L’importance d’être vrai

 

Les temps actuels nous poussent à être de plus en plus vrai, à nous montrer tel que nous sommes, sans cette somme d’énergie négative et faussée qui pèse sur nos épaules et nous fait courber le dos, et qui parfois nous fait prendre des chemins détournés loin de la lumière…

La société à laquelle nous nous sommes identifiés, l’éducation reçue, souvent basée sur le paraitre et la peur, sur le contrôle également, ont ancré des croyances et des schémas que nous avons du mal à lâcher. Combien de personnes se sont-elles vraiment libérées de la façade édifiée depuis leur naissance ?

Or aujourd’hui, pour poursuivre avec légèreté et se détacher de l’empreinte duelle qui colle au corps, il devient important d’accueillir ce qui est pour le modifier. Modifier ce qui n’est pas vrai, ce qui est faussé, détourné, tu, caché. Pas toujours évident de reconnaitre ses propres fonctionnements et états d’être tellement ils font partie de soi, parfois depuis très longtemps. Pas toujours évident de les regarder et les accueillir pour les transformer. Accueillir permet le changement en soi. A l’inverse, ce qui est nié, non conscientisé, non accepté, ne peut être changé.

Être vrai apporte la légèreté et libère des entraves négatives créées. Car ce qui est faussé retarde l’évolution vers la lumière. Sachez que le regard aimant et doux, compréhensif et positif, émet une vibration qui permet à soi-même de s’accepter, et à l’autre d’être libre.

Il est nécessaire de prendre conscience des masques que nous portons. Être comme il faut que l’on soit, manger ce qu’il faut manger, agir de telle manière pour s’élever, pour être comme les autres … Et la voie du cœur, la voie intérieure, où est-elle ? Ecoutons-nous vraiment nos envies, nos besoins, la voie de l’âme qui peut nous conduire vers le meilleur? Rappelons-nous toujours que la vérité est en nous et non ailleurs.

De nombreuses orientations nous sont données mais si nous ne sommes pas en accord avec qui nous sommes, de nombreuses frustrations voient le jour et ne nous permettent pas d’être en paix avec la personne que nous nous obligeons à être. L’essentiel n’est-il pas l’accord intérieur avec soi, avec ce que nous pouvons faire ? Le chemin intérieur est la découverte de la richesse de la Vie  et ce qui est juste pour nous, ne l’oublions pas.

Il est également nécessaire de prendre conscience que toute  pensée négative émise à  l’encontre d’une personne, l’enserre de cette énergie et l’empêche d’évoluer librement, telle une toile d’araignée qui retient sa proie. Parler amour et juger l’autre n’est pas un comportement vrai.

Nous devenons des êtres conscients peu à peu. Alors accueillons vraiment qui nous sommes, ouvrons-nous à nos fonctionnements et sentiments négatifs, et ne restons pas dans le déni. Tout est énergie et ce que nous pensons des autres se déploie pour les toucher. L’énergie du cœur soulage et guérit, celle du mental pousse l’être au contrôle et l’emporte loin de l’amour.

L’avenir nous ouvre ses bras mais des bras positifs et aimants. L’énergie du cœur se déploie et pour la révéler en soi, il est nécessaire d’être vrai. L’acceptation de soi est un baume libérateur qui permet de s’en nourrir sans contrôle aucun. La transparence s’impose et la pureté d’intention en demeure le fil conducteur.

Mirena
www.audeladesmots.org

 

 

 

Un nouveau regard sur la vie

un autre regard*

Le monde spirituel peut paraitre parfois difficile car lâcher prise n’est pas aisé lorsque l’on a toujours agi dans le contrôle. Depuis notre tendre enfance, on nous apprend à contrôler, à analyser, à ne rien entreprendre sans contrôle, sans peur du lendemain. Si on lâche prise, on se sent dépendant de la vie et des autres. Ainsi les peurs s’activent et le mental s’enflamme. Il prend le pouvoir sur notre intuition !

