Devenons des êtres conscients

« Le mental est un magnifique outil si l’on s’en sert à bon escient. Dans le cas contraire, il devient très destructeur. Plus précisément, ce n’est pas tant que vous utilisez mal votre mental, c’est plutôt qu’en général vous ne vous en servez pas du tout, car c’est lui qui se sert de vous. » Eckhart Tolle

 

Le monde a besoin d’êtres conscients pour que l’humanité se relève dans la lumière. Mais pour cela, les prises de conscience sont à faire pour évoluer vers le meilleur en cessant de suivre à corps perdu ce que l’on nous dit, ce que l’on nous montre, ce que l’on veut nous faire croire. Les êtres humains sont conditionnés par la peur qui nous ôte toute liberté individuelle. Notre liberté de pensée en est alors affectée.

Si nous sommes attentifs, nous constatons que le manque de liberté individuelle est flagrant dans le monde de l’homme. Par nos créations mentales, nous permettons à l’illusion de se déployer en nous pour nous retenir prisonniers. La conscience de cette vérité fait trop souvent défaut et l’humanité est menée de main de maitre par l’illusion.
Inconsciemment et jour après jour, nous renforçons nos mentalisations, nous les nourrissons car nous écoutons notre mental et non notre Cœur. Si bien qu’il nous est impossible d’avoir l’esprit en paix et notre grande puissance mentale nous entraine loin de la pause intérieure. Le passé et l’avenir sont des projections que le mental nous tend, nous éloignant ainsi de la source du Cœur.

Pour que le monde se relève et voit enfin la clarté de ce qui est, il est important d’accueillir nos mécanismes mentaux et leur puissance déstabilisante pour les comprendre. Car sans reconnaissance de ce qu’ils sont, il est impossible d’engager le changement.

Le mental négatif est source d’illusion et trop d’êtres errent sans conscience de ce qui est. Loin de la compréhension de ses mécanismes destructeurs parfois, il nous transmet sa direction avec subtilité et nous versons dans un ego « orgueil » qui prend l’ascendant sur notre énergie. Il nous pousse loin du cœur et nous sommes dans l’incapacité de vibrer sur la fréquence de l’amour pour ressentir la vérité et se laisser guider par notre âme.

L’ego, à qui nous donnons tout pouvoir inconsciemment, nous pousse également toujours plus loin dans la connaissance intellectuelle recherchée à l’extérieur de nous. Ce qui nous coupe de l’énergie du Cœur et de la Connaissance universelle. L’avidité pour la connaissance intellectuelle prend place, poussée par notre mental. Mais en se plaçant de la sorte dans le savoir intellectuel qui parait enrichissant et élevant, nous nous éloignons de la Connaissance infinie que nous sommes et qui se situe en nous. Elle pourrait nous conduire par sa sagesse et son amour infini vers le meilleur de la vie.

Le mental se fait un malin plaisir à nous considérer légitimement dépendant du savoir humain. Alors qu’il suffit de se poser et d’écouter son cœur pour se relier à l’intuition, se relier à son âme et au savoir universel, tout est fait pour nous perdre dans cette grande illusion et donc dans la déconnexion intérieure. Il suffit de voir comment les médias font d’un simple fait-divers un roman à plusieurs volumes. Comment ils maintiennent l’être en perpétuel dilemme et dans la peur. Il demeure alors de plus en plus soumis à l’énergie de masse qui adhère elle aussi à ce qui est. L’être humain sera à l’avenir de plus en plus déstabilisé par ces annonces d’où l’importance pour tous d’être conscients de la réalité de la vie dans laquelle nous sommes.

De liberté de pensée il n’y a car le mental vit en nous et nous entraine loin de la raison du Cœur, inconsciemment et sûrement. Nous appliquons à la lettre son langage, pensant être le créateur de nos pensées alors qu’il n’en est rien. Nous sommes sous sa tutelle et lui obéissons les yeux fermés. Et plus nous le suivons, plus nous le nourrissons, plus son pouvoir directionnel est grand et plus il nous éloigne de la raison du Cœur et de la sagesse qu’il renferme.

