Le temps est le repère de l’homme

Qu’est-ce que le temps ? Il est un repère que les hommes se sont donnés pour vivre en relation avec les autres hommes dans leur monde. Mais qu’en est-il réellement ? Pourquoi cette création nous limite-t-elle ? Parce qu’elle n’est pas intégrée à sa juste valeur.

Il est vrai que nous avons besoin de ce repère pour vivre, pour nous repérer dans notre évolution. Le temps a été créé par rapport à la rotation de la terre, mais aussi par sa position face au soleil et aux autres planètes. Il a été défini en années, en mois, en semaines, en jours, en secondes. Nous avions besoin de ce réglage de l’humanité sur le temps.

Mais aujourd’hui, notre conscience nous élève au-delà de cela. Elle nous montre cette relation de l’homme au temps, qui n’en est pas vraiment une. Nous savons que nous sommes dans l’espace temps, à plusieurs endroits en même temps. Nous vivons des vies parallèles dans les différentes dimensions de l’univers. Ceci est plutôt compliqué à concevoir, c’est pourquoi je reviens à notre dimension terrienne définie par le temps.

Les dates sont des créations que l’homme a aussi définies par rapport au temps qui s’écoule. Elles représentent le moment de vie écoulé, le moment de vie qui s’écoule, et aussi le moment de vie qui vient. Avec une conscience supérieure nous pourrions voir qu’il s’agit du même instant et de sa probité. Car tout se vit dans l’instant qui Est et qui Demeure. Ce n’est qu’avec la capacité du pouvoir de la conscience que nous définissons l’instant de l’homme, ou bien l’instant de l’éternité, qui sont la même chose mais ne sont pas perçus dans leur réalité vraie. La dualité différencie la vie. L’éternité l’associe à ce qu’elle est car nous ne formons qu’un seul tout.

Les dates donc sont des créations, des repères. Dans la conscience collective, nous les avons définies par notre savoir humain, par notre intellectualisation, et leur avons attribué des chiffres. Ces chiffres représentent la signification que l’homme a définie, et ils se développent par leurs vibrations. Amplifiés par la conscience, l’homme leur a donné un pouvoir créatif par sa pensée, par ses croyances. La conscience de masse, qui est aussi la conscience collective, transmet donc un énorme pouvoir de signification, de compréhension et donc, de création. Cette conscience collective a mené et mène les hommes depuis des milliers d’années. Elle représente le pouvoir créatif à grande échelle.

Alors, que nous soyons le 11/11/11, ou bien une date quelconque, ceci représente à lui seul, le moment présent de l’éternité. Par contre, au niveau de la conscience collective, tout le monde se base sur ces repères de dates et leurs significations car l’homme en a besoin pour évoluer. De ce fait, la masse amplifie par sa pensée et ses croyances, la création de ce que cela peut représenter sur sa vie et sur terre. Si bien que certaines significations comme le 11/11/11, ouvrent des portes et transmettent par la conscience collective, des pouvoirs amplifiés.

La conscience collective est une amplification de la pensée de l’homme et de ses croyances. Elle donne le pouvoir amplifié de la création par celles-ci. C’est ce qui conduit aux soulèvements de la société, aux guerres, aux religions et à la condition humaine, mais aussi au pouvoir créatif, à la transformation positive de chacun quand la conscience est axée dans cette direction.

Voilà pour cette définition, cette précision sur la conscience de chacun, qui je le répète, peut déployer à grande échelle un pouvoir immense dans notre univers. A nous de le créer dans l’amour, la paix et la sagesse.

Transmis par Mirena, le 13 Novembre 2011.
Vous pouvez partager ce texte à condition de le faire dans son intégralité, y compris ces deux phrases, et en faisant référence au site : www.audeladesmots.org.

L’ADN et ses mémoires

L’ADN est un espace temps en l’homme. Il est la mémoire de toute sa lignée et il renferme un héritage transmis de génération en génération. Nous avons tous en nous des mémoires cellulaires transmises par nos aïeux, et qui renferment  aussi celles de nos différentes incarnations. L’ADN est une éponge qui absorbe tous nos états d’être, tout notre mal-être émotionnel et mental.

