Le choix de la transparence

Les énergies du mois de mars bousculent certains d’entre nous et ouvrent encore une fois à la possibilité de se transformer. Le nettoyage intérieur se poursuit dans la profondeur. Chacun à son rythme et en fonction de son parcours. Ressentez-vous peut-être depuis quelques jours cette énergie et le besoin d’aller à l’essentiel, de ne plus tourner en rond et de ne plus s’infliger ce que l’on ne veut plus ?

Il arrive un temps ou l’allègement en profondeur devient une nécessité. Dans nos pensées et comportements, dans nos relations et situations amicales, familiales et professionnelles qui manquent de clarté, dans ce qui n’est plus en accord avec qui nous sommes. Ce qui est caché, faussé et manipulé n’a plus sa place dans de telles énergies et remonte à notre conscience. Nous y voyons de plus en plus clair et poursuivre dans la fausseté n’est plus envisageable. L’envie de transparence et de légèreté devient une évidence. L’envie de la transformation également en se situant sur la fréquence de la justesse et de la vérité.

Le poids de la négativité et celui que nous nous sommes si souvent imposés par amour ou par obligation, n’est plus en accord avec qui nous sommes aujourd’hui, et nous ressentons un profond désir de nous en évader. Par amour nous ne pouvons tout accepter car au contraire, celui-ci rime avec clarté, justesse et vérité. Ce qui n’est pas sur cette fréquence ne pourra bientôt plus perdurer. Ou alors, ce ne sera pas de l’amour.

Le ménage se fait de plus en plus profondément. Nous passons à la vitesse supérieure de l’allègement dans notre vie. De nouveaux états de conscience voient le jour et il est impossible pour certains de poursuivre avec de faux-semblants. Les relations opaques et tristes, basées sur la fausseté se défont aussi.

Un vent intérieur de transparence souffle dans notre cœur et la lourdeur ne peut y rester accrochée. Le besoin d’être vrai, d’être juste, d’être soi-même sans obligation ni fausseté, devient réalité. Nous ne pouvons nous imposer de subir nos croyances erronées ou la peur, ou encore la manipulation.

Être vrai demande aussi de se voir en toute clarté en acceptant sa propre responsabilité dans ce qui est vécu. L’autre nous montre toujours ce qui est à modifier en soi et c’est ce qui nous fait nous comprendre et grandir.

Alors avec respect, il est possible d’opter pour de nouveaux choix de vie, plus en accord avec qui nous sommes réellement. Il est également possible de dire non à ce que nous ne souhaitons plus. Résister et subir c’est souffrir, et nous imposer ce que nous ne voulons plus aussi. Un vent léger souffle dans nos cœurs. Avec lui nous pouvons choisir de devenir libres. Plus libres que jamais auparavant, nous pouvons poursuivre dans la joie et la paix, sans ces liens négatifs qui bloquent notre progression et en devenant de plus en plus juste avec nous-mêmes et avec les autres.

Le chemin est fait de choix. Le changement passe aussi par là.

Mirena, le 5 Mars 2017
Vous pouvez copier le texte dans son intégralité à la condition de faire référence au site : www.audeladesmots.org

 

Bénir la vie !

Bénir la vie

Lorsque nous émettons une pensée de gratitude, lorsque nous remercions sincèrement la vie, nous ouvrons notre cœur. Ainsi nous émettons une vibration d’amour et nous bénissons ce qui est. Et plus l’intention est puissante, plus le cœur parle, plus nous sommes dans l’énergie de l’amour.

Bénir la vie, c’est déployer notre amour. C’est ressentir sa beauté se dérouler autour de nous. Nous sommes ainsi conscients de la potentialité de la vibration d’amour qui demeure en notre centre. 

L’amour n’est pas une formule qui s’apprend mais qui se ressent par le cœur. L’amour acquiert sa puissance lorsque l’intention du cœur est pure, lorsque l’esprit humain n’a pas le pouvoir, lorsque l’être place sa conscience dans le cœur.

