S’abandonner n’est pas s’arrêter

 

L’abandon à l’énergie de la Vie n’est pas l’arrêt. C’est au contraire, verser dans l’instant présent et donc dans l’énergie du Cœur, et reprendre le pouvoir de sa vie. C’est aussi sortir de l’emprise du mental pour agir en être conscient. L’instant présent n’est pas dissocié de nous mais l’homme le place souvent loin de lui dans son esprit. L’illusion aidant, il pense qu’il s’agit d’un abandon total, sans action, alors qu’il n’est est rien.

Car c’est dans l’instant que tout se passe. Quand on s’y abandonne, l’énergie du Cœur prend place dans notre vie. Le vouloir humain n’est plus au premier plan. Seul résulte le vouloir de l’âme, associé à la vie humaine et notre appartenance au Tout est bien présente. C’est un alignement avec La Source, une imprégnation même dans ce Que Nous Sommes.

L’instant, il est vrai, est la pause. Mais la pause dans le Cœur et son énergie bienfaisante et non l’arrêt de la vie dans cet espace dimensionnel. Il est au contraire la volonté d’agir dans la conscience du moment et requiert la présence de l’esprit humain dans une liberté d’action consciente, sans le pouvoir du mental.

Le moment est alors vécu pleinement et son accès développe une ouverture sur tout ce qui est et non une séparation. C’est un contact avec la Vie universelle et le fait de vivre en être conscient permet l’émergence de la Conscience du Tout. La créativité consciente agit alors pour le meilleur, dans la matière et dans une grande ouverture. L’individualisme n’est plus. L’unité prend place. Plus l’instant est vécu en conscience, plus la répercussion dans l’infinitude est lumineuse et la création instantanée.

Mirena
Source : www.audeladesmots.org

 

La peur d’exprimer Qui Vous Êtes

Il n’y a pas d’élu en ce monde car chacun de vous participe au Grand Plan Universel. Certains êtres ont des missions particulières à réaliser car c’est le moment pour eux de le faire.

Votre âme est belle. Elle contient la pureté originelle et vous avez tous cette particularité qui vous lie et vous unit. Vous êtes tous égaux, sans début ni sans fin, mais dans une constance de vie qui vous permet d’évoluer librement grâce à vos souhaits et aux choix que vous posez.

Oui, vous évoluez librement car vous êtes les créateurs de votre vie. Vous émettez des vibrations simples mais puissantes qui construisent votre chemin dans la positivité et la négativité, dans la paix et l’amour mais aussi dans la peur.

La peur de vivre ce pourquoi vous êtes ici sur Terre. La peur de lâcher ce que vous connaissez. La peur du vide de l’immensité. La peur de la mort. La peur d’exprimer simplement Qui Vous Êtes.

En réalité, toutes les autres peurs sont des illusions créées par le mental. Elles reflètent la réalité de ce que vous ne voulez pas voir. Elles sont ce à quoi vous vous accrochez. Elles sont ce que vous voyez uniquement et consciemment ou inconsciemment, vous les vivez tout en occultant la vérité.

Ayez conscience de cela et tout vous paraitra plus léger et surtout moins complexe. Vous vous éloignez de la vérité et vous n’en voyez qu’une partie. Votre aptitude à reconnaitre la lumière est faussée.Les déviances engendrées par le mental sont puissantes. Vous créez des peurs pour ne pas voir les peurs réelles qui vous entrainent loin de votre Cœur d’Amour.

Mais ceci est le chemin que vous avez choisi.

Canalisé par Mirena
Source : www.audeladesmots.org

 

Devenons des êtres conscients

« Le mental est un magnifique outil si l’on s’en sert à bon escient. Dans le cas contraire, il devient très destructeur. Plus précisément, ce n’est pas tant que vous utilisez mal votre mental, c’est plutôt qu’en général vous ne vous en servez pas du tout, car c’est lui qui se sert de vous. » Eckhart Tolle

 

Le monde a besoin d’êtres conscients pour que l’humanité se relève dans la lumière. Mais pour cela, les prises de conscience sont à faire pour évoluer vers le meilleur en cessant de suivre à corps perdu ce que l’on nous dit, ce que l’on nous montre, ce que l’on veut nous faire croire. Les êtres humains sont conditionnés par la peur qui nous ôte toute liberté individuelle. Notre liberté de pensée en est alors affectée.

Si nous sommes attentifs, nous constatons que le manque de liberté individuelle est flagrant dans le monde de l’homme. Par nos créations mentales, nous permettons à l’illusion de se déployer en nous pour nous retenir prisonniers. La conscience de cette vérité fait trop souvent défaut et l’humanité est menée de main de maitre par l’illusion.
Inconsciemment et jour après jour, nous renforçons nos mentalisations, nous les nourrissons car nous écoutons notre mental et non notre Cœur. Si bien qu’il nous est impossible d’avoir l’esprit en paix et notre grande puissance mentale nous entraine loin de la pause intérieure. Le passé et l’avenir sont des projections que le mental nous tend, nous éloignant ainsi de la source du Cœur.

