Le chemin du moment présent

Ralph Waldo Emerson a dit cela :
Le mental est la dernière partie de vous-même qu’il
faut écouter. Il pense à tout ce que vous pouvez perdre.
Le cœur pense à tout ce que vous pouvez donner, et l’âme
pense à tout ce que vous êtes.

Savez-vous que nous nous dirigeons à grands pas vers le moment présent ? Cette dimension est une ligne du temps qui se situe dans l’instant de la création. Avec ce placement, nous avons la capacité de créer notre vie dans l’instant, de nous rapprocher de la Source pour vivre toute la beauté de l’univers.

Le chemin de l'instant présentChaque matin et à tout moment de la journée, il est nécessaire pour avancer sur notre chemin de découverte intérieure, de faire le vide de notre mental et de nous placer dans ce moment d’éternité. Il est également nécessaire d’y revenir souvent par la pensée et de lâcher l’agitation mentale pour vivre l’instant. Nous pouvons vivre ce moment merveilleux en nous recentrant dans sa dimension par la pensée.
L’Être prend alors la mesure de nos pas et ainsi, nous touchons à la grandeur de l’univers.

Apprenons sagement à ne plus donner le pouvoir à notre mental. Laissons-le de côté dès qu’il revient à la charge et recentrons-nous dans l’instant présent. Ceci est une gymnastique parfois difficile au début, car les schémas du mental sont bien implantés en nous. Celui-ci nous guide par son pouvoir depuis fort longtemps, et poursuit à vouloir nous diriger là où il veut que nous allions. Lorsque nous sommes sous sa coupe, nous n’avons pas le discernement nécessaire pour être. La négativité prend souvent l’ascendant. Alors, nous doutons de nous, des autres, ainsi que de la vie.

Chaque matin, il est nécessaire de se placer dans l’instant présent par la pensée et d’y revenir dès que le mental nous en éloigne. Il est nécessaire de vivre le moment de l’intérieur, d’être présent dans toutes nos réalisations ; en travaillant, en effectuant les tâches ménagères, en promenant… Observez l’instant, observez vos gestes, vos pas. Écoutez votre respiration. Restez dans la conscience de ce que vous vivez, de ce que vous faites, sans projection, sans retour en arrière. Vous devez être libres de l’avenir et du passé. Vous devez être dans le moment que vous vivez, sans vous en échapper, afin de retrouver la maîtrise de votre être. Dans le moment présent, vous ne laissez plus le pouvoir à votre mental et ne lui obéissez pas. Au contraire, vous l’utilisez quand vous en avez besoin. Dans le moment présent, vous redevenez « vous » en toute liberté. Ceci fait partie de l’œuvre spirituelle de chacun. S’éparpiller par la pensée ne peut vous apporter la paix intérieure et le bonheur d’être. Le mental doit obéir à vos demandes et non vous soumettre à son pouvoir.

Dans le moment présent, vous créez votre vie dans la positivité et l’amour. Situés en lui, vous laissez l’inutile, le superflus, le négatif, la complexité, les souffrances, et vous poursuivez avec cet objectif de lumière. Il est nécessaire maintenant de comprendre et de reprendre la liberté de l’être. Se centrer sur l’instant nous pousse vers l’Unité et nous éloigne de la séparation. Être dans l’instant présent permet de vivre les expériences de la vie par le cœur.

Le monde change et nous changeons également. Nous devons comprendre et intégrer toutes les ouvertures de lumière qui sont devant nous. Nous sommes seuls à pouvoir réaliser notre chemin, à pouvoir opérer le changement en nous. Plus nous apprenons à nous recentrer dans l’instant présent, plus nous prenons conscience de la valeur de notre Être. En œuvrant ainsi, peu à peu s’installe la paix car le mental a de moins en moins d’emprise. Puis, nous y demeurons de plus en plus longtemps et nous aspirons à retrouver le plus souvent possible cette paix intérieure qui est porteuse de bienfaits. Ainsi, nous nous retrouvons…

L’œuvre à réaliser est grande mais nous devons avoir confiance en nos capacités. Tout est possible si nous nous en donnons la peine. La volonté et la rigueur sont des atouts importants. A nous de les développer pour poursuivre vers la lumière.

