Le changement de cycle a réellement eu lieu

28/12/2012

« Vous avez passé un cap très important ! Le changement de cycle a réellement eu lieu, mais les humains s’attendaient, comme de bien entendu, à des merveilles, à des miracles, à des miracles en eux-mêmes. Le seul miracle est ce que vous pourrez comprendre de vous-mêmes, c’est l’action que vous mènerez sur vous-mêmes, c’est le réveil que vous provoquerez en vous-mêmes.

Soyez certains que maintenant vous avez toutes les possibilités de générer le réveil de votre conscience et également le réveil de votre ouverture du cœur.

Comment avoir accès à ce réveil ? Nous allons déjà vous dire que vous pouvez ressentir ce réveil au niveau de certaines choses dans votre corps, vous pouvez ressentir ce réveil au niveau de votre émotionnel qui, par moment, est un peu en déséquilibre, vous pouvez ressentir ce réveil au niveau de toutes les questions que vous vous posez sur vous-mêmes et auxquelles vous n’aviez pas forcément de réponses jusqu’à ce jour.

Si vous êtes assez attentifs à vous-mêmes, vous pourrez ressentir votre progression. Nous pouvons vous assurer qu’en chacun de vous le changement est en route ! Pour l’instant, vous êtes comme des petits enfants que vous êtes cependant très loin d’être. Pendant dans ce changement de cycle, vous êtes comme des petits enfants qui ne perçoivent pas encore leur grande, leur très grande transformation. Pour qu’elle puisse s’accomplir le plus rapidement possible, il y certains « ingrédients » nécessaires.

Il faut déjà que vous alliez au plus profond de vous-mêmes voir si tout le ménage a été fait et si, dans ce nouveau cycle, vous n’emmenez pas avec vous tout ce qui a été difficile à vivre pour vous, tout ce qui a pu imprégner votre subconscient et votre âme, que ce soit dans cette vie ou dans une autre.

Il faut aussi que vous appreniez à gérer vos pensées, c’est très important car elles vont acquérir une grande force ; petit à petit, la télépathie sera de plus en plus réelle en vous.

Il faut également que vous appreniez à maîtriser la parole ; c’est également très important car la parole génère un son, le son étant une vibration qui entre en harmonie avec les sons similaires. Ce pourra être merveilleux pour vous ou, bien évidemment, déstabilisant.

Si vous émettez des pensées de limitation, des pensées de jugement, des pensées de peur, le son sera amplifié puisque votre propre puissance a énormément augmenté. D’une certaine manière, heureusement que vous ne vous en rendez pas encore compte, car vous pourriez également employer cette puissance du côté inférieur ; cependant la puissance employée du côté inférieur vous détruirait assurément dans un délai plus ou moins long. Vous le savez, mais étant ce que vous êtes vous ne vous en rendez pas compte.

Soyez attentifs à vos paroles ! Évitez toute « appréciation » sur ceux qui vous entourent, et même sur ceux que vous appelez les politiciens. Ils font ce qu’ils font et, à leur manière, ils appliquent le plan.

Essayez également de rester centrés, de ne pas vous laisser emporter par les émotions. Soyez certains que vous vivrez des émotions plus que vous n’en désirerez, que ce soit des émotions profondes de joie, de bonheur et d’Amour, ou des émotions de peur, des émotions totalement inférieures.

Lorsque vous aurez compris non seulement ce que vous devez faire mais aussi ce que vous êtes et qui vous êtes, les voiles de votre conscience s’enlèveront petit à petit, et pour certains beaucoup plus rapidement que pour d’autres.

Pour accéder à une conscience supérieure, il vous faut de la volonté. Nous vous traçons la route, nous vous donnons la possibilité d’avancer, mais nous ne pouvons pas le faire pour vous ! Chacun de vous, nous le savons, a une très grande volonté pour avancer, mais parfois, parce que vous êtes des êtres humains, cette volonté faiblit.

Il faut aussi que vous ayez confiance en vos propres capacités ; chacun de vous a des capacités de transformation et d’élévation ! Ne dites pas : « je ne pourrai pas, je ne saurai pas, je ne serai pas capable ». Le mot que nous emploierons est un peu fort, mais nous dirons que c’est une insulte par rapport à vous-mêmes. Maintenant vous êtes capables d’avancer, vous êtes capables de comprendre, vous êtes capables de mettre un pied devant l’autre, mais il vous faut du courage, de la détermination et de la confiance.