La vibration du Cœur, quant à elle, est conductrice de vérité, de sagesse, de simplicité, d’humilité, d’équilibre et de fluidité. Elle est la nouvelle vie, la Connaissance universelle. Elle engendre la joie, la paix et l’abondance des vraies valeurs. L’être qui vibre sur la fréquence du Cœur a accès à l’intuition et à la magie de la vie qui lui apporte par sa fluidité, ce qui est bon pour sa voie et sa progression. Elle est l’état de l’Amour inconditionnel, la dimension dans laquelle nous versons actuellement. Le vouloir du mental laisse alors place au voulu de l’âme.

Dans l’énergie du cœur la sagesse conduit. L’être n’a pas la nécessité d’affirmer qui il est, ni ses connaissances, ni ses croyances, car il est cela dans sa vie et le rayonne. Il est authentique et simple, dénué d’ego. Il sait Qui Il Est et il connait la vérité. L’état du Cœur révélé, il exprime l’Être.

Les énergies nous pousse à découvrir cette supercherie et à ne plus vivre par procuration, liés au mental et soumis aux connexions qui ont été générées. L’objectif à atteindre n’est pas extérieur à soi, l’abondance encore moins. Plus on se rapproche de sa Lumière intérieure, plus les prises de conscience émergent et la vérité prend place dans la simplicité. Car le Cœur est simple, authentique et humble, sans fioriture ni cliquant et sans pouvoir. On sait Qui On Est et cela fait tout. Plus d’illusion ni de mensonge. Nous ne sommes pas séparés mais au contraire nous sommes La Vie en totalité et le Cœur qui vibre en nous, nous en montre le chemin pur et aimant. Le jugement stoppe alors. Rien n’est plus beau que de se sentir vrai et libre.

Il est nécessaire que l’être humain s’ouvre à la vérité et sorte de son inconscience en reconnaissant ce processus d’enfermement par le mental, car sans accueil de ce qui est, il est impossible de sortir de son emprise et entamer le changement. Il est important pour cela de discerner le vrai du faux et agir dans la justesse de nos fonctionnements pour rester stables. Cette vérité est en fonctionnement sur Terre depuis la création des univers et elle l’est toujours aujourd’hui car les connexions autour de nous sont puissantes. Le mental humain a grossi dans l’inconscience des pensées et il est le triste reflet de ce que nous avons permis qu’il soit.

Être dans la victimisation ou dans la plainte démontre bien que nous n’avons pas compris ce qui se joue alors que nous sommes créateurs de ce que vivent l’humanité et la Terre. Avoir peur de la vérité démontre également le pouvoir du mental dans ses pensées et ses émotions et l’emprise qu’il a sur nous. Nous voulons le changement ? Alors il est temps de ne plus rester dans le déni de ce qui est, de ne plus générer le négatif pour sortir de l’emprise de la matrice négative en avançant vers le renouveau qui arrive.

Le nouveau monde aura besoin d’êtres conscients pour réorganiser la société et la vie sur Terre. Des êtres qui ne seront pas des spectateurs mais des artisans de lumière situés dans l’état vibratoire du Cœur.

Mirena
Source : www.audeladesmots.org

 

Change ta vibration et le reste suivra

Si tu souffres, change ta vibration en égayant ta vie.
Mets une note de positivité dans celle-ci et le reste suivra.
Si tu es triste, change ta vibration.

Mets une note de joie dans celle-ci et le reste suivra.
Si tu es en colère, change ta vibration.

Modifie tes pensées de colère en pensées de paix et le reste suivra.
Si tu es dans la peur, change ta vibration.

Détends-toi, relâche les tensions, aime-toi, fais du bien à ton corps,
à ton esprit, à ton cœur et le reste suivra.
Si tu es fatigué, change ta vibration.

Prends le temps de te reposer, connecte-toi à la nature,
ancre-toi à la Terre et le reste suivra.
Si tu es déçu, change ta vibration.

