Dépasser les épreuves que la vie nous envoie

Nous sommes tous confrontés aux épreuves que la vie nous envoie et nous les recevons souvent de plein fouet. Nous ne voyons pas toujours ce qu’il y a à comprendre et nous sommes déstabilisés par ce qui nous arrive. Notre mental s’emballe, nous vivons des émotions négatives qui nous mènent bien au-delà de ce que nous aimerions. Nous n’avons à ce moment là aucun moyen pour nous relever dans la positivité et malgré nous, nous répondons aux messages négatifs de notre mental par l’inquiétude, la peur, ou tout autre sentiment négatif.

Pourtant avec détachement, nous pouvons relativiser tout ce que nous recevons, tout ce que nous attirons à nous. Nous savons que la vie est une création que nous renouvelons à chaque instant par nos pensées, par nos paroles, par nos actes. Elle est notre reflet et par l’attirance des énergies, nous recevons ce qui nous correspond pour grandir chaque jour un peu plus.

Il n’y a pas de hasard. Si nous sommes attentifs, nous pouvons voir ce qui vient avec une autre vision. Nous pourrons ainsi lâcher prise et rester centrés dans l’énergie positive. Répondre au négatif ne fait qu’accentuer notre état négatif. Lâcher prise permet de rester soi-même et de vivre avec compréhension chaque étape de la vie.

La progression dans les divers paliers de la conscience, nous ouvre une vision plus claire et nous fait accepter ce qui vient. Nous pouvons ainsi comprendre et entrevoir un horizon nouveau qui sera fait d’acceptation et changera la perception de notre vie. En acceptant les épreuves de la vie, nous lâchons le mental et nous nous ouvrons la compréhension des choses. Alors, nous accueillons le nouveau dans notre vie car nous avons grandi. Par contre, si nous vivons mal ces épreuves, nous attirons à nous d’autres situations négatives jusqu’à ce qu’elles soient bien intégrées en profondeur, par notre esprit humain et notre conscience.

Vivre le détachement permet de ne pas souffrir. Ce n’est pas de l’indifférence mais l’acceptation de ce qui est, l’acceptation de ce rôle que nous jouons tous dans notre vie. Nous sommes des êtres humains. Nous expérimentons la matière et la dualité est bien présente pour nous le rappeler. A nous de comprendre et surtout d’intégrer cette forme de vie que nous avons choisie lors de notre incarnation. Lutter n’engendre que la souffrance ; la souffrance morale, la souffrance mentale, la souffrance émotionnelle, la souffrance physique. Notre travail individuel de chaque jour nous apporte ces situations, ces épreuves, dans notre travail, dans notre foyer, dans nos relations, dans tout ce qui est et qui peut nous faire grandir.

Nous ne devons pas nous juger, ni juger les autres. Nous devons simplement accepter et comprendre ce que nous vivons. Nous devons accepter avec amour ce que veut notre âme, ce que nous faisons, même si nous n’arrivons pas toujours à ce que nous désirons.

La vie a un rôle grandiose qui peut nous révéler dans l’amour et la lumière. Nous devons la considérez ainsi avec tout notre amour et la remercier pour ce qu’elle nous offre chaque jour. La conscience est  et demeurera toujours le facteur de notre progression. A nous de grandir dans sa profondeur pour guérir de tous nos maux.

Belle continuation à toutes et à tous dans la conscience de la vie.

Mirena, le 29 Février 2012.
Vous pouvez partager ce texte à condition de le faire dans son intégralité, y compris ces deux phrases, et en faisant référence au site : www.audeladesmots.org.

Les non-dits

Les non-dits sont une source négative importante logée en notre ADN. Ils sont la création que nous avons déterminée mais aussi celle de nos ascendants.

Lorsque nous venons sur Terre, lors de notre incarnation, nous venons avec tout un bagage de mémoires négatives qui appartiennent au passé. Ce passé est le nôtre, celui de nos précédentes incarnations, mais il est aussi celui du vécu de nos aïeux, de notre lignée. Cet héritage nous transmet toutes les mémoires vécues, qu’elles soient positives et négatives.

De même nous transmettons ces mémoires à nos enfants qui eux aussi les transmettent aux leurs. Toutes ces mémoires sont comprises dans l’ADN humain et lorsque nous nous libérons de l’une d’elle, nous libérons également notre descendance. Le lien est coupé, purifié. Le travail individuel que nous faisons sur nous, nous le faisons aussi sur eux.

Les non-dits sont donc un bagage important négatif qui nous est transmis et que nous transmettons aussi. Ils opèrent un blocage sur notre énergie de vie car il renferme une symbolique cachée avec sa propre puissance. Par ce qui n’a pas été dévoilé, l’être se ligote fermement avec les liens négatifs de ce qu’il tient secret. Ces liens renferment la peur, la colère, la souffrance, la malhonnêteté, le mensonge, la frustration, la violence, l’acte négatif par lui-même, etc. … Ils sont un blocage dans notre corps mais aussi dans notre aura.

C’est pourquoi, il est temps que nous prenions conscience de ce que représentent les non-dits. Avec notre conscience nous pouvons les purifier même s’ils sont anciens. La purification de l’ADN libère de grands blocages du passé et avec elle, tous les liens négatifs qui s’y rapportent et qui provoquent des limitations importantes dans notre progression. Ces non-dits agissent sur notre pleine volonté et sont une source de mal-être et de maladie. Nous ne savons pas qu’ils sont là mais ils nous transmettent toute leur puissance négative et toute leur représentation. Sans cette conscience de ce qu’ils sont, nous ne pouvons vouloir leur purification car ce qui est nié n’existe pas et ce qui n’existe pas ne peut être changé.

