S’ abandonner à la Vie ! (1)

s'abandonner à la vie*

Depuis longtemps le contrôle fait partie de l’humain. Le pouvoir du mental est appliqué dans chaque chose car la peur reste présente. L’être se sent séparé du Tout. Il pense trouver la sécurité en contrôlant sa vie et celle des autres.

L’état de conscience dans lequel nous entrons actuellement, où l’état de l’Être prend sa forme, nous montre que ce fonctionnement devient obsolète. Nous constatons que dans cette dimension le lâcher prise nous apporte l’abondance de la vie sur tous les plans si nous ne sommes pas en attente de, si nous restons centrés dans notre présence intérieure en nous abandonnant au flux de l’énergie, en nous abandonnant avec foi à la lumière.

En reconnaissant « Qui Nous Sommes » réellement, nous nous laissons porter par la foi et non par le vouloir humain. Nous pénétrons ainsi dans l’ampleur de la Vie et dans sa pureté. Nous sommes la Vie et tous les possibles peuvent alors venir à nous. Nous sommes ainsi alignés à notre Présence et l’Essence de Vie nous ouvre la porte à l’abondance. Dans cet espace, l’Être a les commandes. Il ouvre les portes du Tout, ce qui nous procure la Joie profonde, la paix, l’amour, la liberté et aussi tout ce dont nous avons besoin pour vivre. Dans cet espace plus de vide intérieur, ni de besoin de reconnaissance, ni de vouloir. L’intériorité prend sa pleine puissance et rien n’est séparé de soi. Et si nous donnons l’élan à notre vie, il ne nous reste plus qu’à recevoir et accueillir ce qui est bon pour nous, pour notre chemin et parfois ce n’est pas ce à quoi nous pensions. 

Ce fonctionnement n’est pas toujours facile à comprendre et à appliquer. Le vouloir du mental a trop longtemps pris l’ascendant sur l’être au détriment du pouvoir du cœur. C’est une grande différence qui fait tout et il est important de basculer dans l’énergie du cœur afin de laisser s’exprimer l’Être qui demeure en nous. L’abondance de la vie peut ainsi nous combler.

Vouloir c’est être dans le mental, c’est vouloir garder le contrôle. C’est demander toujours plus en croyant que la richesse extérieure établit le bonheur en nous. Enfin, c’est se sentir séparé de La Source et de ce fait ne pas exercer sa puissance créatrice. C’est ne jamais être satisfait.

Être dans l’énergie du cœur, c’est lâcher prise. C’est ne rien contrôler tout en donnant l’élan à notre vie, tout en faisant des choix. Le cœur a une grande puissance créatrice qui agit pour le meilleur, qui apporte les synchronicités et les opportunités, qui comble l’être au-delà de toutes les espérances. C’est enfin demeurer dans l’Être intérieur en lui laissant la capacité de s’exprimer.

Nous constatons de plus en plus cette forme d’être si nous laissons la vie nous conduire…  Être dans l’acceptation de ce qui est, s’en remettre à la vie avec foi, avec joie aussi… Ne rien contrôler rend toute chose magique et belle ! Les synchronicités nous permettent ainsi d’accueillir l’abondance sur tous les plans. Nous vivons alors de grandes joies, de belles rencontres, des synchronicités magiques. Tout est porteur et élevant ! La Vie prend soin de nous. 

Chaque être a en lui la capacité de vivre de tels moments de grâce. Mais tant que le vouloir établit chaque chose dans le moindre détail, l’énergie créatrice du cœur ne peut s’exprimer pour apporter le meilleur. Et le meilleur n’est pas toujours ce que l’on pense et ce que l’on désire. L’abondance n’est pas uniquement matérielle. Elle est avant tout intérieure. Lorsque l’Être rayonne en soi, la joie profonde, source d’Amour inconditionnel, se révèle. La vibration du cœur et la foi exercent alors l’énergie de Vie qui n’a aucune limite. Elle apporte le meilleur, place les synchronicités et les opportunités riches en devenir.

S’abandonner est réellement l’état de la nouvelle conscience. Demeurer dans le cœur et ne pas être en attente de, transmet la richesse de la Vie et nous comble au-delà de toute espérance.

Nous sommes devant un choix important à faire aujourd’hui : contrôler et rester dans le mental ou bien s’abandonner à la lumière en ouvrant son cœur.