Accueille avec compréhension ce qui t’es donné pour grandir
et le reste suivra.
Si les autres ne te conviennent pas, s’ils ne sont pas
comme tu le souhaites,
change ta vibration.
Ouvre ton cœur, ne nourris pas le ressentiment, permet à l’amour
de circuler et le reste suivra.
Si on te fait du mal, change ta vibration.
Pardonne et le reste suivra.

En toute circonstance, sois positif, sois amour, sois paix,
Sois la vie dans toute sa splendeur, rayonne cette vibration et le reste suivra.
Sois ouvert aux valeurs positives de la vie.

La progression intérieure se réalisera ainsi avec stabilité,
avec légèreté tu te libèreras, et le reste suivra.

La positivité et l’amour donnent à l’ouvrage un élan merveilleux.
Tu attires à toi qui tu es, car tu es ce que tu vibres. Souviens-toi toujours de cela.
Si ton rayonnement est beau, tu reçois le beau et l’abondance de la vie.
La vibration positive et aimante est source de bienfaits.

Elle est la loi de l’Univers qui te renvoie toujours ton reflet.
L’intégrer te permet de vivre des moments intenses et libérateurs.

La clé du changement, tu la détiens dans ton cœur.
Tu es Ta vibration, tu es Ta conscience.
Et les autres ne sont pas responsables de ce que tu vis.
Alors dans le bien-être du corps, dans l’esprit libre et le cœur léger,

sache que tu peux changer ta vie et celle des autres également.

Le changement commence bien par soi-même. Il n’est pas extérieur à soi.

Mirena

Vous pouvez copier le texte dans son intégralité à la condition de faire référence au site : www.audeladesmots.org

Le choix de vivre libre nous appartient

La vérité est en nous*

L’Univers ignore si la vibration que vous émettez est due à quelque chose
que vous observez, à quelque chose dont vous vous souvenez,
ou à quelque chose que vous imaginez.
Il se contente de recevoir la vibration
et lui répond avec ce qui est en accord avec elle.

Abraham

*

Nous sommes les courants de vie de l’univers qui circulent sur Terre et ailleurs. Ils sont notre création positive et négative. Ils agissent sur l’humanité et sur tout ce qui demeure sur Terre. Ils se répercutent dans l’Univers et l’alimentent. Les pôles négatifs et positifs le nourrissent et lui permettent de s’étendre à l’infini, de croitre dans l’immensité sans fin. Ces courants de vie nous touchent, nous entourent. Nous les traversons sans les voir. Pourtant ils existent et agissent en nous qu’on le veuille ou non.

La compréhension de ce qui est, est actuellement en train d’émerger dans la conscience humaine. L’être intègre de mieux en mieux la loi de l’Univers et l’interdépendance qui nous unit dans la relation énergétique. C’est pourquoi, ne plus rester en retrait de ce fonctionnement, ne plus rester dans l’aveuglement transmis, nous permet de retrouver notre liberté individuelle.

Être conscient, c’est reconnaitre le fonctionnement universel de l’énergie qui, si on lui ouvre la porte, agit sur nous, sur notre vibration et nous emporte dans une spirale ascendante ou descendante. Être conscient, c’est intégrer que nous sommes les créateurs de notre monde par nos pensées, nos paroles, nos actes et nos émotions. C’est ne pas rester séparés de la vérité et c’est accepter notre propre responsabilité dans l’émission des courants de vie de l’Univers. C’est aussi reconnaitre l’interdépendance des êtres humains à l’échelle planétaire. Les pensées négatives, les croyances, la négativité et les jugements émis, atteignent l’ensemble des humains, agissent par leur pouvoir et les cloisonnent dans le même temps dans la vibration de même fréquence. Ce que nous lançons dans l’espace nous maintient sous son pouvoir également.

