La Clé de l’acceptation

La clarté

*

Se découvrir est l’une des bases fondamentales du chemin spirituel qui permet d’accéder à la transformation intérieure. C’est à dire voir en soi et reconnaitre ses états d’être négatifs en toute honnêteté, en toute clarté afin de rectifier ce qui est à rectifier, afin de s’alléger pour grandir dans la lumière. Se regarder comme on se regarde dans un miroir, sans jugement ni culpabilité, mais simplement en admettant les rôles endossés, les expériences vécues et faire un état de celles-ci.

Les étapes de la conscience se franchissent ainsi, dans le regard intérieur qui permet de s’accepter tels que nous sommes et comprendre notre but sur Terre. L’acceptation permet d’entrer en contact avec le Soi divin. Elle devient alors l’outil libérateur. Placés dans cet axe de compréhension, elle renouvelle l’élan de la lumière et la répand dans la conscience car il n’y a aucun déni, aucune fausseté, aucun rejet. Ainsi ce qui était difficile à regarder auparavant devient évident et peu être transformé, purifié, transmuté en lumière en toute fluidité.

Ce qui est accepté est reconnu. Ce qui est reconnu n’est pas nié et donc peut-être changé si on le désire. Voir en soi et ne pas rejeter la faute sur l’autre, ne rien occulter, ne rien se cacher et se regarder en toute clarté ouvre à la libération par l’acceptation.

De la même manière ce qui est rejeté, non admis et non conscientisé, ne peut être libéré. Le déni, le refus de regarder en soi et d’admettre ce qui est, ne permet pas le changement. Là est la compréhension du plan de guérison en soi.

Admettre ses côtés négatifs aide à avancer avec plus de légèreté. L’humanité vit au rythme du pouvoir que chacun déploie sur l’autre. Les expériences vécues sont toutes des directions qui nous orientent tôt ou tard vers le pouvoir de l’acceptation. Là est la clé que beaucoup recherchent. Là est la clé de la libération de toutes les souffrances nourries par le refus d’en être les créateurs.

Les conflits relationnels pourraient être résolus plus facilement si l’être humain s’ouvrait à qui il est. Se sentir différent d’un autre est se placer dans la séparation et donc s’éloigner de l’Unité vers laquelle nous nous dirigeons tous. Se placer également en victime retarde la progression.

Par contre, si les expériences négatives sont considérées différemment, elles sont la découverte de notre propre monde intérieur et servent à nous éclairer. Elles sont alors les leçons qui nous font grandir et comprendre que nous sommes tous des étincelles de lumière divine en état de réalisation.

Chacun a en lui le pouvoir de se libérer, le pouvoir de grandir, le pouvoir de guérir. Mais pour cela il est nécessaire d’accepter ses états négatifs, de s’accepter en toute justesse. L’acception permet d’entrer dans la conscience du Tout. Car plus celle-ci est puissante, plus l’approche de notre demeure intérieure d’Amour est forte et accédons à la libération par le cœur.

Nous franchissons actuellement de grandes étapes de libération intérieure si nous nous regardons véritablement. Le regard de soi en toute honnêteté est un fonctionnement qui est souvent détourné par le mental. Avec lui nous ne sommes pas libres de nous alléger et d’avancer vers la transformation. 

Pour être libres, il est nécessaire d’être conscients du jeu que nous jouons dans notre vie, du jeu que nous nous jouons également.

Beau regard intérieur à vous toutes et tous,

Mirena, le 1er Juin 2015 – Copyright © www.audeladesmots.org
Vous pouvez partager ce texte à condition de le faire dans son intégralité, y compris ces deux phrases, et en faisant référence au site : www.audeladesmots.org

*

Nous sommes l’infinie création

L'infinie création

L’être humain se pose beaucoup de limites.
Il n’arrive pas à avancer dans ce qu’il aime car il doute de lui,
il doute de ses capacités. Il croit plus en ses limites qu’en ses capacités.
Ses doutes bloquent toutes ses possibilités d’avancement.
Ses doutes ferment la porte aux énergies de la réalisation.
De ce fait, l’être subit sa vie, plutôt qu’il ne la vit.

