Le Cœur est notre bouclier de lumière

 

Tout est fait pour que nous soyons déstabilisés et il est certain que les peurs en nous, conscientes et inconscientes nous ôtent toute possibilité de demeurer stables, bien ancrés dans notre lumière.

Tout est fait pour que nous puissions être pris dans la tourmente négative  du monde actuel, générateur de connexions avec l’ombre. Sans vouloir assombrir le tableau, il nous est demandé d’agir avec discernement. Nos vibrations doivent continuer à s’élever et le mental (source de déstabilisation et de connexion négative) laissé de côté.

Il n’y a aucun combat à mener, aucune lutte à fournir. L’être humain doit se reconnaitre dans sa nature divine et faire maintenant le choix d’appliquer ce qu’il sait. Sans cela, à quoi servent ses connaissances s’il entre dans la peur et suit les mouvements déstabilisants les yeux fermés.

Le basculement dans l’énergie du cœur est en route et c’est seulement avec l’application de la positivité et de nos connaissances, avec l’élévation de nos vibrations, et l’intériorisation que nous y parviendrons.

Tant que nous restons en recherche du monde extérieur pour palier à notre manque intérieur, nous restons fragilisés et sommes rapidement déstabilisés par le mental.

La méditation, par ailleurs, est une aide précieuse qui nous permet de rayonner notre lumière intérieure et nous maintient sur une fréquence élevée. Elle réaligne le mental et les pensées sur le cœur. Ainsi, nous pouvons agir avec discernement et calme, en accueillant ce qui est. Accueillir sans jugement mais dans une ouverture profonde qui génère la lumière.

Avez-vous remarqué votre aptitude à régler les situations avec légèreté quand vous êtes bien, en joie et en paix ? La clarté demeure et tout se règle dans la facilité, sans impulsivité. Le cœur parle et n’assombrit pas les choses. Il devient alors facile de ne pas accorder d’importance à ce qui n’en a pas, à ce qui n’est pas vital, à ce qui n’est pas important. Tout est leçon pour progresser intérieurement.

A l’inverse, avez-vous remarqué comment la réactivité prend l’espace en vous si vous êtes déstabilisés et situés dans le mental ? Les scénarios s’enchainent et amplifient le côté négatif des choses. Il est, dans ce cas, difficile de trouver une solution à ce qui est. Le caractère négatif de la situation envahit tout et n’ouvre à aucun apaisement. Il nous met en lutte contre nous-mêmes, contre les autres et contre la vie en général.

L’avenir nous mettra encore face à des situations que nous aurons à régler. Serons-nous aptes à agir par le cœur ou demeurerons-nous dans le mental ? C’est une question importante pour tous car seule la stabilité intérieure nous permet de franchir allègrement les étapes de la vie. La souffrance vient du fait que nous ne voulons pas lâcher prise. Le contrôle fait partie de nous depuis si longtemps qu’il nous est difficile d’ouvrir notre cœur à ce qui est, et  à ce que nous attirons. Ce qui ne veut pas dire devoir tout accepter mais comprendre qu’il est notre bouclier de lumière. Lui seul nous mène sur les sommets de la progression intérieure.

La négativité perd sa puissance lorsqu’elle est confrontée à la lumière. L’être stable et donc situé dans l’énergie du cœur, peut alors passer les étapes de la vie dans la légèreté.

Accueillir plutôt que refouler. Comprendre plutôt que juger. Emprunter la voie du cœur plutôt que celle du mental. Ceci est la voie de l’équilibre…

La tâche de nous stabiliser nous incombe. Elle ne se trouve pas dans les livres mais dans notre volonté à entrer en soi pour trouver la ressource du cœur.

L’espérance est présente mais pour pouvoir nous élever dans un monde meilleur, il est nécessaire de conduire notre chemin dans la perfection du moment et de sa pause.

Mirena
Source : audeladesmots.org

 

Avez-vous fermé la porte du passé ?

*

Une nouvelle année est là avec son lot de découvertes. Beaucoup espèrent le renouveau et de riches expériences. Les souhaits sont allés bon train et l’attente est placée en ce début d’année. Hélas celle-ci n’est pas la foi et laisse en instance les demandes car l’attente c’est l’arrêt. La foi par contre est l’espérance placée dans le cœur qui attire toute chose.