C’est ainsi que l’être humain est prisonnier des sources négatives dont il est le créateur, relié par ailleurs aux égrégores de même fréquence. Il se débat et est en lutte avec lui-même, avec ses propres créations alors qu’il croit en une cause extérieure. Il accuse les autres, la vie et s’installe dans la victimisation, dans le déni de sa création. Condamner les autres et  tourner le dos aux problèmes de sa vie, tourner le dos à la tâche intérieure qu’il a à accomplir est pour lui la seule issue. Pourtant s’il savait, il constaterait que sa vérité n’est autre que la machination du pouvoir négatif qui agit à son insu sur lui et ses pensées. Ceci est déterminant dans la découverte du bonheur et de la liberté sur Terre.

Dès que l’on s’ouvre sincèrement à ce fonctionnement de l’énergie, il est alors plus facile de s’ouvrir au positif. La clarté se fait et l’être peut mieux s’accepter, se pardonner et accepter son rôle d’acteur terrestre pour ne plus adhérer aux courants négatifs en étant positif, aimant, lumineux. La relation avec la vie et les autres se modifie très rapidement. Le renoncement à l’appartenance négative est possible si le cœur s’ouvre à la vérité et la volonté présente. La volonté est déterminante dans tout changement.

La vie humaine n’est pas ce que l’on croit. Elle n’est pas la souffrance, plus aujourd’hui. Alors que tout se dévoile, nous avons le choix d’appartenir à l’une ou l’autre de ses mouvances, qu’elle soit positive ou négative. Se situer sur le courant positif de la vie est tout à fait faisable. Ainsi nous agissons consciemment sur nous-mêmes et sur l’ensemble de l’humanité. La vie est source de beauté et de richesse et nous nous sommes éloignés d’elle par nos croyances erronées, par notre soumission au mental et au négatif.

Alors, pourquoi ne pas inverser le processus individuel mis en place par l’ensemble des humains? Nous parcourons la vie dans l’inconscience de nos propres créations et nous nous plaignons ensuite. L’état de victime n’est plus d’actualité. Au contraire, le soleil brille et éclaire notre conscience. Il nous tend la compréhension de la Vie et son fonctionnement nous est dévoilé avec de plus en plus de clarté. Nous ne sommes pas qui nous pensions être. Nous ne sommes pas séparés de tout, des autres, du Tout. Nous sommes les créateurs de notre vie, simplement cela !

Alors que choisissez-vous aujourd’hui ? Êtes-vous réellement conscients que vous pouvez modifier totalement votre vie pour le meilleur et accueillir son abondance ? Je vous le souhaite sincèrement et avec amour.

Mirena, le 14 Mars 2016
Vous pouvez partager ce texte à condition de le faire dans son intégralité, y compris ces deux phrases, et en faisant référence au site : www.audeladesmots.org

*

Retrouvons l’état de la Joie profonde

Joie profonde*

Les êtres humains ont en eux beaucoup de tristesse dont ils ne sont pas toujours conscients. Ils avancent avec le poids de leur vécu et de leurs lourdes mémoires. Ils portent même ce qui ne leur appartient pas. Or actuellement, ce fardeau devient de plus en plus lourd. Il est mis face aux vibrations de lumière présentes. Il est mis en évidence pour être conscientisé, accepté et lâché.

Nous avons le choix aujourd’hui de poursuivre avec ce bagage ou bien nous en libérer. Nous avons le choix de vivre libres et dans la joie. Cette joie doit être profonde et remonter de l’intérieur. Elle n’a rien à voir avec le plaisir extérieur, le bien-être du moment. Elle est la douceur et la puissance du Soi. Elle est l’énergie qui porte et qui nourrit l’être de l’intérieur.

La Joie profonde porte et illumine, elle comble le vide intérieur. Elle est la connexion au Soi profond. Elle est la richesse de notre vie car elle nous place dans l’harmonie et la paix intérieure. Elle nous permet également d’être en accord avec nous-mêmes, ce qui place la fluidité dans notre énergie. Ainsi les blocages tombent et la vie parait différente alors que rien n’a changé autour de nous. C’est nous qui avons changé de vibration et qui laissons exprimer la vibration de la lumière du Soi.

Lorsque la Joie profonde s’installe, il persiste un sentiment de sécurité et d’unité. Unité au Tout, à chacun, à tout ce qui est sur Terre et dans l’Univers. Beaucoup parlent d’amour mais celui-ci ne peut s’exprimer totalement lorsque l’être est triste, lorsque les mémoires sont encore présentes en soi.

