L’arbre du silence

L'arbre du silence« Un soir, sur un chemin familier qui m’est cher, en mettant mes pas dans les pas de ceux qui m’ont précédé sur cette terre, j’ai senti, frissonner l’arbre du silence. C’était après un orage, dans cette odeur de terre et de pierres mouillées qui réveille si bien en nous un écho oublié, venu du fond des âges . Il n’y avait plus de vent, rien ne bougeait, tout était apaisé et pourtant j’ai entendu comme un murmure. J’ai eu l’impression ( la conviction ? ) qu’il provenait de l’arbre dont nous sommes tous issus : celui de nos familles, dont les branches sont innombrables et dont les feuilles frissonnent au plus profond de nous. Autant de feuilles, autant de voix vers lesquelles il faut se pencher pour bien les entendre, leur accorder l’attention nécessaire à la perception d’un silence qui, en réalité, n’en est pas un et ne demande qu’à être écouté. Je sais aujourd’hui que ce murmure a le pouvoir de donner un sens à notre existence, de prolonger la vie de ceux auxquels nous devons la nôtre, car ils nous habitent intimement. »
Christian Signol ( Ils rêvaient des dimanches )

Pardonner pour être en paix

Nous devons évoluer dans l’ère nouvelle avec un passage qui soumet bien des états, des schémas et des comportements au grand nettoyage. Nous sommes mis devant des situations pour nous permettre de comprendre ce qui ne va pas dans notre vie et ce qui a besoin d’être épuré pour pouvoir avancer sur notre chemin. Nous ne pouvons plus marcher avec le fardeau que nous avons en nous et notre dos ne peut plus supporter ce poids lourd qui demande à être considéré et réglé. Les énergies ambiantes sont là pour nous rappeler au fur et à mesure de notre avancée, ce qui n’a pas encore été réglé et nous prenons en pleine face ce qui n’est plus en accord avec le nouveau monde.

Nous nous révélons parfois par la force des choses. Nous sommes soumis à faire des choix pour nous libérer de ces entraves, de ces liens sombres qui nous tiennent fermement. Nous devons nous ouvrir à une vue plus simple de la vie, en comprenant que nous sommes des êtres soumis aux expériences de la dualité pour nous révéler dans la lumière. Peu à peu, la conscience se révèle dans la profondeur. Nous entrons dans des compréhensions de plus en plus profondes et évidentes. Nous lâchons ce qui n’est plus en accord avec nous, avec notre profonde révélation d’être libres de toute attache sombre de la dualité.

Mais ce choix n’est pas si facile à réaliser car nous devons lâcher notre mental qui résiste avec force à ce que nous voulons établir en notre vie et en notre corps. Pour cela, nous devons nous rendre à l’évidence que le pardon est celui qui permet de remonter vers la lumière. En effet, lorsque notre mental s’emballe et nous déballe toute sa litanie négative sur les autres, sur la vie, sur ce qui ne va pas, sur le monde… nous devons avoir le réflexe de ne pas le suivre et de pardonner. Pardonner est la prière de l’homme qui conduit ses pas dans la lumière. Elle est le reflet de la Vie, la pleine floraison de l’âme. Sans pardon, nous ne pouvons nous ouvrir à l’avancement. Celui qui reste dans la croyance de la dualité ne peut se révéler sans pardon.

Pardonner c’est vivre ce qui est avec compréhension et humilité. L’homme a trop souvent besoin d’un autre pour rejeter la faute de ce qui est. Il ne veut pas regarder ce qui ne va pas en lui. Il ne veut pas entrer dans la compréhension de la vie. Il se laisse entraîner par la force de son mental négatif et résiste en soutenant qu’il n’est responsable en rien.

Or, tout ce que nous vivons est notre reflet : notre vie, nos relations, nos souffrances, nos maladies… Tout ce qui est autour de nous nous ressemble. C’est comme si nous avions un miroir autour de nous qui nous révèle qui nous sommes par ce que nous attirons. Car nous attirons qui nous sommes. Ceci a pour but de nous révéler ce qui ne va pas. Et avec le pardon, nous pouvons sortir de la souffrance et entrer dans la profondeur de la conscience pour voir plus loin que le bout de notre nez en comprenant le jeu de la vie et le rôle de premier que nous tenons.

Le pardon est la grâce de l’univers. Il nous unit à la lumière. Il peut tout gommer, il peut tout effacer et surtout, il nous permet de lâcher notre ego. Il est le sauveur de notre monde et il le restera. Sans pardon, nous vivons dans la souffrance et nous espérons que l’autre changera, que le monde lui-même changera. Mais ceci appartient au passé et à dualité. Nous devons renaître à l’évidence de l’ouverture nouvelle qui naît et qui n’est plus limitée désormais. Nous ne sommes plus obligés de souffrir, de rester dans le monde de l’ego et de la soumission de l’être. Nous pouvons être nous-mêmes sans les voiles de la séparation pour vivre libres, heureux, dans l’amour et la lumière qui est en nous.

