L’Unicité du Cœur de toute chose

L'Unicité

*

Nous sommes tous engagés sur un chemin de vie fait d’expériences duelles. Ce chemin est parfois difficile et s’il est fait de souffrances, c’est à cause du contrôle que  nous exerçons sur notre vie. La peur de nous en remettre avec foi en l’Univers nous ôte toute capacité à lâcher prise. Or aujourd’hui, nous sommes dans une grande transition et il nous appartient de prendre conscience du pouvoir du mental qui dirige et planifie, afin de verser dans l’énergie du cœur.

Deux courants dirigent le monde et l’univers : l’amour et la peur Ce sont deux forces vibratoires opposées qui, si elles sont réellement considérées, permettent de sortir de l’emprise de l’illusion. Rien n’existe en dehors de ces deux courants vibratoires. Lorsque nous prenons conscience de cette vérité, nous arrivons alors à redresser la barre pour poursuivre sereinement et sortir de notre rêve illusoire.

La Vie nous offre aujourd’hui la capacité d’aller vers le meilleur sans nous heurter à l’ensemble de la dualité dans laquelle nous sommes englués. Avec discernement et en nous situant sur le courant de l’amour, nous avons la capacité d’ouvrir notre cœur à nous-mêmes, aux autres et à ce qui est. Toute expérience prend alors une allure différente et la lutte cesse. Une lutte contre la vie que nous avons entretenue, une lutte que nous avons nourrit sans relâche et qui nous sépare de tout ce qui est, des autres êtres humains et de l’Univers.

Nous sentir unis à tout ce qui est, nous voir différemment sans séparation ni différence et nous ouvrir à l’énergie de Vie qui régit par sa loi immuable tout un système universel, est à appréhender et à retrouver… Voilà un état qui nous permet de sortir de l’individualisme. L’Être universel que nous-sommes peut alors renaitre et se reconnaitre uni à la Terre, uni à l’humanité, uni  aux éléments, uni à l’univers, uni au Tout. Ceci est l’Unicité.

Au-delà de l’Unité,  l’Unicité représente la fusion avec le noyau divin, avec la substance atomique et subatomique en chacun et en chaque chose. Il s’agit d’un état de conscience qui définit l’ouverture divine en soi et la fusion avec la Vie.

La conscience universelle ressurgit actuellement et nous fait pénétrer peu à peu dans cette voie véritable qui unit toute chose dans un même corps, dans une même essence, dans un même atome, dans un même tout.

La Vie nous appelle au retour intérieur jusque dans la moindre cellule du corps pour nous unir en conscience à elle et à la substance atomique (macrocosme) et subatomique (microcosme) qui forment l’Univers, pour retrouver le Soi multidimensionnel que rien ne limite et qui est Amour, pour Être l’Unicité du Cœur de toute chose et la vivre en toute simplicité, en toute humilité et avec grâce.

Mirena, le 1er Juin 2016
Vous pouvez partager ce texte à condition de le faire dans son intégralité, y compris ces deux phrases, et en faisant référence au site : www.audeladesmots.org

*

La Reconnexion universelle

La Reconnexion*

Nous entrons dans une phase de reconnexion à la Lumière de Vie. Elle est et demeure le chemin de la découverte du Soi. Chacun peut s’il le désire, y accéder en reconnaissant sa part de lumière intérieure mais aussi en acceptant de faire partie du Tout. La relation macrocosme et microcosme s’établit alors dans la conscience. Ne pas se sentir séparés ni différents les uns des autres et appartenir à la Vie permet de pénétrer dans cette reconnaissance. La conscience s’établit ainsi pour un retour à La Source progressif.

L’établissement de la Vie en soi permet l’édification d’un grand changement intérieur. Chaque pensée, chaque acte et chaque parole sont alors placés dans cette relation universelle. Nous sommes conscients de l’impact de qui nous sommes sur Terre et dans l’Univers. Les reconnexions peuvent alors se faire car nous ne nous reconnaissons plus en tant qu’êtres individuels mais bien en tant qu’êtres universels. Et cela change tout. Nous nous reconnaissons Enfants de la Source et savons que chacun de nous en est un également.

Tout est appartenance à la Lumière de Vie et rien n’est différent de soi en ce monde. La relation fusionnelle avec la Terre, avec les hommes et l’Univers agit ainsi vers la Reconnexion universelle tant espérée.

Le changement intérieur nous montre la voie de l’union à tout être et toute chose. Le voile qui nous séparait tombe. Les libérations intérieures sont toutes des opportunités de nous reconnecter à la Lumière de Vie. Dans cette conscience, nous ne sommes plus placés dans l’individualisme mais dans l’Unité. Penser à soi est bien mais être dans la conscience du Tout est complémentaire et nécessaire pour lâcher la dualité et entrer dans l’Unité de la Vie.