L’élan de l’amour, lorsqu’il est porté par la Joie profonde, exprime une autre puissance dimensionnelle et se développe à l’infini. Il est dans cette pause intérieure, l’accès au stade de la réalisation et de la guérison dans toute sa splendeur.

Il n’y a pas d’amour inconditionnel sans la vibration de la Joie profonde. Ressentir en soi la profondeur du Tout par la Joie profonde qui nous porte, par ce retour à notre Présence intérieure … tout un programme. Mais lorsque l’on touche à cette vérité, on se place dans l’Unité de la Vie. Là, la pause prend place et se place dans notre vie, dans notre regard, dans nos paroles, dans nos actes et nos pensées. Tout est alors infiniment beau et nous ressentons la beauté de la Vie. Nous retournons à l’origine de la Création.

Il est nécessaire aujourd’hui d’ôter toutes les mémoires de tristesse en soi pour pouvoir s’élever. Chaque blessure vécue a imprimé celle-ci dans notre aura, dans notre corps physique, dans notre ADN. Ces mémoires que nous portons sont des opportunités de nous reconnaitre dans la Vérité si nous posons notre regard sur elles pour les libérer par l’acceptation et le pardon. L’état de conscience qui se dégage alors, nous permet d’entrer dans la profondeur de notre âme et nous touchons ainsi à la vibration de l’Amour pur et de la Joie profonde.

Je cite la Joie « profonde » car elle est à différencier du plaisir. Lorsque nous touchons à cette vibration, nous sommes différents. Le mental ici n’a pas de place. Seul le cœur parle, voit, entend, agit. Ici il n’y a aucune séparation, aucune différence, aucun pouvoir. Seul demeure l’Amour inconditionnel.

Il suffit de regarder autour de soi pour ressentir la tristesse de l’humanité. Elle est vraiment un poids pour chacun d’entre nous. Elle exprime l’empreinte du vécu duel de chacun. Nos cœurs sont emplis de tristesse et il suffit de se rapprocher de son enfant intérieur pour que les émotions remontent, pour ressentir la peine enfouie en nous.

La Terre continue à tourner. Les hommes continuent à sourire. Mais qu’y a-t-il vraiment en soi ? Vous êtes-vous posés la question ? Un sourire sur un visage n’est pas forcément l’expression de la Joie profonde. Il est souvent une marque de politesse, un geste poli qui cache derrière cette façade un fardeau difficile à porter, une apparence…

Beaucoup de personnes avancent avec ce poids. Elles avancent car il faut avancer, portées par la masse humaine et la direction qu’elle affiche. Elles sourient car c’est ainsi qu’elles ont appris à faire face à la vie. Elles avancent avec leurs mémoires et s’évadent parfois dans le plaisir extérieur. Quelques fois, elles pleurent et vivent dans une grande solitude intérieure. Et comme ce qui est à l’intérieur se reflète à l’extérieur, la vie est parfois une épreuve.

Avec tout votre amour, il est nécessaire de vous ouvrir à vos mémoires négatives, à votre tristesse. Il est important de les conscientiser, de les accepter. Les accepter c’est aussi les aimer. Ainsi, la compréhension arrive au stade de la conscience qui libère par le pardon de soi. C’est en acceptant la tristesse en soi et que vous la libèrerez par le cœur et libèrerez aussi le passé. Plus vous serez conscients de vos états d’être, plus vous pourrez les lâcher.

Ainsi, peu à peu, vous vous éclairerez et laisserez remonter des parcelles de joie intérieure qui deviendront de plus en plus présentes. Puis un jour, elles demeureront définitivement en vous. Vous les exprimerez de plus en plus durablement pour un jour basculer totalement dans votre amour, l’Amour inconditionnel.

Mirena, le 8 Septembre 2015
Vous pouvez partager ce texte à condition de le faire dans son intégralité, y compris ces deux phrases, et en faisant référence au site : www.audeladesmots.org