Retrouver notre appartenance à la Lumière de Vie

 

 

La liberté de l’être se découvre dans la transformation intérieure. Elle requiert un regard profond de soi, nous le savons tous. Mais beaucoup ne comprennent pas la réalité de ce retour intérieur et se tournent  encore vers l’extérieur pour trouver des solutions à leur transformation. Il est vrai qu’il n’est pas toujours aisé de voir et d’accepter ses propres zones d’ombre car notre éducation nous a appris à nous déresponsabiliser  de nos actes.

L’enjeu est pourtant très important et ce retour intérieur permet la mise en lumière et l’acceptation de sa propre négativité et des mécanismes entretenues par les différentes expériences vécues pour ensuite verser dans l’énergie du Cœur. Ce sont les prises de conscience qui font tout. Elles nous aident à voir la vérité sur nos schémas et concepts, sur notre rigidité mentale et notre manque de flexibilité, et sur les croyances entretenues depuis fort longtemps. La paix et la stabilité ne peuvent s’installer qu’au prix d’un renversement de la négativité qui dirige l’être humain.

Par ailleurs, l’homme souhaite le changement mais il poursuit dans la croyance qu’il est séparé de tout ce qui est. Il évolue sous cette carapace de 3e dimension, maintenu par un ego puissant qui a tout pouvoir sur lui. Il ne voit pas la lumière en chacun et demeure souvent ancré dans l’ancienne réalité. Le changement fait peur parfois car il demande de lâcher prise sur l’ancien. Lâcher requiert du courage et de la volonté pour laisser l’espace à la foi. C’est un dépouillement des  différentes et nombreuses couches sombres qui recouvrent l’être humain.

L’avancée nous oriente vers le lâcher prise afin que nous puissions nous épanouir au cœur du Cœur de la Vie et retrouver notre appartenance à la Lumière. La nécessité d’avancer vers un dépouillement de ce que l’être humain a connu, a appris, a appliqué, est plus que nécessaire. Lâcher l’attachement, la rigidité, les sentiments négatifs, les croyances et les concepts, pour une renaissance dans le Cœur de Qui Nous Sommes. Redevenir « nus », sans vouloir ni pouvoir et verser dans la douceur de l’Être et sa Sagesse. Nous laisser porter par la compréhension intérieure et lâcher le lourd poids de la 3e dimension. Lâcher aussi la connaissance intellectuelle qui est en lien avec le mental. Car le savoir universel est détenu dans le Cœur. L’intuition peut alors rejaillir de l’intérieur et mener l’être dans le savoir inné et sage de la Vie.

Pour cela, acquérir assez d’humilité pour ne pas suivre l’ego est nécessaire. Regarder en soi et intégrer le changement. Ne plus rester dans la mouvance de la dualité en acceptant que le changement vient de soi et non de l’autre. Ne plus être victime du passé ni de la vie.

L’ouverture de la lumière est belle pour celui qui sait lâcher, qui sait s’abandonner et ouvrir son cœur à la transformation et à la Vie. Le basculement actuel n’est autre que la modification de l’empreinte de la 3e dimension que nous portons fermement. Nous savons désormais que les choses sont différentes. Rien n’est plus simple que de s’abandonner à ce qui est sans résistance pour une transformation radicale et un alignement avec la Lumière de Vie. Quand le lâcher prise intervient, rien ne nous affecte, rien ne nous déstabilise. La paix s’installe alors en soi et nous demeurons alignés sur La Source de Vie.

Tout est à revoir en soi et il est important de faire des choix. L’être humain ne peut plus continuer ainsi dans la déraison du mental. Il doit s’affirmer par le Cœur et prendre sa vraie place pour laisser rayonner la Lumière de vie. C’est en lâchant que s’installe la Vie en soi, en toute simplicité et dans l’accueil humble de son vécu sombre.

L’objectif du chemin est désormais montré en pleine lumière. Seul le mental définit le contraire et essaie de garder l’avantage. Vous devez certainement le ressentir, ressentir sa force intérieure et entendre sa voix. Il s’oppose toujours à l’apaisement et vous pousse à nourrir l’ombre par les rôles qu’il vous fait endosser. Or la limite est atteinte et les choix sont à faire. Que souhaitez-vous pour la suite de votre chemin ? Il est temps de laisser derrière vous toutes les résistances pour enfin vous ouvrir à la paix intérieure. La stabilité vous aidera à franchir les étapes clés de la transformation et de l’évolution vers la Lumière du Cœur, dans cet écrin de pureté où tout devient possible et où demeure la Connaissance universelle.

Nul ne peut prétendre à construire une vie équitable s’il ne se stabilise pas dans la profondeur de son Cœur.

