Le choix de vivre libre nous appartient

La vérité est en nous*

L’Univers ignore si la vibration que vous émettez est due à quelque chose
que vous observez, à quelque chose dont vous vous souvenez,
ou à quelque chose que vous imaginez.
Il se contente de recevoir la vibration
et lui répond avec ce qui est en accord avec elle.

Abraham

*

Nous sommes les courants de vie de l’univers qui circulent sur Terre et ailleurs. Ils sont notre création positive et négative. Ils agissent sur l’humanité et sur tout ce qui demeure sur Terre. Ils se répercutent dans l’Univers et l’alimentent. Les pôles négatifs et positifs le nourrissent et lui permettent de s’étendre à l’infini, de croitre dans l’immensité sans fin. Ces courants de vie nous touchent, nous entourent. Nous les traversons sans les voir. Pourtant ils existent et agissent en nous qu’on le veuille ou non.

La compréhension de ce qui est, est actuellement en train d’émerger dans la conscience humaine. L’être intègre de mieux en mieux la loi de l’Univers et l’interdépendance qui nous unit dans la relation énergétique. C’est pourquoi, ne plus rester en retrait de ce fonctionnement, ne plus rester dans l’aveuglement transmis, nous permet de retrouver notre liberté individuelle.

Être conscient, c’est reconnaitre le fonctionnement universel de l’énergie qui, si on lui ouvre la porte, agit sur nous, sur notre vibration et nous emporte dans une spirale ascendante ou descendante. Être conscient, c’est intégrer que nous sommes les créateurs de notre monde par nos pensées, nos paroles, nos actes et nos émotions. C’est ne pas rester séparés de la vérité et c’est accepter notre propre responsabilité dans l’émission des courants de vie de l’Univers. C’est aussi reconnaitre l’interdépendance des êtres humains à l’échelle planétaire. Les pensées négatives, les croyances, la négativité et les jugements émis, atteignent l’ensemble des humains, agissent par leur pouvoir et les cloisonnent dans le même temps dans la vibration de même fréquence. Ce que nous lançons dans l’espace nous maintient sous son pouvoir également.

C’est ainsi que l’être humain est prisonnier des sources négatives dont il est le créateur, relié par ailleurs aux égrégores de même fréquence. Il se débat et est en lutte avec lui-même, avec ses propres créations alors qu’il croit en une cause extérieure. Il accuse les autres, la vie et s’installe dans la victimisation, dans le déni de sa création. Condamner les autres et  tourner le dos aux problèmes de sa vie, tourner le dos à la tâche intérieure qu’il a à accomplir est pour lui la seule issue. Pourtant s’il savait, il constaterait que sa vérité n’est autre que la machination du pouvoir négatif qui agit à son insu sur lui et ses pensées. Ceci est déterminant dans la découverte du bonheur et de la liberté sur Terre.

Dès que l’on s’ouvre sincèrement à ce fonctionnement de l’énergie, il est alors plus facile de s’ouvrir au positif. La clarté se fait et l’être peut mieux s’accepter, se pardonner et accepter son rôle d’acteur terrestre pour ne plus adhérer aux courants négatifs en étant positif, aimant, lumineux. La relation avec la vie et les autres se modifie très rapidement. Le renoncement à l’appartenance négative est possible si le cœur s’ouvre à la vérité et la volonté présente. La volonté est déterminante dans tout changement.

La vie humaine n’est pas ce que l’on croit. Elle n’est pas la souffrance, plus aujourd’hui. Alors que tout se dévoile, nous avons le choix d’appartenir à l’une ou l’autre de ses mouvances, qu’elle soit positive ou négative. Se situer sur le courant positif de la vie est tout à fait faisable. Ainsi nous agissons consciemment sur nous-mêmes et sur l’ensemble de l’humanité. La vie est source de beauté et de richesse et nous nous sommes éloignés d’elle par nos croyances erronées, par notre soumission au mental et au négatif.

