La Clé de l’acceptation

La clarté

*

Se découvrir est l’une des bases fondamentales du chemin spirituel qui permet d’accéder à la transformation intérieure. C’est à dire voir en soi et reconnaitre ses états d’être négatifs en toute honnêteté, en toute clarté afin de rectifier ce qui est à rectifier, afin de s’alléger pour grandir dans la lumière. Se regarder comme on se regarde dans un miroir, sans jugement ni culpabilité, mais simplement en admettant les rôles endossés, les expériences vécues et faire un état de celles-ci.

Les étapes de la conscience se franchissent ainsi, dans le regard intérieur qui permet de s’accepter tels que nous sommes et comprendre notre but sur Terre. L’acceptation permet d’entrer en contact avec le Soi divin. Elle devient alors l’outil libérateur. Placés dans cet axe de compréhension, elle renouvelle l’élan de la lumière et la répand dans la conscience car il n’y a aucun déni, aucune fausseté, aucun rejet. Ainsi ce qui était difficile à regarder auparavant devient évident et peu être transformé, purifié, transmuté en lumière en toute fluidité.

Ce qui est accepté est reconnu. Ce qui est reconnu n’est pas nié et donc peut-être changé si on le désire. Voir en soi et ne pas rejeter la faute sur l’autre, ne rien occulter, ne rien se cacher et se regarder en toute clarté ouvre à la libération par l’acceptation.

De la même manière ce qui est rejeté, non admis et non conscientisé, ne peut être libéré. Le déni, le refus de regarder en soi et d’admettre ce qui est, ne permet pas le changement. Là est la compréhension du plan de guérison en soi.

Admettre ses côtés négatifs aide à avancer avec plus de légèreté. L’humanité vit au rythme du pouvoir que chacun déploie sur l’autre. Les expériences vécues sont toutes des directions qui nous orientent tôt ou tard vers le pouvoir de l’acceptation. Là est la clé que beaucoup recherchent. Là est la clé de la libération de toutes les souffrances nourries par le refus d’en être les créateurs.

Les conflits relationnels pourraient être résolus plus facilement si l’être humain s’ouvrait à qui il est. Se sentir différent d’un autre est se placer dans la séparation et donc s’éloigner de l’Unité vers laquelle nous nous dirigeons tous. Se placer également en victime retarde la progression.

Par contre, si les expériences négatives sont considérées différemment, elles sont la découverte de notre propre monde intérieur et servent à nous éclairer. Elles sont alors les leçons qui nous font grandir et comprendre que nous sommes tous des étincelles de lumière divine en état de réalisation.

Chacun a en lui le pouvoir de se libérer, le pouvoir de grandir, le pouvoir de guérir. Mais pour cela il est nécessaire d’accepter ses états négatifs, de s’accepter en toute justesse. L’acception permet d’entrer dans la conscience du Tout. Car plus celle-ci est puissante, plus l’approche de notre demeure intérieure d’Amour est forte et accédons à la libération par le cœur.

Nous franchissons actuellement de grandes étapes de libération intérieure si nous nous regardons véritablement. Le regard de soi en toute honnêteté est un fonctionnement qui est souvent détourné par le mental. Avec lui nous ne sommes pas libres de nous alléger et d’avancer vers la transformation. 

Pour être libres, il est nécessaire d’être conscients du jeu que nous jouons dans notre vie, du jeu que nous nous jouons également.

Beau regard intérieur à vous toutes et tous,

Mirena, le 1er Juin 2015 – Copyright © www.audeladesmots.org
Vous pouvez partager ce texte à condition de le faire dans son intégralité, y compris ces deux phrases, et en faisant référence au site : www.audeladesmots.org

*

La simplicité est le moteur de la Vie

La simplicité

La simplicité nous libère du mental et de sa complexité. Tout ce qui est compliqué freine notre progression intérieure. Les énergies actuelles nous le démontrent. Si nous arrivons à lâcher l’ancien, nous sommes en accord avec celles-ci, avec le renouveau. Nos vibrations s’accordent à leur fréquence et libèrent notre potentiel.

