Qu’il est bon de grandir !

 

La vie nous pousse vers l’accueil de nouveaux états de conscience qui nous rapprochent du Tout. Nous faisons de nouveaux choix et la nécessité s’impose de grandir en pleine conscience sans fausseté ni négativité, sans déni également.. Nous ne voulons plus du passé duel, des valises que nous portions, et qui deviennent si lourdes. Nous arrivons de plus en plus à prendre notre responsabilité dans les situations que nous vivons. Nous nous regardons avec amour, nous nous observons en mettant  l’ego dans notre lumière intérieure afin de reprendre les rênes de notre vie. Nous savons maintenant que la raison du plus fort n’est qu’une illusion. Seule la raison du cœur est la vérité et elle seule peut nous conduire vers le meilleur.

Comme nous avons grandi ! Nous sommes aptes désormais à reconnaitre l’illusion et les mécanismes du mental négatif si nous restons attentifs. Nous sommes aptes à nous comprendre, à nous accepter tels que nous sommes pour entreprendre le changement. Nous sommes aptes à nous aimer tels que nous sommes !

Nous prenons également conscience de ce que nous créons. Les énergies déployées nous reviennent aussi vite. Nous ne sommes plus dans l’ignorance de cela et vivons pleinement notre capacité à créer la vie.  Nous accueillons notre basculement dans la créativité consciente.

Faire toute chose en conscience, en étant dans l’instant qui nous unit à la Vie, dans la beauté profonde à laquelle nous touchons et nous unissons, permet au cœur de s’exprimer et de rayonner.  Pleinement conscients de ce qu’est la Vie, nous devenons celle-ci pour fusionner avec elle et révéler le meilleur. Nous agissons alors positivement sur la vie qui nous entoure. Notre rayonnement s’étend et touche les autres êtres humains et la Terre. Nous agissons positivement sur eux et non dans la peur.

Nous faisons le choix conscient d’être réellement présents à la vie pour que celle-ci soit belle et légère. Nous ne nous replions plus dans un état de victime souvent bien ancré chez l’être humain. Nous en avons assez de souffrir et préférons remercier pour ce que nous avons plutôt que rechercher ce que nous n’avons pas. Nous faisons le choix de vivre sur la fréquence positive en aimant  tout être et toute chose au-delà des différences. Car notre force à grandir nous fait ressentir la beauté et l’amour , même dans les plus tristes moments. Là est le secret divin qui repose sur l’équilibre universel. Car l’amour est la force intérieure qui transforme.

Alors que l’instant présent se met en place peu à peu dans notre vie, notre vision et notre ressenti se modifient. Ils nous permettent d’accueillir la vérité que nous recherchions dans la course effrénée de chaque jour. Tel un combat, nous nous sommes démenés pour faire et non pour être. Oui nous avons combattu trop souvent, nous essoufflant sans comprendre et sans être.

Aujourd’hui tout change, nos compréhensions sont différentes, notre ouverture à la vie également. Nous découvrons la pause intérieure, la paix, l’amour ! Nous touchons à la    Vie ! Et qu’il est bon de se laisser aller et de ne plus lutter. Seule la lumière dissout l’ombre et nous remet dans l’axe du cœur. Elle nous ouvre la porte au bonheur.

La pause dans l’instant change la donne. La fluidité demeure et la paix s’installe. Une pause dans le temps qui nous unit à la forme divine, au bon, au bien, au positif, à l’amour, à la joie, à la paix. Ainsi tout se délie pour le meilleur, tout se pose dans le calme intérieur. Le temps terrestre n’est plus. Ce qui était fait rapidement et dans le stress, se fait avec facilité et bonheur.

La pause remplace la course.
La paix intérieure remplace le stress.
La joie remplace la tristesse.
La grâce nous touche.
L’instant délivre sa saveur et nous relie au Divin.

Dans la pause toute chose est faite en accord avec la lumière qui elle, ne compte pas, ne court pas, n’évalue pas, ne recherche rien. Tout est là et il n’y a rien à rechercher. Tout se fait sans faille. Tout se construit calmement sans calcul. Le temps terrestre s’arrête. Le temps universel prend place et actionne les rouages de l’instant. La signification de la vie se transforme et évolue. La vérité Est. On touche enfin au caractère sacré de la Vie et rien n’est plus pareil.

