Le chemin du moment présent

Ralph Waldo Emerson a dit cela :
Le mental est la dernière partie de vous-même qu’il
faut écouter. Il pense à tout ce que vous pouvez perdre.
Le cœur pense à tout ce que vous pouvez donner, et l’âme
pense à tout ce que vous êtes.

Savez-vous que nous nous dirigeons à grands pas vers le moment présent ? Cette dimension est une ligne du temps qui se situe dans l’instant de la création. Avec ce placement, nous avons la capacité de créer notre vie dans l’instant, de nous rapprocher de la Source pour vivre toute la beauté de l’univers.

Le chemin de l'instant présentChaque matin et à tout moment de la journée, il est nécessaire pour avancer sur notre chemin de découverte intérieure, de faire le vide de notre mental et de nous placer dans ce moment d’éternité. Il est également nécessaire d’y revenir souvent par la pensée et de lâcher l’agitation mentale pour vivre l’instant. Nous pouvons vivre ce moment merveilleux en nous recentrant dans sa dimension par la pensée.
L’Être prend alors la mesure de nos pas et ainsi, nous touchons à la grandeur de l’univers.

Apprenons sagement à ne plus donner le pouvoir à notre mental. Laissons-le de côté dès qu’il revient à la charge et recentrons-nous dans l’instant présent. Ceci est une gymnastique parfois difficile au début, car les schémas du mental sont bien implantés en nous. Celui-ci nous guide par son pouvoir depuis fort longtemps, et poursuit à vouloir nous diriger là où il veut que nous allions. Lorsque nous sommes sous sa coupe, nous n’avons pas le discernement nécessaire pour être. La négativité prend souvent l’ascendant. Alors, nous doutons de nous, des autres, ainsi que de la vie.

Chaque matin, il est nécessaire de se placer dans l’instant présent par la pensée et d’y revenir dès que le mental nous en éloigne. Il est nécessaire de vivre le moment de l’intérieur, d’être présent dans toutes nos réalisations ; en travaillant, en effectuant les tâches ménagères, en promenant… Observez l’instant, observez vos gestes, vos pas. Écoutez votre respiration. Restez dans la conscience de ce que vous vivez, de ce que vous faites, sans projection, sans retour en arrière. Vous devez être libres de l’avenir et du passé. Vous devez être dans le moment que vous vivez, sans vous en échapper, afin de retrouver la maîtrise de votre être. Dans le moment présent, vous ne laissez plus le pouvoir à votre mental et ne lui obéissez pas. Au contraire, vous l’utilisez quand vous en avez besoin. Dans le moment présent, vous redevenez « vous » en toute liberté. Ceci fait partie de l’œuvre spirituelle de chacun. S’éparpiller par la pensée ne peut vous apporter la paix intérieure et le bonheur d’être. Le mental doit obéir à vos demandes et non vous soumettre à son pouvoir.

Dans le moment présent, vous créez votre vie dans la positivité et l’amour. Situés en lui, vous laissez l’inutile, le superflus, le négatif, la complexité, les souffrances, et vous poursuivez avec cet objectif de lumière. Il est nécessaire maintenant de comprendre et de reprendre la liberté de l’être. Se centrer sur l’instant nous pousse vers l’Unité et nous éloigne de la séparation. Être dans l’instant présent permet de vivre les expériences de la vie par le cœur.

Le monde change et nous changeons également. Nous devons comprendre et intégrer toutes les ouvertures de lumière qui sont devant nous. Nous sommes seuls à pouvoir réaliser notre chemin, à pouvoir opérer le changement en nous. Plus nous apprenons à nous recentrer dans l’instant présent, plus nous prenons conscience de la valeur de notre Être. En œuvrant ainsi, peu à peu s’installe la paix car le mental a de moins en moins d’emprise. Puis, nous y demeurons de plus en plus longtemps et nous aspirons à retrouver le plus souvent possible cette paix intérieure qui est porteuse de bienfaits. Ainsi, nous nous retrouvons…

L’œuvre à réaliser est grande mais nous devons avoir confiance en nos capacités. Tout est possible si nous nous en donnons la peine. La volonté et la rigueur sont des atouts importants. A nous de les développer pour poursuivre vers la lumière.

Belle journée à vous tous dans l’instant de l’éternité et dans sa valeur.

Mirena, le 16 Mai 2013.
Vous pouvez partager ce texte à condition de le faire dans son intégralité, y compris ces deux phrases, et en faisant référence au site : www.audeladesmots.org.

