Agir en pleine conscience

 

La conscience actuelle nous oriente vers un retour à soi et à ses propres fonctionnements pour une ouverture sur la vérité. L’homme voit son chemin à l’extérieur de lui et il le suit, dirigé par le mental.  Or le chemin n’est pas séparé de soi , il est intérieur car c’est en soi que la vie humaine est inscrite. C’est ici que nous créons nos zones d’ombre, c’est encore ici que figurent nos blessures et nos mémoires. Enfin, ce que nous sommes intérieurement se répercute à l’extérieur et nourrit l’humanité de sa forme duelle.

En tant qu’être conscient, la dimension matérielle doit être considérée avec clarté. Le temps où l’on évitait ce face à face avec ses propres actes se termine, la transparence permettant d’accueillir et d’accepter la vérité pour une transformation durable. Beaucoup trop d’individus demeurent encore dans la séparation de leurs propres conditionnements négatifs et dans un état de victime qui ôtent toute transformation. Ce qui n’est pas accepté en soi, ne peut être changé. L’acceptation permet d’enclencher la transformation et l’univers apporte alors l’opportunité de s’en libérer. Ce qui est inscrit en nous, nourrit l’humanité. Nous ne sommes donc pas étrangers à ce qui se passe aujourd’hui dans le monde.

Chaque fois que nous subissons une déstabilisation, c’est à l’intérieur que notre regard doit se poser pour une mise en lumière de ce qui nous déstabilise, de ce qui fait mal ou de la mémoire qui est réactivée. C’est ici et non ailleurs qu’elle doit être transmutée, par notre Cœur de Lumière qui apaisera le conflit de la pensée et de l’énergie de la situation. En utilisant notre puissance d’Amour, sans jugement mais en acceptant que nous sommes le créateur de cette déstabilisation intérieure, la transformation se fera sans souffrance mais en toute conscience. Il n’y aura alors plus de résistance et le lâcher prise permettra à l’énergie de demeurer stable, en alignement avec la Lumière de la Source.

Il est nécessaire de ne plus reporter notre mal-être sur les autres mais au contraire, le reconnaitre en soi pour le transformer. S’unir en conscience à ce qui est, l’accueillir avec amour, dans la puissance du Cœur. Nous ne devons plus nous limiter et de ce fait, limiter notre pleine capacité à nous transformer intérieurement. Notre responsabilité à accueillir nos zones d’ombre, nos blocages, nos états d’être ou notre déstabilisation fait partie d’un niveau de conscience libérateur. L’irresponsabilité laisse alors la place à la transparence et à l’honnêteté des situations qu’il convient d’appliquer en soi.  L’illusion se découvre, les situations sont mises en lumière et aucun doute ne persiste.

Nous pouvons agir pour l’humanité simplement en nous transformant de l’intérieur, en pénétrant dans notre conscience qu’il convient de considérer en toute clarté. Notre responsabilité à changer nous revient aujourd’hui et c’est par soi que tout commence et que tout se fait. Mais pour cela l’honnêteté de nos propres fonctionnements doit voir le jour. Je dirai même la transparence de ce que nous sommes réellement doit émerger en pleine lumière.

L’ouverture de sa conscience est le chemin à emprunter pour une répercussion positive sur l’ensemble de l’humanité.

Mirena
Source : www.audeladesmots.org

 

 

Vers un nouvel état de conscience

 

Rien n’est plus vivant que le moment présent et ce que vous vivez à cet instant, car c’est dans l’instant que tout se passe. Mais la plupart des individus demeurent étrangers à cette vérité.

L’instant est la pause. La pause dans le Cœur et son énergie bienfaisante. Il n’est pas le manque d’action mais au contraire la voie qui mène à la Conscience universelle. Dans cet espace nait la clarté et il est alors possible de sortir de l’illusion qui règne en soi et dans la société.

La conscience du moment permet à l’esprit humain d’agir dans une liberté d’action consciente, sans lien, sans emprise ni pouvoir. Et cela change tout car le moment est vécu pleinement, son accès développant une ouverture claire sur tout ce qui est.