L’être humain complique beaucoup les choses car il écoute son mental et suit sa direction. Il a du mal à se faire confiance et à avoir confiance en la vie. Il a peur de lâcher prise et d’accueillir, de lâcher les connaissances qu’il a apprises. La simplicité est pourtant le moteur de la vie car elle libère la fluidité dans les énergies. Elle est nécessaire dans tout axe de vie. Elle installe la fluidité et engendre l’équilibre. Et comme dans toute réalisation l’équilibre est nécessaire, il est important de rester simples dans notre esprit. Simples dans l’esprit qui laisse aller l’énergie qui crée. La simplicité vibre avec clarté. Elle est un activateur de l’énergie créatrice.

C’est pourquoi, il est impératif de veiller à nos pensées et donc à nos intentions. Nous avançons vers une vie plus simple et plus belle ; une vie où la création consciente sera libérée par chacun. Mais pour cela, nous devons veiller à ne pas nous laisser emporter par le mental négatif qui sait très bien nous garder sous sa coupe et nous entrainer loin de notre amour. Lorsque l’être humain découvrira que toute création positive passe par la simplicité, quand il comprendra sa puissance créative, il se libèrera du pouvoir du mental.

Le mental humain complique tout pour régner en maitre. Car si c’est compliqué, il a le pouvoir sur nos pensées, nos paroles et nos actes. Il nous entraine dans un tourbillon mental qui ne nous laisse pas en paix. Ainsi nous ne sommes pas aptes à voler de nos propres ailes. Nous avons besoin d’un support, d’une aide, d’une béquille. Si nous nous reposons sur lui, il nous montre la voie de la soumission. Une fois engagés sur ce chemin, nous suivons pas à pas les directives de l’illusion.

Aujourd’hui nous comprenons la relation de cause à effet, l’attraction de l’énergie que nous déployons et qui nous revient logiquement. Nous la comprenons d’autant plus que le retour est rapide. Tout va beaucoup plus vite qu’auparavant. Tout se place avec simplicité et facilité. Être positif prend alors toute son importance. Et être simple également. Si nous agissons avec amour, nous sommes axés dans la simplicité et nous libérons ainsi la fluidité dans l’intention émise. Toute intention simple et claire vibre plus haut qu’une intention compliquée qui crée des tensions et forme des nœuds dans l’énergie déployée.

Le mental a régné en maitre dans l’ère des poissons et nous avons grandi, conditionnés par celui-ci. C’était notre chemin. Nous avançons maintenant dans l’ère du verseau qui vibre sur les énergies du cœur. Cette transition nous oblige à modifier nos croyances. Logiquement nos anciens conditionnements doivent être lâchés ainsi que le mental et toute la complexité des choses de la vie. Le lâcher prise doit se mettre en place. Le non-contrôle également. L’accueil de la vie aussi.

Hier je discutais avec une amie qui me disait attirer à elle de grands changements, son guide lui indiquant chaque jour de lâcher le contrôle du mental, de lâcher tous les supports obsolètes qui ne sont plus nécessaires actuellement. Ainsi en lâchant le discours du mental, elle accueille et découvre maintenant d’autres mondes ainsi que de nouvelles capacités. Elle découvre la simplicité de l’intention et de l’intuition.

Tout devient plus simple, si simple lorsqu’on se laisse porter… Mais pour cela la confiance en soi et en la vie est nécessaire. La légèreté est bien présente dans les énergies actuelles. Une grande subtilité demeure en elles. Ceux qui ont pratiqué des libérations intérieures de leurs mémoires négatives, ceux qui avancent chaque jour sur ce chemin du retour à la source de « Qui Nous Sommes », comprennent mes mots et perçoivent cette légèreté. La lourdeur des mémoires du passé laisse place maintenant à une nouvelle énergie, celle de la simplicité qui nous permet d’entrer dans la création consciente de notre vie.

Mirena, le 21 Novembre 2014
Vous pouvez partager ce texte à condition de le faire dans son intégralité, y compris ces deux phrases, et en faisant référence au site : www.audeladesmots.org