La beauté de la vie demeure dans l’amour, simplement en lui. Bénissons et ayons de la gratitude pour ce que nous voyons, pour ce que nous entendons, pour ce que nous vivons, pour les êtres que nous rencontrons, pour ce que nous mangeons, pour l’air que nous respirons. Déployons notre amour intensément, à chaque instant. Ainsi nous nous plaçons sur cette belle vibration d’amour. Et plus nous le faisons, plus nous sommes centrés dans cette énergie, plus nous vivons l’amour car nous actionnons chaque fois sa fréquence. Ainsi, en bénissant la vie de nombreuses fois dans la journée, l’énergie d’amour que nous lançons par l’intention, se déploie autour de nous et nous entoure magnifiquement pour nous élever en vibration, en beauté, en joie, en amour…

Et si nous baignons dans la vibration de l’amour, par l’attraction des énergies, nous attirons à nous de merveilleuses choses, de belles rencontres, de grandes opportunités… Nous attirons « qui nous sommes ». N’est-ce pas magnifique ? N’est-ce pas que la vie est belle ?

Les moments que nous vivons actuellement sont précieux. L’humanité vit un grand changement, actionné par le Grand Plan Divin. Nous faisons partie de celui-ci. Ayons de la gratitude pour cela. Soyons amour et semons-le partout où nous sommes. Soyons ouverts à sa puissance de réalisation. Nous entrerons ainsi dans l’œuvre commune qui doit s’établir sur Terre ; une œuvre de restructuration importante par l’Amour des Cœurs de l’humanité.

Car l’Amour réalise les bienfaits.
L’Amour réconforte.
L’Amour panse les blessures.
L’Amour apaise la violence.
L’Amour guérit.
L’Amour est sagesse.
L’Amour est liberté !

Soyons Amour et vivons-le intensément !

Mirena, le 13 Décembre 2013.
Vous pouvez partager ce texte à condition de le faire dans son intégralité, y compris ces deux phrases, et en faisant référence au site : www.audeladesmots.org.

 

Le pardon, source de libération

le pardonLe pardon est une source de libération très puissante. Nous ne savons pas toujours le pratiquer, ou bien nous n’avons pas forcément conscience du manque de pardon qui est inscrit en nous.

Apprendre à pardonner aux êtres qui nous entourent, aux êtres qui nous ont blessés, mais également à nous-même, nous permet d’entrer dans une autre conscience, sur une fréquence belle et lumineuse qui permet de grandes libérations.

Pardonner, c’est avant tout aimer. C’est aussi comprendre qui nous sommes et qui sont les autres. C’est accepter les expériences qui nous ont fait grandir. Enfin, c’est avancer dans l’amour et s’élever.

Tant que le pardon ne sera pas accordé, il restera une part d’ombre en soi. Une part d’ombre qui peut être très lourde à porter et qui empêche la délivrance des souffrances qui sont bien ancrées. En comprenant cela, nous nous permettons d’entrer dans une libération du corps et de l’esprit. Une libération de nos blessures par l’amour.

Prenez donc un moment pour vous centrer et accueillir sans jugement ce qui vous a blessé, ce qui a blessé l’autre. Axez-vous sur une belle vibration d’amour en ouvrant votre cœur à la vie. Pratiquez le pardon en visualisant les êtres qui vous ont blessé. Faites-le pour vous-même également. Pratiquez-le pour la tristesse qui est en vous, pour la souffrance qui vous emporte, pour vos états négatifs, pour vos actes passés. Le pardon ne doit pas être formulé uniquement envers les autres. Vous devez apprendre à vous pardonner également. Car en vous, il demeure parfois un tumulte impétueux qui vous éloigne de l’amour. Les empreintes négatives sont votre reflet, et l’ego vous renvoie continuellement leurs images de souffrance, en vous maintenant dans la non-acceptation, dans la peur de l’autre, dans le non-dit, dans l’illusion et le non-amour.

Accordez-vous le pardon pour vous libérer  de vos souffrances et de vos mémoires. Aucune trace d’ombre ne peut vous retenir maintenant car vous savez que tout peut-être purifié par l’amour que vous vous accordez. Ainsi la vie peut apparaitre dans toute sa splendeur. La splendeur de l’âme qui rayonne en vous, libérée de vos souffrances par le pardon et l’amour.

