Lâcher le contrôle

Depuis toujours nous contrôlons notre vie mais aussi celle des autres. Nous avons peur de lâcher, peur d’être sous l’emprise des circonstances de la vie, peur de perdre notre pouvoir, peur d’être nous-mêmes et sans tous nos repères qui forment notre existence.

Or ce contrôle qui forme une parfaite unité avec nous-mêmes et dont nous n’avons pas réellement conscience, nous oblige à bifurquer dans notre vie, à changer les directions et les opportunités qui viennent à nous, si celles-ci ne sont pas en accord avec ce que nous désirons. Et ce que nous désirons n’est pas forcément ce qui convient le mieux à notre avancement. C’est pourquoi, certaines situations se trouvent bloquées ou avancent avec difficulté.

Nous désirons certaines choses, certaines relations, certaines situations, certaines rencontres et nous nous employons à tout remuer afin qu’elles aboutissent car cela est notre vouloir. Mais nous ne voyons pas qu’en contrôlant notre vie, nous bloquons l’énergie de vie qui ne peut se dérouler et venir à nous pour nous apporter ce qui est le plus approprié à notre chemin et à notre progression intérieure. Ainsi nous forçons les choses et se positionnent alors les blocages, car nous ne sommes plus axés sur notre chemin de vie.

Bien entendu, nous avons toujours notre libre arbitre pour les choix que nous faisons. Mais il faut savoir que dans notre évolution, nous pouvons prendre le chemin le plus court mais aussi le chemin le plus long. Tout est possible. Lorsque vous partez en randonnée, plusieurs chemins s’offrent à vous. Vous pouvez prendre le plus court. Vous pouvez prendre le plus long. Certains chemins sont faciles ou difficiles. D’autres sont directs ou bien vous éloignent de votre but. Certains même peuvent vous perdre. D’autres encore sont plaisants ou déplaisants. Tout dépend du choix que nous faisons. En contrôlant ce que nous désirons, nous ne nous ouvrons pas forcément à ce que désire notre âme. Nous avons des situations à vivre pour nous re-connaître et les éloigner ne sert à rien car, tôt ou tard, elles reviendront.

Nous contrôlons également les autres. Nous établissons un pouvoir sur leur vie et nous ne les laissons pas libres d’avancer comme ils le désirent, avec leur pleine volonté de choix. Nous voulons qu’ils agissent comme nous aimerions qu’ils agissent. Nous voulons qu’ils choisissent ce que nous aimerions qu’ils choisissent. Nous voulons qu’ils prennent le chemin que nous aimerions qu’ils prennent… Car nous croyons que le meilleur pour eux dépend de ce que nous voulons. Or, nous ne comprenons pas que la vie de chacun est un territoire libre qui ne doit pas être envahi par le pouvoir de l’autre. Le chemin de chacun doit être déterminé par un choix personnel, en fonction de ce que la personne veut vivre pour avancer vers la compréhension. Nous ne pouvons influencer l’avenir de l’autre par le pouvoir du contrôle des situations et des choix de vie de chacun.

Nous devons prendre conscience de ce contrôle que nous exerçons. Nous devons comprendre que tout est à sa place et que chacun a une place bien précise dans sa propre vie. Le contrôle provoque des tensions dans le corps et l’esprit de chacun ainsi que dans les relations. Il provoque également des blocages sur les chemins de vie et nous rencontrons alors des problèmes pour avancer, des souffrances aussi. Nous ne comprenons pas que le meilleur pour notre compréhension n’est pas là où nous voulons qu’il soit.

Laissons donc notre vie se dérouler facilement en ne mettant pas d’opposition, ni de blocage. Accueillons-la avec amour et foi. Ce qui vient est le meilleur pour notre compréhension car le hasard n’existe pas. Si nous lâchons le contrôle, alors se positionneront devant nous les opportunités d’avancement. Le meilleur pour nous et pour les autres n’est pas obligatoirement ce qui nous voulons. Entrons dans cette ouverture de conscience et laissons la vie prendre les commandes de notre vie et de la vie de ceux qui nous entourent. 

Mirena, le 21 Avril 2012
Vous pouvez partager ce texte à condition de le faire dans son intégralité, y compris ces deux phrases, et en faisant référence au site : www.audeladesmots.org.

Le choix de cette année 2011 par Maître Saint-Germain

Bonjour à tous mes frères de la terre. Je suis heureux de pouvoir vous retrouver par l’intermédiaire de ces mots qui vont vous transmettre les énergies de cette année 2011.

Voici pour vous, venu le moment de la transparence sur ce qui va vous apporter un temps nouveau et de belles perspectives de création de vos vies. Le temps nouveau doit vous transporter dans une raison de bénédiction intérieure.

C’est pourquoi, vous ne devez pas rechercher ailleurs les moyens de progresser ni ceux pour vous idéaliser. La société ne peut vous apporter qu’un message négatif et l’illusion que vous êtes bien à cette place. Elle veut vous mener comme elle le fait depuis fort longtemps. Elle veut poursuivre en vous soumettant à ce qu’elle désire. C’est par le pouvoir qu’elle vous entraîne et en vous maintenant dans l’illusion.

Mais aujourd’hui, si je viens vous donner ce message, c’est parce qu’il est temps de trouver en vous l’essence de votre divinité. Ne regardez plus ailleurs. N’écoutez plus ce que l’on vous dit. Rentrez donc en contact avec votre intériorité.

