Le déni retarde la connexion intérieure

Les énergies du mois de janvier ont été pour beaucoup assez déstabilisantes. Elles le sont encore. Beaucoup espèrent un répit mais n’est-ce pas dans la reconnexion intérieure et la paix du cœur que la pause s’installe ? Notre chemin est sans fin et dans cette période exceptionnelle où nous nous sommes engagés et où la Reconnexion intérieure est en cours, nous ne pouvons que poursuivre en nous aimant, en nous comprenant, en nous acceptant tels que nous sommes pour nous libérer de l’illusion.

Il est temps d’agir en s’engageant dans le changement que nous voulons voir autour de nous. Cesser de nous plaindre, d’être victimes et accepter que le monde est notre reflet. Agir en soi et non dans le désir de voir les autres changer. Nous ne pouvons changer le monde qu’en commençant par nous-mêmes et non en agissant sur ce qui ne nous convient pas à l’extérieur de nous. Tout est notre reflet et seul notre vouloir de changement intérieur se répercute à l’extérieur.

Nous vivons une période exceptionnelle et la capacité de nous libérer de l’illusion fleurit dans nos cœurs. Nous avons la possibilité de lâcher peu à peu le passé avec une rapidité que jamais auparavant nous n’avions vécue. Cette période exceptionnelle a été choisie par notre âme et l’importance de basculer dans le cœur prend actuellement toute sa raison si nous le désirons vraiment, si la pureté du cœur prend l’ascendant sur le mental.

L’individu veut le changement et parfois, il peine à le mettre en action, activant ses anciens schémas et demeurant dans ses anciennes croyances. Le vouloir de changer n’est pas réellement présent. La tâche intérieure ne voit pas le soleil. Il recherche encore l’allègement de ses souffrances à l’extérieur de lui et son ego le mène souvent dans cette voie illusoire. Il ne comprend pas encore qu’il est la Lumière, qu’il est la Vérité, qu’il est l’Amour qui peut tout. Il a peur de regarder ce qui fait mal, ce qui dérange, ce qui en fait lui permet de grandir et d’aller vers ce renouveau qu’il espère tant.

Or, c’est en faisant un retour vers l’intérieur qu’on trouve la clé de la libération de nos souffrances. Elle ouvre la porte à la raison du cœur. Et si la vie et les autres êtres humains sont accueillis par cette énergie et sa propre responsabilité prise dans les situations vécues, les libérations interviennent rapidement. Le temps de l’accusation de l’autre se termine, celui de la culpabilité et du jugement également. Le temps de la compréhension de soi et de l’acceptation de ce qui est nous fait renaitre à la Vie.

Certaines personnes restent bloquées dans la rancœur et la fermeture du cœur. Elles sont toujours dans le déni de leur état négatif, demeurant dans la victimisation et reportant leurs problèmes sur les autres, sur la vie. Elles restent enfermées dans le déni de leur propre responsabilité qui pourrait les aider à vivre dans le bien-être du corps et de l’esprit, et attirer l’abondance à elles en vibrant différemment.

Elles refusent de regarder en face leur propre responsabilité à attirer les situations négatives, elles nient le miroir que leur tend l’Univers et s’enferment dans l’illusion. Oui il n’est pas aisé pour tous de se voir réellement, de vouloir se voir tel qu’on est, car c’est un retour vers ses propres souffrances qui est parfois insupportable.

Pourtant, le déni n’arrange rien. Il ne permet pas de se libérer du passé et des mémoires. Le déni retarde la progression et ce qui n’est pas réglé dans cette vie, sera à vivre dans une autre incarnation. On ne peut passer à travers les mailles du filet de la Vie.

En cette période exceptionnelle, dans le basculement de conscience que nous vivons, il est pourtant nécessaire d’activer en soi le baume du cœur qui peut tout changer. La douceur, la tendresse, la compréhension la tolérance, la simplicité, la vérité, autant de valeurs d’ouverture qui sont la Vie, à accueillir et à respecter. Les faire nôtres afin que l’illusion se défasse. Intégrer que nous sommes la Vérité, la Lumière, l’Amour. Oui, nous sommes cela et rien d’autre. Seul le mental nous dit le contraire.

Notre envol vers la liberté intérieure demande encore de la volonté et de la transparence. Le chemin n’est jamais terminé. De repos il n’y a, sauf dans notre cœur. Et le vrai chemin est bien celui-ci, là où la pause nous définit dans la beauté de la Vie, là où on sait, là où on comprend, là où on ne se pose plus de question, là où on n’est pas différent, là où le pouvoir n’est plus.

