Le déni retarde la connexion intérieure

Les énergies du mois de janvier ont été pour beaucoup assez déstabilisantes. Elles le sont encore. Beaucoup espèrent un répit mais n’est-ce pas dans la reconnexion intérieure et la paix du cœur que la pause s’installe ? Notre chemin est sans fin et dans cette période exceptionnelle où nous nous sommes engagés et où la Reconnexion intérieure est en cours, nous ne pouvons que poursuivre en nous aimant, en nous comprenant, en nous acceptant tels que nous sommes pour nous libérer de l’illusion.

Il est temps d’agir en s’engageant dans le changement que nous voulons voir autour de nous. Cesser de nous plaindre, d’être victimes et accepter que le monde est notre reflet. Agir en soi et non dans le désir de voir les autres changer. Nous ne pouvons changer le monde qu’en commençant par nous-mêmes et non en agissant sur ce qui ne nous convient pas à l’extérieur de nous. Tout est notre reflet et seul notre vouloir de changement intérieur se répercute à l’extérieur.

Nous vivons une période exceptionnelle et la capacité de nous libérer de l’illusion fleurit dans nos cœurs. Nous avons la possibilité de lâcher peu à peu le passé avec une rapidité que jamais auparavant nous n’avions vécue. Cette période exceptionnelle a été choisie par notre âme et l’importance de basculer dans le cœur prend actuellement toute sa raison si nous le désirons vraiment, si la pureté du cœur prend l’ascendant sur le mental.

L’individu veut le changement et parfois, il peine à le mettre en action, activant ses anciens schémas et demeurant dans ses anciennes croyances. Le vouloir de changer n’est pas réellement présent. La tâche intérieure ne voit pas le soleil. Il recherche encore l’allègement de ses souffrances à l’extérieur de lui et son ego le mène souvent dans cette voie illusoire. Il ne comprend pas encore qu’il est la Lumière, qu’il est la Vérité, qu’il est l’Amour qui peut tout. Il a peur de regarder ce qui fait mal, ce qui dérange, ce qui en fait lui permet de grandir et d’aller vers ce renouveau qu’il espère tant.

Or, c’est en faisant un retour vers l’intérieur qu’on trouve la clé de la libération de nos souffrances. Elle ouvre la porte à la raison du cœur. Et si la vie et les autres êtres humains sont accueillis par cette énergie et sa propre responsabilité prise dans les situations vécues, les libérations interviennent rapidement. Le temps de l’accusation de l’autre se termine, celui de la culpabilité et du jugement également. Le temps de la compréhension de soi et de l’acceptation de ce qui est nous fait renaitre à la Vie.

Certaines personnes restent bloquées dans la rancœur et la fermeture du cœur. Elles sont toujours dans le déni de leur état négatif, demeurant dans la victimisation et reportant leurs problèmes sur les autres, sur la vie. Elles restent enfermées dans le déni de leur propre responsabilité qui pourrait les aider à vivre dans le bien-être du corps et de l’esprit, et attirer l’abondance à elles en vibrant différemment.

Elles refusent de regarder en face leur propre responsabilité à attirer les situations négatives, elles nient le miroir que leur tend l’Univers et s’enferment dans l’illusion. Oui il n’est pas aisé pour tous de se voir réellement, de vouloir se voir tel qu’on est, car c’est un retour vers ses propres souffrances qui est parfois insupportable.

Pourtant, le déni n’arrange rien. Il ne permet pas de se libérer du passé et des mémoires. Le déni retarde la progression et ce qui n’est pas réglé dans cette vie, sera à vivre dans une autre incarnation. On ne peut passer à travers les mailles du filet de la Vie.

En cette période exceptionnelle, dans le basculement de conscience que nous vivons, il est pourtant nécessaire d’activer en soi le baume du cœur qui peut tout changer. La douceur, la tendresse, la compréhension la tolérance, la simplicité, la vérité, autant de valeurs d’ouverture qui sont la Vie, à accueillir et à respecter. Les faire nôtres afin que l’illusion se défasse. Intégrer que nous sommes la Vérité, la Lumière, l’Amour. Oui, nous sommes cela et rien d’autre. Seul le mental nous dit le contraire.

