Le Libre-Arbitre

Annales Akashiques sur… le Libre-Arbitre

Les gens peuvent-ils dévier de leur plan divin ou de leur projet de vie ?

Oui, les gens dévient souvent de leur projet de vie parce qu’un projet de vie ce n’est que ça — un projet. Les gens changent tout le temps leurs projets ! Dès l’instant où vous vous écartez de votre projet de vie, le plan se réorganise en fonction des choix que vous avez faits, de sorte qu’une fois que vous êtes réellement passés par l’acte de dévier vous ne déviez plus — vous suivez simplement la nouvelle route que vous avez choisie. Cela se fait toujours avec les instructions, l’accord et la surveillance de votre Soi supérieur et de tous les Esprits Gardiens, des Maîtres, et des Enseignants de l’univers qui font partie de votre projet de vie.

Lorsque vous choisissez de faire partie de ce monde, que ce soit en tant qu’esprit ou dans une forme physique, votre âme élabore immédiatement un plan, une orientation ou, à tout le moins, une intention d’être ici. Dans cette intention est inscrite une série de possibilités. Selon ce que vous prévoyez ou ce que vous voulez qu’il se passe, certaines de ces possibilités sont plus probables que d’autres, de sorte que chaque vie — que ce soit la vie d’un esprit ou d’un ange, ou celle d’un humain, d’un animal ou d’une plante — chaque vie a une certaine orientation conçue pour elle et c’est ce que vous appelez votre projet de vie. Ce projet de vie est mis en mouvement par vous au moyen de votre propre libre-arbitre. Presque toujours, une âme ou un esprit conçoit son projet de vie en conformité avec ce que certains appellent la « volonté de Dieu ». D’autres l’appellent « l’assemblée de vos Guides Spirituels », ou votre propre libre-arbitre divin. Mais toujours, votre moi supérieur, qui est vous, fait vos plans avec une compréhension du contexte — de la manière dont votre projet de vie va interagir avec les chemins de vie des autres, de la manière dont votre projet de vie va créer un changement dans le monde ou maintenir les choses en place, ainsi que de la manière dont vous allez répondre lorsque changeront toutes ces choses.

Votre moi supérieur et ce que vous pourriez appeler Dieu, ou l’assemblée des Guides Spirituels qui aident à vous diriger — tous les maîtres, enseignants et porteurs de sagesse qui se consacrent à faire partie de votre vie d’une manière ou d’une autre — ont toujours une vaste compréhension du contexte. Alors que vous êtes à tout moment libres de faire tous les choix que vous voulez, vos Guides Spirituels s’assurent que votre attention ne soit jamais attirée vers des genres d’expériences qui sont complètement en dehors des possibilités ou des probabilités de votre projet de vie. C’est là où vous parlez de « destin » et de « sort ». Le destin et le sort ne sont pas des plans gravés dans la pierre, ils sont tout simplement le sens du but et le sens de l’orientation qui reflètent votre accord avec votre projet de vie. Ce projet de vie comprend les intentions que vous énoncez et les possibilités et probabilités qui découlent de cette intention initiale. Cela signifie que votre libre-arbitre vous permettra de changer de direction et de vous réorienter vers une nouvelle version du plan tandis que vous avancez à chaque instant en toute liberté.

En fait, chacun de vos choix modifie légèrement l’orientation. Il est rare de trouver une vie à une seule piste, qui serait votre plan de vie, et dans laquelle tous les autres choix vous feraient sortir du plan. Une image beaucoup plus exacte pour décrire votre plan de vie et la manière dont il interagit avec le libre arbitre, c’est qu’il est très similaire à une série de portes. À chaque instant les choix que vous faites ouvrent une porte sur une nouvelle gamme de possibilités. Ces possibilités vous donnent à leur tour un ensemble de choix. Lorsque vous faites un choix c’est comme si vous franchissiez une porte pour ouvrir une nouvelle série de possibilités. Ceci est vrai en ce qui concerne vos choix de vie importants tels que devenir parent ou non, ou décider de prendre un certain travail ou de faire des études. Ceci est également vrai pour vos tout petits choix, comme quoi prendre au petit déjeuner ou faire une promenade dans la matinée. Ce que vous appelez des choix plus petits ou insignifiants ouvrent tout autant une porte que les expériences ou choix plus importants. Votre plan de vie se déroule à tout moment selon vos choix. Le libre-arbitre doit être une action qui déroule n’importe quel projet de vie.

Encore une fois la réponse est que vous êtes libres de faire n’importe quel choix, qu’il fasse partie de votre plan de vie actuel ou que ce soit quelque chose que vous n’avez pas vu venir. Dès l’instant où un nouveau choix devient une possibilité, puis dès l’instant où le choix est fait et que le changement d’orientation se produit, il est combiné à votre projet de vie. Il est tissé dans la structure globale et dans votre propre plan afin que, une fois que vous avez réellement faire le choix, ce ne soit plus un écart mais tout simplement une autre possibilité, une autre probabilité que vous suivez.