Belle journée à vous tous dans l’instant de l’éternité et dans sa valeur.

Mirena, le 16 Mai 2013.
Vous pouvez partager ce texte à condition de le faire dans son intégralité, y compris ces deux phrases, et en faisant référence au site : www.audeladesmots.org.

Je Suis

Les énergies sont la force en ce monde qui régit toute la vie de l’homme. Leur finesse, leur puissance, tout cela est l’emploi de la liaison que vous avez à faire avec elles. Elles sont beauté, elles sont lumière. Leur profondeur est la représentation du Divin qui va avec elles et elles donnent son pouvoir, sa pureté. Elles sont la passion de ceux qui ont compris qu’avec elles tout se crée, tout se défait, tout se définit. Et la manière dont vous les utilisez, vous montre également que vous ne pouvez lutter contre elles. En ce monde de rigueur, je viens vous apprendre à les reconnaître, à les utiliser pour le meilleur.

« Je Suis » est la puissance divine la plus forte, la plus profonde. C’est elle qui doit vous conduire vers votre nouvelle vie. C’est elle qui vous servira à vous affirmer et aussi à construire votre voie.

« Je Suis » est un terme que vous devez employer dans la progression. C’est elle qui déterminera votre vouloir, votre position. C’est elle qui vous propulsera dans ce que vous êtes, ce que vous voulez être.

L’avenir qui se joue en votre être, doit dès à présent s’affirmer en vos lieux. Vous devez vous reconnaître comme partie divine et aller avec cette fusion. Vous devez aussi vous reconnaître dans votre position d’homme qui désire grandir, qui désire créer sa vie dans ce monde de transformation.

Vous êtes des enfants de la vérité, mes frères. Vous êtes ceux qui grandiront pour atteindre cette vérité. Le « Je Suis » doit être pour vous un outil pour vous engager dans cette voie. Il vous donnera sa puissance, développera la créativité, assurera vos pas, donnera à votre être la délivrance.

Et, en ces moments de doute qui reviennent sans cesse en vous, utilisez le « Je Suis » pour rester dans la lumière. La guérison du cœur, du corps, des corps, doit passer par le « Je Suis ».

N’ayez crainte. Parlez et ressentez.

« Je Suis lumière ».
« Je Suis partie divine ».
« Je Suis un être de sagesse ».
« Je Suis beauté et transparence ».
« Je Suis Dieu ».

Sans préjugé, sans dominance, en toute humilité, affirmez-vous, mes frères. Prenez cette assurance en vous. Car vous êtes beaux, vous êtes lumière et vous devez vous considérer comme tels, vous devez entrer dans la puissance divine avec le « Je Suis ».

Toute affirmation avec le « Je Suis », toute considération en ce sens, pour une montée dans la lumière, sera porteuse pour votre être qui demande à aller dans cette voie. Vous avez un long chemin à parcourir et l’emploi de ce terme vous affirmera, jour après jour, dans la connaissance.

Prenez l’affirmation en vous. Car elle manque à nombre d’entre vous. Elle doit se faire valoir en votre être pour une jouissance nette et profonde, pour une détermination forte et nouvelle. Car sans affirmation, vous aurez de la peine à connaître le sens caché de votre chemin. Ce sens qui essaie de vous perdre, qui vous fait douter. Vous devez croire en vos pas, en cette route de lumière, en votre position d’Être divin qui peut créer sa vie.

L’affirmation est une connaissance nouvelle pour beaucoup car vous avez l’habitude de vous laisser porter par la dominance des hommes, par la direction que l’on vous indique, par l’emploi des énergies humaines et non divines. Vous devez perdre cet emploi, vous devez écouter votre cœur, vous affirmer et aller avec ce qu’il vous demande, avec ce qu’il vous dit. Le « Je Suis », c’est lui. C’est lui qui vous dira tout ce que vous voulez savoir. Le cœur n’a aucune limite, le « Je Suis » également.

