A la rencontre des mondes parallèles

Les mondes parallèles

Nous nous ouvrons aux mondes parallèles, aux divers espaces multi dimensionnels qui sont autour de nous. Certains demeurent également en nous. Nous appartenons au microcosme et au macrocosme. Nous sommes à la fois l’infiniment grand, l’infiniment petit et l’Unité aussi. Notre conscience appréhende peu à peu ces aspects de l’Univers et très bientôt nous les découvrirons dans la simplicité de « Qui Nous Sommes ».

Mais pour cela, il est impératif de nous ouvrir à la puissance de l’Amour divin qui demeure dans nos cœurs afin de nous laisser porter par celle-ci. Lorsque nous découvrons cette puissance infinie, notre conscience s’ouvre au-delà de nos limites et de nos croyances. Nous faisons ainsi un pas vers la découverte de l’Univers qui demeure en nous et autour de nous.

Par l’intention nous avons la capacité de nous y déplacer, de voyager par la pensée et de nous y déposer pour découvrir tous ces mondes merveilleusement beaux. Plus nous serons libérés de nos mémoires et de nos liens négatifs, plus notre conscience avancera dans cette découverte, libérant peu à peu toute la simplicité de l’Univers qui n’est autre que l’ampleur de nos capacités à vivre en Lui.

L’Amour divin est le nôtre et il est important de nous en rapprocher pour toucher à l’infiniment grand et à l’infiniment petit. En nous unissant à Lui, en fusionnant avec ses énergies, en les semant autour de nous, nous entrons dans la conscience universelle du Tout et nous nous rapprochons peu à peu de sa conscience.

C’est grâce à l’Amour que nous comprenons les autres, la vie, le bien et le moins bien. C’est grâce à l’Amour que nous ne voyons plus les différences, la séparation, et que nous unissons notre conscience à la conscience du Tout. Ainsi il est possible de vivre dans l’harmonie, en paix avec soi-même ainsi qu’avec les autres.

L’Amour nous rapproche également de la nature, des végétaux, des minéraux, des animaux, du ciel et des étoiles, du soleil et de La Source. Avec Lui, nous ne faisons qu’Un et nous appartenons à cette vérité. Ainsi nous dépassons toutes nos limites et allons au-delà de notre vie humaine.

Nos déplacements dans les diverses dimensions vont s’étendre. Dès lors que nous sortons de nos limites, il demeure en nous un appel vers ce retour à La Source que nous ressentons profondément. Nous retrouvons ainsi nos capacités multi dimensionnelles et nous accédons aux diverses formes de la connaissance qui sont des fragmentations de la Connaissance universelle.

Il est temps aujourd’hui de comprendre cela pour sortir de nos limites intellectuelles. Il est temps de ressentir l’appel de notre âme pour enfin aller au-delà de ce que nous connaissons. Il est temps d’user de nos capacités multi sensorielles, multi dimensionnelles afin de nous projeter hors du temps, dans l’espace divin de l’Univers auquel nous appartenons.

Pour cela, pas de peur, pas de mental négatif mais du lâcher prise. C’est en nous laissant porter par notre volonté que nous sortons des limites du temps humain pour découvrir l’infini de nos capacités.

Les connaissances humaines doivent être dépassées afin de nous en remettre uniquement à notre intuition et à notre âme. Elle seule sait mieux que quiconque nous conduire sur les sommets de l’élévation.

Mirena, le 2 Décembre 2014.
Vous pouvez partager ce texte à condition de le faire dans son intégralité, y compris ces deux phrases, et en faisant référence au site : www.audeladesmots.org

La Terre est notre reflet

L’univers conspire à nous apporter ce que nous désirons mais également ce que nous ne désirons pas. Par nos intentions, nos sentiments, nos peurs, nos pensées, nos paroles et agissements, nous déroulons le fil d’énergie créatrice qui s’étend pour toucher la Source de la Création. Et celle-ci nous la renvoie… C’est ainsi que nous créons notre vie, que nous attirons à nous les évènements, les opportunités, les situations que nous avons lancées dans l’univers.

Nous sommes responsables de notre vie, de ce qui est en nous, de ce qui vient à nous et de ce qui est à l’extérieur de nous. L’univers est un grand miroir qui renvoie le reflet que nous émettons. Cette compréhension nous permet d’ouvrir notre conscience pour aller dans la profondeur de la Vie. De même, la Terre et l’humanité sont à notre image. Toutes nos créations de vie se répercutent autour de nous et étendent notre reflet de création bien au-delà de nous.

