La subtilité de l’ego

Quand vous pensez avoir franchi un cap, méditez et allez encore plus profondément en vous pour savoir si ce n’est pas le mental qui vous illusionne.
Quand vous pensez être vrai méditez.
Quand vous pensez être dans l’amour, méditez.
Quand vous pensez être juste et honnête, méditez.
Quand vous pensez avoir raison, méditez.
Quand vous pensez être dans le cœur, méditez.
Quand vous pensez être dénué d’ego, méditez.
Quand vous pensez être charitable, méditez.

La subtilité de l’ego dirige très souvent l’être humain dans l’erreur.
Il garde ainsi le pouvoir et l’entraine vers de fausses raisons, sur de fausses routes qui sont parsemées d’idéalisations peu lumineuses.
Sachez toujours appliquer le discernement et méditez sur vos états d’être
et les situations vécues.
Ainsi vous redresserez vos pas et resterez dans la vérité.

Et encore plus actuellement pour élever ses vibrations, pour rester centré et maitre de soi:
– Chaque jour est important si la méditation est posée en soi.
– Chaque jour est important si le silence des mots est présent.
– Chaque jour est important si la pensée est posée au niveau du cœur.
– Chaque jour est important s’il est simple et vertueux.
– Chaque jour est important si l’humilité prend la place de l’affirmation de soi.
– Enfin, chaque jour est important si la puissance du cœur rayonne et donne.
Merci à vous tous d’être sur le chemin du Soi.

Mirena
www.audeladesmots.org

Au-delà de l’inconscience collective

Nous sommes actuellement dans une phase destructrice et constructive à la fois. C’est pourquoi, il est impératif de nous positionner clairement pour choisir ce que nous désirons et qui nous désirons être. Nous ne pouvons poursuivre en étant négatifs et en même temps chercher le bonheur et la paix. Nous ne pouvons continuer à nourrir le négatif et à vouloir vivre dans le bien-être. 

Il est difficile, de plus en plus difficile de résister. Chacun le constate actuellement. La résistance nous maintient dans la souffrance, beaucoup sont dans le mal-être et dans la peine. C’est pourquoi, il nous incombe de faire des choix de vie  qui peuvent nous transformer et transformer l’humanité. Nous ne pouvons poursuivre dans l’inconscience humaine mais nous positionner dans la conscience divine, celle qui régit l’Univers de sa loi immuable.

Nous cacher derrière l’ego amplifie le processus négatif que nous développons au-delà de nous. Nous ne serons jamais libres avec lui. Il nous incombe d’en prendre conscience pour devenir réellement vivants. Pour cela il est impératif de s’observer, d’observer l’ego et ses mécanismes destructeurs de lumière. Car il essaie toujours de garder le pouvoir et si nous sommes attentifs, nous constatons qu’il n’est autre que le côté négatif de notre être. Il entretient la lutte et instaure son contrôle. Ainsi nous demeurons dans la souffrance et sous son emprise.

Nous nous devons de lâcher, de lâcher prise sur le contrôle que nous entretenons. La résistance fait mal et nous épuise. Lâcher pour un regard profond de nous-mêmes et de nos fonctionnements. Ne plus rester positionnés derrière nos masques. Ne plus nous mentir ! Ne plus demeurer inconscients !

Nous nous devons de nous ouvrir aux libérations sans résistance mais dans le lâcher prise total. Ne pas lutter car la lutte nourrit le négatif et la souffrance. L’accueil et l’acceptation de ce qui est, par contre, nous libèrent.

Nous nous devons de ne plus nous sentir séparés de nos créations de vie. Devenir enfin responsables de qui nous sommes, de l’émission de nos états négatifs qui se répercutent au-delà de nous et nous reviennent par la même occasion. La puissance de l’énergie nous renvoie immédiatement ce que nous émettons. Si nous n’y prenons garde, nous sommes rapidement déstabilisés. L’émotionnel est mis à mal et nous ne pouvons que lâcher pour ne pas souffrir.

