La Reconnexion universelle

La Reconnexion*

Nous entrons dans une phase de reconnexion à la Lumière de Vie. Elle est et demeure le chemin de la découverte du Soi. Chacun peut s’il le désire, y accéder en reconnaissant sa part de lumière intérieure mais aussi en acceptant de faire partie du Tout. La relation macrocosme et microcosme s’établit alors dans la conscience. Ne pas se sentir séparés ni différents les uns des autres et appartenir à la Vie permet de pénétrer dans cette reconnaissance. La conscience s’établit ainsi pour un retour à La Source progressif.

L’établissement de la Vie en soi permet l’édification d’un grand changement intérieur. Chaque pensée, chaque acte et chaque parole sont alors placés dans cette relation universelle. Nous sommes conscients de l’impact de qui nous sommes sur Terre et dans l’Univers. Les reconnexions peuvent alors se faire car nous ne nous reconnaissons plus en tant qu’êtres individuels mais bien en tant qu’êtres universels. Et cela change tout. Nous nous reconnaissons Enfants de la Source et savons que chacun de nous en est un également.

Tout est appartenance à la Lumière de Vie et rien n’est différent de soi en ce monde. La relation fusionnelle avec la Terre, avec les hommes et l’Univers agit ainsi vers la Reconnexion universelle tant espérée.

Le changement intérieur nous montre la voie de l’union à tout être et toute chose. Le voile qui nous séparait tombe. Les libérations intérieures sont toutes des opportunités de nous reconnecter à la Lumière de Vie. Dans cette conscience, nous ne sommes plus placés dans l’individualisme mais dans l’Unité. Penser à soi est bien mais être dans la conscience du Tout est complémentaire et nécessaire pour lâcher la dualité et entrer dans l’Unité de la Vie.

Ne plus lutter contre les choses, contre les êtres, contre le négatif, contre la vie… cela change tout. Accueillir ce qui est, et demeurer dans la conscience du Tout et son appartenance est libérateur.

Être pour la paix et non contre la guerre
Être pour la joie et non contre la tristesse
Être pour l’union et non contre la séparation
Être pour le bien et non contre le mal
Être pour le positif et non contre le négatif

Chacun pourrait se fixer cet objectif pour ne plus nourrir le négatif et l’ego. Cela modifierait toutes les luttes et permettrait au cœur de rayonner.

Je vous souhaite en cette année 2016 de vous reconnaitre dans la Vie éternelle. Le temps du doute et de la peur, celui de la lutte et du pouvoir, doivent laisser la place à l’Être divin que nous sommes tous.

Mirena, le 11 Janvier 2016
Vous pouvez partager ce texte à condition de le faire dans son intégralité, y compris ces deux phrases, et en faisant référence au site : www.audeladesmots.org

*

La Clé de l’acceptation

La clarté

*

Se découvrir est l’une des bases fondamentales du chemin spirituel qui permet d’accéder à la transformation intérieure. C’est à dire voir en soi et reconnaitre ses états d’être négatifs en toute honnêteté, en toute clarté afin de rectifier ce qui est à rectifier, afin de s’alléger pour grandir dans la lumière. Se regarder comme on se regarde dans un miroir, sans jugement ni culpabilité, mais simplement en admettant les rôles endossés, les expériences vécues et faire un état de celles-ci.

Les étapes de la conscience se franchissent ainsi, dans le regard intérieur qui permet de s’accepter tels que nous sommes et comprendre notre but sur Terre. L’acceptation permet d’entrer en contact avec le Soi divin. Elle devient alors l’outil libérateur. Placés dans cet axe de compréhension, elle renouvelle l’élan de la lumière et la répand dans la conscience car il n’y a aucun déni, aucune fausseté, aucun rejet. Ainsi ce qui était difficile à regarder auparavant devient évident et peu être transformé, purifié, transmuté en lumière en toute fluidité.

Ce qui est accepté est reconnu. Ce qui est reconnu n’est pas nié et donc peut-être changé si on le désire. Voir en soi et ne pas rejeter la faute sur l’autre, ne rien occulter, ne rien se cacher et se regarder en toute clarté ouvre à la libération par l’acceptation.

De la même manière ce qui est rejeté, non admis et non conscientisé, ne peut être libéré. Le déni, le refus de regarder en soi et d’admettre ce qui est, ne permet pas le changement. Là est la compréhension du plan de guérison en soi.

Admettre ses côtés négatifs aide à avancer avec plus de légèreté. L’humanité vit au rythme du pouvoir que chacun déploie sur l’autre. Les expériences vécues sont toutes des directions qui nous orientent tôt ou tard vers le pouvoir de l’acceptation. Là est la clé que beaucoup recherchent. Là est la clé de la libération de toutes les souffrances nourries par le refus d’en être les créateurs.

Les conflits relationnels pourraient être résolus plus facilement si l’être humain s’ouvrait à qui il est. Se sentir différent d’un autre est se placer dans la séparation et donc s’éloigner de l’Unité vers laquelle nous nous dirigeons tous. Se placer également en victime retarde la progression.