Soyez certains que la lumière vous inondera en pardonnant à chacun et à vous-même également. Vous vous projetterez ainsi vers de belles découvertes intérieures car rien ne vous ôtera le moyen de les découvrir. Le voile de l’illusion et de l’ego, ne mettra plus aucune limite entre vous et Vous.

Mirena, le 5 Décembre 2013.
Vous pouvez partager ce texte à condition de le faire dans son intégralité, y compris ces deux phrases, et en faisant référence au site : www.audeladesmots.org.

Cultivons notre jardin intérieur

En ce premier jour du printemps, nous devrions prendre le temps de penser à ce que nous pourrions cultiver en nous. A l’image d’un jardin, nous serions les jardiniers et nous sèmerions les graines du bonheur, de la joie de vivre, de l’amour, de l’amitié, du partage, de la sincérité, de la liberté d’être, de la paix ….

Pour semer les graines du bonheur et de la joie de vivre, nous pouvons renaître réellement à qui nous sommes, nous apprécier, nous dorloter, nous accorder du temps, apprécier la vie, la remercier, fusionner avec elle, nous faire plaisir, mais également faire plaisir aux autres. Car ce que nous semons, nous le récoltons. L’énergie renvoie la même énergie et déroule des accords similaires et de même nature.

Pour semer les graines de l’amour, nous pouvons nous aimer en nous le disant tous les matins devant la glace. Nous pouvons nous voir avec d’autres yeux, nous accepter en sachant que nous sommes des créatures divines venues expérimenter la matière. Nous pouvons également aimer la vie, aimer les autres et le leur dire, les entourer d’attentions et vivre avec le cœur tout ce que nous faisons dans la journée. L’énergie nous renverra l’énergie d’amour amplifiée, car tout ce que nous donnons nous revient amplifié.

Pour semer les graines de l’amitié et du partage, nous pouvons prendre notre téléphone et appeler nos connaissances, leur dire que nous pensons à eux, les inviter à voire un verre, leur accorder de l’attention… L’énergie renverra encore l’énergie de même fréquence et nous recevrons ainsi une amitié sincère de la part de nos amis, un partage de la vie. En constatant qu’ils sont les bienvenus dans vos pensées, ils vous enverront un partage amical.

Pour semer les graines de la sincérité, soyons sincères avec nous-mêmes pour pouvoir être sincères avec les autres. Ne nous cachons pas devant la réalité mais au contraire, recevons qui nous sommes et transmettons cette sincérité de soi aux autres. Ils la percevront et s’ouvriront ainsi à vous avec sincérité et honnêteté.

Pour semer les graines de la liberté d’être, soyons nous-mêmes, réellement, véritablement, sans retenue, sans peur. Soyons en accord avec notre lumière intérieure et épanouissons-nous dans cette liberté en rayonnant ce qui est en nous. Nous attirerons alors à nous les personnes qui sont en accord avec cette lumière et nous pourrons vivre des moments d’exception, des moments de véritable liberté, sans contrainte, sans jugement, sans obligation.

Pour semer les graines de la paix, ouvrons notre cœur à la paix. Laissons-la entrer en nous et restons sur sa fréquence pour évoluer dans notre vie. Nourrissons cette belle appartenance en la répandant autour de nous, en la donnant aux êtres qui nous entourent, en évoluant avec elle. Plus nous la répandrons, plus nous la recevrons dans notre vie.

Le monde a bien besoin de vivre dans l’amour et la lumière. Le printemps est une opportunité pour conscientiser la montée des énergies de la terre pour la faire nôtre en faisant notre semis à l’intérieur de nous pour récolter plus tard les fruits de notre travail intérieur. L’être qui évolue doit travailler en lui chaque jour pour grandir dans le monde qui l’entoure. Chaque jour est un jour nouveau et nous devons cultiver ce qui est en nous en l’arrosant, en le nourrissant, en l’inondant de lumière afin que les plantes grossissent pour donner enfin de beaux fruits colorés, juteux, sucrés et plein de soleil dont chacun se délectera.

Voilà une occasion à ne pas rater en ce premier jour du printemps ! Alors, qu’allez-vous semer aujourd’hui ?

Mirena, le 20 mars 2012.
Vous pouvez partager ce texte à condition de le faire dans son intégralité, y compris ces deux phrases, et en faisant référence au site : www.audeladesmots.org.