Les lieux où vous vous situez, doivent être imprégnés par votre « Je Suis ». Ils doivent dégager votre énergie spirituelle, votre aura, votre volonté, votre affirmation. Ils doivent dégager aussi votre présence, votre « Je Suis ». Et c’est vous qui devez procurer cet apport en votre demeure, en votre famille, pour donner la volonté de ce que vous êtes, de qui vous êtes. Vous devez vous définir comme Être de lumière, dans la puissance du « Je Suis ». Et pour cela, simplement dans votre attitude, si vous avez entrepris l’affirmation de votre présence « Je Suis », vous dégagerez celle-ci et pourrez ainsi donner cette énergie autour de vous pour une meilleure communication des pensées, des énergies qui vous entourent.

Cette puissance fera partie de vous, de votre vie. Elle vous suivra pas à pas sur votre chemin de lumière et assurera votre protection, votre puissance divine. C’est ainsi qu’agit l’énergie des mots, l’énergie de la parole, l’énergie de la pensée. Et lorsque le « Je Suis » prend force en votre cœur, lorsque vous ressentez sa puissance en développant votre pensée créatrice, tout s’affirme autour de vous avec grâce et beauté, avec détermination et sûreté.

Le monde change et vous aussi, mes frères. Il est temps de changer vos énergies humaines pour des énergies divines. Il est temps aussi de vous affirmer avec elles sur votre chemin, sur votre route de lumière, entourés par la puissance des énergies, par la puissance du « Je Suis ».

« Je Suis la création ».
« Je suis liberté ».
« Je Suis lumière ».

Tel est le monde nouveau qui sera bientôt près de vous. Alors, affirmez-vous, réalisez-vous, vous le pouvez. Lumière, appelez la lumière ! Elle est belle, elle est en vous, très près, plus près que vous ne le croyez. Prenez-la en ce « Je Suis » divin qui peut vous apporter la réalisation de votre être.

Prenez le « Je Suis », répétez-le, affirmez-le, affirmez-vous. Dieu est en vous, sachez-le.

« Je Suis et Je Serai, tu es ma volonté,
Je Suis et Je Serai, tu es mon accomplissement,
La volonté du Père est en moi, pour toujours et pour l’éternité ».

Paix en vos cœurs éternels, lumière en votre être, en votre aura. Allez mes frères, je vous bénis et je vous transmets mes énergies pour une reconnaissance de ce que vous êtes, de qui vous Êtes.

L’Archange Raphaël.

Transmis par Mirena, le 04/06/09.
Vous pouvez partager ce texte à condition de le faire dans son intégralité, y compris ces deux phrases, et en faisant référence au site : www.audeladesmots.org.

 

Faisons de 2012 une année d’amour

Une année se termine. Nous avons été bousculés émotionnellement et mentalement. Au bout du compte, nous avons grandi et nous devons remercier pour cela. Nous ne sommes plus les mêmes car nous avons emprunté l’ouverture qui se proposait à nous. Même si notre œuvre intérieure n’est pas terminée, nous devons être reconnaissants envers nous-mêmes pour ce qui a été accompli, mais aussi envers ceux qui nous entourent, pour tous les hommes de la terre qui sont impliqués dans ce grand changement et qui sont comme nous, des êtres en évolution. Nous devons également remercier la terre pour l’opportunité qu’elle nous offre en nous accueillant pour grandir dans le souhait de notre âme et dans sa direction. Une direction que nous empruntons souvent dans de mauvaises conditions car nous ne voulons pas aller en toute confiance, en nous lâchant pour accueillir ce qui pourrait nous apprendre à grandir.

Au-delà de ce que nous avons ressenti cette année, nous devons nous regarder. Nous avons changé. Nous avons évolué. Nous avons purifié certaines parties de notre être. Nous avons élargi notre conscience. Nous ne sommes plus les mêmes. Nous nous rapprochons de notre lumière intérieure et nous ouvrons les portes, une à une, de la conscience profonde pour avancer avec les énergies qui se déversent sur notre belle Terre. Nous devons faire un bilan positif pour ce travail individuel et considérer ce qui s’est passé pour une élévation de notre être. En regardant positivement les évènements, nous pénétrons dans la conscience de qui nous sommes. Nous avons enfin compris que tout a sa raison d’être et que tout vient à nous pour nous permettre de grandir intérieurement. Les souffrances ne sont dues qu’à notre mental. Il nous bloque dans notre progression. Mais maintenant que nous comprenons mieux le fonctionnement des énergies, nous pouvons avancer dans la découverte de notre intériorité plus facilement qu’auparavant.