Il est également important de rester centré sur son cœur, sur ses qualités et prendre le temps de s’aimer pour pouvoir rayonner et attirer à soi le meilleur. Prendre le temps de se faire du bien et s’apprécier. Être et non attendre. Faire ce qui nous fait plaisir et non rechercher. Tout part de l’intérieur et se révèle à soi si la foi est présente.

Mais pour cela, avez-vous pensé à fermer la porte du passé pour pouvoir débuter cette année dans le renouveau ? Si cela n’est pas fait, visualisez la porte du passé derrière vous, sur votre chemin de vie. Elle est restée ouverte et le passé peut encore revenir.

Approchez-vous de cette porte et arrêtez-vous devant elle. Remerciez sincèrement le passé car il vous a permis d’être qui vous êtes aujourd’hui. Grâce à lui, vous avez grandi et vécu de riches expériences. Pardonnez et pardonnez-vous aussi pour ce qui a été vécu. Soyez en paix avec le passé et avec vous-même.

Fermez ensuite la porte du passé à l’aide de la grosse clé qui se situe dans la serrure. Gardez-la dans votre main et tournez-vous à l’opposé vers votre phare de lumière qui vous appelle, vers ce grand soleil doré qui brille au loin. Lancez la clé dans sa direction. Elle se désintègre totalement dans la lumière.

Maintenant avancez vers votre phare de lumière. De belles couleurs tournoient et vous enveloppent. La légèreté est bien présente en vous. Accueillez avec amour la lumière qui vous envahit. Marchez sur votre chemin et ressentez la gratitude et la joie monter dans votre cœur. Ressentez l’amour qui vous inonde et vous porte.

Vous êtes bien, heureux. Vous rayonnez la joie. Tout s’éclaire en vous et autour de vous. Regardez devant  vous comme votre chemin est beau et lumineux. L’espoir d’un monde meilleur, d’une vie meilleure prend place. De belles choses vous attendent. A vous de les accueillir en vous aimant et en étant respectueux pour ce que la vie vous offre.

Je vous souhaite une belle année 2017 et un beau chemin à vous tous.
Que vos expériences soient riches et porteuses de compréhension !
Que l’humanité soit en paix !

Mirena, le 3 Janvier 2017
Site www.audeladesmots.org

 

La liberté d’aimer

La liberté d'aimer

*

Au lendemain des évènements qui ont marqué la France, je m’envolais pour le Maroc, pour un voyage de découverte et de repos. Loin de la pression émotionnelle et mentale que beaucoup ont ressentie, la vie a fait que j’étais ailleurs, loin de la violence et des peurs générées par les attentats.

Et c’est là que j’ai compris tout le sens positif d’être centré dans sa propre lumière pour être libre d’agir et d’aimer. Il est tellement humain d’ouvrir son cœur aux souffrances des autres, aux images, aux informations déstabilisantes… Il est tellement humain d’avoir des émotions… Qui ne le serait pas devant de tels actes ! Mais il est important de rester soi-même pour ne pas être sous l’influence des dérives qui pourraient être engendrées par les énergies de peurs, de violence, de racisme, voire plus…

J’ai ainsi compati avec les familles des victimes et je leur ai adressé tout mon amour. J’ai pardonné aussi pour ces actes car c’est par le pardon véritable que nous transmettons la paix. Je suis restée centrée dans ma lumière pour pouvoir transmettre le meilleur de mon cœur.

La matrice humaineLe monde doit voir la forme de l’absolu et non celle de l’identification. Portés par celle-ci les hommes peuvent avancer dans le rayonnement de la paix et de l’espérance. Car toute forme d’identification à une cause peut nous entrainer loin de notre demeure et donc de l’Unité. Nous nous devons de ne pas cautionner certains actes, de ne pas les aimer mais il est nécessaire de ne pas nous identifier à ces causes. Lorsque les masses humaines sont portées par le même sentiment, la même émotion, il y a obligatoirement une puissante répercussion en soi ; c’est le jeu des énergies et nous recevons ce à quoi nous sommes reliés. Dans mon message  » L’impact de nos connexions à la matrice humaine »,  (http://audeladesmots.org/?p=3822)  du 23 novembre dernier, j’ai évoqué notre relation avec les énergies positives et négatives ainsi que le hameçonnage pratiqué par la matrice négative. Et aujourd’hui, nous pouvons comprendre de mieux en mieux son fonctionnement ainsi que ses influences sur l’ensemble de l’humanité. La solution est que si nous désirons rester libres, nous devons veiller à ne pas demeurer sous sa coupe.