Nous nous devons de faire des choix opportuns pour développer la lumière sur Terre. Oui faire le choix de ne plus nourrir le négatif. Faire le choix de n’adhérer à aucun mouvement, à aucun parti politique ni à aucune religion, pour ne pas être sous le pouvoir par l’ombre. Ce qui ne nous ôte pas nos propres opinions.  Au contraire, nous sommes ainsi nous-mêmes, autonomes et complémentaires. Ainsi nous demeurons libres dans nos pensées et convictions, sans influence aucune pour agir librement, pour instaurer le changement et construire une nouvelle vie. Plus de lutte de pouvoir entre nous mais une grande ouverture sur les autres êtres humains et la vie.

Il nous incombe de demeurer libres dans notre corps, dans notre aura et notre esprit, libres d’être, de faire et de penser. Libres d’agir sans influence aucune de l’ombre.

Nous ne sommes pas des victimes mais des créateurs de vie et c’est à nous qu’il advient maintenant de faire le bon choix pour vivre heureux sur Terre.

Nous nous devons de ne plus agir dans l’inconscience humaine mais dans la conscience divine.

Mirena, le 13 Février 2017
Vous pouvez copier le texte dans son intégralité à la condition de faire référence au site :
www.audeladesmots.org

 

 

La Reconnexion universelle

La Reconnexion*

Nous entrons dans une phase de reconnexion à la Lumière de Vie. Elle est et demeure le chemin de la découverte du Soi. Chacun peut s’il le désire, y accéder en reconnaissant sa part de lumière intérieure mais aussi en acceptant de faire partie du Tout. La relation macrocosme et microcosme s’établit alors dans la conscience. Ne pas se sentir séparés ni différents les uns des autres et appartenir à la Vie permet de pénétrer dans cette reconnaissance. La conscience s’établit ainsi pour un retour à La Source progressif.

L’établissement de la Vie en soi permet l’édification d’un grand changement intérieur. Chaque pensée, chaque acte et chaque parole sont alors placés dans cette relation universelle. Nous sommes conscients de l’impact de qui nous sommes sur Terre et dans l’Univers. Les reconnexions peuvent alors se faire car nous ne nous reconnaissons plus en tant qu’êtres individuels mais bien en tant qu’êtres universels. Et cela change tout. Nous nous reconnaissons Enfants de la Source et savons que chacun de nous en est un également.

Tout est appartenance à la Lumière de Vie et rien n’est différent de soi en ce monde. La relation fusionnelle avec la Terre, avec les hommes et l’Univers agit ainsi vers la Reconnexion universelle tant espérée.

Le changement intérieur nous montre la voie de l’union à tout être et toute chose. Le voile qui nous séparait tombe. Les libérations intérieures sont toutes des opportunités de nous reconnecter à la Lumière de Vie. Dans cette conscience, nous ne sommes plus placés dans l’individualisme mais dans l’Unité. Penser à soi est bien mais être dans la conscience du Tout est complémentaire et nécessaire pour lâcher la dualité et entrer dans l’Unité de la Vie.

Ne plus lutter contre les choses, contre les êtres, contre le négatif, contre la vie… cela change tout. Accueillir ce qui est, et demeurer dans la conscience du Tout et son appartenance est libérateur.

Être pour la paix et non contre la guerre
Être pour la joie et non contre la tristesse
Être pour l’union et non contre la séparation
Être pour le bien et non contre le mal
Être pour le positif et non contre le négatif

Chacun pourrait se fixer cet objectif pour ne plus nourrir le négatif et l’ego. Cela modifierait toutes les luttes et permettrait au cœur de rayonner.

Je vous souhaite en cette année 2016 de vous reconnaitre dans la Vie éternelle. Le temps du doute et de la peur, celui de la lutte et du pouvoir, doivent laisser la place à l’Être divin que nous sommes tous.