L’humanité est en grand changement et cela passe souvent par la violence qui ressurgit. Elle se libère de l’ombre peu à peu, dans la logique de l’énergie. Mais l’individu est capable de vivre autrement ce passage en s’unissant par le Cœur dans la conscience du moment qui peut lui apporter la paix pour la rayonner. Dans le silence intérieur se trouvent la stabilité et toutes les opportunités d’évolution. Dans cet espace, il n’y a aucune violence mais un retour à la Vie libre de tout lien et de tout attachement qui libère sa puissance lumineuse et aimante.

L’année qui se termine a été déstabilisante pour certains. Nous allons encore accueillir d’autres ondes de vibration élevée. Le changement est en cours. A nous de demeurer stables pour vivre ces moments de transformation des consciences sans verser dans l’émotion ni le mental. C’est ainsi que les passages difficiles seront des moyens d’évolution, des tremplins vers la liberté individuelle et non des descentes vibratoires difficilement vécues. Le nouveau monde se construira sur les fondations stables de la Paix, de la Lumière et de l’Amour.

Je vous souhaite une belle fin d’année et un passage en 2019 dans la joie et la Lumière du Cœur.
Je souhaite que la nouvelle année soit pour tous une révélation intérieure vers le meilleur !
Je souhaite que la Conscience de la Vie émerge au sein de l’humanité !
Je souhaite à l’énergie de la paix de rayonner en chacun sans influence ni retenue !

Meilleurs Vœux à tous !

Mirena
Source : www.audeladesmots.org

 

L’amour inconditionnel chez les animaux

Aujourd’hui j’ai envie de vous parler des animaux. A l’intérieur de moi, une énergie me pousse à le faire. Peut-être est-ce mon âme, peut-être est-ce le courant de vie des animaux qui circule autour de moi. Je ne sais pas, mais quoiqu’il en soit, je me laisse porter et j’écris ce qui vient à moi, ce que je ressens quand je pense à eux.

J’aime les animaux depuis toujours. Je suis attirée par eux et, si la vie me le permettait, j’en aurais plein chez moi. J’ai un chien labrador que j’adore. Il m’apporte tant d’amour chaque jour. Il me donne beaucoup par son regard, par ses attitudes, par ses demandes de caresses et d’intérêt, par son amour sans condition, par sa douceur.

C’est ce qui est attirant chez les animaux. Ils ne demandent qu’à être aimés. Pas de mentalisation, pas de condition, pas d’intérêt, ni de jugement, uniquement de l’amour. Je le ressens avec gratitude car il me porte et me permet de rester dans cette douceur, dans ce ressenti de lumière et d’amour.

Les vibrations d’amour sont élevées. Elles permettent de nous élever consciemment ou pas. Elles nous aident à rester dans cet univers de douceur qui nous relie à la Source. Dans mon précédent message, je vous demandais d’élever vos vibrations pour franchir ce passage délicat de l’évolution de l’humanité. Avec l’amour que nous transmettent les animaux, nous pouvons aussi le faire et garder cet échange du cœur en nous pour une situation intérieure de paix et de lumière.

L’univers nous dote de beaucoup de possibilités pour élever nos vibrations, pour trouver la lumière en nos cœurs. Il suffit de se brancher sur la vibration d’amour des animaux qui donnent sans calcul, sans a priori. Laissez-vous porter par cette onde. Gardez-la en vous. Echangez avec le cœur. Vous trouverez un moyen supplémentaire d’ouvrir votre cœur à la vie, aux autres, au monde animal qui souffre souvent par l’homme. Aimez-les. Regardez-les vivre. Leur innocence me touche, me pénètre. Je la trouve belle, très belle. On les considère souvent à tort, en pensant qu’ils sont inférieurs aux hommes. Mais quelle leçon ils nous donnent en aimant d’un amour pur, d’un amour inconditionnel. Cette sensibilité qu’ils ont en eux est pourtant une supériorité d’incarnation que les hommes ont parfois du mal à trouver en eux.

Que le monde serait beau si tous les hommes aimaient ainsi, dans la pureté innée de la Source ! Que la terre serait belle si les ondes de l’amour inconditionnel circulaient sur toute sa surface ! Bienheureux sont ceux qui ressentent ce que transmettent nos animaux. Bienheureux sont ceux qui ont trouvé en eux cette sensibilité et qui la portent pour la redonner autour d’eux. Voilà une bien belle manière d’amplifier les vibrations humaines et celles de la terre. Voilà un beau cadeau que nous nous faisons ainsi car en même temps, nous nous relions à des énergies similaires, à des égrégores de même sorte et nous pouvons alors recevoir en échange cet amour amplifié. Car tout ce que nous donnons, nous revient amplifié, qu’il s’agisse de positif ou de négatif. A chacun son choix de vie. A chacun de trouver ce qui le fait grandir. Bonne découverte de l’amour inconditionnel à vous tous !