L’être humain a des croyances bien ancrées en lui et notamment celle qui est de devoir tout diriger pour exister. Diriger sa vie, celle des autres… Mais pour pouvoir avancer dans la compréhension de la vie, nous devons lâcher le contrôle. Le pouvoir nous a permis d’accomplir nos expériences. Il a permis l’ouverture actuelle. Mais l’ouverture de la lumière en nous, sa révélation, sa grâce doivent aujourd’hui prendre le relais afin que nous puissions être nous-mêmes, libres de l’entrave du mental qui nous tient depuis si longtemps…

J’ai l’habitude de remercier tout ce qui est, tout ce qui vit, tout ce que j’attire à moi. J’essaie de me placer dans l’acceptation, car je sais maintenant « Qui Je Suis ». Remercier fait partie de ma vie, de la vie. Elle transmet la clarté sur nos fonctionnements, sur ce que nous faisons ici sur Terre, sur la grandeur des énergies qui accomplissent leur rôle. Remercier c’est reconnaitre notre tâche et « nos erreurs ». C’est aussi accepter. C’est enfin savoir que l’on est humain et il est temps de le reconnaitre.

La tâche spirituelle n’est pas être hors du temps terrestre mais au contraire elle doit nous permettre d’accueillir les situations de la vie par nos connaissances. Les vivre nous permet de les intégrer pour grandir. Lorsque le savoir reste au niveau intellectuel, il ne permet pas au cœur de s’exprimer, ni à l’acceptation de se faire.

C’est pourquoi, se reconnaitre humain permet de vivre ses propres expériences avec compréhension, gratitude et compassion pour soi-même et les autres. Se libérer des anciens schémas duels passe par la gratitude, l’acceptation de soi et le pardon.

Nous nous devons de reconnaitre que nous donnons le meilleur de nous-mêmes quoiqu’il en soit. Le jugement lui aussi fait partie du passé… L’Univers, La Source ou bien nos guides ne nous jugent pas. Seul l’être humain fait cela et actionne la culpabilité dans les cœurs.

L’ouverture actuelle nous apprend que chaque cœur aimant doit avoir de la compassion pour celui qui blesse, pour celui qui émet la violence, pour les erreurs commises… Chacun doit également avoir de la compassion pour ses propres actes, pour ce qu’il émet. N’est-ce pas notre rôle sur Terre de comprendre cela ? Il est temps maintenant de déposer nos armures de combattants… Il est temps d’ouvrir notre cœur à la compassion et comprendre que le pécher n’existe pas ! Nous sommes tous égaux en ce sens. Nous expérimentons la matière et faisons toujours du mieux que nous le pouvons à chaque instant de notre vie. Rappelez-vous que vos mémoires ont une forte influence sur vos conditionnements, vos croyances, vos actes… Elles ne vous laissent pas libres et vous influencent. Alors, ayons tous de la compassion pour ce qui est, pour les autres, pour soi-même et n’essayons plus de changer l’autre pour qu’il soit ce que nous aimerions qu’il soit. Ainsi nous serons libérés de la culpabilité et ne la provoquerons pas chez les autres.

L’illusion demeurera tant que nous ne nous ouvrirons pas au vrai fonctionnement du jeu des énergies. L’illusion colle à la peau de l’être humain depuis si longtemps qu’il ne la voit même pas. Elle a tellement détourné la vérité à son profit que le voile de la séparation a du mal à se lever. Pourtant notre âme nous « crie » de nous relever. Elle nous pousse à cela. Elle nous insuffle la puissance intérieure, sa direction… elle nous montre la voie de l’intuition. Elle nous rappelle vers l’intérieur !

Le regard que nous avons de nous-mêmes doit enfin changer pour nous aider à avancer vers le meilleur. Notre puissance intérieure d’amour doit enfin se révéler afin que nous puissions tourner la page du livre de l’illusion qui nous a permis de grandir. Aujourd’hui nous nous devons d’entamer un nouveau tome; celui de la « Compassion » !
Le Chemin, je vous l’assure, est bien celui-ci !

Mirena, le 07 Avril 2015.
Copyright © www.audeladesmots.org
Vous pouvez partager ce texte à condition de le faire dans son intégralité, y compris ces deux phrases, et en faisant référence au site : www.audeladesmots.org

 

*

Soyons amour et guérissons-nous !

Le feu solaireLes feux solaires qui se déversent actuellement sont porteurs de changement. Ils exercent une pression intérieure que beaucoup ressentent. Ce qui n’est pas dépassé est mis au jour pour être conscientisé. Au-delà de toutes les techniques que nous avons pour nous alléger, l’intégration de cette évidence permet à la conscience intérieure d’accueillir ces instabilités pour les élever au rang de la lumière et de l’amour.

