Devenir un être spirituel

 

L’importance de devenir un être spirituel voit le jour.L’être humain a toujours le choix de rester dans l’ancien monde, celui qu’il a toujours connu et qu’il a du mal à lâcher. Il est important de pénétrer dans l’impermanence de la pensée en se libérant des attaches créées, sans retour dans le passé ni projection dans l’avenir. Se détacher du vouloir, de l’emprise des pensées parasites et de tout ce qui n’est pas ici et maintenant dans la réalité de la Vie universelle. C’est devenir autonome en ne restant pas dans l’ignorance.

Un ensemble de choix voit le jour pour un épanouissement de notre être dans notre vie sans aucun besoin de paraitre mais en demeurant simple et humble. L‘énergie du Cœur n’a besoin d’aucune richesse car elle la possède déjà. Notre appartenance à cet état de conscience fait que nous sommes pleins de l’intérieur et toute l’illusion de ce monde devient une évidence.

L’être humain a soif de pouvoir. Il est dans le faire et s’évade ainsi vers je ne sais quelle ouverture sinon un enfermement dans la matrice humaine. Ses pensées l’entrainent vers des aventures toujours en renouvellement car rien ne le satisfait. L’ego le conduit vers des horizons de fausse lumière, le mirage qui brille au loin. Il ne trouve pas la paix, la réussite humaine étant bien plus importante à obtenir que la stabilité intérieure. Vouloir toujours plus est un signe de vide intérieur. C’est un besoin d’exister qui persiste et qui est sans cesse alimenté par la société de consommation et l’ego. Or l’avoir et l’être sont totalement opposés.

L’homme est un être créatif. Il crée sa condition humaine par la pensée. Ce qu’il pense, il le crée. Ce qu’il pense être, il le devient. Toutefois, sa création est très souvent issue de son ego. Ses pensées le dominent et il les suit jour et nuit. Il pense, il pense, il pense… Ainsi va sa vie illusoire définie par un ego surpuissant car toujours alimenté par son adhésion aux pensées parasites qui affluent en lui et s’ancrent dans la réalité.

Il suffirait pourtant qu’il prenne le temps de la pause intérieure, qu’il médite et accueille. Les pensées parasites seraient peu à peu moins dominantes et la stabilité verrait le jour. L’observation de l’ego serait bénéfique à la transformation des pensées et l’être se remplirait de l’intérieur. La paix s’installerait durablement.

Nous avons tous besoin de stabilité intérieure dans la transition actuelle. Or les conditionnements humains sont à conscientiser pour une tout autre ouverture. L’illusion se dévoile mais il ne suffit pas de la voir. Passer à l’action est impératif pour accueillir l’état de l’Être et suivre son intuition.

Mirena
Source : www.audeladesmots.org

 

Je ne veux rien et je m’abandonne à la Vie

 

« Je ne veux rien et je m’abandonne à la Vie ! »
Souvenez-vous de cette phrase chaque fois que vous « voudrez » quelque chose.
Elle peut vous permettre de conscientiser tous vos « vouloir ».  Elle est  la voie de la conscience spirituelle qui éclaire et comprend, qui applique la raison du Cœur et la sagesse. Elle permet d’orienter avec discernent les choix de vie et notamment ce dont nous avons réellement besoin pour notre évolution intérieure.

L’être humain est conditionné à vouloir et donc à ne jamais être satisfait de ce qu’il a. Ainsi, il n’évolue pas dans la pure et simple intention du Cœur mais au contraire, il donne crédit à l’ego qu’il écoute et suit. Le vouloir ralentit l’évolution intérieure. Il est un chemin détourné qui rallonge la voie. Il est aussi un choix individuel qui conduit très souvent l’être humain dans le pouvoir.

L’époque actuelle vers un basculement du mental dans le Cœur, nous enseigne la voie du lâcher prise et de l’Être, et non celle du vouloir individuel. Être qui on est, en toute simplicité, pour verser dans l’Être profond, sans vouloir et donc sans pouvoir. Retourner vers l’intérieur en s’abandonnant à soi pour s’accueillir, s’aimer, se comprendre et changer. Le vouloir dans le domaine de la progression intérieure est à lâcher et c’est quand on lâche que les transformations se font. Le besoin de tout contrôler est une limite qu’il est important de conscientiser.

Celui qui veut, arrive à créer sa vie dans la matérialité. Mais est-ce vraiment le but de l’âme et celui de notre incarnation ? Tout est juste, il est vrai.  Mais il est temps de se réveiller enfin à un état de pureté que seul le Cœur transmet.