Nous sommes passés aussi par des étapes opposées à la lumière. Car pour la découvrir, nous devons connaître son opposé. Nous sommes tous confrontés à celui-ci. Nous ne pouvons l’éviter et devons en faire l’expérience. Tout être a à faire cette découverte de l’ombre pour entrer dans la lumière. Ces expériences sont celles que notre âme veut que nous fassions. Sans elles, il nous serait impossible de progresser. Nous passons par diverses étapes pour nous ouvrir aux différents niveaux de conscience. Avec les expériences que nous avons attirées, nous avons grandi dans notre cœur.

Nous pénétrons dans une nouvelle année qui sera faite par ce que nous construirons. L’année 2012 fait beaucoup parler d’elle mais nous devons bannir les peurs et ouvrir notre cœur pour l’accueillir dans de bonnes conditions. Nous devons rester maîtres de nos émotions et ne pas nourrir les peurs que l’on nous envoie. Nous devons rester dans la découverte intérieure pour Être le plus souvent possible. En restant centrés, nous ne nous éloignons pas de notre demeure. L’extériorité est le pire des choix. Elle est celle qui nous tient depuis longtemps. Elle nous entraîne à l’extérieur de nous-mêmes, elle nous montre l’éphémère et nous éloigne de l’éternité.

Alors, en cette année 2012 qui commence, faisons de notre vie ce que nous voulons qu’elle soit. Même si notre chemin nous paraît difficile, considérons-le avec des yeux nouveaux, des yeux qui reflètent la foi en l’avenir, en cette ouverture nouvelle qui naît, et allons avec l’amour de notre centre pour toucher notre lumière intérieure. Elle nous conduira là où nous devons aller. Laissons-nous guider par elle et ne répondons pas aux peurs. Restons centrés et ne nous laissons pas entraîner, quoiqu’il arrive, dans les méandres du mental. C’est ainsi que nous devons évoluer pour aller dans cette merveilleuse avancée. Les questions, les raisons, ne sont pas de bonne guidance. Lorsque le mental intervient, il dévie la forme la plus juste. Par contre, la foi et l’amour permettent de poser nos pas en toute sûreté et d’attirer à nous le meilleur pour notre avancement.

Notre cœur doit s’ouvrir encore plus. Nous devons déverser notre amour autour de nous. Penser avec lui, parler avec lui, regarder avec lui, entendre avec lui, agir avec lui. La totalité de notre vie doit être amour. Nous devons le refléter pour permettre aux autres de s’ouvrir à lui. C’est en étant amour que nous montrons la voie à prendre. Se nourrir de lui, c’est nourrir aussi les autres, la Terre et l’univers. Plus nous serons amour, plus nous permettrons aux autres de s’éveiller à ce qu’il est pour le prendre et le donner. Nous devons faire de cette année, une année d’amour et non une année de peur.

Ceux qui pensent que cette année 2012 sera une année difficile, auront une année difficile. Ceux qui entrent dans la peur, auront peur. Ceux qui préfèrent être dans l’amour, attireront l’amour à eux. Nous créons notre vie par nos pensées. Avoir la foi en l’avenir permet de s’ouvrir aux opportunités de lumière. Ne pas répondre à la peur nous ouvre à autre chose, à une voie de créativité différente, à une position positive. Ce qui doit se passer, se passera de toutes façons. Alors, accueillons l’avenir avec une vue positive et attirons le positif. Ne restons pas dans l’attirance négative de la vie.  Lâchons notre matérialité. Ne restons pas attachés à ce qu’elle représente car elle n’est rien. Soyons dans l’acceptation et la compréhension. Et poursuivons notre œuvre intérieure dans l’amour pour vibrer sur cette fréquence.

L’année 2012 sera une année importante dans le positionnement de l’amour en notre vie. Ouvrons grand notre cœur quoiqu’il advienne. Il sera notre meilleure protection. Ayons foi en la vie car elle a sa raison d’existence. Nous sommes tous à la place que nous avons choisie. Acceptons de voir les évènements autrement qu’avec notre mental destructeur. Accueillons-les avec notre amour et restons dans sa vibration.

