Le faire et l’Être sont Un

Le faire et l'Être

*

Nous percevons enfin la vie telle qu’elle doit être vécue, dans sa globalité et non dans l’individualité, dans le non-attachement également. Nous sommes des êtres multidimensionnels et accueillons enfin la Vérité en nous ! Nous vivons une profonde transformation intérieure et nous sentons unis à tout ce qui est.

Les étapes de la conscience se franchissent dans l’intériorité. Toute forme extérieure  ne peut rester inscrite lorsque l’on s’abandonne à la Vie. Les mémoires s’effacent car nous ne les retenons plus par nos états d’être et sentiments négatifs. L’intelligence du cœur transmute nos ombres en lumière. L’Amour nous porte et sa puissance intérieure nous abreuve de son nectar. Nous sommes ici et maintenant, et ne vivons plus dans le passé duel. Nous sommes le Un, le Tout et cette vérité demeure car nous savons Qui Nous sommes.

La pause prend place alors et tout est relié au cœur. Le faire et l’Être deviennent Un. Nous vivons dans la douceur et la joie intérieure, et restons dans le courant fluide et harmonieux de ces vibrations. Nous nous posons dans la chaleur de notre cœur, dans l’Amour qui Est. Nous touchons au renouveau ainsi qu’à l’immensité sans fin. Nous touchons enfin à la Conscience de la Vie. Le monde duel est toujours présent à l’extérieur de nous mais la compassion envahit tout espace. L’intention pure de celle-ci agit pour le meilleur et répand ses vibrations sur Terre et dans l’humanité. Son rayonnement touche tout ce qui est.

Être présent à chaque seconde, vivre sa vie dans la douceur et non pas la souffrance. Lâcher prise, être simplement ici et maintenant, sans lutte ni contrôle, dans tout ce que nous faisons. Vivre le moment, la pause et demeurer en elle. Laisser la Vie être à travers nous. La laisser parler. La laisser couler dans notre énergie, dans toutes les parts de notre être. La laisser nous porter vers le meilleur en toute fluidité. La découvrir en soi, découvrir ses bienfaits. Là est le chemin de la foi et de la reconnaissance. Le chemin de la Vie, que nous recherchons, apparait enfin dans sa simplicité.

La conscience de l’Êtreté se révèle. Toute chose et toute vie vibrent en soi, et demeurent un lien éternel avec la Vie. Une Vie parmi toutes les vies qui s’accomplissent. Un Être parmi tous ces êtres qui parcourent le sentier de l’élévation. Un lien avec la Vie et un état multidimensionnel qui se révèle.

Nous sommes la Présence et demeurons celle-ci.
Nous sommes l’Unicité du Cœur de toute chose.

Mirena, le 21/11/2016
Vous pouvez partager ce texte à condition de le faire dans son intégralité, y compris ces deux phrases, et en faisant référence au site : www.audeladesmots.org

*

L’Unicité du Cœur de toute chose

L'Unicité

*

Nous sommes tous engagés sur un chemin de vie fait d’expériences duelles. Ce chemin est parfois difficile et s’il est fait de souffrances, c’est à cause du contrôle que  nous exerçons sur notre vie. La peur de nous en remettre avec foi en l’Univers nous ôte toute capacité à lâcher prise. Or aujourd’hui, nous sommes dans une grande transition et il nous appartient de prendre conscience du pouvoir du mental qui dirige et planifie, afin de verser dans l’énergie du cœur.

Deux courants dirigent le monde et l’univers : l’amour et la peur Ce sont deux forces vibratoires opposées qui, si elles sont réellement considérées, permettent de sortir de l’emprise de l’illusion. Rien n’existe en dehors de ces deux courants vibratoires. Lorsque nous prenons conscience de cette vérité, nous arrivons alors à redresser la barre pour poursuivre sereinement et sortir de notre rêve illusoire.