Mirena
Source : www.audeladesmots.org

 

 

 

 

Le choix de la transparence

 

Ce n’est pas la connaissance qui fait la progression mais ce que nous sommes dans notre vie de chaque jour et notamment notre engagement à changer pour découvrir la transparence, l’honnêteté, la vérité, l’amour… Sans cela, le passage se ferme, les résistances sont présentes et elles engendrent la souffrance.

Les efforts sont à faire et plus que jamais il est important d’appliquer ce que nous savons. A quoi servent les connaissances si elles ne sont pas intégrées, sinon à alimenter le mental ? La facilité a toujours joué un rôle important et elle doit désormais laisser la place à la vérité. 

L’évolution se poursuit en chacun et nous apprenons à lâcher prise sur tout ce qui est et à nous abandonner à la vie. Nous comprendre et lâcher nos résistances. Reconnaitre les rôles que nous jouons, nos conditionnements négatifs. Plus nous résistons, plus nous sommes en souffrance. L’ancien monde se transforme et nous avec. Tout est revu, tout est fait pour que nous nous comprenions et si nous regardons la vérité, notre vérité, ce pourquoi il est si difficile d’avancer parfois, il est possible de vivre plus légèrement.

Mais pour cela la rigidité doit se transformer en souplesse, l’attachement en lâcher prise, la responsabilité de ses actes doit être prise en compte pour accueillir les parts de négativité à transformer. Il est nécessaire de ne plus nous en détourner pour faire face avec amour à nos schémas réactifs, à notre tristesse, à nos blessures et enfin émerger du rêve dans lequel nous évoluons encore. Faire face à ce qui est, ne plus nous détourner de ce qui fait mal et regarder en toute honnêteté ce qui est à accueillir et à transformer. Il est temps de ne plus les éviter et de les accepter, de ne plus être victimes.

Le choix de la transparence est là. Sans engagement individuel, la transformation ne peut se faire. Tout être est voué à grandir en transformant ses parts d’ombre, en se connectant au Soi pour laisser s’écouler le flux de la Source et rayonner ce qu’il est réellement : l’Amour inconditionnel et la Lumière de Vie.

Mirena
Source : www.audeladesmots.org

 

 

La voie de la connaissance de soi

26 RAPPELS ESSENTIELS POUR LA PRATIQUE QUOTIDIENNE DE LA VOIE DE LA CONNAISSANCE DE SOI

1/ Rappelez-vous constamment que vous êtes bien plus que ce que vous croyez être.

2/ Ne négligez pas ce qu’il y a de merveilleux en vous, n’oubliez pas ce qu’il y a de sacré en vous et priez que ce quelque chose d’Inouïe en vous, vous aide à devenir plus conscient(e) de sa présence et de sa réalité.

3/ Faites la différence entre ce que vous êtes réellement et la façon dont vous exprimez ce que vous êtes.

4/ Faites-vous suffisamment confiance pour suivre ce que vous recevez intuitivement des profondeurs de votre être.

5/ Comprenez que vous êtes le/la seul(e)à pouvoir comprendre qui vous êtes vraiment.

6/ Acceptez que vous êtes le/la seul(e) à convaincre, de la toute puissance qui est en vous.

7/ N’oubliez pas que l’on aura beau vous indiquer et vous expliciter la voie de la connaissance, c’est à vous seul(e) qu’il appartient d’effectuer le travail de conscientisation.

8/ Ayez une confiance aveugle dans l’Intelligence intérieure qui vous anime et vous guide.

9/ Cultivez et intensifiez l’écoute. C’est la qualité naturelle et essentielle de l’exploration de la connaissance de soi. Sans oublier sa clé essentielle : l’écoute doit être désencombrée de l’idée d’une personne qui écoute.

10/ Soyez profondément sincère avec vous-même dans l’exploration de la connaissance.

11/ Choyez précieusement ce que vous pressentez être la connaissance. C’est votre noyau de lumière référent.

12/ Renoncez à la paternité des pensées qui émergent dans l’esprit.

13/ Abstenez-vous de vous identifier à tout ce qui surgit comme objet de pensée dans le champ de la conscience ; demeurez vigilant et présent au flux qu’est la conscience elle-même.

14/ N’allez pas chercher ailleurs les circonstances de vie que vous croyez nécessaires à votre évolution, celles qui sont présentes ici et maintenant sont bien suffisantes.

15/ Ne vous épargnez aucun effort de conscience, pour démêler le vrai du faux.

16/ Vous ne pourrez jamais appréhender ce que vous êtes par la pensée, d’où l’importance de l’acte de voir avec lucidité, d’écouter et de méditer.

17/ Soyez conscient, que vous êtes la source de toute conception et de toute perception.

