Les non-dits

Les non-dits sont une source négative importante logée en notre ADN. Ils sont la création que nous avons déterminée mais aussi celle de nos ascendants.

Lorsque nous venons sur Terre, lors de notre incarnation, nous venons avec tout un bagage de mémoires négatives qui appartiennent au passé. Ce passé est le nôtre, celui de nos précédentes incarnations, mais il est aussi celui du vécu de nos aïeux, de notre lignée. Cet héritage nous transmet toutes les mémoires vécues, qu’elles soient positives et négatives.

De même nous transmettons ces mémoires à nos enfants qui eux aussi les transmettent aux leurs. Toutes ces mémoires sont comprises dans l’ADN humain et lorsque nous nous libérons de l’une d’elle, nous libérons également notre descendance. Le lien est coupé, purifié. Le travail individuel que nous faisons sur nous, nous le faisons aussi sur eux.

Les non-dits sont donc un bagage important négatif qui nous est transmis et que nous transmettons aussi. Ils opèrent un blocage sur notre énergie de vie car il renferme une symbolique cachée avec sa propre puissance. Par ce qui n’a pas été dévoilé, l’être se ligote fermement avec les liens négatifs de ce qu’il tient secret. Ces liens renferment la peur, la colère, la souffrance, la malhonnêteté, le mensonge, la frustration, la violence, l’acte négatif par lui-même, etc. … Ils sont un blocage dans notre corps mais aussi dans notre aura.

C’est pourquoi, il est temps que nous prenions conscience de ce que représentent les non-dits. Avec notre conscience nous pouvons les purifier même s’ils sont anciens. La purification de l’ADN libère de grands blocages du passé et avec elle, tous les liens négatifs qui s’y rapportent et qui provoquent des limitations importantes dans notre progression. Ces non-dits agissent sur notre pleine volonté et sont une source de mal-être et de maladie. Nous ne savons pas qu’ils sont là mais ils nous transmettent toute leur puissance négative et toute leur représentation. Sans cette conscience de ce qu’ils sont, nous ne pouvons vouloir leur purification car ce qui est nié n’existe pas et ce qui n’existe pas ne peut être changé.

La conscience ouvre la voie. Elle établit véritablement les choses. Elle définit et crée ce qui est et met à l’évidence ce qui ne se voyait pas. Nous ne pouvons changer qu’avec la conscience des choses et celle de qui nous sommes réellement. Nous ne pouvons modifier nos schémas qu’avec la constatation de ce qu’ils sont véritablement. Sans regard clair et évident de nous-mêmes et de ce que nous dégageons, nous n’engageons pas la conscience de ce qui est et rien ne peut être changé. L’humilité est une ouverture sur la conscience de qui nous sommes. Elle nous permet de voir les choses telles qu’elles sont. Elle nous montre sans jugement cet être en voie de réalisation qui parcourt ces expériences.

C’est pourquoi, nous devons reconnaître toutes les sources négatives qui sont en nous et qui sont nous afin de les purifier. Sans regard sur soi, il est impossible d’avancer sur la voie de la purification. Les non-dits sont des sources négatives qu’il faut conscientiser pour les mettre à l’évidence de ce qu’ils sont, sans retour en arrière, sans regret, sans jugement. Il faut qu’ils soient constatés simplement pour les changer.

Par contre, il est de notre tâche d’avancer dans la transparence de qui nous sommes et de ne pas garder les non-dits de notre propre création. Les dire permettra de les libérer et de libérer les autres. Les mots ont une vibration qui libère, elle aussi. Par les mots les liens négatifs peuvent être purifiés. Par respect et par amour, nous devons entrer dans l’évidence du blocage que nous provoquons aussi chez les autres.

L’amour que nous avons pour nous-mêmes et pour les autres, nous permet toujours d’avancer. Il est notre phare, notre Soi. Avec lui, nous pouvons tout réaliser. La purification passe par cet amour. Avec lui et avec la conscience de qui nous sommes, nous pouvons entrer dans cette belle purification de l’ADN et de l’être.

Tant qu’il y a de l’amour, il y a la vie. Le reste n’est que jugement et création de l’ego.

Transmis par Mirena, le 17 Janvier 2011.
Vous pouvez partager ce texte à condition de le faire dans son intégralité, y compris ces deux phrases, et en faisant référence au site : www.audeladesmots.org.

Développons l’Amour et la Compassion

L’Amour est authentique. Il est la guérison, l’union, la fusion, la compassion. Grâce à lui, nous pouvons guérir de nos maux, de nos maladies mais aussi entrer dans la compassion et aider ceux qui en ont besoin. Ceci est important lorsque nous voulons grandir sur notre chemin de lumière. Sans amour, il est impossible d’évoluer et nous devons comprendre qu’il est le meilleur pour nous et pour ceux qui nous entourent. Nous devons nous ouvrir à sa voie et grandir avec lui. Nous devons aussi le conscientiser dans tout ce que nous faisons.