La compassion émane d’un cœur libre et aimant ; libre de toute attache négative et donc de toute appartenance, libre de toute peur, de toute violence, de toute haine, de toute provocation. Il est beau de se réunir par le cœur, de donner notre amour pour apaiser et soulager. Mais nous devons veiller à rester totalement centrés dans notre lumière intérieure afin de ne pas agir sous l’influence de la masse et donc celle de la matrice négative. Ainsi nous restons maitres de nous-mêmes, maîtres de nos pensées et de nos actes. C’est seulement à cette image et à ce choix que nous devons adhérer.

La violence engendre la violence. La paix engendre la paix. Veillons à rester nous-mêmes quoi qu’il advienne ! Ceci ne veut pas dire renoncer et baisser les bras, mais au contraire c’est être conscient de la vérité et de ce qui se joue autour de nous. Ainsi nous restons libres d’aimer et transmettons la paix par la compassion de nos cœurs. Nous avons des choix à faire et l’avenir nous apprendra à les faire. La construction du nouveau monde passe par cette ouverture de conscience ainsi que par le détachement de tout ce qui peut nous relier à la matrice humaine et à ses égrégores.

Les hommes du désertJ’ai découvert au Maroc, un peuple d’une grande gentillesse, un peuple majoritairement musulman qui respecte les juifs et les chrétiens, qui aime la France et les français. Leurs cœurs aspirent à la paix ! J’ai découvert également la sagesse des «hommes du désert», leurs sourires bienveillants, leurs yeux lumineux, leurs cœurs aimants ! Et j’ai reçu grâce à eux de belles leçons de vie. J’étais très loin de la France à ce moment-là, loin physiquement par mon éloignement, loin énergétiquement car je baignais dans de magnifiques énergies et j’ai compris que dans ce lieu libre de toute attache et de toute appartenance, j’étais libre d’être moi-même. Je pouvais ainsi agir librement en restant centrée dans la demeure de mon Être.

Nous sommes tous des enfants de la Terre et seule la compassion vraie et libre nous permettra de nous rassembler et d’œuvrer pour un monde fraternel, un monde de paix, juste et vertueux, un monde où chacun sera libre d’aimer !

Mirena, le 18 Janvier 2015.
Vous pouvez partager ce texte à condition de le faire dans son intégralité, y compris ces deux phrases, et en faisant référence au site : www.audeladesmots.org

 *

Bugarach par Maître Saint-Germain

En ce dimanche d’été, mon compagnon et moi avons entrepris une randonnée au Mont Bugarach dans l’Aude. Comme le Mont Shatsa en Californie, il est l’une des douze grandes portes énergétiques de la terre.
Nous avons été appelés à découvrir ce lieu en sachant que quelque chose se passerait là-bas. Et en effet, lorsque nous sommes arrivés en vue du Mont Bugarach, Maître Saint-Germain m’a demandé de lâcher consciemment, lors de l’ascension, tout ce qui n’avait plus lieu d’être dans ma vie pour être remplacé par le nouveau. Ceci devait être fait pour l’activation du changement.
Voici le message qu’il m’a ensuite transmis en haut du mont.