Notre envol vers la liberté intérieure demande encore de la volonté et de la transparence. Le chemin n’est jamais terminé. De repos il n’y a, sauf dans notre cœur. Et le vrai chemin est bien celui-ci, là où la pause nous définit dans la beauté de la Vie, là où on sait, là où on comprend, là où on ne se pose plus de question, là où on n’est pas différent, là où le pouvoir n’est plus.

Renaitre à la Vie est le chemin du retour vers l’intérieur. C’est se poser et ne rien rechercher dans la pause du cœur. C’est Être cela, tout simplement, dans la Joie et l’Amour qui nous portent, dans la fusion intérieure où l’Être prend toute la place. C’est le lieu où l’on a envie de peu de choses tellement on est bien. C’est le lieu où l’on comprend tout et où la Connaissance demeure.

C’est le lieu où l’on Est enfin vivant !

Mirena
Source : www.audeladesmots.org

 

 

 

L’attente ou la volonté du changement ?

L'attente*

L’être humain espère le meilleur mais ne met pas toujours en place son propre changement pour cela. L’attente extérieure est souvent sa motivation. Il attend souvent une aide extérieure et ne s’implique pas dans sa propre progression. Il attend aussi de la lumière qu’elle créée le nouveau monde, qu’elle change en lui ce qui l’empêche d’avancer, qu’elle le libère. Ainsi, aucun élan n’est donné à ses rêves et à sa propre transformation. Il invoque souvent la lumière plutôt qu’il n’élargit son regard pour voir enfin le reflet de son illusion dans la vie qui l’entoure.

Il a en lui une volonté intellectuelle de comprendre, d’assimiler toutes sortes d’informations mais il n’applique pas toujours ce qu’il sait. Il laisse la connaissance au niveau de son intellect. Il s’en nourrit grâce au mental qui l’abreuve de celle-ci et ne la descend pas au niveau du cœur pour la vivre et s’accomplir. Il est souvent dans l’incapacité de reconnaitre sa propre responsabilité dans ce qu’il voit autour de lui et dans ce qu’il vit. Il n’accepte pas le reflet que lui renvoie l’humanité. Il reste séparé de celui-ci.

L’œuvre de lumière à construire débute en soi et non à l’extérieur de soi, ça nous le savons tous. Pourtant il reste encore une longue tâche d’acceptation à établir dans nos cœurs. Chaque être doit établir la volonté du changement en discernant les rouages de l’ego afin d’agir pour une transformation durable mais aussi pour purifier les mémoires qui le retiennent dans l’illusion. Il désire prendre part au grand changement actuel et ce n’est pas en recherchant des béquilles hors de lui qu’il l’établira en lui. Les limites posées par l’ego ôtent la vision claire et simple de ce qui est. L’être s’ancre ainsi dans ses croyances illusoires qui limitent sa progression.

La peur de s’ouvrir aussi à ses propres blessures et traumatismes lui ferme la porte de la libération. Il en ressort un manque de volonté individuelle pour accomplir l’œuvre libératrice et pour s’ouvrir à ses propres blessures. L’être s’en remet alors à l’extérieur, attendant de la vie, la clé qui le transformera ou le soulagera de ses maux. Il attend souvent de l’autre qu’il se transforme à sa place car il n’entre pas dans l’acceptation de ses propres créations. Il n’accepte pas d’être le créateur de ce qu’il vit, de ce qu’il attire à lui. Pourtant tout est fait pour le mettre face à lui-même. Il joue le rôle de sa vie inconsciemment la plupart du temps.

L’attente est un arrêt sur notre chemin de vie. Elle peut durer longtemps, toute une vie et même plus… Or aujourd’hui, alors que la lumière inonde de sa puissance vibratoire chaque zone d’ombre, la volonté en chacun doit se mettre en place. Elle permettra ainsi d’aller vers la libération intérieure et donnera l’élan aux projets par la foi qui activera l’énergie du cœur.

Le temps de se sentir victime des autres et de la vie est maintenant terminé. Le temps de l’attente également. La volonté d’avancement est un axe qui peut tout changer lorsque le regard se pose en soi pour voir et ne pas juger, pour accepter les expériences, pour ouvrir sa conscience à sa propre création de vie en s’impliquant totalement dans le rôle de l’énergie universelle qui active la transformation.