Renaitre à la Vie est le chemin du retour vers l’intérieur. C’est se poser et ne rien rechercher dans la pause du cœur. C’est Être cela, tout simplement, dans la Joie et l’Amour qui nous portent, dans la fusion intérieure où l’Être prend toute la place. C’est le lieu où l’on a envie de peu de choses tellement on est bien. C’est le lieu où l’on comprend tout et où la Connaissance demeure.

C’est le lieu où l’on Est enfin vivant !

Mirena
Source : www.audeladesmots.org

 

 

 

Qu’il est bon de grandir !

 

La vie nous pousse vers l’accueil de nouveaux états de conscience qui nous rapprochent du Tout. Nous faisons de nouveaux choix et la nécessité s’impose de grandir en pleine conscience sans fausseté ni négativité, sans déni également.. Nous ne voulons plus du passé duel, des valises que nous portions, et qui deviennent si lourdes. Nous arrivons de plus en plus à prendre notre responsabilité dans les situations que nous vivons. Nous nous regardons avec amour, nous nous observons en mettant  l’ego dans notre lumière intérieure afin de reprendre les rênes de notre vie. Nous savons maintenant que la raison du plus fort n’est qu’une illusion. Seule la raison du cœur est la vérité et elle seule peut nous conduire vers le meilleur.

Comme nous avons grandi ! Nous sommes aptes désormais à reconnaitre l’illusion et les mécanismes du mental négatif si nous restons attentifs. Nous sommes aptes à nous comprendre, à nous accepter tels que nous sommes pour entreprendre le changement. Nous sommes aptes à nous aimer tels que nous sommes !

Nous prenons également conscience de ce que nous créons. Les énergies déployées nous reviennent aussi vite. Nous ne sommes plus dans l’ignorance de cela et vivons pleinement notre capacité à créer la vie.  Nous accueillons notre basculement dans la créativité consciente.

Faire toute chose en conscience, en étant dans l’instant qui nous unit à la Vie, dans la beauté profonde à laquelle nous touchons et nous unissons, permet au cœur de s’exprimer et de rayonner.  Pleinement conscients de ce qu’est la Vie, nous devenons celle-ci pour fusionner avec elle et révéler le meilleur. Nous agissons alors positivement sur la vie qui nous entoure. Notre rayonnement s’étend et touche les autres êtres humains et la Terre. Nous agissons positivement sur eux et non dans la peur.

Nous faisons le choix conscient d’être réellement présents à la vie pour que celle-ci soit belle et légère. Nous ne nous replions plus dans un état de victime souvent bien ancré chez l’être humain. Nous en avons assez de souffrir et préférons remercier pour ce que nous avons plutôt que rechercher ce que nous n’avons pas. Nous faisons le choix de vivre sur la fréquence positive en aimant  tout être et toute chose au-delà des différences. Car notre force à grandir nous fait ressentir la beauté et l’amour , même dans les plus tristes moments. Là est le secret divin qui repose sur l’équilibre universel. Car l’amour est la force intérieure qui transforme.

Alors que l’instant présent se met en place peu à peu dans notre vie, notre vision et notre ressenti se modifient. Ils nous permettent d’accueillir la vérité que nous recherchions dans la course effrénée de chaque jour. Tel un combat, nous nous sommes démenés pour faire et non pour être. Oui nous avons combattu trop souvent, nous essoufflant sans comprendre et sans être.

Aujourd’hui tout change, nos compréhensions sont différentes, notre ouverture à la vie également. Nous découvrons la pause intérieure, la paix, l’amour ! Nous touchons à la    Vie ! Et qu’il est bon de se laisser aller et de ne plus lutter. Seule la lumière dissout l’ombre et nous remet dans l’axe du cœur. Elle nous ouvre la porte au bonheur.

La pause dans l’instant change la donne. La fluidité demeure et la paix s’installe. Une pause dans le temps qui nous unit à la forme divine, au bon, au bien, au positif, à l’amour, à la joie, à la paix. Ainsi tout se délie pour le meilleur, tout se pose dans le calme intérieur. Le temps terrestre n’est plus. Ce qui était fait rapidement et dans le stress, se fait avec facilité et bonheur.

La pause remplace la course.
La paix intérieure remplace le stress.
La joie remplace la tristesse.
La grâce nous touche.
L’instant délivre sa saveur et nous relie au Divin.

Dans la pause toute chose est faite en accord avec la lumière qui elle, ne compte pas, ne court pas, n’évalue pas, ne recherche rien. Tout est là et il n’y a rien à rechercher. Tout se fait sans faille. Tout se construit calmement sans calcul. Le temps terrestre s’arrête. Le temps universel prend place et actionne les rouages de l’instant. La signification de la vie se transforme et évolue. La vérité Est. On touche enfin au caractère sacré de la Vie et rien n’est plus pareil.