En ces lieux bénis où l’énergie déborde de ses sens, en ce mont divin où règne le silence, l’homme découvre les vertus spirituelles. Car ici se nomme l’espérance et tout ce qui s’y rapporte.
L’homme sait où trouver ce qu’il a besoin et c’est pourquoi tu es ici Mirena, en ces lieux où tout se trouve, où tout se crée, où tout est donné. Tu as franchi la porte intemporelle. Tu as gravi ce mont de la liberté individuelle. Tu as fait le choix de t’y trouver et tu as trouvé la force et le temps d’y accéder.
Lorsque la porte est franchie, tu as accès à la vérité. Ce qui est dit avec le cœur est accompli. Que chacun sache que sa vérité s’y trouve et c’est à chacun d’aller la chercher.
L’ascension de ce mont est en réalité une ascension spirituelle qui permet de lâcher les lourds bagages que vous portez depuis fort longtemps. La faculté de retrouver votre liberté individuelle vous est donnée par la force des énergies qui éveillent la conscience et activent la réalisation.
A tous ceux qui désirent progresser sur la voie de la lumière, je leur demande d’oser se rendre en ce mont de Bugarach pour retrouver la liberté de l’Être. Il n’est pas d’ascension plus pure pour le monde de l’homme. Chacun peut trouver l’essence même de sa divinité.
Sur ce chemin qui monte à son accession, priez, demandez et vous serez exaucés. Lâchez vos peurs, vos doutes, lâchez votre semence humaine, vos tracas, vos liens rigides et sombres. Nommez-les, dites-leur que vous ne les voulez plus. Lâchez-les au fur et à mesure de votre ascension.
Ensuite, accueillez le nouveau. Demandez, formulez vos désirs pour l’avenir. Tout ce qui part sera remplacé par vos souhaits. Tout ce qui n’a plus lieu d’être en votre vie se défera pour laisser la place aux énergies nouvelles et à la création de votre avenir. Car en ces lieux tout est dans le tourbillon de la volonté multidimensionnelle.
Après la tempête, le calme vient et vous pouvez le trouver. Tout ce qui sera activé en conscience et avec amour se réalisera. Veillez aussi à trouver l’essence de la création, c’est-à-dire le cœur même de votre Être. Il vous dira « Qui vous Êtes » et où est votre chemin. L’onde de force en ces lieux est divine. Elle mène à l’ascension de l’Être, à l’accession de votre liberté. Chacun doit trouver ici l’emploi de la progression et c’est maintenant que naît la possibilité d’y parvenir.
La voie est ouverte pour tous, sachez-le. La porte inter dimensionnelle doit être franchie. Il n’est pas ici de légende humaine. Il est seulement une proposition d’aller vers la lumière. Le cœur en chacun doit s’activer. Le règne de l’Être doit se faire. Le monde se meurt et la liberté est maintenant nécessaire à tous pour que vive l’instant premier, celui de la création, afin que vous puissiez connaître l’énergie créatrice et sa force intemporelle.
Vivez libres, mes frères, libres de tout préjugé, de toute contrainte, libres en vos choix, en votre vouloir. Je suis Saint-Germain, l’Être qui vous donne la possibilité de trouver votre liberté. Ces lieux bénis ont trop souvent été bafoués. La connaissance des hommes a été celle qu’ils ont voulu qu’elle soit. Car le monde ne veut pas la liberté de l’homme. Il désire le pouvoir sur chacun pour un règne de gloire. Aujourd’hui pourtant, je vous révèle la connaissance de ces lieux. Il n’est pas ici de leurres humains. Il est simplement une volonté divine de vous faire entrer dans la volonté de l’Être et de créer une vie nouvelle de liberté de vos choix, de liberté d’être tout simplement.
Cette porte multidimensionnelle est une ouverture que certains peuvent voir. Elle détient la clé de l’ascension. Elle ouvre votre cœur, votre conscience. Elle vous donne les images du bonheur.
Chaque buis qui pousse en ces lieux représente l’aspect divin de chacun. Il délimite l’essence de l’Être de celle de l’homme. Il vous montre le chemin de la liberté, vous accompagne vers la connaissance et vous délivre ses bienfaits créateurs. La limite n’est plus. L’homme qui progresse recouvre peu à peu ses sens et se donne pleinement à la création de ce qu’il désire, au fil nouveau de sa vie qui défile et lui montre la voie. L’ouverture est née. La conscience s’active. Elle se relie au cœur de l’inné et ouvre la porte de la liberté.
Chaque pas est un pas vers la liberté. Chaque être a en lui le vouloir de la progression mais aussi le choix d’y accéder. Regardez le chemin qui monte. En bas vous avez le monde de l’homme et ses limites humaines, le manque de liberté évident. En haut vous avez le monde de l’incréé, celui qui vous ouvre les portes de la création et du monde de la liberté individuelle et éternelle. Ce chemin est votre chemin. Vous êtes entre ces deux mondes et c’est maintenant que vous devez choisir.
Quel est votre choix ? Voulez-vous rester dans le monde matériel, basé sur l’excès ou bien désirez-vous vous diriger vers le monde de la liberté de votre Être qui vous donnera la création illimitée. La porte et les paliers que vous gravirez vous apporteront la légèreté de l’Être et la création de votre vie.

Maître Saint-Germain.

Extrait du livre Les Maîtres de la Liberté par Mirena.
Vous pouvez partager ce texte à condition de le faire dans son intégralité, y compris ces deux phrases, et en faisant référence au site : www.audeladesmots.org.