spirituel. Quand il n’y a pas d’excès dans les tarifs pratiqués, l’échange est à sa juste mesure. Les femmes et les hommes qui guident, qui aident, effectuent souvent un travail rigoureux qui relève lui aussi d’un échange. S’il n’y a pas d’échange, comment l’énergie peut-elle circuler librement ? Un blocage s’installe et le résultat n’est pas à sa juste mesure. Où est le mal dans ce contexte ? Il n’est que dans le jugement, dans la croyance. Nous sommes tous des femmes et des hommes incarnés et nous avons tous besoin d’argent pour vivre. Le concept vivre d’amour et d’eau fraîche est encore une illusion. Souffrir pour vivre aussi. Rester pauvre également.

L’argent est simplement un moyen de remercier la personne pour son travail. Il est un simple bout de papier, une pièce en métal. Mais il est encore ce que nous y mettons, une intention positive ou bien négative. C’est pourquoi beaucoup de personnes n’accueillent pas en elle l’abondance. Elles se limitent par leurs pensées et restent dans le manque car elles ne s’ouvrent pas à l’accueil de l’argent. Elles reçoivent leur limitation, leur peur, et se placent dans la création négative du manque. La foi en l’univers pourrait pourtant ouvrir de grandes portes en elles et ainsi elles attireraient l’abondance. L’univers est une source de bienfaits lorsque l’énergie qui nous relie à lui par nos pensées, par nos paroles, par nos actes, est dénuée de toute négativité, de toute peur, lorsque nous sommes bien alignés et que l’échange des énergies se fait correctement. Faire confiance en l’univers et intégrer qu’il nous apportera tout ce dont nous avons besoin est réellement une belle opportunité de grandir dans la fusion de notre soleil intérieur et non dans la séparation. Nous  intervenons dans le lâcher prise plutôt que dans le contrôle de notre vie.

Nous pouvons être heureux, en parfait accord avec les énergies et attirer également l’abondance par notre création positive. A nous de savoir ce que nous voulons : rester dans l’illusion et dans le manque ou bien vivre dans l’abondance.

Mirena, le 7 Décembre 2011.
Vous pouvez partager ce texte à condition de le faire dans son intégralité, y compris ces deux phrases, et en faisant référence au site : www.audeladesmots.org.