L’amalgame entre les besoins de l’homme sur Terre et celui de combler ses manques par une richesse extérieure, est souvent présent. Mais quand on comprend Qui on est, on n’a pas besoin de vouloir être riche car l’Univers nous comble matériellement et surtout spirituellement, pour une évolution juste et simple qui vient de l’intérieur, avec de vraies valeurs. Celles qui n’occultent pas la Lumière ni la pureté de l’Amour et transmettent la Connaissance.

Être et verser dans l’état de l’Éveil où tout Est et où tout demeure, est le chemin que l’âme a choisi. Dans cet espace, la Connaissance Est. Là, le vide est plein de la Vie et on perçoit la vraie richesse. Le vouloir est désuet, comparé à la puissance de l’Univers qui peut tout. Dans cet espace, on ne possède rien et on a tout !

C’est un abandon à la Vie qu’il n’est pas facile de réaliser car on nous a appris à contrôler, à vouloir la joie, à vouloir la paix, à vouloir l’amour, à vouloir l’abondance, à vouloir être, à vouloir toujours plus, à vouloir, à vouloir…. Mais la Vie à laquelle on touche maintenant est tellement différente de ce que l’on a vécu…  Elle est le Tout, tout simplement, et c’est justement en se laissant porter que tout vient à soi. Il n’y a rien à rechercher car tout est déjà là !

Cet état est difficile à décrire. Il est si beau et plein de la Vie que les paroles ne sont pas nécessaires. Une fois la porte ouverte, tout est différent car la Conscience de la Vie est présente. Dans cet espace, on sait ! Dans cet espace, on Est ! Dans cet espace on touche à l’Unicité du Cœur de toute chose ! Dans cet espace On Vit !

L’être humain est si attaché à la matérialité qu’il a de la difficulté à la lâcher. Or il est si simple de se laisser porter par la Vie quand on sait Qui on est. La peur du manque, la peur de ne pas être assez bien, la peur de faire des erreurs,… toutes ces peurs bloquent et retiennent dans le passé devenu obsolète aujourd’hui. On veut toujours plus pour être quelqu’un d’autre, pour être reconnu, pour être bien ! On veut aussi avoir une mission, aider, guider les autres, les conduire sur la voie de l’Éveil mais la première tâche à réaliser est en soi. Elle est d’Être Soi. Notre âme est venue sur Terre pour cela. La personne la plus importante est soi et c’est en se changeant que l’on peut aider au changement et non l’inverse.  C’est aussi en ne voulant rien que les choses se mettent en place. Elles ne sont pas forcément ce que l’on « veut » mais sont le meilleur pour notre avancement. C’est pas à pas que les changements interviennent en soi et non dans le vouloir d’être et le contrôle. Le remède miracle n’existe pas dans la progression intérieure.La progression intérieure se découvre et surtout se vit à chaque instant, dans notre vie humaine.

Le non attachement aux choses et aux êtres est la voie qui conduit à l’Éveil. Tant que l’être humain demeurera dans la croyance qu’il ne peut exister sans cela, il restera sous le contrôle de son mental. Tant que l’être humain voudra se remplir de l’extérieur par les connaissances intellectuelles ou les biens matériels pour exister et grandir sur son chemin, il restera dépendant de la société et de la nécessité d’amasser des richesses en consommant pour être heureux. Il ne sait pas qu’il est plus facile de laisser la Vie le combler pour ne manquer de rien, qu’il n’y a rien à faire ni à vouloir mais simplement à être et à s’abandonner à l’Intelligence universelle qui comble de l’intérieur, qui enseigne, transforme et guérit, et nourrit l’être à la perfection ! Le chemin devient alors Lumière et l’état de la Pureté inconditionnelle prend place en soi. C’est un chemin à découvrir et à expérimenter où seul le Cœur transforme véritablement.

Ce qui n’ôte pas le plaisir d’être humain ni celui de profiter des plaisirs de la vie humaine. Car une vie sans plaisir ne permet pas de s’épanouir. Et il est bon de passer du temps à se faire du bien.  Profiter ainsi chaque jour des plaisirs de la vie, des rencontres, des échanges, du rire, de l’amitié, de la préparation de bons petits plats, du confort de la maison, des distractions, de la connexion avec la nature, des voyages…

Alors, je le dis et le redis : Je ne veux rien et je m’abandonne à la Vie !
J’aime les plaisirs de la vie humaine et j’aime la VIE !

A méditer…

Mirena
Source : www.audeladesmots.org

 

 

Se poser, méditer, accueillir

 

 

Le portail de l’équinoxe de printemps approche et déjà l’élan qu’il transmet se ressent. Il ne suffit plus de foncer tête baissée vers l’avenir mais plutôt accueillir en soi l’opportunité de se placer sur la fréquence divine. L’énergie déployée par le courant universel, est intense. Jamais la Terre et l’humanité n’ont connu une telle puissance vibratoire lumineuse.

