Je ne veux rien et je m’abandonne à la Vie

 

« Je ne veux rien et je m’abandonne à la Vie ! »
Souvenez-vous de cette phrase chaque fois que vous « voudrez » quelque chose.
Elle peut vous permettre de conscientiser tous vos « vouloir ».  Elle est  la voie de la conscience spirituelle qui éclaire et comprend, qui applique la raison du Cœur et la sagesse. Elle permet d’orienter avec discernent les choix de vie et notamment ce dont nous avons réellement besoin pour notre évolution intérieure.

L’être humain est conditionné à vouloir et donc à ne jamais être satisfait de ce qu’il a. Ainsi, il n’évolue pas dans la pure et simple intention du Cœur mais au contraire, il donne crédit à l’ego qu’il écoute et suit. Le vouloir ralentit l’évolution intérieure. Il est un chemin détourné qui rallonge la voie. Il est aussi un choix individuel qui conduit très souvent l’être humain dans le pouvoir.

L’époque actuelle vers un basculement du mental dans le Cœur, nous enseigne la voie du lâcher prise et de l’Être, et non celle du vouloir individuel. Être qui on est, en toute simplicité, pour verser dans l’Être profond, sans vouloir et donc sans pouvoir. Retourner vers l’intérieur en s’abandonnant à soi pour s’accueillir, s’aimer, se comprendre et changer. Le vouloir dans le domaine de la progression intérieure est à lâcher et c’est quand on lâche que les transformations se font. Le besoin de tout contrôler est une limite qu’il est important de conscientiser.

Celui qui veut, arrive à créer sa vie dans la matérialité. Mais est-ce vraiment le but de l’âme et celui de notre incarnation ? Tout est juste, il est vrai.  Mais il est temps de se réveiller enfin à un état de pureté que seul le Cœur transmet.

L’amalgame entre les besoins de l’homme sur Terre et celui de combler ses manques par une richesse extérieure, est souvent présent. Mais quand on comprend Qui on est, on n’a pas besoin de vouloir être riche car l’Univers nous comble matériellement et surtout spirituellement, pour une évolution juste et simple qui vient de l’intérieur, avec de vraies valeurs. Celles qui n’occultent pas la Lumière ni la pureté de l’Amour et transmettent la Connaissance.

Être et verser dans l’état de l’Éveil où tout Est et où tout demeure, est le chemin que l’âme a choisi. Dans cet espace, la Connaissance Est. Là, le vide est plein de la Vie et on perçoit la vraie richesse. Le vouloir est désuet, comparé à la puissance de l’Univers qui peut tout. Dans cet espace, on ne possède rien et on a tout !

C’est un abandon à la Vie qu’il n’est pas facile de réaliser car on nous a appris à contrôler, à vouloir la joie, à vouloir la paix, à vouloir l’amour, à vouloir l’abondance, à vouloir être, à vouloir toujours plus, à vouloir, à vouloir…. Mais la Vie à laquelle on touche maintenant est tellement différente de ce que l’on a vécu…  Elle est le Tout, tout simplement, et c’est justement en se laissant porter que tout vient à soi. Il n’y a rien à rechercher car tout est déjà là !

Cet état est difficile à décrire. Il est si beau et plein de la Vie que les paroles ne sont pas nécessaires. Une fois la porte ouverte, tout est différent car la Conscience de la Vie est présente. Dans cet espace, on sait ! Dans cet espace, on Est ! Dans cet espace on touche à l’Unicité du Cœur de toute chose ! Dans cet espace On Vit !

L’être humain est si attaché à la matérialité qu’il a de la difficulté à la lâcher. Or il est si simple de se laisser porter par la Vie quand on sait Qui on est. La peur du manque, la peur de ne pas être assez bien, la peur de faire des erreurs,… toutes ces peurs bloquent et retiennent dans le passé devenu obsolète aujourd’hui. On veut toujours plus pour être quelqu’un d’autre, pour être reconnu, pour être bien ! On veut aussi avoir une mission, aider, guider les autres, les conduire sur la voie de l’Éveil mais la première tâche à réaliser est en soi. Elle est d’Être Soi. Notre âme est venue sur Terre pour cela. La personne la plus importante est soi et c’est en se changeant que l’on peut aider au changement et non l’inverse.  C’est aussi en ne voulant rien que les choses se mettent en place. Elles ne sont pas forcément ce que l’on « veut » mais sont le meilleur pour notre avancement. C’est pas à pas que les changements interviennent en soi et non dans le vouloir d’être et le contrôle. Le remède miracle n’existe pas dans la progression intérieure.La progression intérieure se découvre et surtout se vit à chaque instant, dans notre vie humaine.