Maître Saint-Germain – Extrait tiré du livre de « La Clé de Vie »
Transmis par Mirena

 

La pensée est la logique de toute vie car elle transporte avec elle l’avancement en tout lieu. C’est par elle que chacun construit sa vie.

Nous devons opter pour le choix de nous situer dans des pensées « lumière ». En étant dans cette volonté, nous amplifions le processus de guérison de notre corps physique. En pratiquant la pensée « lumière », nous augmentons nos vibrations et nous ouvrons la porte à tous les possibles. 

La libération en chacun peut évoluer à cette condition. Nos limites sont ainsi dépassées et nous franchissons alors, en accord avec la vibration « lumière », les étapes de guérison. En donnant cette impulsion et en développant la vibration de foi et d’amour, nous créons un dépassement certain qui apporte la guérison. C’est pourquoi, il est important de comprendre le but de la guérison humaine et nous y stabiliser.

La volonté a une forte influence sur notre chemin et sur le placement de notre être en lui. Il n’y a aucune limite à voir au-delà de nos perceptions et de nos croyances, bien au contraire, c’est ce qui ouvre les portes de l’infinie création. Il y a la Vie et la grandeur en toute parcelle de vie, car en elle demeure la Vérité pure et profonde. En elle demeure l’atome divin qui agit, qui actionne nos demandes à l’infini.

C’est pourquoi, hors de nos limites, de nos doutes, et de nos blocages, nous sommes des êtres de l’infinie création. Nous sommes des créateurs, et la lumière, dans sa vibration la plus élevée, réalise nos demandes et donc, de ce fait, active la guérison.

Il est temps d’ouvrir nos consciences à la vibration de l’infinie création. La volonté en chacun permet de s’y positionner fermement et ôte les limites qui obscurcissent nos capacités. Savoir que tout est divin en nous et autour de nous, permet d’accéder aux plans supérieurs de la Vie.

Reconnaissons-nous en tant qu’Êtres divins et nous accomplirons les miracles de la Vie, de notre vie, et prendrons enfin notre liberté.

Mirena, le 29 Mai 2014
Vous pouvez partager ce texte à condition de le faire dans son intégralité, y compris ces deux phrases, et en faisant référence au site : www.audeladesmots.org.

Le pardon, source de libération

le pardonLe pardon est une source de libération très puissante. Nous ne savons pas toujours le pratiquer, ou bien nous n’avons pas forcément conscience du manque de pardon qui est inscrit en nous.

Apprendre à pardonner aux êtres qui nous entourent, aux êtres qui nous ont blessés, mais également à nous-même, nous permet d’entrer dans une autre conscience, sur une fréquence belle et lumineuse qui permet de grandes libérations.

Pardonner, c’est avant tout aimer. C’est aussi comprendre qui nous sommes et qui sont les autres. C’est accepter les expériences qui nous ont fait grandir. Enfin, c’est avancer dans l’amour et s’élever.

Tant que le pardon ne sera pas accordé, il restera une part d’ombre en soi. Une part d’ombre qui peut être très lourde à porter et qui empêche la délivrance des souffrances qui sont bien ancrées. En comprenant cela, nous nous permettons d’entrer dans une libération du corps et de l’esprit. Une libération de nos blessures par l’amour.

Prenez donc un moment pour vous centrer et accueillir sans jugement ce qui vous a blessé, ce qui a blessé l’autre. Axez-vous sur une belle vibration d’amour en ouvrant votre cœur à la vie. Pratiquez le pardon en visualisant les êtres qui vous ont blessé. Faites-le pour vous-même également. Pratiquez-le pour la tristesse qui est en vous, pour la souffrance qui vous emporte, pour vos états négatifs, pour vos actes passés. Le pardon ne doit pas être formulé uniquement envers les autres. Vous devez apprendre à vous pardonner également. Car en vous, il demeure parfois un tumulte impétueux qui vous éloigne de l’amour. Les empreintes négatives sont votre reflet, et l’ego vous renvoie continuellement leurs images de souffrance, en vous maintenant dans la non-acceptation, dans la peur de l’autre, dans le non-dit, dans l’illusion et le non-amour.