En fait la loi du libre-arbitre ne consiste pas seulement à faire des choix au quotidien. La loi du libre-arbitre dans ce monde signifie que vous êtes, à chaque instant, l’architecte de votre vie. Votre moi supérieur et votre esprit humain sont constamment en train de retravailler le plan ensemble — constamment en train de décider quoi faire, quelles nouvelles expériences rencontrer, et comment elles vont se dérouler. Vous êtes tout simplement en train de poursuivre une nouvelle gamme de possibilités et d’apprendre à faire des choix basés sur un sentiment de véritable alignement intérieur plutôt que sur une définition extériorisée du bien ou du mal.

Pour davantage d’informations sur le libre-arbitre, en particulier savoir si le libre-arbitre existe réellement dans la troisième dimension et comment il est expliqué en détails, connectez-vous à votre espace Membre d’Akashic Transformations ou abonnez-vous aujourd’hui !

Traduction AD
Page d’origine : http://www.akashictransformations.net/ARonFREE

IMPORTANT ! Veuillez noter que cet aperçu des dossiers akashiques est en accès libre pendant une semaine seulement sur le site d’origine. Le lien ci-dessus renverra donc toujours à la page en cours le jour où vous l’utiliserez.

Lâcher le contrôle

Depuis toujours nous contrôlons notre vie mais aussi celle des autres. Nous avons peur de lâcher, peur d’être sous l’emprise des circonstances de la vie, peur de perdre notre pouvoir, peur d’être nous-mêmes et sans tous nos repères qui forment notre existence.

Or ce contrôle qui forme une parfaite unité avec nous-mêmes et dont nous n’avons pas réellement conscience, nous oblige à bifurquer dans notre vie, à changer les directions et les opportunités qui viennent à nous, si celles-ci ne sont pas en accord avec ce que nous désirons. Et ce que nous désirons n’est pas forcément ce qui convient le mieux à notre avancement. C’est pourquoi, certaines situations se trouvent bloquées ou avancent avec difficulté.

Nous désirons certaines choses, certaines relations, certaines situations, certaines rencontres et nous nous employons à tout remuer afin qu’elles aboutissent car cela est notre vouloir. Mais nous ne voyons pas qu’en contrôlant notre vie, nous bloquons l’énergie de vie qui ne peut se dérouler et venir à nous pour nous apporter ce qui est le plus approprié à notre chemin et à notre progression intérieure. Ainsi nous forçons les choses et se positionnent alors les blocages, car nous ne sommes plus axés sur notre chemin de vie.

Bien entendu, nous avons toujours notre libre arbitre pour les choix que nous faisons. Mais il faut savoir que dans notre évolution, nous pouvons prendre le chemin le plus court mais aussi le chemin le plus long. Tout est possible. Lorsque vous partez en randonnée, plusieurs chemins s’offrent à vous. Vous pouvez prendre le plus court. Vous pouvez prendre le plus long. Certains chemins sont faciles ou difficiles. D’autres sont directs ou bien vous éloignent de votre but. Certains même peuvent vous perdre. D’autres encore sont plaisants ou déplaisants. Tout dépend du choix que nous faisons. En contrôlant ce que nous désirons, nous ne nous ouvrons pas forcément à ce que désire notre âme. Nous avons des situations à vivre pour nous re-connaître et les éloigner ne sert à rien car, tôt ou tard, elles reviendront.

Nous contrôlons également les autres. Nous établissons un pouvoir sur leur vie et nous ne les laissons pas libres d’avancer comme ils le désirent, avec leur pleine volonté de choix. Nous voulons qu’ils agissent comme nous aimerions qu’ils agissent. Nous voulons qu’ils choisissent ce que nous aimerions qu’ils choisissent. Nous voulons qu’ils prennent le chemin que nous aimerions qu’ils prennent… Car nous croyons que le meilleur pour eux dépend de ce que nous voulons. Or, nous ne comprenons pas que la vie de chacun est un territoire libre qui ne doit pas être envahi par le pouvoir de l’autre. Le chemin de chacun doit être déterminé par un choix personnel, en fonction de ce que la personne veut vivre pour avancer vers la compréhension. Nous ne pouvons influencer l’avenir de l’autre par le pouvoir du contrôle des situations et des choix de vie de chacun.

Nous devons prendre conscience de ce contrôle que nous exerçons. Nous devons comprendre que tout est à sa place et que chacun a une place bien précise dans sa propre vie. Le contrôle provoque des tensions dans le corps et l’esprit de chacun ainsi que dans les relations. Il provoque également des blocages sur les chemins de vie et nous rencontrons alors des problèmes pour avancer, des souffrances aussi. Nous ne comprenons pas que le meilleur pour notre compréhension n’est pas là où nous voulons qu’il soit.