Pour que le monde se relève et voit enfin la clarté de ce qui est, il est important d’accueillir nos mécanismes mentaux et leur puissance déstabilisante pour les comprendre. Car sans reconnaissance de ce qu’ils sont, il est impossible d’engager le changement.

Le mental négatif est source d’illusion et trop d’êtres errent sans conscience de ce qui est. Loin de la compréhension de ses mécanismes destructeurs parfois, il nous transmet sa direction avec subtilité et nous versons dans un ego « orgueil » qui prend l’ascendant sur notre énergie. Il nous pousse loin du cœur et nous sommes dans l’incapacité de vibrer sur la fréquence de l’amour pour ressentir la vérité et se laisser guider par notre âme.

L’ego, à qui nous donnons tout pouvoir inconsciemment, nous pousse également toujours plus loin dans la connaissance intellectuelle recherchée à l’extérieur de nous. Ce qui nous coupe de l’énergie du Cœur et de la Connaissance universelle. L’avidité pour la connaissance intellectuelle prend place, poussée par notre mental. Mais en se plaçant de la sorte dans le savoir intellectuel qui parait enrichissant et élevant, nous nous éloignons de la Connaissance infinie que nous sommes et qui se situe en nous. Elle pourrait nous conduire par sa sagesse et son amour infini vers le meilleur de la vie.

Le mental se fait un malin plaisir à nous considérer légitimement dépendant du savoir humain. Alors qu’il suffit de se poser et d’écouter son cœur pour se relier à l’intuition, se relier à son âme et au savoir universel, tout est fait pour nous perdre dans cette grande illusion et donc dans la déconnexion intérieure. Il suffit de voir comment les médias font d’un simple fait-divers un roman à plusieurs volumes. Comment ils maintiennent l’être en perpétuel dilemme et dans la peur. Il demeure alors de plus en plus soumis à l’énergie de masse qui adhère elle aussi à ce qui est. L’être humain sera à l’avenir de plus en plus déstabilisé par ces annonces d’où l’importance pour tous d’être conscients de la réalité de la vie dans laquelle nous sommes.

De liberté de pensée il n’y a car le mental vit en nous et nous entraine loin de la raison du Cœur, inconsciemment et sûrement. Nous appliquons à la lettre son langage, pensant être le créateur de nos pensées alors qu’il n’en est rien. Nous sommes sous sa tutelle et lui obéissons les yeux fermés. Et plus nous le suivons, plus nous le nourrissons, plus son pouvoir directionnel est grand et plus il nous éloigne de la raison du Cœur et de la sagesse qu’il renferme.

La vibration du Cœur, quant à elle, est conductrice de vérité, de sagesse, de simplicité, d’humilité, d’équilibre et de fluidité. Elle est la nouvelle vie, la Connaissance universelle. Elle engendre la joie, la paix et l’abondance des vraies valeurs. L’être qui vibre sur la fréquence du Cœur a accès à l’intuition et à la magie de la vie qui lui apporte par sa fluidité, ce qui est bon pour sa voie et sa progression. Elle est l’état de l’Amour inconditionnel, la dimension dans laquelle nous versons actuellement. Le vouloir du mental laisse alors place au voulu de l’âme.

Dans l’énergie du cœur la sagesse conduit. L’être n’a pas la nécessité d’affirmer qui il est, ni ses connaissances, ni ses croyances, car il est cela dans sa vie et le rayonne. Il est authentique et simple, dénué d’ego. Il sait Qui Il Est et il connait la vérité. L’état du Cœur révélé, il exprime l’Être.

Les énergies nous pousse à découvrir cette supercherie et à ne plus vivre par procuration, liés au mental et soumis aux connexions qui ont été générées. L’objectif à atteindre n’est pas extérieur à soi, l’abondance encore moins. Plus on se rapproche de sa Lumière intérieure, plus les prises de conscience émergent et la vérité prend place dans la simplicité. Car le Cœur est simple, authentique et humble, sans fioriture ni cliquant et sans pouvoir. On sait Qui On Est et cela fait tout. Plus d’illusion ni de mensonge. Nous ne sommes pas séparés mais au contraire nous sommes La Vie en totalité et le Cœur qui vibre en nous, nous en montre le chemin pur et aimant. Le jugement stoppe alors. Rien n’est plus beau que de se sentir vrai et libre.