Alors, pourquoi ne pas inverser le processus individuel mis en place par l’ensemble des humains? Nous parcourons la vie dans l’inconscience de nos propres créations et nous nous plaignons ensuite. L’état de victime n’est plus d’actualité. Au contraire, le soleil brille et éclaire notre conscience. Il nous tend la compréhension de la Vie et son fonctionnement nous est dévoilé avec de plus en plus de clarté. Nous ne sommes pas qui nous pensions être. Nous ne sommes pas séparés de tout, des autres, du Tout. Nous sommes les créateurs de notre vie, simplement cela !

Alors que choisissez-vous aujourd’hui ? Êtes-vous réellement conscients que vous pouvez modifier totalement votre vie pour le meilleur et accueillir son abondance ? Je vous le souhaite sincèrement et avec amour.

Mirena, le 14 Mars 2016
Vous pouvez partager ce texte à condition de le faire dans son intégralité, y compris ces deux phrases, et en faisant référence au site : www.audeladesmots.org

*

Retrouvons l’état de la Joie profonde

Joie profonde*

Les êtres humains ont en eux beaucoup de tristesse dont ils ne sont pas toujours conscients. Ils avancent avec le poids de leur vécu et de leurs lourdes mémoires. Ils portent même ce qui ne leur appartient pas. Or actuellement, ce fardeau devient de plus en plus lourd. Il est mis face aux vibrations de lumière présentes. Il est mis en évidence pour être conscientisé, accepté et lâché.

Nous avons le choix aujourd’hui de poursuivre avec ce bagage ou bien nous en libérer. Nous avons le choix de vivre libres et dans la joie. Cette joie doit être profonde et remonter de l’intérieur. Elle n’a rien à voir avec le plaisir extérieur, le bien-être du moment. Elle est la douceur et la puissance du Soi. Elle est l’énergie qui porte et qui nourrit l’être de l’intérieur.

La Joie profonde porte et illumine, elle comble le vide intérieur. Elle est la connexion au Soi profond. Elle est la richesse de notre vie car elle nous place dans l’harmonie et la paix intérieure. Elle nous permet également d’être en accord avec nous-mêmes, ce qui place la fluidité dans notre énergie. Ainsi les blocages tombent et la vie parait différente alors que rien n’a changé autour de nous. C’est nous qui avons changé de vibration et qui laissons exprimer la vibration de la lumière du Soi.

Lorsque la Joie profonde s’installe, il persiste un sentiment de sécurité et d’unité. Unité au Tout, à chacun, à tout ce qui est sur Terre et dans l’Univers. Beaucoup parlent d’amour mais celui-ci ne peut s’exprimer totalement lorsque l’être est triste, lorsque les mémoires sont encore présentes en soi.

L’élan de l’amour, lorsqu’il est porté par la Joie profonde, exprime une autre puissance dimensionnelle et se développe à l’infini. Il est dans cette pause intérieure, l’accès au stade de la réalisation et de la guérison dans toute sa splendeur.

Il n’y a pas d’amour inconditionnel sans la vibration de la Joie profonde. Ressentir en soi la profondeur du Tout par la Joie profonde qui nous porte, par ce retour à notre Présence intérieure … tout un programme. Mais lorsque l’on touche à cette vérité, on se place dans l’Unité de la Vie. Là, la pause prend place et se place dans notre vie, dans notre regard, dans nos paroles, dans nos actes et nos pensées. Tout est alors infiniment beau et nous ressentons la beauté de la Vie. Nous retournons à l’origine de la Création.

Il est nécessaire aujourd’hui d’ôter toutes les mémoires de tristesse en soi pour pouvoir s’élever. Chaque blessure vécue a imprimé celle-ci dans notre aura, dans notre corps physique, dans notre ADN. Ces mémoires que nous portons sont des opportunités de nous reconnaitre dans la Vérité si nous posons notre regard sur elles pour les libérer par l’acceptation et le pardon. L’état de conscience qui se dégage alors, nous permet d’entrer dans la profondeur de notre âme et nous touchons ainsi à la vibration de l’Amour pur et de la Joie profonde.