Mirena, le 28 Octobre 2015
Vous pouvez partager ce texte à condition de le faire dans son intégralité, y compris ces deux phrases, et en faisant référence au site : www.audeladesmots.org

*

 

Le jeu de pouvoir de l’ego

Le Jeu de l'ego

*

La tâche intérieure se poursuit, nous mettant face à nos conditionnements façonnés par l’ombre de notre mental. Ceci nous permet de libérer intensément nos états d’être, de faire et de penser négatifs dès lors que nous posons notre cœur dans la compréhension de qui nous sommes. Nous pouvons vivre d’importantes libérations si nous accueillons les bouleversements que nous vivons pour de grandes opportunités d’évolutions et si nous nous acceptons tels que nous sommes, sans jugement mais dans le lâcher prise du mental et de son pouvoir.

Plus le temps passe, plus j’avance dans la compréhension de la nature humaine, de moi-même également, mais aussi des schémas entretenus, et je constate qu’être simple est la voie qui ouvre le chemin à la lumière et à la Vie, la voie de la libération intérieure. C’est dans cet élément que je me reconnais. Les enseignements que je reçois, m’incitent à cette expression pour apprendre à demeurer dans l’Être.

Être simple ne veut pas dire vivre retiré de tout. Être simple ne veut pas dire vivre sans plaisir. Le plaisir doit faire partie de notre vie. Les richesses de la vie sont pour nous tous et nous nous devons de les apprécier et de les vivre.

La simplicité est un état d’être, de faire et de penser. Elle nous permet d’exister et de vivre en restant axé sur le lien qui nous unit au Tout, en être conscient et voir en soi ainsi que chez l’autre, la lumière et l’amour. Ainsi nous sommes dans un positionnement intérieur qui privilégie l’Amour et le don de soi sans attente.

L’ego est l’opposé de la simplicité. Il est durement éprouvé actuellement. Il est mis au jour par le jeu des énergies qui soulève le voile qui le recouvre. Il met en évidence le besoin de reconnaissance de l’homme qui a le désir d’être apprécié, d’être considéré. Il essaie ainsi de combler un temps le vide en lui. Vide créé par les blessures qu’il porte. Ce vouloir de reconnaissance l’éloigne de sa demeure intérieure d’amour et de lumière, inconsciemment … Oui inconsciemment car lorsque la guidance est menée par le pouvoir de l’ego, l’être devient aveugle ; aveugle dans ses propres fonctionnements.

Cette vérité est une expérience qu’il vit pour comprendre ses souffrances, pour panser ses blessures. Ses expériences le rapprochent de la compréhension de ses fonctionnements pour un jour, arriver à voir clair dans le jeu de l’ego et de sa direction.

Il est parfois difficile de rester dans la simplicité car l’ego est le meneur de l’être humain. Il y a pourtant une clé qui ouvre au discernement et à la compréhension de nos fonctionnements. Pour rester dans notre demeure intérieure et ne pas nous égarer dans la direction que nous soumet le mental, il est tout d’abord important de ne rien vouloir, de ne rien demander sauf si c’est un besoin ou une nécessité. Il est essentiel de rester soi-même, centré sur sa lumière afin d’agir par l’intention du cœur.

La question pour comprendre son propre fonctionnement doit être formulée. Pourquoi est-ce que je fais ceci ou cela ? Pourquoi suis-je dans le vouloir ? Ai-je un besoin de reconnaissance ou bien est-ce l’amour de mon cœur qui parle ? Le discernement doit se faire…

Trop de vouloir empêche l’amour de s’exprimer. L’être humain croit souvent qu’il s’agit d’amour mais à bien y réfléchir, rien n’est certain… Mettre en balance nos fonctionnements et « nos vouloirs » nous permet de discerner l’ego et l’aveuglement qu’il nous transmet.

Lorsque l’on est prêt à recevoir, on reçoit. Lorsque l’on est prêt à œuvrer, tout se met en place. Lorsque l’on est prêt à aider et à guider, les personnes viennent à nous. La vie sait très bien nous conduire lorsque l’on ne contrôle pas. L’ego sait aussi très bien nous aveugler pour nous garder sous sa coupe.

Tant que le vouloir satisfera l’ego, l’homme ne trouvera pas la paix en lui. Quand il se posera dans la simplicité, il permettra à la vie de le conduire sur le chemin de la compréhension de soi pour attirer le meilleur.

Nous n’avons pas besoin de paraitre, ni de forcer la voie. Pas besoin d’artifices qui donnent de l’importance à l’ego. Pas besoin d’attirer l’attention à soi pour être. Le rayonnement de notre lumière et de notre amour sont les seules vérités à développer. L’univers se charge du reste.

Restons conscients de la justesse dans la vie, de sa justesse et de sa perfection.
Le cœur est bien le révélateur de la liberté humaine.

Mirena, le 4 Mai 2015
Copyright © www.audeladesmots.org
Vous pouvez partager ce texte à condition de le faire dans son intégralité, y compris ces deux phrases, et en faisant référence au site : www.audeladesmots.org

*