Cependant cet avancement n’aura pas lieu s’il n’y a pas de joie en vous. Vous devez acquérir la Joie car c’est un outil précieux. L’Amour est évidemment très important.

Nous aimerions aussi vous dire : l’Amour est tellement différent pour chacun de vous ! Chacun le mesure, le comprend et le vit en fonction de ce qu’il est, en fonction de sa capacité de donner et d’aimer. Vous êtes tous très différents, et cependant tellement semblables. Ne soyez pas dans l’illusion de l’Amour. Essayez de comprendre réellement ce qu’est l’Amour et comment le manifester !

Vous avez « du pain sur la planche », comme vous dites sur Terre ! Vous avez de quoi étudier, comprendre et avancer ! Le miracle ne se produira pas instantanément ! Nous ne pouvons pas changer instantanément ce que vous êtes, mais nous pouvons vous aider à le faire, nous pouvons vous aider afin que vous puissiez mieux vous comprendre. Nous vous aidons lorsque nous marchons près de vous, mais pour votre évolution c’est vous qui devez accomplir la plus grande tâche !

Nous aimerions dire à tous ceux qui se lamentent parce qu’il ne s’est rien passé qu’il s’est passé énormément de choses, invisibles pour l’instant aux yeux des humains ; il s’est passé énormément de choses dans votre cœur, dans votre façon de concevoir la vie. C’est encore un peu en sommeil, mais vous le comprendrez !

Il s’est également passé énormément de choses sur votre Mère la Terre et dans les divers règnes. Cela se manifestera !

L’année 2013 sera une année très particulière ! Nous n’avons pas donné accès à notre canal à ce que sera cette année, chacun le comprendra avec ses capacités d’analyse et de compréhension. Ce que nous vous demandons, c’est d’être dans la confiance, dans la joie, dans l’Amour, dans le service et dans le don, et nous vous promettons que beaucoup de choses seront différentes très rapidement.

Donc pour ceux qui se lamentent qu’il ne s’est rien passé, nous allons dire ceci : vous avez donné beaucoup de vous-même, vous avez offert beaucoup d’Amour ces derniers temps. Nous ne dirons pas que rien n’arrivera, nous dirons simplement que ce sera un peu différent grâce à vous tous, Travailleurs de Lumière, qui vous êtes investis, qui avez cru à ce changement.

Maintenant les Travailleurs de Lumière se démobilisent un petit peu car ils perdent un peu confiance, pourtant c’est le moment où ils doivent avoir beaucoup plus confiance en leur devenir et non baisser les bras !

Vous allez voir comme il est agréable d’atteindre un autre niveau de conscience, car à ce moment-là tout vous semblera facile, toutes les capacités latentes en vous, entre autres vos dons – car chacun de vous a un don bien spécifique et même plusieurs – et ces dons remonteront à votre conscience humaine ; vous serez parfois étonnés de vos capacités naissantes, de choses que vous ferez et que vous n’aviez pas conscience d’être capable de faire.

Nous sommes heureux pour vous, humains ! Certes, certains êtres humains auront de grandes difficultés dont nous ne parlerons pas car en parler irait à l’encontre de ce que nous désirerions que vous intégriez et que vous compreniez et donnerait de la force à quelque chose qui ne doit plus être.

Nous vous demandons aussi de créer en permanence ce que vous désirez devenir, de créer la joie, l’Amour, la Sagesse et la Connaissance en vous, de créer le nouveau monde qui maintenant vous appartient. Vous n’êtes plus dans l’ancien monde car vous avez franchi un cap.

Avec toutes les nouvelles énergies qui vous ont été envoyées et qui continueront à inonder votre monde, vous aurez une plus grande capacité de création. Vous pourrez créer la beauté en vous ! Aimez-vous ! Essayez de vous voir tellement plus beau que ce que votre miroir vous montre de vous-mêmes ! Essayez de générer la beauté intérieure qui ressortira et se manifestera automatiquement à l’extérieur ! Prenez soin de vous car vous êtes précieux ! Honorez l’être que vous êtes tout comme vous honorez la Source, tout comme vous honorez l’univers !