Posez-vous, aimez-vous, respectez-vous, pensez à vous. Vous le pouvez si vous le désirez. Ne vous agitez plus, cela ne sert plus à rien. Maintenant que les énergies du changement sont là, et elles vont devenir de plus en plus fines, de plus en plus lumineuses, de plus en plus puissantes, vous devez vous respecter en agissant à votre mesure et non pour une société décadente qui vous perd dans ses fausses directions.

Prenons l’exemple de vos gouvernements. Ils ne pensent qu’au pouvoir qu’ils ont, à l’argent qui les mène, aux richesses de ce monde. Ils oublient l’essentiel : vous. Combien de peuples souffrent, meurent de faim alors qu’il y a assez de nourriture pour tous ? Combien de peuples s’enfoncent dans la misère humaine alors que leurs dirigeants profitent de richesses qui ne sont pas les leur ? Combien de femmes et d’hommes se laissent diriger par une société de consommation qui leur montre l’éphémère ? Beaucoup se laissent entraîner par elle et se laissent emporter par des plaisirs qui ne durent pas et qu’ils doivent sans cesse répéter.

Mais, savez-vous que tous les plaisirs que vous recherchez à l’extérieur de vous ne sont que des illusions ? Ils ne durent pas, ne vous satisfont que sur le moment. Vous les recherchez encore et encore pour vous situer dans le plaisir humain, celui du paraître et non celui de l’être.

Cette différence est très importante. Elle est même la clé de votre avenir. Et cette année 2011 doit vous placer dans cet ouvrage de recherche intérieure. Vous ne pourrez poursuivre en continuant à vous égarer sur le chemin de la dépendance de votre société. Vous devez comprendre que cet égarement n’est pas celui qu’il va falloir conserver. Il faut, au contraire, vous relier à votre Être intérieur pour trouver le bonheur et la joie de vivre dans une créativité nouvelle qui vous éloignera de la négativité de votre vie et vous fera ressurgir dans la lumière divine.

Vos pas sont ceux qu’ont suivi les hommes depuis fort longtemps. L’égarement extérieur n’est qu’une illusion de la société et du pouvoir qui la dirige, pour vous mener à sa guise et vous endormir.

Aujourd’hui, avec les énergies nouvelles, vous devrez choisir. Car ce choix sera pour tous. Personne ne pourra l’omettre. Vous devrez vous orienter vers la conscience intérieure qui vous ouvrira des voies certaines d’accomplissement.

Les énergies changent. Tout ce qui était pratiqué jusqu’à présent ne pourra plus l’être. Tout ce qui n’est pas dans la lumière ne pourra poursuivre. Les hommes ont aussi à faire cette ouverture de conscience en eux. C’est en se reliant à leur Être qu’ils pourront continuer. Toute la poudre aux yeux de votre société disparaîtra. Elle a d’ailleurs commencé à se dissoudre. La négativité ne résistera pas à la lumière. Le pouvoir s’envolera aussi.

Dans l’instance du moment, vous trouverez la ressource d’avancer sur votre voie. Les moments d’incertitudes partiront grâce à votre volonté et votre foi. Savoir mener votre chemin dans de nouvelles directions s’apprend. Il suffit pour cela de le vouloir et d’aller puiser en vous, les ressources de votre intériorité qui prendront la direction de votre vie.

Sachez qu’il est temps de regarder le changement avec des yeux nouveaux. N’ayez pas peur. Ne recherchez pas à l’extérieur de vous la direction de votre vie. Intériorisez-vous et vous saurez où vous devez aller, ce que vous devez accomplir. La lumière accompagnera vos pas et l’ombre ne pourra vous mener. Ceci est important. Ceci est le choix que vous devez faire. Et vous êtes les seuls à pouvoir le faire. Personne ne peut décider pour vous. Personne ne le pourra plus.

Le bonheur se trouve en vous. La lumière est en vous. La création de votre vie est votre liberté. Votre liberté est votre intériorité et la réponse à toute votre création de vie. Voici le nouveau chemin qui s’ouvre maintenant à l’humanité. Les énergies qui sont là vous y poussent. Alors, ne résistez pas. Posez-vous, laissez passer ce qui vous bouscule en vous intériorisant et en vous disant que c’est l’ombre qui part, que la lumière va bientôt prendre sa place et que vous allez vivre libres, heureux, dans la pleine liberté de qui vous êtes et de son aura. Vous allez vivre dans la lumière et l’amour sera votre direction, votre indicateur de vie, votre accomplissement.

Soyez les bienheureux de ce nouveau monde qui s’annonce. Soyez bénis pour votre choix et sa réalisation.

La nouvelle vie sera belle si vous vous défaites de vos fardeaux lourds et encombrants. Bientôt, vous ne pourrez plus les porter. Relevez-vous dans la lumière de votre intériorité et laissez-vous porter par elle. Soyez ceux qui dirigent leur vie et ne soyez plus soumis à ce que l’on vous dit, à ce que l’on veut vous faire prendre. Soyez les seuls décideurs, les seul meneurs de vos pas. Dans la lumière et l’amour vous pourrez tout.

Maître Saint-Germain.

Transmis par Mirena le 20/02/11.
Vous pouvez partager ce texte à condition de le faire dans son intégralité, y compris ces deux phrases, et en faisant référence au site : www.audeladesmots.org.