Les enfants de la Terre

Les enfants de la Terre 1

J’aime ces enfants de la Terre. Ils sont beaux, ils sont vrais !
Ils ont cette innocence qui touche.
J’aime leurs yeux, leur regard profond qui reflète la beauté de leur âme.
J’aime les regarder vivre et jouer dans la simplicité du moment.
J’aime la vie en eux et la beauté qui s’en dégage.
Ils sont tous différents mais si semblables à la fois…
Ils sont nos enfants. Ils sont notre passé et aussi notre avenir, celui de la Terre.

Les enfants de la Terre 3Aidons chaque enfant, qu’il soit blanc ou noir, occidental ou oriental, français ou de toute autre nationalité à se reconnaitre dans tout ce qui est. Soyons proches de lui et regardons la grandeur qui se dégage de son âme et de la Vie qu’elle exprime.

Aidons chaque enfant à se construire, à aller dans la profondeur de la Vie, à exprimer ses potentialités, à avoir confiance en ses capacités. Aidons chaque enfant à construire sa vie dans la positivité et la lumière en lui montrant ce qu’est réellement la Vie ! Car nous sommes des enseignants, des phares auxquels ils s’identifient. Montrons-leur la voie de l’Amour afin qu’ils s’épanouissent en elle.

inde  - 2015.06.03 834_800x600Ce passage dans lequel nous sommes doit être pour nous une ouverture consciente sur l’éducation donnée, sur les paroles dites, sur les valeurs enseignées. Nous ne pouvons changer le monde qu’en changeant nous-mêmes. Nos enfants sont nos reflets et nous nous devons de leur inculquer le sens du respect et de la liberté à afin qu’ils construisent une vie lumineuse et positive, paisible et harmonieuse, riche en rires également. Leur cœur doit s’ouvrir à la beauté plutôt qu’à la violence. Ils doivent se sentir en sécurité et non rejetés.

La conscience de l’éducation donnée devient nécessaire. Chaque être peut voir en ces enfants de la Terre l’opportunité d’aller vers un changement durable de notre société, un changement salvateur pour notre Terre Mère. Leur âme attend cela. Elle nous demande d’aller dans la conscience de la Vie en passant par eux car ils sont là pour cela ! Ils attendent que nous leur fassions confiance, que nous les placions sur le chemin de la restructuration de la Terre. Leurs capacités demandent à être prises en compte, développées avec confiance et exprimées. Ne les laissons plus en retrait. Ne les faisons plus taire. Croyons en eux. Lâchons la rigidité ou le laxisme et aidons-les à avancer avec des repères, avec ce qu’ils « voient », avec ce qu’ils « entendent » afin qu’ils puissent exprimer leurs capacités, afin qu’ils ne se sentent plus perdus ni isolés. Ils vivent parfois une grande solitude, se sentant seuls, différents et ne comprenant pas pourquoi. Certains d’entre eux ne s’ouvrent pas à leur famille par peur. Ils ne parlent pas de l’autre monde auquel ils touchent… Il est pourtant nécessaire qu’ils se sentent incarnés et vivants. Les différences ne doivent pas être entretenues. Nous sommes tous des âmes en devenir et la lumière doit nous réunir pour nous permettre de retrouver l’Unité de la Vie.

Les enfants de la Terre 2Nourrir un enfant d’amour, c’est lui inculquer les bases du respect, les limites. C’est aussi l’écouter, le comprendre et l’encourager.
C’est accueillir sa partie lumineuse afin qu’elle s’exprime pleinement. C’est lui enseigner les valeurs de la Vie afin qu’il sache que l’Amour est la valeur la plus riche et la plus puissante.

Les jeux vidéo, la télévision, le trop de cadeaux ne rendent pas un enfant heureux. La voie de l’Amour par contre, le révèle à sa beauté et aux valeurs de la Vie. Et celles-ci lui permettent de vivre dans la joie profonde et durable, et non dans le plaisir éphémère de la matérialité.

Les étapes de la vie sont des expériences que nous vivons tous. Il est important aujourd’hui d’aller au-delà de celles-ci. Il est nécessaire d’accepter le changement afin d’entreprendre une large ouverture dans le cœur de nos enfants.