L’autre est un miroir tellement parlant qu’il est impossible de ne pas voir ce qu’il nous montre. Chaque parcelle de notre être est soumise aux intensités des vibrations de la Terre. L’ego est montré du doigt. Les cœurs s’ouvrent et débordent d’amour. Nous constatons leurs rapprochements, leurs fusions et il est beau de voir les liens d’amour se tisser. Ce que nous vivons actuellement est beau, profond et intense à la fois. Les barrières tombent peu à peu. La conscience de « qui nous sommes » s’établit. Nous ouvrons nos cœurs à l’autre. Les ressentis intérieurs et les échanges sont d’une intensité inégalée.

Enfin l’amour parle, guérit et réunit ! Une nouvelle conscience émerge et nous libère. Elle est l’avenir. Elle nous libère de l’illusion et donc de la séparation. Les consciences s’ouvrent et définissent une ouverture large de la Vie. Le lâcher prise permet la libération de ce qui a encore besoin d’être remis à la lumière. S’en remettre à l’Esprit de Vie permet de purifier les schémas de basses vibrations. Agir ainsi est entrer dans la profondeur de la conscience. En lâchant prise, nous ne retenons pas mais au contraire, nous accueillons le changement intérieur. La vie place ainsi le meilleur. Les peurs ne nous retiennent plus. Les anciennes croyances tombent. Nous comprenons que nous sommes les créateurs de notre propre vie et nous activons la magie de la Vie.

L’ouverture est grande et belle. Notre Être peut se révéler si nous lui en laissons la place. Quand il n’y a plus de contrôle, l’amour se déverse et se répand. Tout est fait en conscience, tout se réalise dans la fluidité et la légèreté…

S’en remettre aux autres pour changer est maintenant dépassé. Les techniques que nous avons pour nous alléger sont des supports, des aides qui nous permettent de comprendre « qui nous sommes » afin d’ouvrir notre conscience dans la profondeur de l’univers. Nous avons besoin d’elles tant que nous ne sommes pas aptes à voler de nos propres ailes, tant que nous ne sommes pas en relation avec notre Maître intérieur et en conscience avec l’Esprit de Vie à qui nous nous en remettons.

Le changement c’est nous qui le réalisons. Nous devons le révéler par le lâcher prise du contrôle que nous avons toujours exercé sur nous-mêmes ainsi que sur les autres. C’est aussi comprendre que chacun a sa propre œuvre intérieure à intégrer et à réaliser. Rien n’est séparé de nous et l’autre n’est pas la cause de nos difficultés.

Le véritable Maître est à l’intérieur de nous. Il n’est pas à l’extérieur. Lorsque nous le découvrons, il conduit nos pas vers la liberté. Nous devons le révéler et ouvrir nos cœurs pour qu’enfin émerge le changement mondial. Nous devons activer notre lumière intérieure et la laisser agir. La confiance en la Vie est la meilleure des guidances.

La paix intérieure est la paix avec les autres et avec le monde. Dès lors que nous intégrons la responsabilité de notre création de vie, tout change et nous accueillons la direction de l’amour que nous puisons dans nos cœurs.

La paix intérieure s’accueille lorsque nous sommes libérés de la séparation. Le sens réel de la Vie devient évident. Nous ne jugeons pas, nous n’accusons pas car nous sommes libérés de l’illusion de la vie. Nous reconnaissons que nous sommes des êtres de l’immensité et que rien ne nous différencie de cela. Nous intégrons l’ouverture profondément. Nous parlons avec le cœur et non avec l’ego. Nous ne contrôlons rien. Nous laissons les énergies de lumière et d’amour agir librement et nous nous en remettons à elles.

Tout ce qui remonte actuellement, doit être accueilli pleinement en sachant qu’une part de soi demande à être libérée. Ouvrir sa conscience et laisser partir l’illusion, c’est se découvrir et révéler sa lumière intérieure.

Soyons amour et guérissons-nous !

Mirena, le 11 Juillet 2013.
Vous pouvez partager ce texte à condition de le faire dans son intégralité, y compris ces deux phrases, et en faisant référence au site : www.audeladesmots.org.

Une vie s’efface

Depuis quelques temps, ne trouvez-vous pas une différence dans votre vie ? Ne trouvez-vous pas une différence dans votre être, vos pensées, votre vouloir d’être ?

La transformation opère en chacun. Elle est bien présente et plus ou moins active selon la personne. Même le temps s’accélère de plus en plus. Il s’en va lui aussi, il se transforme dans sa durée et nous met face à ce qui est, à ce qui intervient, à ce grand bouleversement que nous avons choisi de vivre. Il dirige nos pas vers l’essentiel. Car ne serait-ce pas là que nos pas doivent se diriger ? Ne serait-ce pas ce chemin lumineux que nous devons tous poursuivre ?