La Vie nous offre aujourd’hui la capacité d’aller vers le meilleur sans nous heurter à l’ensemble de la dualité dans laquelle nous sommes englués. Avec discernement et en nous situant sur le courant de l’amour, nous avons la capacité d’ouvrir notre cœur à nous-mêmes, aux autres et à ce qui est. Toute expérience prend alors une allure différente et la lutte cesse. Une lutte contre la vie que nous avons entretenue, une lutte que nous avons nourrit sans relâche et qui nous sépare de tout ce qui est, des autres êtres humains et de l’Univers.

Nous sentir unis à tout ce qui est, nous voir différemment sans séparation ni différence et nous ouvrir à l’énergie de Vie qui régit par sa loi immuable tout un système universel, est à appréhender et à retrouver… Voilà un état qui nous permet de sortir de l’individualisme. L’Être universel que nous-sommes peut alors renaitre et se reconnaitre uni à la Terre, uni à l’humanité, uni  aux éléments, uni à l’univers, uni au Tout. Ceci est l’Unicité.

Au-delà de l’Unité,  l’Unicité représente la fusion avec le noyau divin, avec la substance atomique et subatomique en chacun et en chaque chose. Il s’agit d’un état de conscience qui définit l’ouverture divine en soi et la fusion avec la Vie.

La conscience universelle ressurgit actuellement et nous fait pénétrer peu à peu dans cette voie véritable qui unit toute chose dans un même corps, dans une même essence, dans un même atome, dans un même tout.

La Vie nous appelle au retour intérieur jusque dans la moindre cellule du corps pour nous unir en conscience à elle et à la substance atomique (macrocosme) et subatomique (microcosme) qui forment l’Univers, pour retrouver le Soi multidimensionnel que rien ne limite et qui est Amour, pour Être l’Unicité du Cœur de toute chose et la vivre en toute simplicité, en toute humilité et avec grâce.

Mirena, le 1er Juin 2016
Vous pouvez partager ce texte à condition de le faire dans son intégralité, y compris ces deux phrases, et en faisant référence au site : www.audeladesmots.org

*

Le jeu de pouvoir de l’ego

Le Jeu de l'ego

*

La tâche intérieure se poursuit, nous mettant face à nos conditionnements façonnés par l’ombre de notre mental. Ceci nous permet de libérer intensément nos états d’être, de faire et de penser négatifs dès lors que nous posons notre cœur dans la compréhension de qui nous sommes. Nous pouvons vivre d’importantes libérations si nous accueillons les bouleversements que nous vivons pour de grandes opportunités d’évolutions et si nous nous acceptons tels que nous sommes, sans jugement mais dans le lâcher prise du mental et de son pouvoir.

Plus le temps passe, plus j’avance dans la compréhension de la nature humaine, de moi-même également, mais aussi des schémas entretenus, et je constate qu’être simple est la voie qui ouvre le chemin à la lumière et à la Vie, la voie de la libération intérieure. C’est dans cet élément que je me reconnais. Les enseignements que je reçois, m’incitent à cette expression pour apprendre à demeurer dans l’Être.

Être simple ne veut pas dire vivre retiré de tout. Être simple ne veut pas dire vivre sans plaisir. Le plaisir doit faire partie de notre vie. Les richesses de la vie sont pour nous tous et nous nous devons de les apprécier et de les vivre.

La simplicité est un état d’être, de faire et de penser. Elle nous permet d’exister et de vivre en restant axé sur le lien qui nous unit au Tout, en être conscient et voir en soi ainsi que chez l’autre, la lumière et l’amour. Ainsi nous sommes dans un positionnement intérieur qui privilégie l’Amour et le don de soi sans attente.