Je cite la Joie « profonde » car elle est à différencier du plaisir. Lorsque nous touchons à cette vibration, nous sommes différents. Le mental ici n’a pas de place. Seul le cœur parle, voit, entend, agit. Ici il n’y a aucune séparation, aucune différence, aucun pouvoir. Seul demeure l’Amour inconditionnel.

Il suffit de regarder autour de soi pour ressentir la tristesse de l’humanité. Elle est vraiment un poids pour chacun d’entre nous. Elle exprime l’empreinte du vécu duel de chacun. Nos cœurs sont emplis de tristesse et il suffit de se rapprocher de son enfant intérieur pour que les émotions remontent, pour ressentir la peine enfouie en nous.

La Terre continue à tourner. Les hommes continuent à sourire. Mais qu’y a-t-il vraiment en soi ? Vous êtes-vous posés la question ? Un sourire sur un visage n’est pas forcément l’expression de la Joie profonde. Il est souvent une marque de politesse, un geste poli qui cache derrière cette façade un fardeau difficile à porter, une apparence…

Beaucoup de personnes avancent avec ce poids. Elles avancent car il faut avancer, portées par la masse humaine et la direction qu’elle affiche. Elles sourient car c’est ainsi qu’elles ont appris à faire face à la vie. Elles avancent avec leurs mémoires et s’évadent parfois dans le plaisir extérieur. Quelques fois, elles pleurent et vivent dans une grande solitude intérieure. Et comme ce qui est à l’intérieur se reflète à l’extérieur, la vie est parfois une épreuve.

Avec tout votre amour, il est nécessaire de vous ouvrir à vos mémoires négatives, à votre tristesse. Il est important de les conscientiser, de les accepter. Les accepter c’est aussi les aimer. Ainsi, la compréhension arrive au stade de la conscience qui libère par le pardon de soi. C’est en acceptant la tristesse en soi et que vous la libèrerez par le cœur et libèrerez aussi le passé. Plus vous serez conscients de vos états d’être, plus vous pourrez les lâcher.

Ainsi, peu à peu, vous vous éclairerez et laisserez remonter des parcelles de joie intérieure qui deviendront de plus en plus présentes. Puis un jour, elles demeureront définitivement en vous. Vous les exprimerez de plus en plus durablement pour un jour basculer totalement dans votre amour, l’Amour inconditionnel.

Mirena, le 8 Septembre 2015
Vous pouvez partager ce texte à condition de le faire dans son intégralité, y compris ces deux phrases, et en faisant référence au site : www.audeladesmots.org

Les enfants de la Terre

Les enfants de la Terre 1

J’aime ces enfants de la Terre. Ils sont beaux, ils sont vrais !
Ils ont cette innocence qui touche.
J’aime leurs yeux, leur regard profond qui reflète la beauté de leur âme.
J’aime les regarder vivre et jouer dans la simplicité du moment.
J’aime la vie en eux et la beauté qui s’en dégage.
Ils sont tous différents mais si semblables à la fois…
Ils sont nos enfants. Ils sont notre passé et aussi notre avenir, celui de la Terre.

Les enfants de la Terre 3Aidons chaque enfant, qu’il soit blanc ou noir, occidental ou oriental, français ou de toute autre nationalité à se reconnaitre dans tout ce qui est. Soyons proches de lui et regardons la grandeur qui se dégage de son âme et de la Vie qu’elle exprime.

Aidons chaque enfant à se construire, à aller dans la profondeur de la Vie, à exprimer ses potentialités, à avoir confiance en ses capacités. Aidons chaque enfant à construire sa vie dans la positivité et la lumière en lui montrant ce qu’est réellement la Vie ! Car nous sommes des enseignants, des phares auxquels ils s’identifient. Montrons-leur la voie de l’Amour afin qu’ils s’épanouissent en elle.

inde  - 2015.06.03 834_800x600Ce passage dans lequel nous sommes doit être pour nous une ouverture consciente sur l’éducation donnée, sur les paroles dites, sur les valeurs enseignées. Nous ne pouvons changer le monde qu’en changeant nous-mêmes. Nos enfants sont nos reflets et nous nous devons de leur inculquer le sens du respect et de la liberté à afin qu’ils construisent une vie lumineuse et positive, paisible et harmonieuse, riche en rires également. Leur cœur doit s’ouvrir à la beauté plutôt qu’à la violence. Ils doivent se sentir en sécurité et non rejetés.