Si vous n’arrivez pas encore à connaitre cette ouverture en vous, sachez qu’elle est possible et que la foi peut vous y conduire. Je préfère positiver la vie car c’est ainsi que le changement pourra intervenir pour tous et je sais qu’il interviendra pour le meilleur, au-delà de la peur entretenue par l’ombre.

Mirena, le 24 Octobre 2017
Source : http://www.audeladesmots.org

 

Toucher aux moments précieux de la Vie

Alors que l’être humain recherche des solutions extérieures pour se comprendre et comprendre la vie, pour grandir également sur son chemin de lumière, il s’égare loin de ce qui pourrait lui apporter la paix.
Le mental a alors le pouvoir sur ses pensées et il ne comprend pas qu’il fait fausse route. La mesure de ses recherches le perd et le nourrit de superficiel et d’éphémère.

L’authenticité quant à elle, se découvre à force de pause intérieure et d’observation du mental pour ne pas le suivre. Ces pauses nourrissent de l’intérieur et laissent remonter l’intuition, la créativité et la connaissance.

****

Je vous propose un petit texte issu de ma recherche intérieure :

Quand on sort de l’illusion, on touche aux moments précieux de la Vie.
Ainsi on demeure dans l’instant totalement uni à lui.
Le caractère sacré de toute chose et de tout être devient une vérité.
Plus rien n’existe sinon ce qui est « ici et maintenant ».

Le faire demeure dans la pause et les tâches quotidiennes s’effectuent en elle, en ce qui est, dans la fluidité et avec simplicité.
L’amour vibre dans le cœur et on le reconnait partout, en nous, en chaque être, et en chaque chose.
L’état de l’amour devient l’onde qui agit et tout s’accomplit sans effort, sans stress, sans calcul, sans que le temps soit compté.
La légèreté et la fluidité occupent l’espace.
La grâce se déploie.

On voit, on entend, on se sent vivant, de plus en plus.
On touche au caractère subtil de la vie.
L’attention se pose, le mental se tait.
Le rythme divin se ressent profondément.
On devient présent à la Vie, simplement cela, sans recherche et sans besoin de combler le vide, la solitude, sans vouloir ni pouvoir.
On savoure les moments précieux qu’elle procure.
La paix intérieure s’installe et la joie profonde rejaillit du cœur.

Tout se place avec volupté « ici et maintenant » dans l’espace libéré de l’illusion et dans la perfection de ce qui est.
On se sent bien, simplement bien, comblé et sans attente.
On se sent vivant comme jamais on ne l’a été.

Mirena
Vous pouvez copier le texte dans son intégralité à la condition de faire référence au site : www.audeladesmots.org

 

Nous sommes les couleurs de la Vie

les couleurs de la vie*

Rassemblons nos couleurs et faisons un beau bouquet aux couleurs de la Vie ! Rassemblons nos cœurs dans un seul et même élan, et laissons émaner la splendeur de celle-ci !

Accueillons tout être et toute chose avec bonheur et chaleur, laissons émaner la douceur et la tendresse, caressons le temps et relions-nous par lui…. Fusionnons avec l’instant d’éternité, soyons ici et maintenant à chaque seconde. Ramenons-nous à cela et vivons-le intensément.

Avez-vous conscience de ce qui émerge actuellement ? Il s’agit de la nouvelle vie et notre âme nous en montre la voie. Elle nous souffle la Vie de l’intérieur et la vibration rencontrée nous laisse dans un état de paix et de joie infinies, si nous nous déposons sur sa fréquence.

Nous n’avons plus envie de poursuivre dans les basses vibrations, dans la lourdeur de la négativité et de ceux qui la nourrissent. Plus envie d’être le transmetteur des ondes de négativité. Non, nous avons assez vécu la souffrance et la peur. Nous voulons la légèreté et l’amour sous toutes ses formes. Nous voulons nous réunir par le cœur et verser dans l’amour inconditionnel qui nous montre le chemin. Notre cœur sonne le rassemblement pour que nous donnions le meilleur de nous-mêmes, le meilleur de la Vie ! Car ceci est notre vraie nature et nous le redécouvrons aujourd’hui.

La conscience de ce qui était n’est plus. Nous ne sommes plus en accord avec l’ancienne vie, avec ce que l’on nous a dit, avec ce que l’on nous a fait, avec ce que nous avons fait et dit. Nous sortons actuellement de notre chrysalide duelle pour renaitre enfin à la vraie vie. Nous découvrons que nous sommes le beau, le bon, la couleur et notre âme nous pousse à l’exprimer, à le jouer sans peur et sans retenue. Il est temps de retrouver l’être que nous sommes en réalité. Car nous sommes la beauté de la vie et rien d’autre.

Mirena, le 07 Décembre 2016
Vous pouvez partager ce texte à condition de le faire dans son intégralité, y compris ces deux phrases, et en faisant référence au site : www.audeladesmots.org

*