Par contre, si les expériences négatives sont considérées différemment, elles sont la découverte de notre propre monde intérieur et servent à nous éclairer. Elles sont alors les leçons qui nous font grandir et comprendre que nous sommes tous des étincelles de lumière divine en état de réalisation.

Chacun a en lui le pouvoir de se libérer, le pouvoir de grandir, le pouvoir de guérir. Mais pour cela il est nécessaire d’accepter ses états négatifs, de s’accepter en toute justesse. L’acception permet d’entrer dans la conscience du Tout. Car plus celle-ci est puissante, plus l’approche de notre demeure intérieure d’Amour est forte et accédons à la libération par le cœur.

Nous franchissons actuellement de grandes étapes de libération intérieure si nous nous regardons véritablement. Le regard de soi en toute honnêteté est un fonctionnement qui est souvent détourné par le mental. Avec lui nous ne sommes pas libres de nous alléger et d’avancer vers la transformation. 

Pour être libres, il est nécessaire d’être conscients du jeu que nous jouons dans notre vie, du jeu que nous nous jouons également.

Beau regard intérieur à vous toutes et tous,

Mirena, le 1er Juin 2015 – Copyright © www.audeladesmots.org
Vous pouvez partager ce texte à condition de le faire dans son intégralité, y compris ces deux phrases, et en faisant référence au site : www.audeladesmots.org

*

A la rencontre des mondes parallèles

Les mondes parallèles

Nous nous ouvrons aux mondes parallèles, aux divers espaces multi dimensionnels qui sont autour de nous. Certains demeurent également en nous. Nous appartenons au microcosme et au macrocosme. Nous sommes à la fois l’infiniment grand, l’infiniment petit et l’Unité aussi. Notre conscience appréhende peu à peu ces aspects de l’Univers et très bientôt nous les découvrirons dans la simplicité de « Qui Nous Sommes ».

Mais pour cela, il est impératif de nous ouvrir à la puissance de l’Amour divin qui demeure dans nos cœurs afin de nous laisser porter par celle-ci. Lorsque nous découvrons cette puissance infinie, notre conscience s’ouvre au-delà de nos limites et de nos croyances. Nous faisons ainsi un pas vers la découverte de l’Univers qui demeure en nous et autour de nous.

Par l’intention nous avons la capacité de nous y déplacer, de voyager par la pensée et de nous y déposer pour découvrir tous ces mondes merveilleusement beaux. Plus nous serons libérés de nos mémoires et de nos liens négatifs, plus notre conscience avancera dans cette découverte, libérant peu à peu toute la simplicité de l’Univers qui n’est autre que l’ampleur de nos capacités à vivre en Lui.

L’Amour divin est le nôtre et il est important de nous en rapprocher pour toucher à l’infiniment grand et à l’infiniment petit. En nous unissant à Lui, en fusionnant avec ses énergies, en les semant autour de nous, nous entrons dans la conscience universelle du Tout et nous nous rapprochons peu à peu de sa conscience.

C’est grâce à l’Amour que nous comprenons les autres, la vie, le bien et le moins bien. C’est grâce à l’Amour que nous ne voyons plus les différences, la séparation, et que nous unissons notre conscience à la conscience du Tout. Ainsi il est possible de vivre dans l’harmonie, en paix avec soi-même ainsi qu’avec les autres.

L’Amour nous rapproche également de la nature, des végétaux, des minéraux, des animaux, du ciel et des étoiles, du soleil et de La Source. Avec Lui, nous ne faisons qu’Un et nous appartenons à cette vérité. Ainsi nous dépassons toutes nos limites et allons au-delà de notre vie humaine.

Nos déplacements dans les diverses dimensions vont s’étendre. Dès lors que nous sortons de nos limites, il demeure en nous un appel vers ce retour à La Source que nous ressentons profondément. Nous retrouvons ainsi nos capacités multi dimensionnelles et nous accédons aux diverses formes de la connaissance qui sont des fragmentations de la Connaissance universelle.

Il est temps aujourd’hui de comprendre cela pour sortir de nos limites intellectuelles. Il est temps de ressentir l’appel de notre âme pour enfin aller au-delà de ce que nous connaissons. Il est temps d’user de nos capacités multi sensorielles, multi dimensionnelles afin de nous projeter hors du temps, dans l’espace divin de l’Univers auquel nous appartenons.

Pour cela, pas de peur, pas de mental négatif mais du lâcher prise. C’est en nous laissant porter par notre volonté que nous sortons des limites du temps humain pour découvrir l’infini de nos capacités.

Les connaissances humaines doivent être dépassées afin de nous en remettre uniquement à notre intuition et à notre âme. Elle seule sait mieux que quiconque nous conduire sur les sommets de l’élévation.