L’ego est l’opposé de la simplicité. Il est durement éprouvé actuellement. Il est mis au jour par le jeu des énergies qui soulève le voile qui le recouvre. Il met en évidence le besoin de reconnaissance de l’homme qui a le désir d’être apprécié, d’être considéré. Il essaie ainsi de combler un temps le vide en lui. Vide créé par les blessures qu’il porte. Ce vouloir de reconnaissance l’éloigne de sa demeure intérieure d’amour et de lumière, inconsciemment … Oui inconsciemment car lorsque la guidance est menée par le pouvoir de l’ego, l’être devient aveugle ; aveugle dans ses propres fonctionnements.

Cette vérité est une expérience qu’il vit pour comprendre ses souffrances, pour panser ses blessures. Ses expériences le rapprochent de la compréhension de ses fonctionnements pour un jour, arriver à voir clair dans le jeu de l’ego et de sa direction.

Il est parfois difficile de rester dans la simplicité car l’ego est le meneur de l’être humain. Il y a pourtant une clé qui ouvre au discernement et à la compréhension de nos fonctionnements. Pour rester dans notre demeure intérieure et ne pas nous égarer dans la direction que nous soumet le mental, il est tout d’abord important de ne rien vouloir, de ne rien demander sauf si c’est un besoin ou une nécessité. Il est essentiel de rester soi-même, centré sur sa lumière afin d’agir par l’intention du cœur.

La question pour comprendre son propre fonctionnement doit être formulée. Pourquoi est-ce que je fais ceci ou cela ? Pourquoi suis-je dans le vouloir ? Ai-je un besoin de reconnaissance ou bien est-ce l’amour de mon cœur qui parle ? Le discernement doit se faire…

Trop de vouloir empêche l’amour de s’exprimer. L’être humain croit souvent qu’il s’agit d’amour mais à bien y réfléchir, rien n’est certain… Mettre en balance nos fonctionnements et « nos vouloirs » nous permet de discerner l’ego et l’aveuglement qu’il nous transmet.

Lorsque l’on est prêt à recevoir, on reçoit. Lorsque l’on est prêt à œuvrer, tout se met en place. Lorsque l’on est prêt à aider et à guider, les personnes viennent à nous. La vie sait très bien nous conduire lorsque l’on ne contrôle pas. L’ego sait aussi très bien nous aveugler pour nous garder sous sa coupe.

Tant que le vouloir satisfera l’ego, l’homme ne trouvera pas la paix en lui. Quand il se posera dans la simplicité, il permettra à la vie de le conduire sur le chemin de la compréhension de soi pour attirer le meilleur.

Nous n’avons pas besoin de paraitre, ni de forcer la voie. Pas besoin d’artifices qui donnent de l’importance à l’ego. Pas besoin d’attirer l’attention à soi pour être. Le rayonnement de notre lumière et de notre amour sont les seules vérités à développer. L’univers se charge du reste.

Restons conscients de la justesse dans la vie, de sa justesse et de sa perfection.
Le cœur est bien le révélateur de la liberté humaine.

Mirena, le 4 Mai 2015
Copyright © www.audeladesmots.org
Vous pouvez partager ce texte à condition de le faire dans son intégralité, y compris ces deux phrases, et en faisant référence au site : www.audeladesmots.org

*

Un nouveau regard sur la vie

un autre regard*

Le monde spirituel peut paraitre parfois difficile car lâcher prise n’est pas aisé lorsque l’on a toujours agi dans le contrôle. Depuis notre tendre enfance, on nous apprend à contrôler, à analyser, à ne rien entreprendre sans contrôle, sans peur du lendemain. Si on lâche prise, on se sent dépendant de la vie et des autres. Ainsi les peurs s’activent et le mental s’enflamme. Il prend le pouvoir sur notre intuition !