La conscience de l’éducation donnée devient nécessaire. Chaque être peut voir en ces enfants de la Terre l’opportunité d’aller vers un changement durable de notre société, un changement salvateur pour notre Terre Mère. Leur âme attend cela. Elle nous demande d’aller dans la conscience de la Vie en passant par eux car ils sont là pour cela ! Ils attendent que nous leur fassions confiance, que nous les placions sur le chemin de la restructuration de la Terre. Leurs capacités demandent à être prises en compte, développées avec confiance et exprimées. Ne les laissons plus en retrait. Ne les faisons plus taire. Croyons en eux. Lâchons la rigidité ou le laxisme et aidons-les à avancer avec des repères, avec ce qu’ils « voient », avec ce qu’ils « entendent » afin qu’ils puissent exprimer leurs capacités, afin qu’ils ne se sentent plus perdus ni isolés. Ils vivent parfois une grande solitude, se sentant seuls, différents et ne comprenant pas pourquoi. Certains d’entre eux ne s’ouvrent pas à leur famille par peur. Ils ne parlent pas de l’autre monde auquel ils touchent… Il est pourtant nécessaire qu’ils se sentent incarnés et vivants. Les différences ne doivent pas être entretenues. Nous sommes tous des âmes en devenir et la lumière doit nous réunir pour nous permettre de retrouver l’Unité de la Vie.

Les enfants de la Terre 2Nourrir un enfant d’amour, c’est lui inculquer les bases du respect, les limites. C’est aussi l’écouter, le comprendre et l’encourager.
C’est accueillir sa partie lumineuse afin qu’elle s’exprime pleinement. C’est lui enseigner les valeurs de la Vie afin qu’il sache que l’Amour est la valeur la plus riche et la plus puissante.

Les jeux vidéo, la télévision, le trop de cadeaux ne rendent pas un enfant heureux. La voie de l’Amour par contre, le révèle à sa beauté et aux valeurs de la Vie. Et celles-ci lui permettent de vivre dans la joie profonde et durable, et non dans le plaisir éphémère de la matérialité.

Les étapes de la vie sont des expériences que nous vivons tous. Il est important aujourd’hui d’aller au-delà de celles-ci. Il est nécessaire d’accepter le changement afin d’entreprendre une large ouverture dans le cœur de nos enfants.

Mirena, le 04 Août 2015
Vous pouvez partager ce texte à condition de le faire dans son intégralité, y compris ces deux phrases, et en faisant référence au site : www.audeladesmots.org
Photos Mirena – Copyright © www.audeladesmots.org

 

Rencontre avec le vrai !

*

inde-2015.06.03-2106_640x480

Je rentre d’un voyage de 4 semaines en Inde du Nord où je me suis laissée porter par la découverte des populations cachemirie, ladakhie, tibétaine et indienne. Je vais dans ce pays tous les deux ans environ et chaque fois ce voyage m’apporte un enrichissement à tous les points de vue. Je le vis  avec beaucoup de plaisir et d’intérêt. Ces rencontres de personnes si différentes de nous ici en France, sont riches pour moi.  Ne rien posséder sinon la richesse du cœur et vivre simplement, subsister et se nourrir avant tout, nourrir l’âme de l’incarnation choisie. De grandes leçons pour l’occidental qui se nourrit beaucoup trop de la matière. S’accrocher à elle n’est pas la vivre, c’est la posséder.