La conscience ouvre la voie. Elle établit véritablement les choses. Elle définit et crée ce qui est et met à l’évidence ce qui ne se voyait pas. Nous ne pouvons changer qu’avec la conscience des choses et celle de qui nous sommes réellement. Nous ne pouvons modifier nos schémas qu’avec la constatation de ce qu’ils sont véritablement. Sans regard clair et évident de nous-mêmes et de ce que nous dégageons, nous n’engageons pas la conscience de ce qui est et rien ne peut être changé. L’humilité est une ouverture sur la conscience de qui nous sommes. Elle nous permet de voir les choses telles qu’elles sont. Elle nous montre sans jugement cet être en voie de réalisation qui parcourt ces expériences.

C’est pourquoi, nous devons reconnaître toutes les sources négatives qui sont en nous et qui sont nous afin de les purifier. Sans regard sur soi, il est impossible d’avancer sur la voie de la purification. Les non-dits sont des sources négatives qu’il faut conscientiser pour les mettre à l’évidence de ce qu’ils sont, sans retour en arrière, sans regret, sans jugement. Il faut qu’ils soient constatés simplement pour les changer.

Par contre, il est de notre tâche d’avancer dans la transparence de qui nous sommes et de ne pas garder les non-dits de notre propre création. Les dire permettra de les libérer et de libérer les autres. Les mots ont une vibration qui libère, elle aussi. Par les mots les liens négatifs peuvent être purifiés. Par respect et par amour, nous devons entrer dans l’évidence du blocage que nous provoquons aussi chez les autres.

L’amour que nous avons pour nous-mêmes et pour les autres, nous permet toujours d’avancer. Il est notre phare, notre Soi. Avec lui, nous pouvons tout réaliser. La purification passe par cet amour. Avec lui et avec la conscience de qui nous sommes, nous pouvons entrer dans cette belle purification de l’ADN et de l’être.

Tant qu’il y a de l’amour, il y a la vie. Le reste n’est que jugement et création de l’ego.

Transmis par Mirena, le 17 Janvier 2011.
Vous pouvez partager ce texte à condition de le faire dans son intégralité, y compris ces deux phrases, et en faisant référence au site : www.audeladesmots.org.

L’amour inconditionnel chez les animaux

Aujourd’hui j’ai envie de vous parler des animaux. A l’intérieur de moi, une énergie me pousse à le faire. Peut-être est-ce mon âme, peut-être est-ce le courant de vie des animaux qui circule autour de moi. Je ne sais pas, mais quoiqu’il en soit, je me laisse porter et j’écris ce qui vient à moi, ce que je ressens quand je pense à eux.

J’aime les animaux depuis toujours. Je suis attirée par eux et, si la vie me le permettait, j’en aurais plein chez moi. J’ai un chien labrador que j’adore. Il m’apporte tant d’amour chaque jour. Il me donne beaucoup par son regard, par ses attitudes, par ses demandes de caresses et d’intérêt, par son amour sans condition, par sa douceur.

C’est ce qui est attirant chez les animaux. Ils ne demandent qu’à être aimés. Pas de mentalisation, pas de condition, pas d’intérêt, ni de jugement, uniquement de l’amour. Je le ressens avec gratitude car il me porte et me permet de rester dans cette douceur, dans ce ressenti de lumière et d’amour.

Les vibrations d’amour sont élevées. Elles permettent de nous élever consciemment ou pas. Elles nous aident à rester dans cet univers de douceur qui nous relie à la Source. Dans mon précédent message, je vous demandais d’élever vos vibrations pour franchir ce passage délicat de l’évolution de l’humanité. Avec l’amour que nous transmettent les animaux, nous pouvons aussi le faire et garder cet échange du cœur en nous pour une situation intérieure de paix et de lumière.

L’univers nous dote de beaucoup de possibilités pour élever nos vibrations, pour trouver la lumière en nos cœurs. Il suffit de se brancher sur la vibration d’amour des animaux qui donnent sans calcul, sans a priori. Laissez-vous porter par cette onde. Gardez-la en vous. Echangez avec le cœur. Vous trouverez un moyen supplémentaire d’ouvrir votre cœur à la vie, aux autres, au monde animal qui souffre souvent par l’homme. Aimez-les. Regardez-les vivre. Leur innocence me touche, me pénètre. Je la trouve belle, très belle. On les considère souvent à tort, en pensant qu’ils sont inférieurs aux hommes. Mais quelle leçon ils nous donnent en aimant d’un amour pur, d’un amour inconditionnel. Cette sensibilité qu’ils ont en eux est pourtant une supériorité d’incarnation que les hommes ont parfois du mal à trouver en eux.

Que le monde serait beau si tous les hommes aimaient ainsi, dans la pureté innée de la Source ! Que la terre serait belle si les ondes de l’amour inconditionnel circulaient sur toute sa surface ! Bienheureux sont ceux qui ressentent ce que transmettent nos animaux. Bienheureux sont ceux qui ont trouvé en eux cette sensibilité et qui la portent pour la redonner autour d’eux. Voilà une bien belle manière d’amplifier les vibrations humaines et celles de la terre. Voilà un beau cadeau que nous nous faisons ainsi car en même temps, nous nous relions à des énergies similaires, à des égrégores de même sorte et nous pouvons alors recevoir en échange cet amour amplifié. Car tout ce que nous donnons, nous revient amplifié, qu’il s’agisse de positif ou de négatif. A chacun son choix de vie. A chacun de trouver ce qui le fait grandir. Bonne découverte de l’amour inconditionnel à vous tous !

Mirena le 08/10/2011.
Vous pouvez partager ce texte à condition de le faire dans son intégralité, y compris ces deux phrases, et en faisant référence au site : www.audeladesmots.org.