Beaucoup souhaitent un monde meilleur. Beaucoup œuvrent à l’extérieur d’eux-mêmes et s’épuisent à fournir une œuvre gigantesque qui porte si peu ses fruits. Mais pour refaire le monde, la conscience humaine doit se développer différemment. La Terre est notre demeure et elle demeure en nous. Nous sentir séparés d’elle ne peut nous aider à la construction du nouveau monde. Une nouvelle relation doit émerger de nos cœurs pour apporter la conscience de ce qui est et la révéler aux yeux de tous.

Le regard de chacun vers la misère ne suffit pas. Car la misère est à l’intérieur de nous. Elle est la nôtre et doit être dépassée.
Le regard de chacun vers la violence ne suffit pas. Car la violence que nous voyons partout est en nous. Elle demande à être conscientisée afin d’être éliminée.
Le regard de chacun vers la destruction de la Terre ne suffit pas. Car la destruction est en nous, le mal que nous nous faisons se répercutant autour de nous.

La Terre est notre reflet 1Tant que nous resterons séparés, tant que nous ne comprendrons pas que nous sommes les créateurs de nos vies, que nous ne formons qu’Un seul et même Être, nous ne pourrons redresser et restructurer la Terre. La séparation est un monde fini. Nous nous ouvrons à l’Unité et à la conscience de ce que cela représente. Nous sommes le Tout et chaque souffle que nous émettons, chaque pensée, parole et geste, s’inscrivent dans notre corps, sur Terre, ainsi que dans l’univers.

La Terre est à notre image et il nous appartient dès lors d’œuvrer en nous pour pouvoir effectuer le redressement mondial que chacun souhaite. Mais pour cela, il est nécessaire de lâcher ses jugements sur autrui, et de ne plus accuser l’autre de nos maux. Il est nécessaire de s’ouvrir à la nouvelle conscience pour entrer dans l’œuvre intérieure à réaliser.

L’illusion nous a appris à n’être responsables de rien. La dualité a dessiné les opposés ; le positif et le négatif. Nous avons vécu des expériences grâce à elle et celles-ci ont permis à notre âme de grandir. Mais aujourd’hui, notre conscience s’ouvre dans sa profondeur pour révéler « qui nous sommes ». Nous devons suivre sa direction pour lâcher nos fardeaux et nous impliquer dans le redressement mondial qui doit se réaliser.

Si chacun œuvre dans cette compréhension et s’il est attentif à ses créations, il gagnera en lumière et il la reflètera dans la conscience de l’univers qui la renverra sur Terre.

Car le changement interviendra le jour où nous regarderons la vérité en nous, où nous n’aurons plus peur; le jour où nous intègrerons l’Unité.

Elle est pourtant si belle notre Mère la Terre !

ladakh 2 906

Photo Mirena / audeladesmots.org

Mirena, le 5 Octobre 2013.
Vous pouvez partager ce texte à condition de le faire dans son intégralité, y compris ces deux phrases, et en faisant référence au site : www.audeladesmots.org.

 

La conscience de l’instant où tout demeure…

Pensée violette

Ce matin, dans mon jardin, alors que je regardais autour de moi, j’ai aperçu une minuscule pensée au milieu de la pelouse. Elle était là, toute petite, avec une belle fleur violette. Mon regard a été attiré par elle. Elle était comme perdue dans cette verdure. Une graine emportée par le vent, a surement pris racine à cet endroit. Mais le plus surprenant est la connexion que j’ai ressentie avec ce moment, cette pause dans l’espace-temps où j’ai communié avec cette fleur. J’ai senti un appel, comme si elle me disait « bonjour, je suis là ». J’ai ressenti entre elle et moi, un échange, le courant d’une énergie qui passait entre nous deux… et l’instant s’est immortalisé…

Nous savons que nous évoluons dans un tout auquel nous sommes reliés, auquel nous appartenons. Nous sommes unis à tout ce qui nous entoure, notre corps étant constitué des quatre éléments de l’univers ; Eau, Terre, Feu, Air. Dans cet espace-temps, où tout s’est arrêté pour une minuscule fleur, j’ai accueilli en moi l’immersion du moment. Car en lui tout nous relie et nous ne faisons qu’Un dans l’immensité de l’Univers. Difficile d’expliquer par des mots cette vérité à laquelle nous sommes tous rattachés, mais elle en est une de toute évidence.