Mirena le 08/10/2011.
Vous pouvez partager ce texte à condition de le faire dans son intégralité, y compris ces deux phrases, et en faisant référence au site : www.audeladesmots.org.

Libérer les blessures de l’enfance

Nous entrons dans une nouvelle ère qui nécessite une purification de nos mémoires ainsi qu’un travail individuel pour guérir nos blessures émotionnelles. Nous devons considérer cette tâche avec attention car elle permet de nous ouvrir à l’amour.

Les blessures de l’enfance sont pour certains, non réglées. Elles sont enfouies bien profondément à l’intérieur de l’être qui a choisi cette option en pensant qu’en essayant de les oublier, elles ne reviendraient pas. Hélas, actuellement, tout ce qui n’est pas réglé remonte en nous pour être reconsidéré avec amour afin d’être libéré. Nous ne pouvons garder des blessures, quelles qu’elles soient. Nous devons les sortir de notre être pour pouvoir nous guérir.

L’amour fait des miracles et permet une juste considération de la chose, sans colère, sans rancœur, sans ego. Il permet la libération d’un passé que nous ne pouvons garder et qui, bien souvent, provoque des maladies. Nous devons conscientiser ces souffrances et les remercier pour le travail qu’elles nous ont permis d’effectuer. Car le hasard n’existe pas et l’injustice également. Tout a sa raison d’être. Nous avons vécu ce qu’il était utile pour nous de vivre, pour notre avancement, pour notre réalisation. L’expérience est donnée pour une compréhension de soi et une tâche qui doit toujours être dirigée par la lumière et l’amour.

Les blessures de l’enfance sont profondes et souvent liées à des mémoires karmiques. A l’heure actuelle, et pour ceux qui en ressentent le besoin, elles doivent être évacuées de l’être par l’amour qui est en leur centre et non par le mental qui leur dit que c’est le moment de le faire. Cette libération doit se vivre par le cœur, se vivre pleinement, en comprenant que rien n’est le fait du hasard et que ce qui a été reçu, est ce qui devait être reçu. Ces souffrances sont des souvenirs qui doivent être considérés simplement, sans mentalisation, et accueillis avec amour. Cet enfant qui a souffert, et qui est en l’être, est l’enfant intérieur. En conscience, il faut lui donner beaucoup d’amour, un amour sincère qui sort du centre coeur. Cet amour est pur, il vient de la Source. Cet  enfant intérieur doit entendre qu’il doit se libérer de sa peine, maintenant, que le passé est terminé, qu’il n’a plus à avoir peur, que personne ne lui veut du mal, qu’il est beau. Il doit être consolé, rassuré. Les paroles viennent du cœur, avec douceur. Elles font sortir les larmes, et permettent de laisser partir la peine.

Ainsi ces blessures de l’enfance vont pouvoir guérir. Cet enfant intérieur, s’il a été cajolé avec amour, doit pouvoir se libérer de sa peine. Vous devez pouvoir le voir avec un beau sourire, avec soulagement, sans tristesse mais avec un poids en moins sur vos épaules. Vous devez vous sentir légers, libérés par cette souffrance qui était en vous. Puis, vous devez vous rappeler à l’instant présent, ici et maintenant, pour revenir à qui vous êtes.

L’amour, je vous le répète, fait des miracles. Avec celui-ci déployé par votre centre cœur, vous pouvez panser vos blessures et vous libérer de leur poids. L’amour est une belle ouverture qui peut vous faire renaître, qui peut vous guérir de votre passé, qui peut vous ouvrir sur un avenir lumineux, sans peine, sans souffrance, mais avec une belle lumière qui n’est autre que la vôtre, celle de votre cœur.

Je vous souhaite une belle libération et un plein bonheur dans cette ouverture de l’amour qui doit être considéré pour ce qu’il est réellement et conscientisé pour un beau parcours.
Que l’amour soit !

Mirena, le 11 Décembre 2011.

Vous pouvez partager ce texte à condition de le faire dans son intégralité, y compris ces deux phrases, et en faisant référence au site : www.audeladesmots.org.