Pour trouver les failles et les blocages, il suffit de regarder en soi.
Pour avancer, il suffit de les accepter.
Pour se libérer, il suffit de se pardonner. Elles sont ainsi purifiées par amour.

Rien ni personne d’extérieur à nous-mêmes ne peut agir pour une transformation durable. Chaque être est seul face à lui-même, seul à pouvoir se libérer de la dualité et de ses souffrances en s’ouvrant à la rigueur et à la volonté, en prenant sa propre responsabilité dans ce qu’il vit. Les autres personnes ne sont pas responsables des situations que nous attirons. Ce que nous voyons à l’extérieur de nous est bien notre reflet. La tristesse de notre monde est notre tristesse. La violence également. L’illusion aussi. Le reflet de qui nous sommes se répercute à l’extérieur de nous et l’énergie nous renvoie celui-ci afin que nous voyions ce que nous avons à modifier, à transformer en lumière. Pour œuvrer vers un changement durable sur Terre, nous devons œuvrer en nous et comprendre que tout reflet extérieur négatif nous apporte l’opportunité de grandir.

La lumière est notre phare mais elle ne fait pas tout. Nous avons à accepter nos propres expériences duelles et leurs mémoires pour nous placer dans l’axe de la transformation. S’il n’y a pas d’acceptation, il n’y a pas non plus de libération.

Pour aider le monde à se relever, il est nécessaire d’entrer dans la compréhension du rôle de l’énergie de lumière qui se déverse autour de nous et en nous. Comprendre et y entrer avec volonté et rigueur, mais avec simplicité aussi. Élargir également sa conscience pour la rapprocher de celle du Tout. Chaque être a sa propre tâche à effectuer et il est temps de s’impliquer avec amour et discernement.

Nous ne devons rien attendre mais tout espérer de la vie et de nous-mêmes.

Mirena, le 1er Septembre 2015
Vous pouvez partager ce texte à condition de le faire dans son intégralité, y compris ces deux phrases, et en faisant référence au site : www.audeladesmots.org

Aujourd’hui je choisis … le changement

Le changement
*

Aujourd’hui je choisis le changement et je m’ouvre consciemment à lui. Je laisse les énergies agir en moi pour un renouveau prometteur et libérateur.

Aujourd’hui je dépose mes souffrances, la tristesse, les peurs, la négativité … et je ferme la porte du passé.

Aujourd’hui je discerne le jeu destructeur du mental négatif et j’ouvre mon cœur aux personnes et aux situations.

Aujourd’hui je suis en paix et je vis dans l’énergie du cœur. Je me détache de la matrice humaine et je vis librement.

Aujourd’hui je me rapproche de l’énergie de mon âme. Je la ressens et je me laisse guider par elle, par mon intuition. Je laisse aller librement son énergie dans mon corps. Je suis en joie et je la transmets autour de moi.

Aujourd’hui rien ne m’affecte et je suis libre.

Aujourd’hui je ne recherche plus l’illusion.
J’accueille en moi toutes les richesses de mon âme ainsi que de la Vie !

Affirmation positive
Mirena, le 8 Mars 2015 – Copyright © www.audeladesmots.org
Vous pouvez partager ce texte à condition de le faire dans son intégralité, y compris ces deux phrases, et en faisant référence au site : www.audeladesmots.org

 

*

La co-création consciente

Nous sommes des co-créateurs. Nous sommes des êtres munis d’une puissance de création universelle. Lorsque nous entrons dans cette conscience, nous créons notre vouloir. Nous accédons à la co-création consciente avec l’Esprit.

L’ère nouvelle  nous ouvre à la puissance de l’Esprit. Nous pouvons nous rapprocher de lui par la pensée mais aussi par le cœur. Nous pouvons prendre conscience de cette puissance à laquelle nous pouvons tous accéder. L’Esprit est celui qui peut tout nous donner et nous devons élever notre conscience à ce pouvoir de la manifestation de la création consciente de nos pensées. Nous guérissons grâce à lui. Nous nous établissons avec lui dans l’Unité. Nous avons ainsi la capacité d’attirer à nous ce que nous désirons.

