Aimer c’est laisser libre

La Clé de Vie

La véritable direction de l’amour est la simplicité. Elle relève de l’état d’Être et non de l’état du mental et de son pouvoir. Si vous désirez construire une œuvre d’amour sur votre Terre, vous devez trouver le respect en toute chose. Le respect est l’évidence. Il est aussi la pureté et non la diversion.

Extrait de La Clé de Vie de Saint-Germain,
Eveil des Cœurs Solaires de l’Humanité
paru aux éditions Hélios.
Par Mirena

 


Certaines personnes pensent être dans la vérité et dans la justesse. Elles essaient alors de diriger les autres en leur montrant une voie, une direction qui n’est pas forcément la meilleure pour eux. Car les chemins et les expériences de chacun sont différents. Il en est de même pour l’avancement. Personne ne joue le même rôle. Donc, pourquoi vouloir contrôler la vie des autres et imposer des directions ?

Comment peut-on se situer dans le véritable amour si la simplicité et l’accueil par le cœur sont absents ? Aimer c’est respecter tout ce qui est. Les différences entrevues sont des jugements, les directions imposées sont une prise de pouvoir.

Lorsque l’on aime, on n’essaie pas de convaincre, ni de diriger. On accueille et on laisse l’autre aller là où il désire. La seule vérité demeure dans la profondeur du cœur et seule la lumière peut montrer la voie.

Les mots font souvent l’objet du mental. Les grands discours sont souvent des prises de pouvoir menées par l’ego. Lorsque la raison est détournée par l’ego, il y a alors distorsion de la vérité. L’âme ne peut se révéler, le cœur ne peut s’ouvrir et accueillir.

Seule la simplicité et l’humilité permettent de sortir de ce contrôle pour s’évader de l’enfermement mené par la puissance mentale. Seule l’humilité et la sagesse permettent de comprendre l’autre dans ses choix de vie, sans vouloir le diriger, sans vouloir le contrôler, ni le juger.

Personne n’a raison ni tort. Seule la présence qui émane de l’être est la marque de la Vérité. Elle seule est capable de transmettre le changement par la lumière et l’amour qui émanent d’elle.

Alors, pourquoi compliquer tout ce qui est ? Pourquoi ne pas accepter la beauté plutôt que voir la négativité ? Pourquoi ne pas être et accueillir la vie dans sa simplicité ? Pourquoi ne pas s’unir simplement par le cœur ? Pourquoi ne pas être et demeurer, simplement cela, et laisser aller l’amour et la lumière entre soi et les autres, entre la Terre et le Ciel, sans encombre et en toute liberté… Que le monde serait beau ainsi !

La complexité de l’homme crée des limites et des peurs dont nous ne sommes pas toujours conscients. Il est pourtant temps de les cerner pour ne plus répondre au pouvoir du mental. Il est temps de basculer dans le cœur et d’appliquer la compassion.

Respecter c’est aimer.
Aimer c’est laisser libre.

 

Il y a des gens dont le regard vous améliore …
C’est très rare, mais quand on les rencontre, il ne faut pas les laisser passer …
[Katherine Pancol ] Balinese woman
*
*

Mirena, le  6 Février 2014.
Vous pouvez partager ce texte à condition de le faire dans son intégralité, y compris ces deux phrases, et en faisant référence au site :
www.audeladesmots.org.

 

La ligne de l’instant présent

lumiere_mystiquePhoto www.eternelprésent.ch

Nous sommes poussés vers l’instant présent et nous devons nous accorder à lui pour évoluer de plus en plus librement. Les énergies présentes nous poussent  à sa rencontre. Elles nous orientent vers lui et  toutes les compréhensions dont nous avons besoin pour cela, arrivent à nous. L’œuvre intérieure que nous effectuons nous rapproche pas à pas, de la demeure de l’Être. L’ère nouvelle est ce tremplin-là, et elle nous apportera la liberté individuelle, si nous arrivons à basculer dans l’espace de notre Présence intérieure.

Les techniques de purification ne suffisent pas à tout établir et il est aujourd’hui nécessaire de comprendre le fonctionnement de notre mental, ainsi que son pouvoir directionnel. Il y a le pouvoir du mental et l’instant présent. Et tous deux ne peuvent fonctionner ensemble. Lorsque nous sommes situés dans le mental, nous sortons de l’instant présent. Avec lui, nous vivons la séparation et la souffrance. Avec lui, il nous est impossible de trouver la paix intérieure. Pourtant, nous devons nous défaire de son emprise en étant attentifs à son fonctionnement. Avec un peu d’attention, nous constatons qu’il nous situe toujours dans le passé ou bien dans l’avenir. Avec lui, le présent n’existe pas. Tant que nous répondons aux informations qu’il nous transmet, nous nous définissons dans l’illusion de la vie et ne pouvons avancer avec le potentiel de l’Être intérieur.

Le passé et l’avenir sont des illusions. Tout se crée dans le moment présent. Tout prend effet en lui dans l’instant de l’éternité. Ce qui a été créé dans le passé, l’a été dans le présent à ce moment-là. Et tout ce qui s’y rapporte est une mémoire et donc une illusion. La projection dans l’avenir et les créations qui se feront en lui, s’établiront elles-aussi dans le présent. Donc toute projection est illusoire car elle n’est pas actuelle, elle n’est pas « ici et maintenant ».

Dès lors que vous pensez « présent », vous créez une forme d’égrégore qui axe vos demandes sur la ligne de l’instant présent. Ainsi, toute création est réalisée en l’instant. Plus vous êtes centrés dans cette compréhension et donc, dans ce positionnement, plus l’Esprit créateur agit sur vos demandes.

Lorsque l’être comprend cela, il devient spectateur de sa vie et peut ainsi se détourner du mental. Il ne le suit plus car il sait que celui-ci le conduit dans l’illusion. Il ne lui résiste pas. Il l’observe et ne répond pas à ses directions. Il se recentre le plus souvent  dans le moment présent et ainsi, il peut s’en détacher. Il sait que l’instant est la seule vérité et que le temps n’existe pas.

L’instant est le moment d’éternité qui nous relie à l’ouverture de l’Être. Il est présent dans notre cœur et nous seuls pouvons le découvrir. Avoir conscience de ce moment permet de lâcher l’illusion de la vie pour entrer peu à peu dans l’Unité.

Chaque être rêve de créer sa vie comme il le désire. Il rêve d’entrer dans la re-connaissance de l’Être. Mais pour cela, il doit intégrer que le temps n’existe pas et s’ouvrir à l’instant qui Est. L’Être est le repos, et en Lui demeurent la joie et la beauté de la vie. Nourrir cette certitude permet un rapprochement avec son axe de liberté. Vous pouvez trouver en lui les réponses et vous placer ainsi dans la richesse de la Vie et non dans la souffrance. Être conscient de l’instant présent permet de se rapprocher de l’Être intérieur. C’est une étape nécessaire à tout parcours spirituel.

Le temps est illusion. Le moment présent est la Vérité et le mental ne peut vivre en lui.

Mirena, le 14 novembre 2013.
Vous pouvez partager ce texte à condition de la faire dans son intégralité, y compris ces deux phrases, et en faisant référence au site : www.audeladesmots.org.