Le basculement dans l’Être


Orchidée Être est l’expression de l’âme en vous, qui vous rapproche de l’Unité et de votre Amour. Être demeure le lien de la liberté individuelle que vous recherchez à travers vos expériences de vie. Lorsque l’être humain découvre la constance de l’Être, il se libère de ses limites et de ses peurs. Il découvre que rien ne le sépare des autres êtres humains, que rien ne le sépare de la Terre, ni de l’univers. Il se reconnait en chacun et en tout ce qui est. Il sait qu’il fait partie de ce Tout inconditionnel et vit l’Amour qu’il donne sans condition.

Il est important que vous entriez dans la profondeur de votre demeure pour découvrir l’Être. Ainsi, vous demeurerez « entier » dans votre création de vie ainsi que dans votre corps. Vous ne vous dissocierez plus des autres car vous saurez « Qui Vous Êtes ». Ainsi vous aurez un autre regard sur vous-mêmes et sur la vie. Vous laisserez aller les énergies de l’Être. Vous ne verrez aucune différence entre vous et les autres. Au contraire, vous accueillerez par votre Amour, la compréhension de la vie.

L’Amour vous rapproche de votre centre. Plus vous le donnez, plus vous Êtes. Ressentez par le cœur et donnez. Regardez ceux qui vous entourent et ne vous sentez pas différents d’eux, ne les sentez pas différents de vous. Au contraire, sachez accepter et aimer les autres êtres humains. Vous êtes tous Un. Vous devez vivre cette unité par un partage de vos êtres, de vos esprits humains, de vos actes, de vos mots, pour vous rapprocher chaque jour un peu plus de ceux qui vous entourent.

L’Amour est pour tous. Il est en vous. Il est vous.
L’Amour ne se définit pas. Il se ressent.
L’Amour apporte la paix de l’être, la joie de vivre, le bonheur, l’abondance.
L’Amour nourrit l’esprit humain. Avec Lui, vous accueillez et acceptez.
L’Amour guérit. Il apaise les souffrances.
L’Amour ne sépare pas. Il rassemble.

L’expression de l’Être à travers soi permet de révéler l’Amour. L’acceptation fait que vous vivez par le cœur, vous vivez la beauté de l’univers, vous vous retrouvez en Lui et par Lui. Vous vous fondez en Lui. Vous êtes Lui.

Chacun d’entre vous doit s’ouvrir à cette découverte, sans peur. Vous êtes tous des sœurs et des frères de l’avancement, tous unis dans le même sillage, pour découvrir la lumière de Vie qui vous unit. Vous devez avoir pour tous des paroles d’Amour. Vous devez regarder le monde avec les yeux de l’Amour.

Vous devez émerger de votre endormissement, ne plus vous voiler la vue, ne plus avoir peur… Le regard se modifie dès que vous découvrez la présence de l’Être. Les graines semées peuvent enfin pousser vers la lumière pour vous inonder d’un bonheur intérieur intense. Ce bonheur vous le vivez dans la Présence. Toute l’illusion, tous les voiles qui vous ôtaient cette merveilleuse expression de l’Amour et de sa découverte, se lèvent alors et s’envolent. Vous découvrez enfin toute la mesure de l’Être, sa représentation, sa puissance, sa beauté. Vous pouvez enfin vivre l’Amour qui est en vous et qui ne demande qu’à prendre les commandes de votre vie. Avec l’Être, plus de différence, plus de séparation. Vous voyez tout ce qui est par l’Amour de votre cœur, et tout est beau et joyeux. Vous vous libérez de toutes les tensions humaines, de toutes vos souffrances. Vous savez enfin que vous avez créé ces blessures, ces peurs… Vous savez que vous n’êtes pas séparés de tout ce qui demeure sur Terre et dans l’univers.

Le monde a besoin de cette découverte. L’humanité également. Pour cela, vous devez vous unir par le cœur et par l’Amour qui y demeure. Poursuivez votre chemin avec ce bel horizon. Ne regardez pas ailleurs. Rapprochez-vous de lui pour un jour y basculer, pour un jour retrouver votre totalité.

Maître Saint-Germain.

Transmis par Mirena, le 25 Avril 2013.
Vous pouvez partager ce texte à condition de le faire dans son intégralité, y compris ces deux phrases, et en faisant référence au site : www.audeladesmots.org.
Contact : mirena@audeladesmots.org

La lumière de Vie

Lorsque l’être intègre son appartenance au Tout de l’universalité, il reste centré dans sa profondeur et dans sa plénitude. L’essence de la conscience de la Vie naît pour une parfaite union avec ce bonheur intérieur qui est en soi.