Laissons donc notre vie se dérouler facilement en ne mettant pas d’opposition, ni de blocage. Accueillons-la avec amour et foi. Ce qui vient est le meilleur pour notre compréhension car le hasard n’existe pas. Si nous lâchons le contrôle, alors se positionneront devant nous les opportunités d’avancement. Le meilleur pour nous et pour les autres n’est pas obligatoirement ce qui nous voulons. Entrons dans cette ouverture de conscience et laissons la vie prendre les commandes de notre vie et de la vie de ceux qui nous entourent. 

Mirena, le 21 Avril 2012
Vous pouvez partager ce texte à condition de le faire dans son intégralité, y compris ces deux phrases, et en faisant référence au site : www.audeladesmots.org.

Le libre arbitre est la liberté

Il est important que chacun d’entre nous garde son libre arbitre. Nous devons prendre nos choix, nos décisions, notre vie, sans qu’aucune interférence ne vienne l’arrêter. Notre liberté individuelle en dépend.

La société dans laquelle nous vivons établie beaucoup pour nous, en nous indiquant nos choix, en nous maintenant dans la peur. Elle influence l’humanité par ce qu’elle montre (télévision, médias, musique, guerre, jeux vidéos…etc.) Elle nous élève comme les moutons suivent leur berger. La masse humaine est entraînée dans cette spirale de peur, de consommation excessive, en étant formatée par ce pouvoir.

Nous pensons être libres, nous croyons agir en toute liberté mais en fait, nous sommes tenus et dirigés par le courant négatif que l’on nous montre. Ce courant est actuellement très puissant. Plus la lumière perce, plus la négativité essaie de la contrer pour garder la main mise sur l’humanité. Nous sommes endormis par cette masse sombre qui voile notre lumière intérieure. Elle nous ôte toute la liberté que nous pourrions avoir en totale concordance avec notre Être intérieur ou avec notre âme, pour prendre nos décisions. Sans même nous en apercevoir, nous sommes dirigés par la peur, la violence, la négativité. Nous répondons oui à ce que l’on nous dit, à ce que l’on nous montre, à la voie qui doit être prise. Nous ne sommes plus à même de prendre les décisions en fonction de qui nous sommes.

De même, trop souvent, ceux qui nous entourent, qu’ils soient famille ou amis, influencent notre pouvoir créateur en nous indiquant les choix à faire, les opportunités à prendre, les décisions à établir. Ils ne se rendent pas compte de l’influence ou du pouvoir qu’ils ont sur les autres et ils les poussent à agir comme ils le désirent. Ils pensent qu’ils sont mieux placés pour donner des conseils, pour décider, et ainsi ils ne les laissent pas décider en toute liberté.

Il est important de comprendre que chacun a son chemin, qu’il soit bon ou moins bon. Chacun le choisit en fonction de son avancement et en fonction de ce qu’il est capable de réaliser. Chaque être a un bagage différent et avance avec lui, avec ses compréhensions, ses intégrations. Il avance en fonction de qui il est, de ce qu’il peut réaliser. C’est pourquoi, chacun d’entre nous doit être libre de faire ses choix, de se tromper aussi, car il doit comprendre et intégrer certaines leçons de vie.

Chacun a le choix de vivre ce qu’il veut vivre. Même s’il se trompe, il choisit de passer par le courant de vie qui lui apportera une compréhension supplémentaire dans sa réalisation. Les choix et décisions doivent être personnels et pris en toute liberté, sans la domination de la peur, sans l’autorité d’une tierce personne. Ils doivent être pris en toute conscience, en pleine liberté individuelle, pour un avancement certain. Ils doivent vibrer en nous. Rien ni personne ne doit, ni ne peut, diriger l’autre. Le libre arbitre est la vie.

En toute conscience, nous devons comprendre que nous ne devons pas influencer le chemin de l’autre, ni être soumis à l’autorité de quiconque pour faire nos choix. L’amour donne cette conscience là. Sinon, il s’agit de l’ego qui dicte le pouvoir sur l’autre.

Il est intéressant de s’analyser dans ce contexte.
–    Est-ce l’amour ou l’ego qui dicte notre autorité ?
–    Laissons-nous les autres marcher librement ?
–    Est-ce le pouvoir qui nous dirige vers nos choix ?
–    Sommes-nous libres de nos décisions ?
–    Avons-nous notre libre arbitre ?

Mirena le 08/10/2011.
Vous pouvez partager ce texte à condition de le faire dans son intégralité, y compris ces deux phrases, et en faisant référence au site : www.audeladesmots.org.