Une vie s’efface

Depuis quelques temps, ne trouvez-vous pas une différence dans votre vie ? Ne trouvez-vous pas une différence dans votre être, vos pensées, votre vouloir d’être ?

La transformation opère en chacun. Elle est bien présente et plus ou moins active selon la personne. Même le temps s’accélère de plus en plus. Il s’en va lui aussi, il se transforme dans sa durée et nous met face à ce qui est, à ce qui intervient, à ce grand bouleversement que nous avons choisi de vivre. Il dirige nos pas vers l’essentiel. Car ne serait-ce pas là que nos pas doivent se diriger ? Ne serait-ce pas ce chemin lumineux que nous devons tous poursuivre ?

Ce chemin intérieur est l’axe lumineux de nos pensées, de nos paroles, de nos agissements. Il est la pleine reconnaissance de notre façon d’exister. Nous devons lâcher l’ancien, notre ancienne vie, notre ancienne relation avec ce qui est lourd, avec ce qui nous retient dans le pouvoir, dans le contrôle, dans l’ego. Nous devons lâcher ce poids car il devient lourd à porter. Il pèse tant qu’il empêche notre être de vibrer, de s’élever.

Nous devons poursuivre nos efforts, nous devons libérer tout ce qui n’est pas en accord avec cette belle lumière qui sort de notre centre, cette belle lumière qui essaie de nous montrer son chemin, sa direction. Nous devons lâcher nos anciens schémas de pensée, nos anciens comportements liés à la dualité, lâcher nos jugements pour voler au-dessus de la vague qui est présente. Nous devons également accepter que tout est parfait, que chacun est à sa place et que cette place n’est pas forcément la même pour tous.

Nous devons également remercier la vie pour ce que nous vivons en ce moment. Être reconnaissants pour les leçons que nous recevons chaque jour, même si parfois elles nous font mal. Nous devons avoir une profonde gratitude pour ce qui est.

Beaucoup d’êtres sont bousculés actuellement et ont peur de ne pas tenir le cap. Beaucoup sont dans cette tourmente qui remet en question toute une vie passée. Il faut pourtant tenir bon. Il faut pourtant lâcher ce qui n’a plus lieu d’être. Il faut pourtant accepter ce changement profond. Il ne faut pas se laisser « gaver » de négativité par ceux qui veulent garder le pouvoir sur nous et notre monde. Ce pouvoir pourtant, nous le leur avons donné sans même en être conscients. Nous avons vécu dans cette grande illusion humaine! Cette fausse liberté qui est la nôtre, nous l’avons prise et nous avons vécu par elle, en elle, avec elle. Et nous avons appris grâce à elle !

Mais maintenant, nous savons que nous pouvons reprendre notre liberté et poser nos pas dans la positivité de notre création, en toute compréhension. Nous devons poursuivre nos efforts afin de sortir de cet étau métallique qui nous enserre. Nous savons tous que nous agissons comme nous le pouvons et parfois nos actes ne sont pas lumineux. Nous savons qu’il est difficile de se relever d’une vie de dualité et d’un vécu parfois lourd de souffrances. Les blessures ont marqué l’être. Elles ont mené un lourd combat en nous tous. Mais nous ne devons pas faiblir. Nous devons être courageux, avoir la volonté de poursuivre dans cette œuvre remarquable que nous avons choisie de vivre. Nous devons relever la tête et garder le cœur plein d’espoir. Nous devons regarder la lumière et la suivre. Nous devons tourner définitivement le dos à l’ombre, à la négativité, au pouvoir, à ce qui ne nous convient plus et ne pas avoir peur du changement qui se fait. Nous ne sommes pas obligés d’adhérer à ce qui n’est plus en accord avec nous. Nous avons notre propre liberté de choix et nous devons lâcher tous les liens qui nous retiennent à la négativité, quels qu’ils soient.

L’essentiel n’est-il pas d’être heureux ?      
L’essentiel n’est-il pas de se débarrasser de tous les parasitages négatifs, de tout ce qui n’est plus en accord avec nous ?
L’essentiel n’est-il pas de vivre dans la paix intérieure en accord avec soi-même et avec ce qui est ?
L’essentiel n’est-il pas de comprendre l’autre sans jugement ?
L’essentiel n’est-il pas d’accepter l’autre tel qu’il est ?
L’essentiel n’est-il pas de lâcher notre contrôle ?
L’essentiel n’est-il pas d’ouvrir nos ailes pour nous envoler là où nous pousse notre âme ?
L’essentiel n’est-il pas d’être qui nous avons envie d’être ?

Quoiqu’il en soit le choix de chacun sera toujours le meilleur car toute chose est parfaite, toute création de vie est parfaite ! Personne n’est mieux placé que soi-même pour le savoir ! Et tout est leçon de vie pour soi-même et pour les autres !

Avec amour et lumière,

Photo Mirena

Mirena, le 16 Octobre 2012.
Vous pouvez partager ce texte à condition de le faire dans son intégralité, y compris ces deux phrases, et en faisant référence au site : www.audeladesmots.org.