18/ Sachez que vous devenez ce que vous contemplez.

19/ Une fois que vous avez compris, ayez le courage de vivre et d’agir en conséquence de cette compréhension.

20/ Questionner, analyser, examiner, scruter, écouter et distinguer l’essentiel, sont vos véritables outils de connaissance.

21/ Sondez intimement vos motivations dans la quête de la connaissance afin de les purger de toute vanité déguisée.

22/ Vouloir connaître ce n’est pas seulement prêter l’oreille furtivement aux enseignements pour les arranger à votre convenance personnelle, connaître exige que vous vous engagiez à arpenter le chemin de la connaissance.

23/ Utilisez ce que vous croyez être afin de laisser advenir ce que vous êtes réellement.

24/ Saisissez chaque opportunité de connaître, de vous connaître car chaque occasion est unique.

25/ Soyez vous-même ce que vous voulez contempler et trouver dans ce monde.

26/ Et par dessus tout conservez votre cœur aimant et charitable.

Jean-Christophe JACOB

Transmis par Mirena, le 18 Mars 2013.

Nous pouvons tout réaliser !

Le mental doit être le moins actif possible. Si vous vous posez des questions, si vous cherchez à acquérir des capacités avec votre intellect, si vous cherchez à apprendre plutôt qu’à ressentir , vous ne laissez pas à votre cœur la place d’agir.

La Connaissance est à l’intérieur de vous. Elle est la Vérité, elle est la Vie. Tout ce qui est appris sans intériorisation, ne peut vous apporter les meilleurs résultats. L’être humain a trop souvent agi avec sa son intellect et donc, avec son mental. Il a accumulé pendant des millénaires, des savoirs, des connaissances, qu’il a recherchés à l’extérieur de lui, sans prendre le soin de les découvrir en lui. Il a agi dans la séparation, se posant lui-même des blocages et des limites. Il s’en est souvent remis aux autres car il n’a pas cru en ses valeurs intérieures.

Aujourd’hui, nous accueillons une nouvelle ère dans laquelle nous pouvons être libres d’être nous-mêmes, avec les capacités qui sont en nous. La liberté se trouve en soi. Elle n’est pas  dans le savoir humain. Elle réside dans la Connaissance. Tout ce qui se situe à l’extérieur est l’illusion. Tout ce qui est vécu de l’intérieur, tout ce que vous ressentez, tout ce que vous découvrez en vous, est la Vérité, la véritable Connaissance. Avec elle la séparation n’existe pas. Avec elle, vous êtes votre propre maître.

Pensez à vivre ce que vous découvrez. Vivez-le de l’intérieur. Ressentez-le. Aimez-le. Et n’écoutez pas votre mental. Vous n’avez pas besoin de lui. Il est simplement un support dans votre vie et non le contraire.

Dès lors que vous aurez découvert en vous la Connaissance, vous ouvrirez une porte à celle-ci. Peu à peu, les blocages sauteront et vous accueillerez les connaissances, les enseignements de la Source, de votre lumière intérieure, car vous serez reliés à la grande bibliothèque de l’univers. Vous comprendrez en l’instant, vous n’aurez pas besoin de mots pour savoir. Tout se déroulera en vous, simplement. Car la vie est simple et le savoir également. Dans tout ce que je vous dis, il n’y a pas de pouvoir, il y a la vie et toute sa simplicité, toute sa liberté.

La liberté, vous devez la découvrir en faisant taire votre mental. Ensuite, vous pourrez vous situer dans l’instant de la création, l’instant présent. Retenez bien mes mots. L’instant est la liberté. Le mental est le pouvoir.

Si vous savez qui vous êtes, alors vous pouvez réaliser le changement. Lorsque l’on est dans l’accueil de la vie, lorsque l’on fait taire son mental, la connexion intérieure se fait pour une belle union avec la Connaissance. Le mots ne sont plus alors nécessaires car vous devenez ce savoir universel. Vous êtes la Connaissance.

L’instant de la création émergera en vous lorsque vous aurez fait taire votre mental. Alors, vous pourrez créer votre vie en conscience. Vous puiserez dans la Connaissance le chemin de la créativité conscience. Mais avant d’arriver à cela, les purifications intérieures de l’être, du corps, des corps subtils, des schémas, des comportements, des pensées, des paroles, des actes, sont indispensables. Il est nécessaire de comprendre et d’intégrer l’utilité de la purification de la négativité qui demeure en soi et dans son ADN.

Je vous souhaite un beau parcours dans la liberté de vos êtres. Avec Amour et lumière.

Mirena, le 27 Janvier 2013.
Vous pouvez partager ce texte à condition de le faire dans son intégralité, y compris ces deux phrases, et en faisant référence au site : www.audeladesmots.org.