Ne plus lutter contre les choses, contre les êtres, contre le négatif, contre la vie… cela change tout. Accueillir ce qui est, et demeurer dans la conscience du Tout et son appartenance est libérateur.

Être pour la paix et non contre la guerre
Être pour la joie et non contre la tristesse
Être pour l’union et non contre la séparation
Être pour le bien et non contre le mal
Être pour le positif et non contre le négatif

Chacun pourrait se fixer cet objectif pour ne plus nourrir le négatif et l’ego. Cela modifierait toutes les luttes et permettrait au cœur de rayonner.

Je vous souhaite en cette année 2016 de vous reconnaitre dans la Vie éternelle. Le temps du doute et de la peur, celui de la lutte et du pouvoir, doivent laisser la place à l’Être divin que nous sommes tous.

Mirena, le 11 Janvier 2016
Vous pouvez partager ce texte à condition de le faire dans son intégralité, y compris ces deux phrases, et en faisant référence au site : www.audeladesmots.org

*

Les enfants de la Terre

Les enfants de la Terre 1

J’aime ces enfants de la Terre. Ils sont beaux, ils sont vrais !
Ils ont cette innocence qui touche.
J’aime leurs yeux, leur regard profond qui reflète la beauté de leur âme.
J’aime les regarder vivre et jouer dans la simplicité du moment.
J’aime la vie en eux et la beauté qui s’en dégage.
Ils sont tous différents mais si semblables à la fois…
Ils sont nos enfants. Ils sont notre passé et aussi notre avenir, celui de la Terre.

Les enfants de la Terre 3Aidons chaque enfant, qu’il soit blanc ou noir, occidental ou oriental, français ou de toute autre nationalité à se reconnaitre dans tout ce qui est. Soyons proches de lui et regardons la grandeur qui se dégage de son âme et de la Vie qu’elle exprime.

Aidons chaque enfant à se construire, à aller dans la profondeur de la Vie, à exprimer ses potentialités, à avoir confiance en ses capacités. Aidons chaque enfant à construire sa vie dans la positivité et la lumière en lui montrant ce qu’est réellement la Vie ! Car nous sommes des enseignants, des phares auxquels ils s’identifient. Montrons-leur la voie de l’Amour afin qu’ils s’épanouissent en elle.

inde  - 2015.06.03 834_800x600Ce passage dans lequel nous sommes doit être pour nous une ouverture consciente sur l’éducation donnée, sur les paroles dites, sur les valeurs enseignées. Nous ne pouvons changer le monde qu’en changeant nous-mêmes. Nos enfants sont nos reflets et nous nous devons de leur inculquer le sens du respect et de la liberté à afin qu’ils construisent une vie lumineuse et positive, paisible et harmonieuse, riche en rires également. Leur cœur doit s’ouvrir à la beauté plutôt qu’à la violence. Ils doivent se sentir en sécurité et non rejetés.

La conscience de l’éducation donnée devient nécessaire. Chaque être peut voir en ces enfants de la Terre l’opportunité d’aller vers un changement durable de notre société, un changement salvateur pour notre Terre Mère. Leur âme attend cela. Elle nous demande d’aller dans la conscience de la Vie en passant par eux car ils sont là pour cela ! Ils attendent que nous leur fassions confiance, que nous les placions sur le chemin de la restructuration de la Terre. Leurs capacités demandent à être prises en compte, développées avec confiance et exprimées. Ne les laissons plus en retrait. Ne les faisons plus taire. Croyons en eux. Lâchons la rigidité ou le laxisme et aidons-les à avancer avec des repères, avec ce qu’ils « voient », avec ce qu’ils « entendent » afin qu’ils puissent exprimer leurs capacités, afin qu’ils ne se sentent plus perdus ni isolés. Ils vivent parfois une grande solitude, se sentant seuls, différents et ne comprenant pas pourquoi. Certains d’entre eux ne s’ouvrent pas à leur famille par peur. Ils ne parlent pas de l’autre monde auquel ils touchent… Il est pourtant nécessaire qu’ils se sentent incarnés et vivants. Les différences ne doivent pas être entretenues. Nous sommes tous des âmes en devenir et la lumière doit nous réunir pour nous permettre de retrouver l’Unité de la Vie.

Les enfants de la Terre 2Nourrir un enfant d’amour, c’est lui inculquer les bases du respect, les limites. C’est aussi l’écouter, le comprendre et l’encourager.
C’est accueillir sa partie lumineuse afin qu’elle s’exprime pleinement. C’est lui enseigner les valeurs de la Vie afin qu’il sache que l’Amour est la valeur la plus riche et la plus puissante.