 

La magie de la vie par Maître St-Germain

Mes chers frères, voici venu le temps de la séparation du monde de la dualité. L’être humain a grandi avec les énergies de la troisième dimension. Vous avez progressé avec elles et aujourd’hui, vous avez un choix important à prendre pour pouvoir aller dans l’ère nouvelle, l’ère de la progression de l’amour en votre centre et également celle de la liberté intérieure. Vous savez cela mais il est vraiment temps d’entreprendre votre devenir avec volonté et rigueur.

La tâche du chercheur de vérité est une constance qui doit s’implanter en vous. Elle est aussi celle d’une recherche intérieure profonde. Chaque être est doté d’une luminescence qu’il doit retrouver. Pour cela, l’identification à l’Être ainsi que la conscience sont les outils les mieux adaptés à la découverte de soi.

Nombreux sont ceux qui se perdent à force de recherches extérieures. Nombreux sont ceux qui s’épuisent car ils ne trouvent pas la réelle ressource pour demeurer dans l’expression de leur JE SUIS. Ils s’évadent par le savoir de leur mental. Ils se limitent par le manque d’expériences dans l’accueil de la vie. Ils dirigent plutôt qu’ils n’accueillent. De ce fait, ils ne peuvent savoir ce qu’est la foi, ce qu’est la guidance intérieure, ce qu’est le lâcher prise. Et pour pouvoir poursuivre dans cette nouvelle ère, vous devez lâcher tout votre contrôle pour permettre à la nouvelle vie de s’implanter sur votre chemin afin de vous guider par sa lumière. Vous devez vivre le lâcher prise.

Si vous poursuivez dans le contrôle, vous ne pouvez avoir foi en ce qui vient. Chaque contrôle est un pouvoir humain, un pouvoir de votre mental. Avec lui, il est impossible d’aller avec seulement la foi et l’amour. Dans ce cas, vous poursuivez avec les énergies de la séparation et rien ne vous rapproche de votre lumière intérieure. Celle-ci ne peut prendre les commandes et vous ne pouvez vous laisser aller dans le lâcher prise.

Vous avez longtemps dirigé vos vies. Aujourd’hui, vous devez pourtant lâcher ce contrôle. Vous devez accueillir ce qui vient avec foi et amour car seules ces énergies seront l’ouverture nouvelle. L’ouverture d’une progression intérieure qui vous fera dépasser tous les anciens schémas de la dualité. Si vous avez foi en la vie, vous ne pouvez vous raccrocher au passé. Vous devez couper tous les liens qui vous dirigent et lâcher le contrôle, lâcher vos peurs, lâcher le pouvoir de votre mental. Si votre ouverture de conscience est assez grande, assez profonde, vous pouvez le réaliser.

Lâcher le contrôle ce n’est pas baisser les bras et abandonner l’œuvre à réaliser. Le lâcher prise est une ouverture de conscience profonde qui permet de comprendre et d’intégrer que tout ce qui vient à vous, est nécessaire à votre œuvre de réalisation intérieure. Ainsi, vous accueillez ce qui est bon pour votre progression et également, ce qui est à sa place. Si vous luttez, vous bloquez l’énergie de vie et vous limitez votre progression. L’univers est le seul à savoir ce qui est bon pour vous et pour votre liberté individuelle, sachez-le.

Parfois, vous ne comprenez pas ce que la vie vous envoie. Mais si vous laissez se faire les choses, si vous acceptez que tout est à sa place et que le meilleur viendra pour vous ensuite, vous lâchez le contrôle sur ce que vous désirez et permettez à la vie de vous envoyer ce qui est pour vous.

La magie de la vie est cela. Elle est la marque de la nouvelle ère. Vous devez apprendre avec toute cette raison, avec tout ce savoir divin que nous tous, les Êtres de lumière, nous vous enseignons par nos messages. Nous vous offrons de nombreuses guidances qui doivent toutes être prises en considération. Vous avez tout à votre portée pour grandir dans les meilleures conditions. Le contrôle vous maintient dans la souffrance intérieure. Ce que vous voulez n’est pas forcément ce qu’il vous faut. Comprenez mes mots et accueillez ce qui vient à vous. Lâchez votre mentalisation négative car celle-ci essaie par tous les moyens de vous diriger pour rester au pouvoir. Vous l’avez développée mais maintenant, vous devez revenir dans le pouvoir du cœur et le libérer pour être réellement libres, libres d’être qui vous êtes, avec la puissance de votre centre qui développera vos pouvoirs divins. Chacun possède ces pouvoirs intérieurs. Chacun peut les développer avec le cœur et avec son ouverture. Tout est réalisable et vous allez œuvrer en ce sens pour vous permettre de le découvrir.

La puissance du cœur est la force de ce nouveau monde. Le mental doit se taire. Son pouvoir est terminé. La nouvelle vie ne peut prendre forme qu’avec une œuvre intérieure basée sur l’amour de soi et de la vie, sur le lâcher prise et l’accueil, sur la compréhension de ce qui doit partir pour laisser la place au nouveau. Vous devez intégrer que tout ce qui est, est le meilleur pour vous. Ainsi, vous limiterez le pouvoir de votre mental négatif et développerez la puissance de votre cœur.