Mirena, le 04 Août 2015
Vous pouvez partager ce texte à condition de le faire dans son intégralité, y compris ces deux phrases, et en faisant référence au site : www.audeladesmots.org
Photos Mirena – Copyright © www.audeladesmots.org

 

L’Amour n’a pas de frontière

L’Amour n’a pas de frontière. Il est universel. Il est avec la lumière, la conscience profonde qui dépasse les vues limitées et les différences. Demeurer dans l’Amour est être ouvert à toutes et à tous, être ouvert aux autres, sans calcul, sans jugement, sans peur.

blueheartL’humanité doit se retrouver. Les êtres humains doivent se reconnaître comme frères et sœurs pour pouvoir dépasser les limites implantées par tant d’années de dualité. L’avenir est cette ouverture de lumière. La violence est le reflet de toutes les blessures, de tous les traumatismes subis. Bien entendu, savoir que tout cela est illusion, permet d’ouvrir sa conscience pour comprendre. Mais si l’être reste fermé et poursuit dans ses positionnements, il ne peut permettre à l’amour de se répandre. Ainsi, il ne le rayonne pas et ne le transmet pas. Il ne peut se détacher de l’illusion et poursuit sur ce chemin où tout reste froid et où demeurent les souffrances.

Il est temps de regarder les autres êtres avec le cœur. Il est temps de voir avec les yeux du cœur et ne plus avoir peur du reflet qu’ils renvoient. La fusion des cœurs doit s’éveiller et nous devons nous reconnaître fraternellement et non séparés. L’énergie du cœur est une puissance infinie qui transmet le bien-être, l’apaisement, la guérison, la paix intérieure. Nous sommes tous identiques mais nous avons pris des chemins différents. Ces chemins nous mènent au même but, celui de La Source. Alors, pourquoi entretenir la dualité ? Les êtres éveillés doivent se révéler par le cœur et ouvrir cette porte pour se rapprocher entre eux.

De même, il est nécessaire de s’aimer, de s’accepter pleinement avec ses qualités, avec ses souffrances, avec ses « défauts ». Rappelez-vous, tout est illusion. Chacun a choisi de vivre un chemin de dualité pour se révéler. Nous sommes tous identiques. Chacun parmi nous a choisi ce chemin-là pour se révéler dans sa propre lumière, dans son propre amour. Personne n’est différent. Tout est vérité. La culpabilité ne doit plus retenir le passé. Le jugement ne doit plus séparer.

Avoir confiance en soi et s’aimer, permet de se détacher des liens qui bloquent l’avancement. L’amour de soi est nécessaire pour pouvoir aimer les autres. Comment pouvons-nous donner l’amour que nous ne nous portons pas à nous-même ? Apprécier notre personne, nous accorder des moments de bien-être, fait du bien au corps et à l’esprit. Prendre du temps pour nous, pour faire une pause et pour laisser l’énergie couler, nous permet de nous retrouver avec nous-même et de nous détacher de l’extériorité. Se faire plaisir, rire, chanter, danser, peindre, exprimer ce qui est en nous fait du bien à l’âme. L’âme se révèle par nos passions, par le bonheur d’être. Elle aime quand nous sommes bien, quand nous fusionnons avec la vie, avec les énergies. Ainsi, nous ouvrons bien des portes et notamment celle de notre cœur pour répandre l’amour qui y demeure.

Nourrir la négativité retient la séparation. Regardons-nous et aimons-nous. Nous ne sommes pas différents les uns des autres. Seul le regard que nous portons pose la différence. Or, tout ceci peut changer. Le jour où les yeux voient la beauté qui demeure en tout ce qui est, le jour où les différences ne sont plus, le jour où il n’y a plus de voile sombre pour ternir notre journée, ce jour-là nous avons intégré que tout est illusion et que seule la lumière demeure dans le cœur de chaque être.

L’accueil de la vie, c’est accueillir l’autre dans son cœur. C’est le reconnaître comme une sœur, comme un frère. C’est aussi lâcher prise sur les différences pour voir l’étincelle divine qui brille en chacun de nous.

Mirena, le 25 Mai 2013.
Vous pouvez partager ce texte à condition de le faire dans son intégralité, y compris ces deux phrases, et en faisant référence au site : www.audeladesmots.org.