Les corps ont subi ces dernières semaines un grand nettoyage « de printemps », si je puis dire. Pourquoi cela ? Premièrement pour nous aligner sur la fréquence vibratoire actuelle qui nous permet d’être plus en accord avec le Grand Plan divin. Deuxièmement, pour être prêt à accueillir le portail de l’équinoxe sereinement.

Qu’en est-il de lui ?
Il peut nous propulser vers notre divinité intérieure, vers notre Soi. Cette étape est un accès à la compréhension de Qui Nous Sommes. Et nous sommes prêts à l’intégrer en partie. L’opportunité de changer d’état de conscience et nous rapprocher du Tout auquel nous appartenons. Savoir et intégrer que nous sommes l’Unicité du Cœur de toute chose.

Que faire pour cela ?
Il n’y a rien à faire. L’avenir est fait de lumière qu’il convient d’accueillir simplement. Car nous sommes cela, rien de plus, rien de moins. Plus vous recherchez, plus vous vous agitez, plus vous pensez, plus vous bloquez ce que la Lumière peut vous donner et vous ne pouvez l’intégrer. Le faire est à proscrire. L’avoir également. Seul l’Être est le chemin. Heureux sont ceux qui comprennent cela et les choix sont à faire actuellement.

Posez-vous, méditez, accueillez. Moins vous serez dans le faire, plus vous demeurerez dans le Cœur. Moins vous chercherez à comprendre, plus l’énergie de Lumière s’intègrera à vos corps subtil et à votre corps physique.

L’avenir n’est pas à anticiper. Il n’est pas la richesse matérielle. Il n’est pas le vouloir. Il est simplement l’instant où nous sommes, rien de plus.

Ménagez vos efforts, reposez-vous et accueillez. Il est des moments importants actuellement qui nous conduisent vers la pause dans Cœur de Qui Nous Sommes, en toute simplicité.

Je vous souhaite une belle journée d’équinoxe,

Mirena
Source : www.audeladesmots.org

Le faire et l’Être sont Un

Le faire et l'Être

*

Nous percevons enfin la vie telle qu’elle doit être vécue, dans sa globalité et non dans l’individualité, dans le non-attachement également. Nous sommes des êtres multidimensionnels et accueillons enfin la Vérité en nous ! Nous vivons une profonde transformation intérieure et nous sentons unis à tout ce qui est.

Les étapes de la conscience se franchissent dans l’intériorité. Toute forme extérieure  ne peut rester inscrite lorsque l’on s’abandonne à la Vie. Les mémoires s’effacent car nous ne les retenons plus par nos états d’être et sentiments négatifs. L’intelligence du cœur transmute nos ombres en lumière. L’Amour nous porte et sa puissance intérieure nous abreuve de son nectar. Nous sommes ici et maintenant, et ne vivons plus dans le passé duel. Nous sommes le Un, le Tout et cette vérité demeure car nous savons Qui Nous sommes.

La pause prend place alors et tout est relié au cœur. Le faire et l’Être deviennent Un. Nous vivons dans la douceur et la joie intérieure, et restons dans le courant fluide et harmonieux de ces vibrations. Nous nous posons dans la chaleur de notre cœur, dans l’Amour qui Est. Nous touchons au renouveau ainsi qu’à l’immensité sans fin. Nous touchons enfin à la Conscience de la Vie. Le monde duel est toujours présent à l’extérieur de nous mais la compassion envahit tout espace. L’intention pure de celle-ci agit pour le meilleur et répand ses vibrations sur Terre et dans l’humanité. Son rayonnement touche tout ce qui est.

Être présent à chaque seconde, vivre sa vie dans la douceur et non pas la souffrance. Lâcher prise, être simplement ici et maintenant, sans lutte ni contrôle, dans tout ce que nous faisons. Vivre le moment, la pause et demeurer en elle. Laisser la Vie être à travers nous. La laisser parler. La laisser couler dans notre énergie, dans toutes les parts de notre être. La laisser nous porter vers le meilleur en toute fluidité. La découvrir en soi, découvrir ses bienfaits. Là est le chemin de la foi et de la reconnaissance. Le chemin de la Vie, que nous recherchons, apparait enfin dans sa simplicité.

La conscience de l’Êtreté se révèle. Toute chose et toute vie vibrent en soi, et demeurent un lien éternel avec la Vie. Une Vie parmi toutes les vies qui s’accomplissent. Un Être parmi tous ces êtres qui parcourent le sentier de l’élévation. Un lien avec la Vie et un état multidimensionnel qui se révèle.

Nous sommes la Présence et demeurons celle-ci.
Nous sommes l’Unicité du Cœur de toute chose.

Mirena, le 21/11/2016
Vous pouvez partager ce texte à condition de le faire dans son intégralité, y compris ces deux phrases, et en faisant référence au site : www.audeladesmots.org

*