Le savoir humain n’est plus nécessaire. Seul le lâcher prise et l’amour seront les meneurs de cette nouvelle ère qui sera celle de la liberté.

Je vous ouvre la compréhension. Prenez-la et gardez-la bien précieusement. Car l’avenir n’est plus à la volonté de l’homme. L’avenir est l’homme avec simplement sa liberté.

Maître Saint-Germain.

Transmis par Mirena, le 16 Juin 2012.
Vous pouvez partager ce texte à condition de le faire dans son intégralité, y compris ces deux phrases, et en faisant référence au site : www.audeladesmots.org.

                                                                           

Lâcher le contrôle

Depuis toujours nous contrôlons notre vie mais aussi celle des autres. Nous avons peur de lâcher, peur d’être sous l’emprise des circonstances de la vie, peur de perdre notre pouvoir, peur d’être nous-mêmes et sans tous nos repères qui forment notre existence.

Or ce contrôle qui forme une parfaite unité avec nous-mêmes et dont nous n’avons pas réellement conscience, nous oblige à bifurquer dans notre vie, à changer les directions et les opportunités qui viennent à nous, si celles-ci ne sont pas en accord avec ce que nous désirons. Et ce que nous désirons n’est pas forcément ce qui convient le mieux à notre avancement. C’est pourquoi, certaines situations se trouvent bloquées ou avancent avec difficulté.

Nous désirons certaines choses, certaines relations, certaines situations, certaines rencontres et nous nous employons à tout remuer afin qu’elles aboutissent car cela est notre vouloir. Mais nous ne voyons pas qu’en contrôlant notre vie, nous bloquons l’énergie de vie qui ne peut se dérouler et venir à nous pour nous apporter ce qui est le plus approprié à notre chemin et à notre progression intérieure. Ainsi nous forçons les choses et se positionnent alors les blocages, car nous ne sommes plus axés sur notre chemin de vie.

Bien entendu, nous avons toujours notre libre arbitre pour les choix que nous faisons. Mais il faut savoir que dans notre évolution, nous pouvons prendre le chemin le plus court mais aussi le chemin le plus long. Tout est possible. Lorsque vous partez en randonnée, plusieurs chemins s’offrent à vous. Vous pouvez prendre le plus court. Vous pouvez prendre le plus long. Certains chemins sont faciles ou difficiles. D’autres sont directs ou bien vous éloignent de votre but. Certains même peuvent vous perdre. D’autres encore sont plaisants ou déplaisants. Tout dépend du choix que nous faisons. En contrôlant ce que nous désirons, nous ne nous ouvrons pas forcément à ce que désire notre âme. Nous avons des situations à vivre pour nous re-connaître et les éloigner ne sert à rien car, tôt ou tard, elles reviendront.

Nous contrôlons également les autres. Nous établissons un pouvoir sur leur vie et nous ne les laissons pas libres d’avancer comme ils le désirent, avec leur pleine volonté de choix. Nous voulons qu’ils agissent comme nous aimerions qu’ils agissent. Nous voulons qu’ils choisissent ce que nous aimerions qu’ils choisissent. Nous voulons qu’ils prennent le chemin que nous aimerions qu’ils prennent… Car nous croyons que le meilleur pour eux dépend de ce que nous voulons. Or, nous ne comprenons pas que la vie de chacun est un territoire libre qui ne doit pas être envahi par le pouvoir de l’autre. Le chemin de chacun doit être déterminé par un choix personnel, en fonction de ce que la personne veut vivre pour avancer vers la compréhension. Nous ne pouvons influencer l’avenir de l’autre par le pouvoir du contrôle des situations et des choix de vie de chacun.

Nous devons prendre conscience de ce contrôle que nous exerçons. Nous devons comprendre que tout est à sa place et que chacun a une place bien précise dans sa propre vie. Le contrôle provoque des tensions dans le corps et l’esprit de chacun ainsi que dans les relations. Il provoque également des blocages sur les chemins de vie et nous rencontrons alors des problèmes pour avancer, des souffrances aussi. Nous ne comprenons pas que le meilleur pour notre compréhension n’est pas là où nous voulons qu’il soit.

Laissons donc notre vie se dérouler facilement en ne mettant pas d’opposition, ni de blocage. Accueillons-la avec amour et foi. Ce qui vient est le meilleur pour notre compréhension car le hasard n’existe pas. Si nous lâchons le contrôle, alors se positionneront devant nous les opportunités d’avancement. Le meilleur pour nous et pour les autres n’est pas obligatoirement ce qui nous voulons. Entrons dans cette ouverture de conscience et laissons la vie prendre les commandes de notre vie et de la vie de ceux qui nous entourent. 

Mirena, le 21 Avril 2012
Vous pouvez partager ce texte à condition de le faire dans son intégralité, y compris ces deux phrases, et en faisant référence au site : www.audeladesmots.org.