Le non attachement aux choses et aux êtres est la voie qui conduit à l’Éveil. Tant que l’être humain demeurera dans la croyance qu’il ne peut exister sans cela, il restera sous le contrôle de son mental. Tant que l’être humain voudra se remplir de l’extérieur par les connaissances intellectuelles ou les biens matériels pour exister et grandir sur son chemin, il restera dépendant de la société et de la nécessité d’amasser des richesses en consommant pour être heureux. Il ne sait pas qu’il est plus facile de laisser la Vie le combler pour ne manquer de rien, qu’il n’y a rien à faire ni à vouloir mais simplement à être et à s’abandonner à l’Intelligence universelle qui comble de l’intérieur, qui enseigne, transforme et guérit, et nourrit l’être à la perfection ! Le chemin devient alors Lumière et l’état de la Pureté inconditionnelle prend place en soi. C’est un chemin à découvrir et à expérimenter où seul le Cœur transforme véritablement.

Ce qui n’ôte pas le plaisir d’être humain ni celui de profiter des plaisirs de la vie humaine. Car une vie sans plaisir ne permet pas de s’épanouir. Et il est bon de passer du temps à se faire du bien.  Profiter ainsi chaque jour des plaisirs de la vie, des rencontres, des échanges, du rire, de l’amitié, de la préparation de bons petits plats, du confort de la maison, des distractions, de la connexion avec la nature, des voyages…

Alors, je le dis et le redis : Je ne veux rien et je m’abandonne à la Vie !
J’aime les plaisirs de la vie humaine et j’aime la VIE !

A méditer…

Mirena
Source : www.audeladesmots.org

 

 

Renaissance intérieure

Renaissance*

Tout est fait dans notre monde pour nous éloigner de la beauté de la Vie, de notre âme et de l’Amour qui demeurent en nous, pour nous égarer et nous perdre.

Tout est fait pour que nous soyons sans cesse en lutte plutôt que dans l’accueil de la vie et des autres, pour que nous soyons opposés plutôt que solidaires et complémentaires.

Tant que l’être humain ne s’implique pas totalement dans le changement qu’il désire et se détourne de ses propres fonctionnements, tant qu’il repousse l’évidence que la Vie c’est lui et qu’il est la Vie, qu’il la construit à chaque seconde et qu’elle est son reflet, il fuit la puissance du Cœur et la sagesse qui pourrait le conduire.

Les temps actuels sont propices à la pause et au retour intérieur sans vouloir, ni contrôle. Une pause qui laisse l’énergie libre d’agir pour le meilleur de l’être.

Nous avons si longtemps contrôlé notre vie ainsi que celle des autres…
Nous avons si longtemps voulu le pouvoir et construit dans la peur …
Nous avons si longtemps cru que les recherches extérieures nous plaçaient dans le bonheur…
Nous avons si longtemps cru être séparés de tout ce qui est…

Aujourd’hui l’ouverture d’une nouvelle conscience se fait et la compréhension du lâcher prise et du retour intérieur prend naissance. Peu à peu, nous découvrons l’illusion entretenue.

Nous intégrons que vouloir et rechercher nous égarent. Nous découvrons la pause et l’accueil de la vie. Oui, simplement être ici et maintenant, ressentir, voir et écouter, prendre le temps de vivre et goûter sa saveur… Pas de questionnements mais une pause qui nous ouvre à notre potentialité infinie sans recherche et dans un total lâcher prise.

Ne plus suivre le mental. Sortir de son emprise en se plaçant dans l’énergie du cœur. Faire une pause dans le ressenti profond et accueillir la lumière qui peut alors s’exprimer et rayonner dans toute sa splendeur.

Une utopie, me direz-vous ? Et bien non car ceci est une vérité toute simple, juste et profonde, lumineuse et vraie ! La simplicité de la vie se ressent. Elle est palpable et si légère, de plus en plus… Car la vie est simple et les passages dans les étapes de l’élévation nous permettent de le comprendre, de le vivre et le révéler. N’êtes-vous pas fatigués de tant d’énergie déployée sans résultat ou si peu ?