Nos pensées sont de puissantes énergies qui se déroulent dans l’univers. Elles créent notre  vie. Nous les lançons dans l’univers, souvent sans réelle conscience. Pourtant, elles nous établissent dans ce que nous dégageons, car nous sommes ce que nous pensons. A l’heure actuelle, nous avons tous les outils et toutes les guidances de lumière nécessaires pour comprendre que nous créons et attirons à nous qui nous sommes. Les énergies sont puissantes. Ce qui est lancé dans l’univers, nous revient très rapidement. Si nous sommes attentifs à cela, nous pouvons intégrer notre propre pouvoir de création pour nous établir dans l’harmonie, dans l’amour et la lumière. Tout est possible, il suffit de le croire, il suffit d’avoir la foi, il suffit de lâcher prise sur nos peurs ainsi que sur notre mental négatif.

L’Esprit est la forme divine qui peut nous apporter la paix du cœur et la paix de nos pensées. En relation avec la Flamme Violette, il est l’émanation de la divinité que nous portons en notre centre. Nous devons nous rapprocher de notre centre et sentir sa présence pour pouvoir ensuite l’exprimer par nos pensées. Nous pouvons et nous devons l’utiliser ainsi, avec nos sentiments et notre foi, pour accueillir le changement.

Tout peut changer et nous avons le pouvoir de réaliser le changement. L’Esprit est la lumière. Nous pouvons avec lui établir notre propre changement afin que change le monde. Nous pouvons guérir de nos maux. Savoir qu’il est présent dans notre cœur est une force qui développe la création de nos pensées. Nous pouvons aussi l’utiliser pour soulager notre corps de ses souffrances. Nous pouvons également grâce à lui, purifier notre ADN et programmer le meilleur. Il n’y a plus de limite. Les êtres doivent modifier leur limitation mentale et s’ouvrir, non plus au pouvoir de l’ego, mais à la puissance de l’Esprit et de sa lumière qui peut tout.

L’Esprit est la Présence. L’Esprit est le Tout. L’Esprit est la guérison.

Nous entrons dans des énergies qui développent cette ouverture. N’ayez aucun doute sur lui. N’ayez aucune peur. Placez-le dans votre cœur et demandez avec la puissance de votre pensée. Il développera l’énergie et vous recevrez ce que vous avez sollicité. Voilà la force de cette nouvelle ère. Ceux qui voudront la prendre n’auront qu’à ouvrir leur cœur. Ceux qui voudront réaliser, se rapprocheront de l’Esprit et créeront en toute conscience.

Bien entendu, il faudra rétablir l’harmonie dans notre corps et dans nos pensées pour amplifier la puissance de cette co-création. Mais tout nous est donné en ce jour de grande envolée humaine. Tout est à notre portée. Il suffit d’ouvrir notre cœur et d’accueillir avec lui et non avec le mental. La co-création est une ouverture de lumière lorsqu’elle est pratiquée avec une conscience lumineuse ainsi qu’avec des pensées élevées. L’attirance, et donc notre vie, est à l’image de qui nous sommes dans nos pensées.

Dans la co-création consciente, il n’y a aucune limite. Nous pouvons attirer à nous le meilleur. Il suffit pour cela d’entrer dans cette conscience. Savoir que l’Esprit est la Présence en nous et que nous ne formons qu’Un, nous rapproche de Lui et de la co-création.

Nous devons tous aller dans la profondeur de la conscience. Nous devons la relever et la révéler pour réaliser notre vie dans le bien-être et l’harmonie. L’ego nous a menés longuement dans la souffrance et dans l’illusion de la vie. Mais nous pouvons le lâcher pour vivre dans la conscience de qui sommes réellement. La souffrance peut être évitée. Nous le savons maintenant. Nous sommes dotés de toute la puissance divine mais pour aller avec elle, il n’y a qu’un seul moyen : celui d’ouvrir notre cœur à la réelle conscience de nos pouvoirs divins, et créer avec elle et l’Esprit, dans l’union de notre cœur qui n’est autre que l’Unité en nous.

En ce jour du 21 Juin 2012, il est un portail important dans l’univers. Exploitons ces énergies en positionnant dans notre coeur, la conscience de notre pouvoir de co-création avec l’Esprit . Ainsi, nous approfondirons cette connaissance pour ne faire qu’Un avec Lui.

Mirena, le 21 Juin 2012.
Vous pouvez partager ce texte à condition de le faire dans son intégralité, y compris ces deux phrases, et en faisant référence au site : www.audeladesmots.org.