Alors, j’ai imaginé un monde meilleur, un monde où chacun intègrerait cette vérité, où chacun demeurerait responsable et conscient de ses créations de vie. Un monde où la violence, la haine, le racisme, n’existerait pas. Un monde où il n’y aurait plus de jugement, plus d’intolérance puisque sa vérité serait comprise par tous. Un monde où l’honnêteté et le respect de l’autre serait normalité.

Certains parmi vous peuvent croire à une réelle utopie. Moi, je pense qu’au fond de nous nait cette belle conscience. Celle-ci va bientôt éclore. La petite graine est semée dans le fond de nos cœurs. Elle va se nourrir de conscience et grandir dans l’espace de l’instant présent. Elle donnera bientôt une belle fleur qui attirera l’attention d’un être. Celle-ci lui transmettra la pause de l’instant afin que naisse à nouveau la communion entre deux êtres qui se re-connaissent car ils sont le Tout de l’Universalité.

Aujourd’hui est le temps de l’espérance pour toute l’humanité. Un temps où la pause universelle va s’étendre dans le cœur de chacun pour nous unir dans l’essence de la Création. Nous allons prendre conscience de cette reconnexion avec tous nos frères humains, mais également avec le monde minéral, végétal, animal, avec toute la création à laquelle nous appartenons.

Car nous sommes la Création et sa profondeur…

Mirena, le 19 Septembre 2013.
Vous pouvez partager ce texte à condition de le faire dans son intégralité, y compris ces deux phrases, et en faisant référence au site : www.audeladesmots.org.

La nourriture de l’âme

La nourriture de l'âme

L’âme demeure en nous et nous tend à chaque instant le fil de la lumière de la Vie. Elle nous montre la beauté éternelle qui est en tout. Elle espère que nous la voyions, que nous la ressentions au plus profond de notre être. N’avez-vous jamais ressenti son souffle ?

L’âme désire que nous nous connections à la beauté de la Vie, aux instants de bonheur qui emplissent nos cœurs… Elle s’en nourrit et nous guide afin que nous déployions nos ailes dans cette direction, afin que nous ouvrions notre cœur pour vibrer sur la fréquence divine.

L’âme nous indique la richesse de la Vie. Sa joie est immense lorsque nous accédons à ces vibrations de lumière et d’Amour. Elle désire que notre accord soit parfait. Elle désire que nous marchions ensemble dans la même synergie d’Amour et de Lumière. Elle souhaite que nous posions nos pas dans la perfection du Tout.

L’être humain est souvent insatisfait. Il écoute ses désirs, aveuglé par les richesses extérieures à son être, plutôt qu’il n’entend l’appel de son âme. Celle-ci souhaite lui montrer l’harmonie et la beauté de la Vie, la vraie. Ses désirs sont pourtant de plus en plus grands; il a un besoin inconscient de combler le vide intérieur qu’il ressent, pour compenser en lui le manque de joie d’être. Il comble ce déséquilibre par des besoins illusoires qui ne l’assouvissent qu’un temps, et qui inlassablement, en attirent d’autres. La liberté n’est pourtant pas dans cette direction. Elle n’est pas de nourrir les excès pour trouver un peu de réconfort.

La vraie richesse n’est-elle pas celle qui se situe à l’intérieur de nous-mêmes ?
La vraie richesse n’est-elle pas celle que nous indique notre âme ?
N’avez-vous jamais ressenti une immense joie intérieure qui déborde de votre cœur sans raison ?

Si tel est le cas, vous avez perçu la beauté de la Vie qui nourrit l’âme. Avec elle, la paix intérieure s’établit et nous demeurons en parfait accord avec son aspiration. Nous ressentons un puissant besoin d’Amour et de Lumière. Nous nous rapprochons alors de la Vérité et de son but ultime.

Se poser, faire le calme de ses pensées.
Agir en écoutant son ressenti intérieur.
Se connecter à ce qui est autour de soi.
Ressentir les richesses qui nous entourent, l’harmonie qui demeure en tout ce qui est.
Écouter son cœur et l’élan de son âme.
Suivre la direction de l’Amour et de la Lumière.
Être en joie, en paix.
S’intérioriser afin que l’équilibre intérieur s’installe.

La connexion avec l’espace intérieur de la Vie nous fait vibrer sur la fréquence divine. Elle est la reconnaissance de l’âme en soi. Elle est la Vie.

Mirena, le 10 Septembre 2013.
Vous pouvez partager ce texte à condition de le faire dans son intégralité, y compris ces deux phrases, et en faisant référence au site : www.audeladesmots.org.