Pour nous, un grand travail a été accompli. Maintenant il faut qu’il prenne racine. »

Ils me montrent ce que nous sommes et le travail que nous avons fait. Je vois un champ.

« Ce champ est l’intérieur de vous-mêmes, c’est votre conscience. Ce champ a été ensemencé de particules de Lumière. S’il été bien labouré, les graines merveilleuses qu’il porte pousseront et fleuriront ; elles vous inonderont de leur beauté et de leur Amour. Si ce champ n’a pas été suffisamment labouré, les graines de Lumière seront toujours là mais seront mélangées aux mauvaises herbes que vous devrez enlever une par une, ce qui créera en vous de la souffrance, de la fatigue, parfois du désespoir de ne pas arriver à ce que vous espériez.

Nous espérons pour vous que vous n’aurez pas à enlever herbe après herbe et que vous laisserez s’épanouir et grandir ces graines de Lumière afin qu’elles accomplissent leur travail de beauté et d’harmonie en vous, qu’elles fleurissent et vous inondent de leur beauté ».

Vous pouvez reproduire ce texte et en donner copie aux conditions suivantes :

  • qu’il ne soit pas coupé
  • qu’il n’y ait aucune modification de contenu
  • que vous fassiez référence à  notre site  http://ducielalaterre.org
  • que vous mentionniez le nom de Monique Mathieu

Transmis par Mirena, le 07/01/13.
www.audeladesmots.org

 

Se centrer grâce aux énergies de la nature

La nature s’éveille doucement à la vie. Elle sort peu à peu de son sommeil hivernal. Nous faisons nous aussi comme elle. Nous sortons de l’hiver et découvrons à nouveau  les puissantes énergies qui montent de la terre.

J’aime cette nature qui s’éveille. Dans mes belles montagnes du Cantal, je prends le temps de regarder autour de moi, de ressentir la caresse du soleil et du vent, d’écouter le chant des oiseaux. Je me connecte au silence qui me transmet la liaison avec l’instant.

Il est vrai que j’ai la chance d’habiter un lieu qui me permet d’être moi-même dans l’espace et l’énergie qui me conviennent. Je fais de longues promenades dans la montagne. Je regarde cette immensité qui me lie au soleil, aux arbres, aux rivières, à la Terre et au Tout. Je me sens bien car je capte tout l’amour qui se dégage de ces lieux magnifiques où je suis en harmonie et avec paix avec moi-même.

Dans la nature, je médite, je lâche le mental. Je fusionne avec ce qui est autour de moi. L’autre jour, lors d’une promenade, je me suis rendue compte que j’étais observée par un mouflon qui se tenait seulement à quelques mètres de moi. Il n’a pas eu peur de moi. Il a ressenti que j’étais en paix et que je n’étais pas menaçante. Il m’a regardé, nous nous sommes regardés un long moment. Je l’ai photographié à plusieurs reprises. Cet instant magique a empli ma journée de bonheur.

Nous devons apprécier et nous rapprocher des énergies que nous transmet la nature. Elle est le lieu qui nous enracine à la Terre, le lieu qui nous centre, qui nous ressource, qui nous nettoie, qui libère notre mental, qui nous ouvre l’esprit et le cœur. Nous devons profiter de la belle éclosion du printemps et de la montée des énergies pour recevoir ce cadeau qui est à notre portée. Il suffit de vouloir le prendre pour en bénéficier. Même si vous habitez en ville, vous pouvez aller dans la nature le week-end. Elle est une aide généreuse pour notre équilibre.

Le matin lorsqu’il fait beau, je prends un moment pour me centrer dans le soleil qui se lève. Tout d’abord, pieds nus sur l’herbe, je m’enracine profondément, jusqu’au magma de la terre. J’utilise son énergie rouge que je fais remonter dans tout mon corps.
Puis je fais descendre l’énergie du soleil, l’énergie de la Source, dans mon corps et dans mes racines.

Ensuite, j’aligne mes chakras bien ouverts, devant et derrière. Je place les couleurs une à une : rouge, orange, jaune, vert et rose, bleu ciel, bleu indigo et violet.
Je prends ensuite un moment où je remercie, un moment où je parle avec l’univers. J’écoute le silence, le bruit du vent, le chant des oiseaux.
Je me mets en position favorable pour commencer une belle journée.