Que cette nouvelle année soit la révélation de l’amour en vous. Qu’il vous porte, qu’il vous protège, qu’il vous élève ! Qu’il vous apporte le meilleur ! Je vous souhaite une belle découverte, un beau positionnement en lui, un merveilleux parcours dans sa découverte.
Que l’Amour soit !

Mirena, le 27 Décembre 2012.
Vous pouvez partager ce texte à condition de le faire dans son intégralité, y compris ces deux phrases, et en faisant référence au site : www.audeladesmots.org.

Le temps est le repère de l’homme

Qu’est-ce que le temps ? Il est un repère que les hommes se sont donnés pour vivre en relation avec les autres hommes dans leur monde. Mais qu’en est-il réellement ? Pourquoi cette création nous limite-t-elle ? Parce qu’elle n’est pas intégrée à sa juste valeur.

Il est vrai que nous avons besoin de ce repère pour vivre, pour nous repérer dans notre évolution. Le temps a été créé par rapport à la rotation de la terre, mais aussi par sa position face au soleil et aux autres planètes. Il a été défini en années, en mois, en semaines, en jours, en secondes. Nous avions besoin de ce réglage de l’humanité sur le temps.

Mais aujourd’hui, notre conscience nous élève au-delà de cela. Elle nous montre cette relation de l’homme au temps, qui n’en est pas vraiment une. Nous savons que nous sommes dans l’espace temps, à plusieurs endroits en même temps. Nous vivons des vies parallèles dans les différentes dimensions de l’univers. Ceci est plutôt compliqué à concevoir, c’est pourquoi je reviens à notre dimension terrienne définie par le temps.

Les dates sont des créations que l’homme a aussi définies par rapport au temps qui s’écoule. Elles représentent le moment de vie écoulé, le moment de vie qui s’écoule, et aussi le moment de vie qui vient. Avec une conscience supérieure nous pourrions voir qu’il s’agit du même instant et de sa probité. Car tout se vit dans l’instant qui Est et qui Demeure. Ce n’est qu’avec la capacité du pouvoir de la conscience que nous définissons l’instant de l’homme, ou bien l’instant de l’éternité, qui sont la même chose mais ne sont pas perçus dans leur réalité vraie. La dualité différencie la vie. L’éternité l’associe à ce qu’elle est car nous ne formons qu’un seul tout.

Les dates donc sont des créations, des repères. Dans la conscience collective, nous les avons définies par notre savoir humain, par notre intellectualisation, et leur avons attribué des chiffres. Ces chiffres représentent la signification que l’homme a définie, et ils se développent par leurs vibrations. Amplifiés par la conscience, l’homme leur a donné un pouvoir créatif par sa pensée, par ses croyances. La conscience de masse, qui est aussi la conscience collective, transmet donc un énorme pouvoir de signification, de compréhension et donc, de création. Cette conscience collective a mené et mène les hommes depuis des milliers d’années. Elle représente le pouvoir créatif à grande échelle.

Alors, que nous soyons le 11/11/11, ou bien une date quelconque, ceci représente à lui seul, le moment présent de l’éternité. Par contre, au niveau de la conscience collective, tout le monde se base sur ces repères de dates et leurs significations car l’homme en a besoin pour évoluer. De ce fait, la masse amplifie par sa pensée et ses croyances, la création de ce que cela peut représenter sur sa vie et sur terre. Si bien que certaines significations comme le 11/11/11, ouvrent des portes et transmettent par la conscience collective, des pouvoirs amplifiés.

La conscience collective est une amplification de la pensée de l’homme et de ses croyances. Elle donne le pouvoir amplifié de la création par celles-ci. C’est ce qui conduit aux soulèvements de la société, aux guerres, aux religions et à la condition humaine, mais aussi au pouvoir créatif, à la transformation positive de chacun quand la conscience est axée dans cette direction.

Voilà pour cette définition, cette précision sur la conscience de chacun, qui je le répète, peut déployer à grande échelle un pouvoir immense dans notre univers. A nous de le créer dans l’amour, la paix et la sagesse.

Transmis par Mirena, le 13 Novembre 2011.
Vous pouvez partager ce texte à condition de le faire dans son intégralité, y compris ces deux phrases, et en faisant référence au site : www.audeladesmots.org.