Il est nécessaire que l’être humain s’ouvre à la vérité et sorte de son inconscience en reconnaissant ce processus d’enfermement par le mental, car sans accueil de ce qui est, il est impossible de sortir de son emprise et entamer le changement. Il est important pour cela de discerner le vrai du faux et agir dans la justesse de nos fonctionnements pour rester stables. Cette vérité est en fonctionnement sur Terre depuis la création des univers et elle l’est toujours aujourd’hui car les connexions autour de nous sont puissantes. Le mental humain a grossi dans l’inconscience des pensées et il est le triste reflet de ce que nous avons permis qu’il soit.

Être dans la victimisation ou dans la plainte démontre bien que nous n’avons pas compris ce qui se joue alors que nous sommes créateurs de ce que vivent l’humanité et la Terre. Avoir peur de la vérité démontre également le pouvoir du mental dans ses pensées et ses émotions et l’emprise qu’il a sur nous. Nous voulons le changement ? Alors il est temps de ne plus rester dans le déni de ce qui est, de ne plus générer le négatif pour sortir de l’emprise de la matrice négative en avançant vers le renouveau qui arrive.

Le nouveau monde aura besoin d’êtres conscients pour réorganiser la société et la vie sur Terre. Des êtres qui ne seront pas des spectateurs mais des artisans de lumière situés dans l’état vibratoire du Cœur.

Mirena
Source : www.audeladesmots.org

 

La Conscience Unitaire

L'unicité*

Certains ressentent le passage actuel avec plus ou moins d’intensité. Si nous sommes prêts, il peut nous conduire vers l’activation de la conscience unitaire et de la rencontre intérieure avec le Soi profond. La conscience unitaire est la relation au Tout, à l’ensemble des humains et à tout ce qui est. Elle intervient dans le processus d’ascension et devient présente quand l’être s’accomplit.

Nous ressentons ces vagues d’énergie de plus en plus intenses et lumineuses. La conscience qui était n’est plus. Nous basculons avec elle vers de nouveaux horizons riches de Vie éternelle.

Les efforts entretenus pour se libérer du négatif montrent aujourd’hui ce bel horizon. Le temps où le jugement fusait et où l’accusation était de mise, devient obsolète pour l’être qui pénètre dans la conscience unitaire. Détruire et se détruire, diviser et séparer, souffrir et avoir peur, se sentir victime, n’en avons-nous pas assez fait l’expérience ? Une nouvelle compréhension de la vie et de l’être humain nait et nous montre une nouvelle voie.

Les tâches purificatrices effectuées ont permis le retour vers sa propre responsabilité et donc l’acceptation ; l’acception de soi et de la répercussion de ses propres états négatifs sur l’humanité et dans l’univers.

Notre individualisme, notre vouloir d’exister, d’être fort et beau disparait car l’illusion se fond dans la clarté intemporelle. Peu à peu, nous nous retrouvons dans la force unitaire et nous nous reconnaissons au-delà des limites et des croyances de la dualité. Nous nous percevons de moins en moins dans l’être séparé des autres et à l’inverse, notre cœur s’ouvre profondément à la richesse contenue en chacun. Nous ne pouvons à ce stade, poursuivre dans l’individualisme et ne penser qu’à nous. Nous ne pouvons juger l’état de la conscience collective dans lequel nous baignons car elle est notre propre création, celle engendrée par les expériences de la dualité.

La conscience de l’état universel et sa forme prennent ainsi place. La compréhension d’appartenir au Tout qui était présente dans le mental est maintenant acquise et peut s’exprimer par le cœur. Tout est différent et les voiles qui nous ôtaient la vue, sont remplacés par une ouverture grandiose sur l’infinitude, remplacés par la joie profonde et la reliance au Tout.

Pour prendre ce chemin de la liberté, il faut le vouloir et avancer en toute honnêteté avec ses démons intérieurs, les reconnaitre pour les libérer. Nous sommes sur Terre pour vivre la dualité et la dépasser. Alors, la culpabilité n’a pas de place ici.

Devenir des êtres responsables à chaque instant, à chaque seconde, à chacun de nos souffles, nous permet de pénétrer dans la conscience de la Vie et sa clarté. Ainsi nous n’adhérons plus au mental ni au négatif. Savoir ce qui se joue et agir en conséquence pour ne plus être dépendants du mental, des autres et de la matrice humaine, devient une évidence. Tout est clair en soi et non manipulé. Tout est juste, honnête et fluide. L’être conscient vit par le cœur et agit avec l’amour qu’il contient. Il reconnait sa multi dimensionnalité. Il voit la vie dans sa globalité et son appartenance au Tout est son phare. Il n’a plus peur et ne rend plus les autres responsables de ce qu’il vit. Il sait Qui Il Est et poursuit sa voie dans la conscience unitaire pour trouver la demeure de l’Unicité et s’y déposer.

Mirena, le 17 Février 2016
Vous pouvez partager ce texte à condition de le faire dans son intégralité, y compris ces deux phrases, et en faisant référence au site : www.audeladesmots.org

*