Les jeux vidéo, la télévision, le trop de cadeaux ne rendent pas un enfant heureux. La voie de l’Amour par contre, le révèle à sa beauté et aux valeurs de la Vie. Et celles-ci lui permettent de vivre dans la joie profonde et durable, et non dans le plaisir éphémère de la matérialité.

Les étapes de la vie sont des expériences que nous vivons tous. Il est important aujourd’hui d’aller au-delà de celles-ci. Il est nécessaire d’accepter le changement afin d’entreprendre une large ouverture dans le cœur de nos enfants.

Mirena, le 04 Août 2015
Vous pouvez partager ce texte à condition de le faire dans son intégralité, y compris ces deux phrases, et en faisant référence au site : www.audeladesmots.org
Photos Mirena – Copyright © www.audeladesmots.org

 

La Clé de l’acceptation

La clarté

*

Se découvrir est l’une des bases fondamentales du chemin spirituel qui permet d’accéder à la transformation intérieure. C’est à dire voir en soi et reconnaitre ses états d’être négatifs en toute honnêteté, en toute clarté afin de rectifier ce qui est à rectifier, afin de s’alléger pour grandir dans la lumière. Se regarder comme on se regarde dans un miroir, sans jugement ni culpabilité, mais simplement en admettant les rôles endossés, les expériences vécues et faire un état de celles-ci.

Les étapes de la conscience se franchissent ainsi, dans le regard intérieur qui permet de s’accepter tels que nous sommes et comprendre notre but sur Terre. L’acceptation permet d’entrer en contact avec le Soi divin. Elle devient alors l’outil libérateur. Placés dans cet axe de compréhension, elle renouvelle l’élan de la lumière et la répand dans la conscience car il n’y a aucun déni, aucune fausseté, aucun rejet. Ainsi ce qui était difficile à regarder auparavant devient évident et peu être transformé, purifié, transmuté en lumière en toute fluidité.

Ce qui est accepté est reconnu. Ce qui est reconnu n’est pas nié et donc peut-être changé si on le désire. Voir en soi et ne pas rejeter la faute sur l’autre, ne rien occulter, ne rien se cacher et se regarder en toute clarté ouvre à la libération par l’acceptation.

De la même manière ce qui est rejeté, non admis et non conscientisé, ne peut être libéré. Le déni, le refus de regarder en soi et d’admettre ce qui est, ne permet pas le changement. Là est la compréhension du plan de guérison en soi.

Admettre ses côtés négatifs aide à avancer avec plus de légèreté. L’humanité vit au rythme du pouvoir que chacun déploie sur l’autre. Les expériences vécues sont toutes des directions qui nous orientent tôt ou tard vers le pouvoir de l’acceptation. Là est la clé que beaucoup recherchent. Là est la clé de la libération de toutes les souffrances nourries par le refus d’en être les créateurs.

Les conflits relationnels pourraient être résolus plus facilement si l’être humain s’ouvrait à qui il est. Se sentir différent d’un autre est se placer dans la séparation et donc s’éloigner de l’Unité vers laquelle nous nous dirigeons tous. Se placer également en victime retarde la progression.

Par contre, si les expériences négatives sont considérées différemment, elles sont la découverte de notre propre monde intérieur et servent à nous éclairer. Elles sont alors les leçons qui nous font grandir et comprendre que nous sommes tous des étincelles de lumière divine en état de réalisation.

Chacun a en lui le pouvoir de se libérer, le pouvoir de grandir, le pouvoir de guérir. Mais pour cela il est nécessaire d’accepter ses états négatifs, de s’accepter en toute justesse. L’acception permet d’entrer dans la conscience du Tout. Car plus celle-ci est puissante, plus l’approche de notre demeure intérieure d’Amour est forte et accédons à la libération par le cœur.

Nous franchissons actuellement de grandes étapes de libération intérieure si nous nous regardons véritablement. Le regard de soi en toute honnêteté est un fonctionnement qui est souvent détourné par le mental. Avec lui nous ne sommes pas libres de nous alléger et d’avancer vers la transformation. 

Pour être libres, il est nécessaire d’être conscients du jeu que nous jouons dans notre vie, du jeu que nous nous jouons également.

Beau regard intérieur à vous toutes et tous,

Mirena, le 1er Juin 2015 – Copyright © www.audeladesmots.org
Vous pouvez partager ce texte à condition de le faire dans son intégralité, y compris ces deux phrases, et en faisant référence au site : www.audeladesmots.org

*