L’être humain a des croyances bien ancrées en lui et notamment celle qui est de devoir tout diriger pour exister. Diriger sa vie, celle des autres… Mais pour pouvoir avancer dans la compréhension de la vie, nous devons lâcher le contrôle. Le pouvoir nous a permis d’accomplir nos expériences. Il a permis l’ouverture actuelle. Mais l’ouverture de la lumière en nous, sa révélation, sa grâce doivent aujourd’hui prendre le relais afin que nous puissions être nous-mêmes, libres de l’entrave du mental qui nous tient depuis si longtemps…

J’ai l’habitude de remercier tout ce qui est, tout ce qui vit, tout ce que j’attire à moi. J’essaie de me placer dans l’acceptation, car je sais maintenant « Qui Je Suis ». Remercier fait partie de ma vie, de la vie. Elle transmet la clarté sur nos fonctionnements, sur ce que nous faisons ici sur Terre, sur la grandeur des énergies qui accomplissent leur rôle. Remercier c’est reconnaitre notre tâche et « nos erreurs ». C’est aussi accepter. C’est enfin savoir que l’on est humain et il est temps de le reconnaitre.

La tâche spirituelle n’est pas être hors du temps terrestre mais au contraire elle doit nous permettre d’accueillir les situations de la vie par nos connaissances. Les vivre nous permet de les intégrer pour grandir. Lorsque le savoir reste au niveau intellectuel, il ne permet pas au cœur de s’exprimer, ni à l’acceptation de se faire.

C’est pourquoi, se reconnaitre humain permet de vivre ses propres expériences avec compréhension, gratitude et compassion pour soi-même et les autres. Se libérer des anciens schémas duels passe par la gratitude, l’acceptation de soi et le pardon.

Nous nous devons de reconnaitre que nous donnons le meilleur de nous-mêmes quoiqu’il en soit. Le jugement lui aussi fait partie du passé… L’Univers, La Source ou bien nos guides ne nous jugent pas. Seul l’être humain fait cela et actionne la culpabilité dans les cœurs.

L’ouverture actuelle nous apprend que chaque cœur aimant doit avoir de la compassion pour celui qui blesse, pour celui qui émet la violence, pour les erreurs commises… Chacun doit également avoir de la compassion pour ses propres actes, pour ce qu’il émet. N’est-ce pas notre rôle sur Terre de comprendre cela ? Il est temps maintenant de déposer nos armures de combattants… Il est temps d’ouvrir notre cœur à la compassion et comprendre que le pécher n’existe pas ! Nous sommes tous égaux en ce sens. Nous expérimentons la matière et faisons toujours du mieux que nous le pouvons à chaque instant de notre vie. Rappelez-vous que vos mémoires ont une forte influence sur vos conditionnements, vos croyances, vos actes… Elles ne vous laissent pas libres et vous influencent. Alors, ayons tous de la compassion pour ce qui est, pour les autres, pour soi-même et n’essayons plus de changer l’autre pour qu’il soit ce que nous aimerions qu’il soit. Ainsi nous serons libérés de la culpabilité et ne la provoquerons pas chez les autres.

L’illusion demeurera tant que nous ne nous ouvrirons pas au vrai fonctionnement du jeu des énergies. L’illusion colle à la peau de l’être humain depuis si longtemps qu’il ne la voit même pas. Elle a tellement détourné la vérité à son profit que le voile de la séparation a du mal à se lever. Pourtant notre âme nous « crie » de nous relever. Elle nous pousse à cela. Elle nous insuffle la puissance intérieure, sa direction… elle nous montre la voie de l’intuition. Elle nous rappelle vers l’intérieur !

Le regard que nous avons de nous-mêmes doit enfin changer pour nous aider à avancer vers le meilleur. Notre puissance intérieure d’amour doit enfin se révéler afin que nous puissions tourner la page du livre de l’illusion qui nous a permis de grandir. Aujourd’hui nous nous devons d’entamer un nouveau tome; celui de la « Compassion » !
Le Chemin, je vous l’assure, est bien celui-ci !

Mirena, le 07 Avril 2015.
Copyright © www.audeladesmots.org
Vous pouvez partager ce texte à condition de le faire dans son intégralité, y compris ces deux phrases, et en faisant référence au site : www.audeladesmots.org

 

*