Si vous n’arrivez pas encore à connaitre cette ouverture en vous, sachez qu’elle est possible et que la foi peut vous y conduire. Je préfère positiver la vie car c’est ainsi que le changement pourra intervenir pour tous et je sais qu’il interviendra pour le meilleur, au-delà de la peur entretenue par l’ombre.

Mirena, le 24 Octobre 2017
Source : http://www.audeladesmots.org

 

Prendre le temps de vivre est essentiel

Prendre le temps de vivre

« Le chemin du Bien-Être, ce n’est pas travailler dur.
Le chemin du Bien-Être, c’est se sentir bien.
Abraham Hicks

*

Prendre le temps de vivre pour découvrir le bien-être, prendre la pause qui nous relie à tout ce qui est, est essentiel. Ceci nous permet d’entrer dans la conscience du Tout et ainsi, les bienfaits qui sommeillent à l’intérieur de nous peuvent se ressentir, s’exprimer, se vivre.

Prendre le temps de vivre et s’accorder ce privilège est essentiel. La pause fait du bien au corps et à l’esprit et procède aux reconnexions intérieures. Elle livre ainsi les richesses endormies, le trésor qui sommeille en nous.

Être bien est être riche de soi. L’âme s’exprime ainsi et se fait entendre. L’intuition atteint la conscience humaine. Car la pause nous fait pénétrer dans le calme intérieur. Elle nous ouvre la voie de l’âme. Elle permet à l’Esprit qui sommeille de se révéler peu à peu. Le cœur s’ouvre et inonde chaque cellule du corps qui rayonne l’amour.

C’est pourquoi, s’accorder du bon temps, prendre le temps de vivre, partager les plaisirs de la vie, permet à l’être de s’ouvrir à la voie intérieure par le bien-être ressenti. Dans cet espace règne le calme, la paix. Dans cet espace le mental ne peut imposer son pouvoir.

L’instant présent se ressent, la connexion se fait plus ou moins longuement mais ici on touche au plaisir simple d’être qui on est. Et ceci fait tout. Ceci nous relie à notre dimension intérieure d’amour où l’essentiel de la vie demeure.

Avec le beau temps, je me relie à la nature, au ciel, au soleil encore plus facilement. J’écoute le chant des oiseaux, les cloches des vaches qui tintent au loin. Je me pose dans le silence profond qui se dégage de la Terre et je fusionne en moi, dans ma profondeur où je trouve le bien-être, la joie, l’amour. Ces moments sont porteurs et me permettent de m’unir au Tout, à mon âme, à la Présence de l’Être en moi. Ne rien rechercher ni vouloir, être simplement bien avec soi … 

Beaucoup de personnes ne prennent pas le temps de pénétrer dans la conscience du Tout, ne savent pas comment être bien et recherchent des moyens extérieurs pour y parvenir. Elles écoutent le bavardage incessant du mental qui pose toujours des limites à l’intériorisation, évoquant le manque de temps, le sentiment de culpabilité aussi car ne pas être dans l’action est souvent mal perçu par l’entourage.

Pourtant il est important qu’il y ait un temps pour travailler, un temps pour se reposer, un temps pour s’intérioriser et prendre soin de soi afin que le bien-être fasse partie de l’être. Toutes les distractions extérieures ne mènent pas à la pause intérieure et l’espace intérieur est pourtant le plus facile à trouver et le moins onéreux. Il est simple d’y pénétrer, simple de le ressentir, simple d’être en lui pour laisser s’exprimer le potentiel qui y demeure.

Aujourd’hui je choisis de me poser et d’apprécier la vie en moi. Et vous, que choisissez-vous ?

Mirena, le 14 Mai 2015.
Copyright © www.audeladesmots.org
Vous pouvez partager ce texte à condition de le faire dans son intégralité, y compris ces deux phrases, et en faisant référence au site : www.audeladesmots.org