Il est possible aussi de se rendre près d’une cascade pour purifier son émotionnel. Je le fais de temps en temps près de chez moi, devant une grande cascade qui est magnifique. Je me laisse bercer par son bruit et je lui demande de nettoyer mon émotionnel. Je médite près d’elle et je laisse se faire le travail.
Vous pouvez également demander au soleil de brûler votre mental négatif, de le purifier. Comme dans le cas précédent, vous pouvez méditer et laisser le travail se réaliser.
La nature et les éléments de la nature sont des outils précieux que chacun peut employer librement chaque jour. Il suffit de les remercier après chaque travail individuel.

Je vous souhaite un bon week-end dans la découverte de la nature et de son apport en énergie belle et positive.

Mirena, le 2 Mars 2012.
Vous pouvez partager ce texte à condition de le faire dans son intégralité, y compris ces deux phrases, et en faisant référence au site : www.audeladesmots.org.

Un grand saut dans l’Amour compassion

L’Amour compassion ouvre une large perspective de réalisations. Nous entrons dans une ère où se réalisera par l’Amour compassion, toute forme de guérison, qu’elle soit intérieure ou extérieure. Il est évident dans ce monde qui se révèle à nous un peu plus chaque jour, que nous devons percevoir cette naissance en nous, la naissance d’une œuvre qui relève de l’intériorité et que nous devons déployer. Déployer en nous avant de pouvoir la transmettre aux autres. Il s’agit là  d’une forme de réalisation individuelle qui demande un niveau de conscience supérieur.

Nous devons établir un état de cette supériorité d’avancement. Un état important qui demande de la rigueur. Pour transmettre aux autres, nous devons avant tout l’intégrer. Intégrer l’Amour compassion, c’est jouir de sa faculté, l’étendre à nous-mêmes pour nous pardonner, nous guérir, nous aimer. Et la chose n’est pas si simple. Nous manquons beaucoup d’indulgence pour nous-mêmes. Nous sommes souvent soumis à des heurts intérieurs qui ne nous permettent pas d’avancer avec lui. Tant que le travail intérieur n’est pas assez profond, nous n’intégrons pas qui nous sommes réellement. Nous savons, tout au plus. Mais de là à intégrer tout notre savoir… il y a de grands pas à franchir.

Souvent, nous ne savons pas nous reconnaître dans notre réalité humaine. C’est pour cela que nous avons besoin d’aide. Cette aide doit nous permettre d’établir notre bilan afin de transformer ce qui doit l’être. La culpabilité vient souvent au devant de nous et nous met face à nos actes. Il y a aussi la honte, le regard des autres, les souffrances intérieures… et tout ce que nous avons enseveli bien profondément en nous et que nous ne voulons pas voir remonter à la surface. Pourtant, nous devons les laisser venir à nous pour permettre leur libération qui est aussi la nôtre. Nous devons tous passer par cette étape de la transformation en acceptant qui nous sommes en toute simplicité. Le regard de soi est très important car il nous permet d’entrer dans la phase de la transformation intérieure. Sans acceptation de nous-mêmes, nous ne pouvons rien libérer. Nous devons nous regarder avec cette évidence simple, sans jugement, seulement pour ce qu’elle est. Car nous sommes des êtres incarnés pour une évolution volontaire de notre âme et nous devons toucher l’ombre pour renaître dans la lumière. Sans ce contraire, il n’est aucune réalisation. Nous passons tous par des phases de dualité, de séparation, pour retrouver notre essence première.

Dans cette renaissance à nous-mêmes, nous devons trouver, en nous libérant de nos liens sombres, le pouvoir de l’Amour compassion. En intégrant ce niveau de conscience, nous comprenons que notre mental négatif nous conduit à l’opposé de cet amour. Il nourrit nos états sombres pour essayer de renouer avec le pouvoir qu’il avait sur nous. Il met à mal notre émotionnel pour nous maintenir sous sa coupe. Les schémas négatifs sont bien ancrés. Ils provoquent des états de souffrance qui nous démontrent que rien n’est réglé et qu’il nous faut agir pour nous libérer. Mais nous libérer des liens qui nous tiennent, est souvent difficile car nous ne nous accordons pas l’indulgence nécessaire. Et sans indulgence, il ne peut y avoir d’amour. Nous devons renouer avec nous-mêmes et accepter que ce qui doit être éliminé fait partie de notre chemin. Le regard de soi facilite l’acceptation des souffrances intérieures et permet le dégagement de celles-ci. L’amour, quant à lui, permet le regard simple de soi, des autres, de ce qui a été établi dans le passé, sans jugement mais seulement avec la capacité de prendre ce qui est pour le libérer. L’amour est un état d’humilité. L’amour est un état de conscience supérieur. L’amour est celui qui nous permet de transmuter notre négativité en lumière.