Le cœur s’ouvre et parle, certains le ressentent et l’accueillent, de plus en plus… Le cœur libère l’énergie d’Amour et de Sagesse. Le changement se fait. Nous reconnaissons la vie en chacun et en chaque chose. Nous sommes conscients que nous la construisons à chaque seconde, à chaque souffle. Nous devenons des êtres conscients et respectueux, et agissons en tant que tels.

La révélation de l’Être en soi passe par l’intériorisation et non par la recherche extérieure et le vouloir. Cet état de conscience se révèle actuellement et il est temps d’accéder à celui-ci, non pas en étant dans le savoir et la connaissance, ni en s’en remettant à quelque chose d’extérieur, mais en prenant conscience que nous sommes des êtres multidimensionnels…que nous sommes des Êtres divins et d’excellents créateurs.

La foi fait toute la différence dans cette découverte intérieure et actuellement elle nous est demandée activement. Avoir foi en la vie, c’est savoir Qui nous sommes. C’est déployer notre propre force intérieure d’unification et de création. C’est savoir que nous sommes celle-ci et non l’illusion que nous avons toujours suivie. C’est encore reconnaitre que nous avons la capacité de répandre la paix dans le monde par Qui nous sommes, en étant libres de toute attache à la matrice négative. C’est agir par notre rayonnement d’amour et de lumière, cette puissance lumineuse qui transmute toute ombre en lumière, qui apaise et guérit.  Ainsi nous créons consciemment la vie et agissons pour le meilleur de celle-ci, toujours situés dans la Présence du cœur et uniquement dans sa lumière.

Nous ne sommes pas la violence, ni la haine.
Nous ne sommes pas la souffrance.
Nous ne sommes pas la peur.
Nous ne sommes pas la lutte.

Nous sommes des êtres divins et tous les bienfaits de la Vie demeurent en nous.
Sortons enfin de nos croyances duelles. Libérons-nous des liens négatifs qui nous empêchent d’évoluer et de toutes les énergies issues de la matrice négative qui nous ôtent notre liberté. Accueillons la Vie et révélons-la !

Mirena, le 08 août 2016
Vous pouvez partager ce texte à condition de le faire dans son intégralité, y compris ces deux phrases, et en faisant référence au site : www.audeladesmots.org

*

 

Aimer c’est laisser libre

La Clé de Vie

La véritable direction de l’amour est la simplicité. Elle relève de l’état d’Être et non de l’état du mental et de son pouvoir. Si vous désirez construire une œuvre d’amour sur votre Terre, vous devez trouver le respect en toute chose. Le respect est l’évidence. Il est aussi la pureté et non la diversion.

Extrait de La Clé de Vie de Saint-Germain,
Eveil des Cœurs Solaires de l’Humanité
paru aux éditions Hélios.
Par Mirena

 


Certaines personnes pensent être dans la vérité et dans la justesse. Elles essaient alors de diriger les autres en leur montrant une voie, une direction qui n’est pas forcément la meilleure pour eux. Car les chemins et les expériences de chacun sont différents. Il en est de même pour l’avancement. Personne ne joue le même rôle. Donc, pourquoi vouloir contrôler la vie des autres et imposer des directions ?

Comment peut-on se situer dans le véritable amour si la simplicité et l’accueil par le cœur sont absents ? Aimer c’est respecter tout ce qui est. Les différences entrevues sont des jugements, les directions imposées sont une prise de pouvoir.

Lorsque l’on aime, on n’essaie pas de convaincre, ni de diriger. On accueille et on laisse l’autre aller là où il désire. La seule vérité demeure dans la profondeur du cœur et seule la lumière peut montrer la voie.

Les mots font souvent l’objet du mental. Les grands discours sont souvent des prises de pouvoir menées par l’ego. Lorsque la raison est détournée par l’ego, il y a alors distorsion de la vérité. L’âme ne peut se révéler, le cœur ne peut s’ouvrir et accueillir.

Seule la simplicité et l’humilité permettent de sortir de ce contrôle pour s’évader de l’enfermement mené par la puissance mentale. Seule l’humilité et la sagesse permettent de comprendre l’autre dans ses choix de vie, sans vouloir le diriger, sans vouloir le contrôler, ni le juger.

Personne n’a raison ni tort. Seule la présence qui émane de l’être est la marque de la Vérité. Elle seule est capable de transmettre le changement par la lumière et l’amour qui émanent d’elle.