Nous ne sommes pourtant que de passage sur Terre. Tout est impermanence et rien n’est figé. Tout est vide et nous sommes aussi le vide. Tout est en changement permanent et il est important de comprendre que rien n’est plus riche que l’amour, rien n’est plus beau qu’un sourire, rien n’est plus vrai qu’un partage du cœur.

inde-2015.06.03-1599_640x480Dans ces rencontres d’un autre monde, on ne peut être indifférent. J’ai beaucoup observé ces êtres et je me suis nourrie de leur richesse. Car ils sont riches sans rien posséder. Je suis revenue en France avec un grand bonheur en moi, avec le souvenir des sourires échangés, avec le cœur remplit de l’amour reçu et échangé. Mais ce qui m’a le plus touchée, est le regard des enfants rencontrés, leurs sourires, leurs rires, leur raison de vivre. Un souvenir riche et beau qui me pousse à aller à la rencontre de ces peuples dans le besoin, à les aider encore plus, à transmettre l’amour dans leur cœur, à semer des graines de lumière sur leur chemin…Ils ont le cœur paisible et se nourrissent de l’absolu.

Ces âmes ont choisi leur incarnation dans le manque. Posséder un bien peut nous permettre de mieux vivre mais ce n’est pas ce bien qui fera que nous serons plus heureux. Le bonheur est en soi et n’est pas soumis à une quelconque possession matérielle. L’âme se nourrit uniquement de la plénitude intérieure. Elle désire nous conduire sur le chemin du lâcher prise, sur le chemin de l’ouverture du cœur. Si nous sommes dans l’unique plaisir extérieur de posséder ou de paraitre, nous nous coupons de notre richesse intérieure d’amour.

La société occidentale nous pousse à vouloir toujours plus ; à vouloir être le meilleur, le plus beau, le plus riche, à paraitre, à posséder… Nous sommes poussés par le monde du paraitre et de la consommation. Nous sommes poussés à fonctionner avec le mental, à laisser l’ego et son pouvoir mener notre barque, ce qui nous éloigne de la raison du cœur et de son ouverture.

inde  - 2015.06.03 674Les leçons transmises par ces peuples démunis sont riches. Ils vivent avec peu mais ils sont rayonnants. Ils partagent leur nourriture volontiers. Ils ouvrent leur cœur aux autres et s’en nourrissent. Leur Présence intérieure d’Amour prend toute la place dans leur énergie. Ils sont souriants, aimants, libres de vivre car leur cœur leur dicte le chemin et les dirige vers l’essentiel de la Vie, la richesse spirituelle. Les faux semblants n’ont ici aucune place. Ils sont vrais et c’est ce qui est touchant, c’est ce qui est rare aussi. Ce n’est pas le mental qui dicte le chemin mais leur amour.

 

Mon cœur me pousse à aller à leur rencontre, à la rencontre du vrai, à partager les choses simples, à vivre cette simplicité dans la joie. inde  - 2015.06.03 1973Que de bonheur vécu ! Que de rires partagés ! Je suis heureuse et riche de vivre ! Je suis riche de toutes ces rencontres qui montrent la voie intérieure. Je suis riche de la beauté des âmes rencontrées. Nous avons toujours quelque chose à apprendre de l’autre et je remercie la Vie de m’avoir permis de vivre ces moments. Merci de me permettre d’aller à la rencontre des âmes de la Terre afin de partager ces moments forts avec ces enfants de la Terre. J’espère que l’univers me permettra d’aller encore plus loin dans cette démarche et dans l’aide que je leur apporte.

Ce voyage renforce ce que je sais déjà. Reconnaitre et vivre les valeurs de la Vie plutôt qu’accorder de l’attention à la valeur des choses. Vivre en s’accordant du plaisir mais retenir l’essentiel des valeurs intérieures, la valeur du cœur et de l’âme qui rayonne en chacun. Ceci est aller au-delà des différences des incarnations. La lumière et l’amour sont présents dans chaque cœur et dans chaque âme. Nous sommes tous semblables, tous Un et chacun de nous possède les valeurs de la Vie en lui !

Mirena, le 7 Juillet 2015
Vous pouvez partager ce texte à condition de le faire dans son intégralité, y compris ces deux phrases, et en faisant référence au site : www.audeladesmots.org

Photos Mirena – Copyright © www.audeladesmots.org

inde  - 2015.06.03 864