Mirena, le 2 Décembre 2014.
Vous pouvez partager ce texte à condition de le faire dans son intégralité, y compris ces deux phrases, et en faisant référence au site : www.audeladesmots.org

L’émerveillement de la vie

L’émerveillement est une source de bonheur. Il définit la beauté dans tout ce qui est, la beauté divine qui vit et qui nourrit toute vie en ce monde. La beauté de la vie est notre beauté. Nous avons cela en nous. Elle est la présence de l’âme, celle de notre Maître intérieur, notre belle lumière, et nous la reflétons lorsque nous abaissons les barrières de l’illusion, lorsque nous nous élevons dans la conscience de l’amour et de la lumière.

Cette conscience de la beauté de la vie dans tout ce qui est, doit émerger dans tous les cœurs de l’humanité. Cet état, lorsqu’il est conscientisé, permet de pénétrer ces ondes de douceur qui sont nous, qui sont également les autres, la Terre, l’univers et la Vie. Tout être doit se reconnaître dans cette beauté car il en est constitué. Seule la séparation de la source originelle nous en éloigne L’illusion repousse cette beauté intérieure et l’ego la différencie, la compare.

Appréciez-vous la vie ? Aimez-vous celle-ci ? Vous émerveillez-vous devant elle, devant la nature, devant le ciel, les nuages, la pluie, le soleil, les êtres que vous rencontrez ? Dans l’affirmative, vous reconnaissez la beauté divine qui demeure dans tout ce qui est. Si vous aimez les êtres que vous rencontrez, alors vous vous aimez. L’un ne va pas sans l’autre. Ce que vous aimez chez les autres, est votre reflet. De même, ce qui vous dérange chez les autres, est une part de vous qui doit être épurée, dépassée, libérée, pardonnée, aimée.

La beauté est la Vie. Elle est l’amour, la lumière, la joie ! Êtes-vous dans la joie ? Appréciez-vous votre foyer, votre travail, votre lieu de vie, vos amis ? Vivez-vous ce bonheur en effectuant les tâches quotidiennes, en rencontrant vos amis, en accomplissant vos journées ? Êtes-vous en accord avec la beauté de vie ? Avez-vous cette conscience-là ? Dans l’affirmative, vous vibrez sur l’onde de la beauté divine et de l’amour. Celle-ci vous permet d’apprécier chaque chose qui est, qui vit. Elle vous aide à réaliser chaque tâche dans la joie car vous êtes dans la conscience du moment que vous vivez. Vous vivez ce moment, vous vivez l’instant qui vous relie à la beauté divine qui est.

Notre vie peut être divine si nous l’emplissons de joie, d’amour, de pensées de lumière. Nous sommes nos pensées. Nous les créons à chaque instant et les posons dans notre vie. Nous sommes leur reflet et nous le dégageons par notre aura. En retour, nous attirons à nous les énergies de même fréquence. Vivre heureux, c’est vibrer sur la joie, la beauté, l’amour, la lumière… Certains n’ont pas encore compris cette attirance des énergies et se plaignent d’attirer à eux les problèmes, le mal-être, la tristesse… Pourtant, avec toutes les connaissances que nous avons, nous pouvons avec de la bonne volonté, et en rectifiant toutes les pensées sombres, en éliminant les croyances et attachements négatifs, créer notre vie dans le meilleur et l’attirer à soi. Il suffit d’intégrer cela pour vibrer sur l’onde de la beauté divine.

Choisir d’aimer son prochain, pardonner, s’aimer, se pardonner, développer l’amour de soi, transmettre l’amour dans tout ce qui est, apprécier la beauté dans chaque âme, permet de s’élever et de créer sa vie dans la conscience de la Vie pour attirer à soi les énergies de l’élévation.

Chacun vit ce qu’il doit vivre. Ainsi, il intègre les compréhensions par des expériences de vie. Elles se font dans la joie et l’amour ou bien dans la tristesse et la négativité. Tout a sa raison d’être. Tout est parfait. Tout est à sa place et nous sommes à la place que nous avons choisie d’occuper. Le temps où c’était la faute de l’autre est bien terminé. L’illusion s’enfuit peu à peu de nos pensées. La séparation se rapproche de l’Unité.

Avoir conscience de ses créations de vie dans l’amour et la lumière permet de vivre libre, vivre sans lien négatif, vivre au présent. Choisir ce chemin allège la vie, nourrit le cœur, attire ce qui est beau et bon. Même si ce n’est pas toujours parfait, il faut savoir s’accepter et se pardonner. Il faut poursuivre ce chemin de l’amour et de la lumière pour se transformer et grandir.

L’amour de soi, l’amour des autres et de la vie… Il n’y a rien de meilleur que cela ! Je vous souhaite de le découvrir dans la profondeur de vos êtres. Je souhaite que les cœurs de l’humanité se rejoignent dans ce beau projet de vie et s’émerveillent de la beauté de ce monde.

Mirena, le 4 Février 2013.
Vous pouvez partager ce texte à condition de le faire dans son intégralité, y compris ces deux phrases, et en faisant référence au site : www.audeladesmots.org.

MandalaPhoto Mirena