Ce chemin intérieur est l’axe lumineux de nos pensées, de nos paroles, de nos agissements. Il est la pleine reconnaissance de notre façon d’exister. Nous devons lâcher l’ancien, notre ancienne vie, notre ancienne relation avec ce qui est lourd, avec ce qui nous retient dans le pouvoir, dans le contrôle, dans l’ego. Nous devons lâcher ce poids car il devient lourd à porter. Il pèse tant qu’il empêche notre être de vibrer, de s’élever.

Nous devons poursuivre nos efforts, nous devons libérer tout ce qui n’est pas en accord avec cette belle lumière qui sort de notre centre, cette belle lumière qui essaie de nous montrer son chemin, sa direction. Nous devons lâcher nos anciens schémas de pensée, nos anciens comportements liés à la dualité, lâcher nos jugements pour voler au-dessus de la vague qui est présente. Nous devons également accepter que tout est parfait, que chacun est à sa place et que cette place n’est pas forcément la même pour tous.

Nous devons également remercier la vie pour ce que nous vivons en ce moment. Être reconnaissants pour les leçons que nous recevons chaque jour, même si parfois elles nous font mal. Nous devons avoir une profonde gratitude pour ce qui est.

Beaucoup d’êtres sont bousculés actuellement et ont peur de ne pas tenir le cap. Beaucoup sont dans cette tourmente qui remet en question toute une vie passée. Il faut pourtant tenir bon. Il faut pourtant lâcher ce qui n’a plus lieu d’être. Il faut pourtant accepter ce changement profond. Il ne faut pas se laisser « gaver » de négativité par ceux qui veulent garder le pouvoir sur nous et notre monde. Ce pouvoir pourtant, nous le leur avons donné sans même en être conscients. Nous avons vécu dans cette grande illusion humaine! Cette fausse liberté qui est la nôtre, nous l’avons prise et nous avons vécu par elle, en elle, avec elle. Et nous avons appris grâce à elle !

Mais maintenant, nous savons que nous pouvons reprendre notre liberté et poser nos pas dans la positivité de notre création, en toute compréhension. Nous devons poursuivre nos efforts afin de sortir de cet étau métallique qui nous enserre. Nous savons tous que nous agissons comme nous le pouvons et parfois nos actes ne sont pas lumineux. Nous savons qu’il est difficile de se relever d’une vie de dualité et d’un vécu parfois lourd de souffrances. Les blessures ont marqué l’être. Elles ont mené un lourd combat en nous tous. Mais nous ne devons pas faiblir. Nous devons être courageux, avoir la volonté de poursuivre dans cette œuvre remarquable que nous avons choisie de vivre. Nous devons relever la tête et garder le cœur plein d’espoir. Nous devons regarder la lumière et la suivre. Nous devons tourner définitivement le dos à l’ombre, à la négativité, au pouvoir, à ce qui ne nous convient plus et ne pas avoir peur du changement qui se fait. Nous ne sommes pas obligés d’adhérer à ce qui n’est plus en accord avec nous. Nous avons notre propre liberté de choix et nous devons lâcher tous les liens qui nous retiennent à la négativité, quels qu’ils soient.

L’essentiel n’est-il pas d’être heureux ?      
L’essentiel n’est-il pas de se débarrasser de tous les parasitages négatifs, de tout ce qui n’est plus en accord avec nous ?
L’essentiel n’est-il pas de vivre dans la paix intérieure en accord avec soi-même et avec ce qui est ?
L’essentiel n’est-il pas de comprendre l’autre sans jugement ?
L’essentiel n’est-il pas d’accepter l’autre tel qu’il est ?
L’essentiel n’est-il pas de lâcher notre contrôle ?
L’essentiel n’est-il pas d’ouvrir nos ailes pour nous envoler là où nous pousse notre âme ?
L’essentiel n’est-il pas d’être qui nous avons envie d’être ?

Quoiqu’il en soit le choix de chacun sera toujours le meilleur car toute chose est parfaite, toute création de vie est parfaite ! Personne n’est mieux placé que soi-même pour le savoir ! Et tout est leçon de vie pour soi-même et pour les autres !

Avec amour et lumière,

Photo Mirena

Mirena, le 16 Octobre 2012.
Vous pouvez partager ce texte à condition de le faire dans son intégralité, y compris ces deux phrases, et en faisant référence au site : www.audeladesmots.org.