La conscience sera déterminante dans la nouvelle vie. Elle est l’ouverture en soi, la compréhension des étapes de l’Ascension et non la révélation de l’homme dans l’ego et le pouvoir. Les anciens schémas, les anciennes compréhensions sont maintenant obsolètes. Nous devons nous révéler par le pardon pour pouvoir évoluer dans la nouvelle dimension.

Le monde meilleur est là. A nous de le saisir par la compréhension de ce qui est et par l’ouverture du pardon en soi pour une vie de paix.

Mirena, le 3 Avril 2012.
Vous pouvez partager ce texte à condition de le faire dans son intégralité, y compris ces deux phrases, et en faisant référence au site : www.audeladesmots.org.

 

Le choix de cette année 2011 par Maître Saint-Germain

Bonjour à tous mes frères de la terre. Je suis heureux de pouvoir vous retrouver par l’intermédiaire de ces mots qui vont vous transmettre les énergies de cette année 2011.

Voici pour vous, venu le moment de la transparence sur ce qui va vous apporter un temps nouveau et de belles perspectives de création de vos vies. Le temps nouveau doit vous transporter dans une raison de bénédiction intérieure.

C’est pourquoi, vous ne devez pas rechercher ailleurs les moyens de progresser ni ceux pour vous idéaliser. La société ne peut vous apporter qu’un message négatif et l’illusion que vous êtes bien à cette place. Elle veut vous mener comme elle le fait depuis fort longtemps. Elle veut poursuivre en vous soumettant à ce qu’elle désire. C’est par le pouvoir qu’elle vous entraîne et en vous maintenant dans l’illusion.

Mais aujourd’hui, si je viens vous donner ce message, c’est parce qu’il est temps de trouver en vous l’essence de votre divinité. Ne regardez plus ailleurs. N’écoutez plus ce que l’on vous dit. Rentrez donc en contact avec votre intériorité.

Posez-vous, aimez-vous, respectez-vous, pensez à vous. Vous le pouvez si vous le désirez. Ne vous agitez plus, cela ne sert plus à rien. Maintenant que les énergies du changement sont là, et elles vont devenir de plus en plus fines, de plus en plus lumineuses, de plus en plus puissantes, vous devez vous respecter en agissant à votre mesure et non pour une société décadente qui vous perd dans ses fausses directions.

Prenons l’exemple de vos gouvernements. Ils ne pensent qu’au pouvoir qu’ils ont, à l’argent qui les mène, aux richesses de ce monde. Ils oublient l’essentiel : vous. Combien de peuples souffrent, meurent de faim alors qu’il y a assez de nourriture pour tous ? Combien de peuples s’enfoncent dans la misère humaine alors que leurs dirigeants profitent de richesses qui ne sont pas les leur ? Combien de femmes et d’hommes se laissent diriger par une société de consommation qui leur montre l’éphémère ? Beaucoup se laissent entraîner par elle et se laissent emporter par des plaisirs qui ne durent pas et qu’ils doivent sans cesse répéter.

Mais, savez-vous que tous les plaisirs que vous recherchez à l’extérieur de vous ne sont que des illusions ? Ils ne durent pas, ne vous satisfont que sur le moment. Vous les recherchez encore et encore pour vous situer dans le plaisir humain, celui du paraître et non celui de l’être.

Cette différence est très importante. Elle est même la clé de votre avenir. Et cette année 2011 doit vous placer dans cet ouvrage de recherche intérieure. Vous ne pourrez poursuivre en continuant à vous égarer sur le chemin de la dépendance de votre société. Vous devez comprendre que cet égarement n’est pas celui qu’il va falloir conserver. Il faut, au contraire, vous relier à votre Être intérieur pour trouver le bonheur et la joie de vivre dans une créativité nouvelle qui vous éloignera de la négativité de votre vie et vous fera ressurgir dans la lumière divine.

Vos pas sont ceux qu’ont suivi les hommes depuis fort longtemps. L’égarement extérieur n’est qu’une illusion de la société et du pouvoir qui la dirige, pour vous mener à sa guise et vous endormir.

Aujourd’hui, avec les énergies nouvelles, vous devrez choisir. Car ce choix sera pour tous. Personne ne pourra l’omettre. Vous devrez vous orienter vers la conscience intérieure qui vous ouvrira des voies certaines d’accomplissement.

Les énergies changent. Tout ce qui était pratiqué jusqu’à présent ne pourra plus l’être. Tout ce qui n’est pas dans la lumière ne pourra poursuivre. Les hommes ont aussi à faire cette ouverture de conscience en eux. C’est en se reliant à leur Être qu’ils pourront continuer. Toute la poudre aux yeux de votre société disparaîtra. Elle a d’ailleurs commencé à se dissoudre. La négativité ne résistera pas à la lumière. Le pouvoir s’envolera aussi.

Dans l’instance du moment, vous trouverez la ressource d’avancer sur votre voie. Les moments d’incertitudes partiront grâce à votre volonté et votre foi. Savoir mener votre chemin dans de nouvelles directions s’apprend. Il suffit pour cela de le vouloir et d’aller puiser en vous, les ressources de votre intériorité qui prendront la direction de votre vie.