Avec l’Amour compassion, nous entrons dans une phase de lumière. Celle-ci nous montre que nous sommes dans un rôle de réalisation intérieure. Nous nous acceptons et nous réglons nos souffrances en nous détachant d’elles. Le rôle du mental nous a maintenu dans ces blessures. L’ego nous a éloigné de l’acceptation. Il nous a maintenu dans la dualité. Et quand il y a dualité, il n’y a pas d’Amour compassion car ils sont l’opposé. Ceci pour dire que si nous ne connaissions pas la dualité, nous ne pourrions découvrir l’Amour compassion. Un peu difficile à accepter, n’est-ce pas ? Mais ceci est une évidence, bien apparente dans nos temps actuels. Notre âme a choisi la dualité pour réaliser la pleine conscience de l’amour, la pleine réalisation de la lumière, la pleine capacité de ce qu’ils sont. Sans son expérience, nous ne pouvons entrer dans l’amour.

Aujourd’hui, nous avons la possibilité d’accepter ces compréhensions, de les faire nôtres pour retrouver notre liberté. Nous sommes à l’orée d’un monde nouveau qui change toute notre conception ancienne de la vie. Nous pouvons changer en modifiant nos états de compréhension en prenant conscience de l’illusion. Nous pouvons faire un grand saut dans l’Amour compassion et libérer l’obsolète. En entrant dans cette nouvelle dimension, nous devons nous guérir de nos maux en acceptant ce qui est et en nous ouvrant à l’Amour compassion. Si nous comprenons ceci pour nous, nous le comprenons aussi pour les autres. Nous nous détachons des souffrances de l’humanité. Se détacher n’est pas être indifférent mais au contraire, c’est regarder et accepter que tout est à sa place, que chacun a un rôle à tenir dans son évolution et qu’il a choisi d’être à sa propre place. L’homme révèle sa lumière intérieure comme il le peut, comme il le désire, en faisant ses choix de vie. Nous avons tous un travail intérieur à réaliser en ce sens. Par contre, nous pouvons aider tous ceux qui le demandent. Nous pouvons les guider dans cette compréhension de la vie, en leur montrant la lumière. Nous pouvons donner de façons multiples en donnant avec l’Amour compassion qui part de notre centre cœur et qui reste sans attente. Nous devons apprendre à donner avec notre cœur et laisser nos attentes dans l’oubli de notre mental.

En cette année 2012, que beaucoup redoutent, nous ne devons pas avoir peur. La peur ne fait qu’attirer ce que nous ne voulons pas. Nous devons au contraire lâcher l’illusoire et renouer avec notre pouvoir intérieur, avec l’Amour que nous détenons dans notre cœur et aller avec la foi sur notre parcours de chercheur de vérité. Nous devons accueillir le changement dans l’Amour. Nous devons œuvrer avec lui. Nous devons rester sur son alignement pour vivre dans la réalité de ce qui est, dans l’espérance, dans l’attirance de ce que nous dégageons. C’est ainsi que nous passerons les différentes étapes que la vie nous enverra.

Alors, avec toute la reconnaissance que j’ai pour moi-même, je prends mon amour et je vous l’adresse pour vous souhaiter une excellente année 2012 dans la réalisation de l’Amour compassion. Que la vie vous comble ! Qu’elle soit pour tous, le développement de votre acceptation, de votre réalisation dans la compassion.
Que la joie soit dans vos cœurs, que la foi vous porte, que la lumière soit !

Mirena, le 22 Décembre 2011.
Vous pouvez partager ce texte à condition de le faire dans son intégralité, y compris ces deux phrases, et en faisant référence au site : www.audeladesmots.org.