Mirena, le 11 Janvier 2016
Vous pouvez partager ce texte à condition de le faire dans son intégralité, y compris ces deux phrases, et en faisant référence au site : www.audeladesmots.org

*

S’abandonner à la Vie ! (2)

S'abandonner à la Vie (2)
*

En réponse aux mails de Gérard et d’André, je désire approfondir le sens du lâcher prise et du message posté avant hier : S’abandonner à la Vie ! (1)

Lâcher prise et s’abandonner à la Vie, ce n’est pas tout lâcher et sauter dans le vide. C’est poser ses choix de vie, sans contrôle du mental tout en poursuivant l’œuvre intérieure purificatrice. Les peurs sont bien présentes en nous et elles sont un frein à notre évolution. Pour cela nous avons à notre portée de nombreux outils et techniques qui nous permettent de lever le voile sur notre puissance intérieure d’amour afin de révéler notre plein pouvoir créateur. Ainsi, peu à peu, nous nous libérons, nous ouvrons notre cœur et reprenons les rênes de notre être. Tout ne se fait pas en un jour. Sans travail intérieur libérateur, nous ne pouvons nous abandonner à la Vie et le mental continue à nous diriger et à influencer nos états d’être. Le contrôle est partout, même dans nos demandes à l’Univers.

Actuellement nous avançons dans une énergie vibratoire élevée qui accélère les libérations. Les prises de conscience se font, les étapes sont franchies beaucoup plus rapidement qu’auparavant. Peu à peu, nous redécouvrons la beauté de la Vie en nous. La foi se révèle alors car nous savons « Qui Nous Sommes » réellement. Nos désirs ne restent pas situés au niveau du mental mais sont exercés par le cœur, par notre puissance intérieure d’amour. L’attente s’estompe alors et la foi reste en soi. Il en résulte un élan qui domine toutes les situations. La marge de manœuvre devient ample et vraie. Elle est la marque du cœur où tout transpire et se réalise.

Quelle foi placez-vous dans vos intentions ? Les confiez-vous à la Vie, entourées de foi et d’amour ? Là réside le secret de la réalisation de toute orchestration et affirmation. La foi est signe d’accomplissement. Lorsqu’elle émerge en soi, elle définit l’Unité de la Vie qui s’établit dans la conscience. Elle est le palier de la réalisation du Soi hautement défini. Ainsi se font et se placent les directions d’avancement, les opportunités surviennent, le meilleur de la Vie (l’abondance !) vient à soi.

Je constate cela de plus en plus dans ma vie. J’appelle cela la magie de la Vie car parfois elle me comble au-delà de mes espérances. Je me laisse porter en faisant mes choix et en ne contrôlant rien. Le mental n’est présent que pour donner l’élan à ce que je désire. Je ne suis pas en attente de, mais dans l’accueil. Et j’accepte ce qui vient à moi, même si ce n’est pas ce que j’ai souhaité au départ. Je sais que la Vie me conduit vers ce qui me permet de grandir, vers ce qui me conduit dans l’épanouissement et la libération de mon être.

Quand les choix de vie ne sont pas portés par l’attente, la fluidité demeure dans l’énergie créatrice qui apporte ce qui est bon pour soi. La tâche spirituelle n’est pas d’avancer à tout prix. Elle demande plutôt d’être accueillie. Une vue globale de l’être et de sa vie, de son interdépendance avec tout ce qui l’entoure doit être perçue. L’individualisme ne mène pas à l’Ascension.

L’être humain obéit à son mental et se perd dans ses demandes. Il souhaite tant de choses ; l’amour, l’argent, la santé, la gloire… Il est souvent avide de richesses et de pouvoir. C’est ce qui définit son sort. Son côté créatif s’établit trop souvent sans humilité. Être vu, être aimé, être beau, être reconnu… Tant de vouloirs qui sont dirigés par le mental. Autant d’attentes menées par l’ego ! C’est ce qui le différencie de l’accueil de la Vie.

La foi place l’être dans l’espérance et non dans l’attente de. Elle le laisse libre. Elle ne l’enchaine pas au pouvoir du mental. La richesse de la Vie peut alors se placer pour le meilleur et avec amour.

Je vous souhaite d’exercer vos talents par le cœur, seule source véritable de richesse. Mais sans travail sur soi, sans regard de soi, aucune ouverture sur l’abondance de la Vie ne peut se produire.

L’avenir est bien celui-ci. Ouvrez votre cœur, œuvrez en vous, libérez-vous et vous le découvrirez ! Abandonnez-vous dans le calme du mental et demeurez dans la paix du cœur ! Laissez l’Être s’exprimer et rayonnez-le !

Mirena, le 30/10/2015
Vous pouvez partager ce texte à condition de le faire dans son intégralité, y compris ces deux phrases, et en faisant référence au site : www.audeladesmots.org

 

*