Sachez qu’il est temps de regarder le changement avec des yeux nouveaux. N’ayez pas peur. Ne recherchez pas à l’extérieur de vous la direction de votre vie. Intériorisez-vous et vous saurez où vous devez aller, ce que vous devez accomplir. La lumière accompagnera vos pas et l’ombre ne pourra vous mener. Ceci est important. Ceci est le choix que vous devez faire. Et vous êtes les seuls à pouvoir le faire. Personne ne peut décider pour vous. Personne ne le pourra plus.

Le bonheur se trouve en vous. La lumière est en vous. La création de votre vie est votre liberté. Votre liberté est votre intériorité et la réponse à toute votre création de vie. Voici le nouveau chemin qui s’ouvre maintenant à l’humanité. Les énergies qui sont là vous y poussent. Alors, ne résistez pas. Posez-vous, laissez passer ce qui vous bouscule en vous intériorisant et en vous disant que c’est l’ombre qui part, que la lumière va bientôt prendre sa place et que vous allez vivre libres, heureux, dans la pleine liberté de qui vous êtes et de son aura. Vous allez vivre dans la lumière et l’amour sera votre direction, votre indicateur de vie, votre accomplissement.

Soyez les bienheureux de ce nouveau monde qui s’annonce. Soyez bénis pour votre choix et sa réalisation.

La nouvelle vie sera belle si vous vous défaites de vos fardeaux lourds et encombrants. Bientôt, vous ne pourrez plus les porter. Relevez-vous dans la lumière de votre intériorité et laissez-vous porter par elle. Soyez ceux qui dirigent leur vie et ne soyez plus soumis à ce que l’on vous dit, à ce que l’on veut vous faire prendre. Soyez les seuls décideurs, les seul meneurs de vos pas. Dans la lumière et l’amour vous pourrez tout.

Maître Saint-Germain.

Transmis par Mirena le 20/02/11.
Vous pouvez partager ce texte à condition de le faire dans son intégralité, y compris ces deux phrases, et en faisant référence au site : www.audeladesmots.org.

Purifiez votre âme grâce à l’amour par Sananda

Vous nourrissez une belle perspective d’avenir en vous projetant dans le changement. Pourtant, la seule leçon à retenir est celle de l’amour. Vous voulez un plan, une manœuvre, une technique, pour aller sur ce chemin de l’ouverture grandiose de l’humanité sur un nouveau plan dimensionnel. Mais savez-vous que votre chemin devra être fait de lumière, d’amour, de joie, de paix, afin de nourrir et combler vos âmes ? La densité n’aura que le souvenir d’un goût amer. Votre nouvelle voie laissera en vous la douceur de l’amour, sa tendresse aussi, et la teneur de la lumière. L’infini horizon sera là, en vous, pour un épanouissement de votre cœur avec qui vous mènerez vos pensées et vos paroles. Vous serez libérés de la densité.

Vos âmes, quant à elles, seront dans la joie des retrouvailles, dans le bien-être de la nouvelle dimension. Elles savent qu’elles ne seront plus soumises à la souffrance car elles iront en accord avec vous et l’amour de votre cœur, dans une fusion parfaite avec vos pensées. Tout se déroulera avec la liberté de l’Être qui conduira votre voie.

Vos âmes sont des perles de lumière divine qui ont souffert. Il faut les aimer et panser leurs plaies. Elles ont eu à affronter la densité et ont besoin de repos. Un repos bien mérité pour ces perles lumineuses. Elles ont subi votre parcours souvent chaotique. Il faut maintenant leur redonner toute leur lumière, les faire briller de tous leurs feux, afin qu’elles rayonnent de leur beauté, de leur aura. C’est en les aimant que vous les purifierez de la négativité.

Vous pratiquez actuellement une purification de votre corps, de vos corps. Mais, avez-vous pensé à votre âme ? Elle se réalise depuis des millénaires grâce aux expériences que vous accomplissez. Parfois, elle se repose lors de sa montée dans l’univers. Mais son aura est empreinte de la souffrance que vous avez ressentie lors de vos différentes incarnations.

Il faut maintenant la libérer, elle aussi. Il faut penser à elle. En lui envoyant tout votre amour, vous pouvez la faire briller et lui enlever ces empreintes. Dites-lui merci, dites-lui que vous l’aimez. Rapprochez-vous d’elle. Vous l’avez trop souvent oubliée. Elle doit, elle aussi, par votre conscientisation, devenir plus légère pour vous accompagner dans l’ère nouvelle. Vous êtes liés, vous et elle, elle et vous. Vous êtes deux et non seuls à avancer sur votre chemin.

La nourriture spirituelle est une formidable relation d’amour avec vous, avec votre âme, avec l’univers et la Source du Tout. En aimant votre âme, vous vous aimez aussi et vous envoyez votre amour à l’humanité, à l’univers et à la Source, car vous formez un tout et ce tout vous revoie cet amour amplifié.

C’est cela la nourriture spirituelle. C’est donner et recevoir et c’est dans l’amour que se font les plus grandes réalisations.

Sananda.

Transmis à Mirena, le 31/10/11.
Vous pouvez partager ce texte à condition de le faire dans son intégralité, y compris ces deux phrases, et en faisant référence au site : www.audeladesmots.org.