Lorsque nous entamons une nouvelle journée, nous devons par la pensée, dès notre réveil, nous relier à l’amour. Cette pensée est la conscience que nous avons de lui et ainsi nous la plaçons en nous en cette nouvelle journée qui démarre. Accueillir la vie, le lever du jour, le soleil avec amour, c’est commencer la journée dans de bonnes dispositions car nous nous relions au Tout et nous nous ouvrons au recevoir de cet amour. La pensée est puissante et nous devons avoir conscience de ce qu’elle est. Elle nous situe dans l’instant et si nous sommes dans l’accueil de l’amour dès notre réveil, nous démarrons la journée dans de belles vibrations. Nous nous axons dans ces énergies d’amour et ainsi, nous entrons dans cette conception de la vie.

Par contre, si nous nous réveillons avec peu d’entrain et commençons à mentaliser négativement, alors nous nous axons dans des énergies de même sorte car notre pensée les attire à nous. Nous allons de ce pas entamer une journée dans la morosité et la négativité. Et comme nous attirons à nous qui nous sommes, nous allons tout au long de la journée être confrontés à des énergies, des personnes de même ordre qui seront sur la même longueur d’onde que nous.

Voici la différence qui fait que nous pouvons passer une bonne journée dans l’amour que nous aurons attiré à nous, ou bien une journée négative qui ne nous montrera que le reflet de ce que nous dégageons. Ceci est la simplicité de l’attirance des énergies, rien de plus. C’est pour cela que certaines personnes sont toujours gaies et d’autres toujours tristes et déprimées. Lorsqu’il n’y a aucune cause, aucun ennui, nous devons réagir et ne pas nous limiter négativement. Nous devons au contraire nous ouvrir à la vie, à sa beauté, à l’amour qui est partout et en tout.

Nous devons développer l’amour dans tout ce que nous faisons. Cela nous permet de conserver cet état, d’être conscients qu’il est tout et que sa vibration nous transmet son bien-être. Dans tout ce que nous faisons, qu’il s’agisse de nos pensées, de nos paroles, de nos actes, nous devons tout faire en conscience avec l’amour qui est en nous et qui nous relie à la Source. L’amour, ce n’est pas simplement de donner, c’est aussi l’établir en nous, c’est le faire nous, c’est aller avec lui toute la journée… manger, se reposer, cuisiner, lire, téléphoner, conduire, travailler, parler, écouter…tout peut se faire dans la conscience de l’amour et ainsi, il peut se développer par notre aura.

Aimer n’est pas seulement le geste à faire. C’est vivre l’amour pour le transmettre. Personne ne peut donner ce qu’il n’est pas. Et la compassion fait partie de l’amour beau et pur, l’amour inconditionnel qui ne fait pas pour être, mais qui est, qui fait, qui donne, sans prendre à sa charge la souffrance de l’autre. Il soulage et il aide. Les souffrances que vivent les autres, nous ne pouvons les porter. Chacun a un chemin qu’il construit pas à pas et quelquefois, les choix qui sont faits et les existences qui sont vécues ont leur raison d’être et nous ne pouvons les considérer nôtres.

La compassion est une œuvre à part entière par laquelle le chercheur de vérité doit passer. Il doit intégrer sa raison pour être dans l’amour inconditionnel. Souvent nous agissons dans un amour possessif, un amour dirigiste et pour lequel nous sommes souvent en attente. Être dans l’amour inconditionnel est justement l’inverse de l’attente et de la possession. Avec lui, aucune limitation mais une ouverture grande et belle de la lumière en nous. Avec lui, nous sommes totalement dénués de liens. Nous aimons uniquement pour ce que cela représente, sans limite, sans attente, mais avec le plein potentiel de l’amour qui vient de la Source, celui que nous donnons avec notre cœur et non avec notre mental. L’amour beau et pur qui n’attend rien, qui passe par notre centre cœur, qui ne réfléchit pas, qui ne transige pas. Il est l’Amour inconditionnel dans toute sa pureté.

C’est dans cette pureté de l’amour que nous devons aller pour développer la compassion qui est en nous, pour nous délivrer de notre esprit dirigiste et possessif qui nous met toujours en attente de quelqu’un ou de quelque chose. L’amour sans limite est l’amour ouvert à toutes les directions, à toutes les femmes, à tous les hommes de la Terre, qu’ils soient de pays différent, de couleur différente, de situation différente, de croyance différence, qu’ils soient bons ou mauvais car là encore, c’est le mental qui juge et qui sépare.

Nous sommes tous Un. Nous sommes tous égaux sur notre belle Terre. Chacun a créé ses propres différences qui, en réalité, sont là pour nous guider vers cet amour inconditionnel que nous devons développer en nous, que nous devons répandre autour de nous, sans attente, sans limite. Nous devons accepter tous les êtres de la Terre dans cette ressemblance qui nous unit, qui unit nos âmes et qui nous montrent que nous sommes tous égaux.

Je vous souhaite en ces fêtes de Noël de répandre votre amour à tous ceux qui vous sont chers, à tous ceux que vous connaissez, mais aussi à ceux que vous ne connaissez pas car nous sommes tous frères, tous égaux, tous libres de nous rassembler dans notre amour pour nous relier à l’unité de vie, à la création. Je vous souhaite de fuir la négativité de votre mentalisation et d’accueillir totalement que nous sommes tous égaux, tous unis dans l’amour de la Source et que rien ne sous sépare.

Mirena, le 10 Décembre 2011.
Vous pouvez partager ce texte à condition de le faire dans son intégralité, y compris ces deux phrases, et en faisant référence au site : www.audeladesmots.org.