Lorsque l’on ne trouve pas l’essence de la Vie en son for intérieur, lorsque l’équilibre n’est plus, la tristesse et la souffrance humaine viennent emporter les belles projections, les beaux moments de paix. La séparation intervient alors pour différencier deux états : l’état humain de l’état divin.

La tristesse et la souffrance humaine sont cette séparation. Elles différencient l’illusion de la Vie. Elles positionnent et emportent dans leur profondeur négative tout être qui se croit séparé de la Source. Les moments de doute et de déprime ne sont que des révélateurs qui montrent combien l’éloignement de sa demeure est bien présent, combien l’illusion reprend sa place.

La Vie est la découverte du bonheur en soi, de la paix et de l’amour. Lorsque la tristesse et la souffrance humaine viennent voiler tout cela, il y a une rupture avec la lumière intérieure. Vous trouvez mes mots faciles et ne savez pas comment ressurgir dans la plénitude intérieure ? Vous trouvez l’éloignement trop important et ne savez pas y revenir ?

Prenez la flamme de la Vie dans le creux de vos mains. Appelez-la, elle viendra vous rejoindre et vous répondra. L’émanation de la lumière transmet les ondes de l’apaisement. Concentrez-vous sur cette flamme et imprégnez-vous d’elle par le cœur. Ressentez ses bienfaits, ressentez ce qu’elle vous transmet. Elle est la Vie. Elle noie votre tristesse, elle transmute la négativité qui se situe dans votre cœur et dans votre esprit. Restez avec elle aussi longtemps que vous en éprouverez le besoin. Elle vous permettra de vous relever de bien des doutes, de votre peine, de votre éloignement avec la Source.

La lumière est la Vie. Elle est votre trésor intérieur. Sa vibration est celle de la beauté de la Source et de ses bienfaits. Dans les moments de tristesse et de souffrance intérieure, laissez-vous guider par ses ondes et restez avec elle. La conscience se fera ainsi et déploiera toute la raison de cette vérité qui demeure celle de l’Unité.

Toute être en souffrance doit se relier à la lumière de Vie. Rien ne nous différencie d’elle. Seul le mental nous éloigne de sa vérité. En s’imprégnant d’elle, les liens sombrent se coupent. La méditation avec une flamme de bougie vous relie à cette présence de vie qui est vous, qui est en nous tous. Les vibrations s’élèvent. La conscience humaine s’ouvre à cet état.

La conscience peut tout réaliser. Lui ouvrir la porte permet de vous libérer de l’entrave de toute ombre, de toute tristesse. La conscience vous montre la voie de toutes les réalisations. Avec elle, tout peut se réaliser et notamment rejaillir dans la lumière si telle est notre volonté. Nous n’avons pas besoin d’une autre source, ni d’une autre évidence. Elle est la liberté, la grandeur de tout être en notre monde.

Nous devons retrouver notre équilibre et rester illuminés par notre belle lumière de Vie. Elle brille d’une intense lueur et nous montre qui nous sommes. Elle nous dévoile notre beauté! Car nous sommes elle, l’amour, la joie de vivre, la paix,  l’abondance. La richesse intérieure est notre lumière. Quand on la sent vibrer en nous, quand on s’unit en conscience à sa douceur, plus rien n’existe sinon le pur bonheur d’Être.

Mirena, le 11 Mars 2013.
Vous pouvez partager ce texte à condition de le faire dans son intégralité, y compris ces deux phrases, et en faisant référence au site : www.audeladesmots.org.

 

La lumière

Simplement Être

Simplement Être

Être soi, être libre, juste cela.
Être c’est respirer, manger, marcher, dormir…
Être c’est vivre en conscience.
Être c’est tendre une oreille.
Être c’est regarder autour de soi.
Être c’est prendre conscience de la beauté qui est en tout.
Être c’est se laisser gagner par la simplicité, par le moment.
Ne pas avoir d’attente…
Simplement Être avec soi…

Être soi, être libre, juste cela.
Lâcher l’illusion.
Ne plus se sentir séparé.
Ne jouer aucun rôle.
Être vrai, être amour.
Être le vent, la pluie, le soleil, les arbres, les fleurs…
Ressentir la joie, le bonheur d’être, la paix intérieure.
  Être empli de gratitude pour la vie.

Être soi, être libre, juste cela.
Pourquoi se compliquer ?
Pourquoi jouer ?
Être est la simplicité.
Être est la reconnaissance.
Être est l’amour.
Être est la liberté.
Être est la Vie.

Mirena, le 7 Mars 2013.
Vous pouvez partager ce texte à condition de le faire dans son intégralité, y compris ces deux phrases, et en faisant référence au site : www.audeladesmots.org.