C’est pourquoi, nous ne sommes jamais vraiment nous. Nous avons en nous les empreintes de ces mémoires. Elles renferment des peurs, des maladies, des émotions, des mentalisations, qui nous empêchent d’être qui nous sommes. Nous sommes nous au travers de ce qu’elles développent en nous. Avec ces mémoires, nous sommes influencés dans nos pensées et dans nos agissements par ce qu’elles renferment.

Aujourd’hui pourtant, à l’entrée de cette ère nouvelle qui est là, nous devons nous débarrasser de ces mémoires afin d’être nous-mêmes. Nous devons nous retrouver en tant qu’Être divin, sans interférence, et pleinement centrés sur les nouvelles énergies. Toutes ces mémoires n’ont plus rien à faire avec nous. Elles ne sont plus en accord avec notre nouvelle vie et nous devons nous en débarrasser.

Pour cela, nous avons à notre disposition de multiples techniques pour nettoyer l’ADN. Mon dernier livre « Je Suis l’Esprit », transmis par Maître Saint-Germain, est axé sur la purification de notre mental négatif, de notre karma, de notre ADN. Mais pour cela, nous ne devons compter que sur nous-mêmes pour ôter tous nos schémas négatifs, pour nous purifier et transmuter en lumière la négativité. Maître Saint-Germain nous enseigne que tout doit venir de l’intérieur. Les techniques, les recherches de purification extérieures ne peuvent effectuer le travail en nous. Ce ne sont que des soulagements éphémères. La vraie purification, le vrai changement vient uniquement de notre volonté de transformation. Nous ne pouvons nous en remettre à une autre personne pour que les choses évoluent en nous. Nous devons être conscients que nous pouvons nous transformer avec l’aide de supports, mais que notre volonté intérieure est celle qui fera la différence.

Cette volonté intérieure est une prise de conscience de notre créativité, de notre responsabilité dans tout ce qui nous arrive, mais également de notre JE SUIS, de l’Esprit, de  notre Amour aussi. Cette recette miraculeuse accomplit la transformation. Toute relation intérieure, toute conscience basée sur le respect de ce qui nous arrive et sur sa relation d’attraction, mais aussi sur la conception de notre vie dont nous sommes 100% responsables, représente toute l’humilité qu’il nous faut pour nous regarder sans jugement mais avec le plein potentiel de cette conscience qui transforme.

L’extériorité est l’illusion.
L’intériorité est la vérité.

Par ailleurs, tout le travail de purification que nous effectuons en nous, libère également notre descendance. Nous le faisons pour nous mais aussi pour nos enfants. Le lien qui nous tenait, est coupé. La négativité qui nous recouvrait s’est envolée. Nous pouvons renaître vraiment à qui nous sommes. Nous pouvons nous alléger de notre héritage cellulaire, de ces fardeaux qui sont devenus trop lourds à porter maintenant. Nous pouvons nous ouvrir réellement à la nouvelle dimension et accueillir le plein potentiel qui est en nous. Nous pouvons ainsi aller sur notre chemin sans être bousculés par ces énergies de troisième dimension.

Bien entendu, une fois la purification effectuée, il ne faut pas retourner dans nos anciens schémas. Il faut travailler sur nous pour rester centrés dans la lumière. Le mental essaiera encore de nous rattraper pour ne pas perdre le pouvoir. Cela demandera quelques efforts, mais des efforts qui valent vraiment la peine. Là encore le vouloir de chacun fera la différence.

Nous sommes actuellement guidés et aidés pour arriver à nous débarrasser de tous nos fardeaux. Alors, n’hésitons pas ! Ne restons pas dans nos schémas dépassés ! Ne retenons pas le passé ! Allons vers l’avenir qui vient ! Grandissons à l’intérieur de nous ! L’extérieur est une illusion de 3e dimension.

Soyons les créateurs conscients de notre chemin !

Mirena, le 30 Octobre 2011.
Vous pouvez partager ce texte à condition de le faire dans son intégralité, y compris ces deux phrases, et en faisant référence au site : www.audeladesmots.org.