Alors, pourquoi compliquer tout ce qui est ? Pourquoi ne pas accepter la beauté plutôt que voir la négativité ? Pourquoi ne pas être et accueillir la vie dans sa simplicité ? Pourquoi ne pas s’unir simplement par le cœur ? Pourquoi ne pas être et demeurer, simplement cela, et laisser aller l’amour et la lumière entre soi et les autres, entre la Terre et le Ciel, sans encombre et en toute liberté… Que le monde serait beau ainsi !

La complexité de l’homme crée des limites et des peurs dont nous ne sommes pas toujours conscients. Il est pourtant temps de les cerner pour ne plus répondre au pouvoir du mental. Il est temps de basculer dans le cœur et d’appliquer la compassion.

Respecter c’est aimer.
Aimer c’est laisser libre.

 

Il y a des gens dont le regard vous améliore …
C’est très rare, mais quand on les rencontre, il ne faut pas les laisser passer …
[Katherine Pancol ] Balinese woman
*
*

Mirena, le  6 Février 2014.
Vous pouvez partager ce texte à condition de le faire dans son intégralité, y compris ces deux phrases, et en faisant référence au site :
www.audeladesmots.org.

 

Nous sommes la Vie !

la VieLe but de notre vie n’est-il pas de trouver notre vraie place en ce monde ? Ce à quoi nous sommes destinés, ce que nous pouvons réaliser de meilleur pour nous-mêmes et pour les autres ?

La vie est une symphonie de couleurs, un état vibratoire permanent auquel nous sommes reliés. En ouvrant notre esprit et notre cœur à cela, nous sommes à même de comprendre ce qu’elle représente. La simplicité et les valeurs font partie de celle-ci et avec elles, nous accédons à la réelle beauté de la Création.

Nous pouvons ainsi aimer et laisser se dérouler notre amour vers le but ultime de notre âme. Ne rien retenir mais au contraire tout lâcher. Ne rien chercher mais au contraire accueillir. Agir avec discernement et sagesse pour permettre aux énergies de dérouler l’action juste. Ne pas lutter, ne pas souffrir…

La lumière appartient à la vie, à notre vie. Dès lors que nous sommes situés dans cette compréhension, nous pouvons intégrer ses valeurs et les réalisations qu’elle établit. Pourquoi mentir ? Pourquoi éviter la vérité ? Les peurs sont bien présentes en l’être humain. Elles ôtent l’action lumineuse. Elles ferment les portes de l’avancement et maintiennent dans l’ombre. Elles dissocient l’état humain de l’état divin.

Pourtant tout être est apte à s’ouvrir à la vie. Il doit pour cela nourrir ses actes de volonté. Nous ne sommes pas seuls et nous avons la chance d’être guidés lorsque notre vouloir d’avancer dans la lumière est grand.

Il est temps de nous ouvrir à notre vraie place, sans doute, sans peur. Il est temps de poser notre esprit pour accueillir la paix en nos cœurs. L’éblouissement éphémère ne peut perdurer et l’essentiel doit se révéler en chacun. La vraie richesse est éternelle. Elle apporte toujours la douceur, la paix, la joie de vivre, l’amour. Elle n’est jamais séparée des valeurs divines. Elle ne nous différencie pas des autres. Elle rassemble plutôt qu’elle ne divise. Elle donne plutôt qu’elle ne demande. Elle est la compassion plutôt que le jugement. Elle aime et accueille la vie avec beauté car elle voit celle-ci en tout ce qui est ; dans la fleur qui s’ouvre au soleil, dans les feuilles de l’arbre qui murmurent au vent, dans le chant des oiseaux, dans la mauvaise herbe qui pousse dans le jardin, dans les rencontres et les discussions humaines, dans le sourire des enfants, dans le regard des êtres…

Les valeurs divines sont la chaleur et la douceur de l’amour. Elles demeurent en la vie et sont aussi en chacun d’entre nous. Lorsque l’on s’unit à cela, on intègre la juste forme de la Création qui dévoile au détour de la conscience notre appartenance au Tout.

Car nous sommes le grain de sable du grain de sable de l’univers… Nous sommes un univers dans l’infini des univers… Nous appartenons à l’immensité de la Création. Nous somme la Vie !

Mirena, le 1er Septembre 2013.
Vous pouvez partager ce texte à condition de la faire dans son intégralité, y compris ces deux phrases, et en faisant référence au site : www.audeladesmots.org.