L’extériorité ou l’intériorité ? (2)

Je poursuis cette réflexion car elle a été appréciée et certains sont restés sur leur faim…

L’intériorité est une phase transcendante qui nous unit au Tout. Elle devient une nécessité lorsque nous avons conscience que la voie extérieure est l’illusion. Avec elle, nous nous unissons à cette conscience supérieure qui est en nous et nous entrons dans la compréhension de la Vie.

Avec elle, nous prenons conscience de ces états qui nous mènent et nous malmènent. L’émotionnel et le mental sont les meneurs de notre vie illusoire, de notre rêve. Ils nous conduisent dans la dualité et non dans l’harmonie et l’amour. C’est pourquoi, il est bon de se retirer en soi, de se poser dans le calme, de vivre avec cette pause, d’écouter le silence qui nous entoure, de le toucher, de laisser aller la douceur de notre cœur… Il est bon de se re-trouver… Dans ce calme intérieur, le mental n’a plus sa puissance d’action, il s’éteint peu à peu car nous donnons la priorité à notre ressenti, à notre pouvoir intérieur et à sa voix. Alors, viennent à nous les compréhensions et nous savons ! Nous savons sans élaboration, sans construction, sans mentalisation. Nous savons ce qui est bon pour nous, pour notre voie, nous comprenons nos rêves illusoires et nous recevons des cadeaux d’intégration qui nous permettent d’avancer et de lâcher nos fardeaux.

Se poser et s’intérioriser ne veut pas forcément dire s’asseoir et attendre dans le calme. Nous pouvons vaquer à nos occupations sans stress, sans bruit, en prenant plaisir à créer dans le silence, à lire des livres qui nous élèvent, à écouter la musique qui nous plaît, à regarder se dérouler la vie, sans que le mental prenne le dessus. La marche dans la nature est aussi un déroulement de l’intériorité, une union avec le Tout, une fusion avec la terre. C’est en elle, que je prends mon inspiration, et que viennent la conscience, la raison du cœur et leur développement. La nuit  est aussi porteuse de découvertes intérieures, de messages. Maître Saint-Germain qui est mon guide actuellement, vient parfois me réveiller la nuit pour me transmettre ses enseignements et ses guidances. Car à ce moment là, le mental est calme. C’est là que je reçois les plus belles choses.

Nous avons tous intérêt à nous intérioriser. Si nous courrons sans arrêt, comment la lumière peut-elle émerger en nous ? Comment les guides peuvent-ils se faire entendre ? La méditation est la même chose que l’intériorisation. Elle est une voie d’ouverture vers l’intérieur. Elle calme le mental et laisse remonter la lumière. Mais nous pouvons la pratiquer sans nous asseoir, en nous calmant et en faisant les choses en conscience, sans attente, simplement avec le plaisir de ressentir qui nous sommes de l’intérieur. Si nous restons dans l’attente de quelque chose, nous sommes dans l’illusion, dans l’extériorité. Nous ne nous positionnons pas à l’intérieur de nous et coupons tout moyen de nous relier à notre Être.

Nous devons vraiment faire la différence entre « intériorité » et « extériorité ». L’attente extérieure est une illusion, le déploiement extérieur est une illusion, le paraître est une illusion. Nous devons réapprendre à Être nous-mêmes, simplement Nous, en nous et non à l’extérieur de nous. C’est là qu’il fait beau, c’est là que se trouve l’amour, c’est encore là qu’apparaissent les différents niveaux de conscience.

Le ressenti, l’inspiration intérieure sont des ressources qui développent la puissance de notre avancement. Dès que nous sommes dans notre intériorité, nous comprenons que tout nous appartient ; notre construction de vie, nos pensées, nos paroles, nos actes sont nous. Ils nous appartiennent et nous conduisent là où nous les posons. Nous sommes responsables de ce que nous construisons, de nos pas et de leur déroulement sur notre chemin de vie. Tout ce qui est extérieur à nous n’est que dualité et donc, illusion. Nous devons rester nous-mêmes en toutes circonstances et être présents dans toute construction de vie, en être conscients.

Voilà pour le développement de cette réflexion. J’espère qu’il pourra satisfaire vos questions, votre découverte intérieure. Je vous souhaite un beau parcours intérieur afin qu’il vous dise qui vous êtes réellement.

Mirena, le 22 Novembre 2011.
Vous pouvez partager ce texte à condition de le faire dans son intégralité, y compris ces deux phrases, et en faisant référence au site : www.audeladesmots.org.