Accordez-vous le pardon pour vous libérer  de vos souffrances et de vos mémoires. Aucune trace d’ombre ne peut vous retenir maintenant car vous savez que tout peut-être purifié par l’amour que vous vous accordez. Ainsi la vie peut apparaitre dans toute sa splendeur. La splendeur de l’âme qui rayonne en vous, libérée de vos souffrances par le pardon et l’amour.

Soyez certains que la lumière vous inondera en pardonnant à chacun et à vous-même également. Vous vous projetterez ainsi vers de belles découvertes intérieures car rien ne vous ôtera le moyen de les découvrir. Le voile de l’illusion et de l’ego, ne mettra plus aucune limite entre vous et Vous.

Mirena, le 5 Décembre 2013.
Vous pouvez partager ce texte à condition de le faire dans son intégralité, y compris ces deux phrases, et en faisant référence au site : www.audeladesmots.org.

Donnons tout pouvoir à l’Esprit

l'Esprit

Les énergies actuelles bousculent beaucoup de personnes. Elles mettent au jour ce qui manque de clarté. Les émotions négatives remontent et déstabilisent parfois. Le passé revient, la réactivité, la colère, la tristesse sont parfois très actifs. 

Ces émotions négatives vous mettent face aux parties de l’être qui ont besoin d’amour et qui demandent à être purifiées. Elles se présentent à vous car le temps est à la transparence, et celui-ci vous montre qu’il est temps de vous en défaire.

Les prises de conscience sont également très puissantes. Actuellement, nous comprenons très rapidement ce que nous avons longtemps cherché à comprendre. Les choses deviennent claires et évidentes car elles ne peuvent poursuivre avec le poids de la négativité.

Alors, plutôt que souffrir et les rejeter une nouvelle fois, si vous les accueillez différemment, sachez que vous pourrez les guérir. Si vous acceptez qu’elles sont vos créations de vie et que leurs causes ne sont pas séparées de vous, vous parviendrez à vous en libérer. Plutôt que chercher à l’extérieur une cause à ces blessures intérieures, plutôt que juger et rejeter la faute sur une autre personne, accueillez-les avec amour et remettez-les à l’Esprit qui les libèrera.

Ce qui nous affecte est une mémoire souvent inconsciente qui agit et fait souffrir. En acceptant sa présence, en comprenant qui elle est, vous ne bloquez pas sa libération. En l’accueillant ainsi, vous ouvrez la porte à sa purification.

L’essentiel est de comprendre qu’une part de vous a souffert. Cette part doit recevoir votre amour, un amour infini qui ne juge pas, mais qui au contraire vous permet de vous détacher de vos souffrances. L’amour est une source de guérison et avec lui, se fait la libération.

L’essentiel est également de donner tout pouvoir à l’Esprit qui se chargera d’elles. Il n’est pas utile de retourner dans le passé. Non, pas besoin de cela. Vous savez que vous êtes les créateurs de vos vies et que tout ce qui vient à vous, vous incombe. Vous avez créé ce qui vous a blessé et maintenant, avec toutes vos connaissances, vous pouvez accueillir différemment ce qui fait mal pour le libérer.

En laissant l’Esprit s’exprimer en vous, vous permettez que s’envolent vos souffrances.
En laissant l’Esprit s’exprimer, vous acceptez que le problème c’est vous. Sans jugement, vous accueillez, pardonnez, et aimez qui vous êtes. Vos souffrances partiront avec le lâcher prise ainsi qu’avec votre amour. Mais pour cela, il est nécessaire de comprendre et d’accepter que nous sommes 100% responsables de notre création de vie.

L’Esprit sait ce qui est bon pour nous. Adressons-nous à lui. Il est le Souffle divin qui agit dans la matière. Si nous nous en remettons entièrement à lui, si nous avons foi en lui, il libère nos souffrances et nos mémoires. A tout moment de la journée, joignons-nous à lui par la pensée, rapprochons-nous de lui et demandons-lui de nous aider et de nous guider.

Mirena, le 3 Juillet 2013.
Vous pouvez partager ce texte à condition de le faire dans son intégralité, y compris ces deux phrases, et en faisant référence au site : www.audeladesmots.org