L’identité réelle de l’être humain

L’être humain est souvent insatisfait. Il demande toujours plus à l’univers ou bien il l’accuse de sa condition. A l’inverse, lorsqu’il obtient ce qu’il souhaite, sa joie ne dure pas car elle est basée sur un attachement.

Comprenons que la vie ne peut nous donner la plénitude par un apport extérieur à soi. Par contre, créer sa condition à partir du Cœur, place l’être dans la justesse de la vibration émise. Là, dans l’antre intérieur, il n’est nul besoin d’un bonbon pour adoucir l’existence. La foi agit car nous sommes positionnés dans notre réelle identité créatrice et l’utilisons, non pas par attachement mais simplement parce que nous sommes la Vie.

La conscience agit et sa puissance crée. L’élan donné n’est pas séparé de soi. La foi est cela. Elle réalise par l’état de conscience, par l’identité réelle qui nous est propre. Et toute l’énergie déployée par nos efforts à errer et à rechercher un moyen d’exister, ne peut nous apporter la reconnaissance intérieure de Qui Nous Sommes réellement.

Mirena
Source : www.audeladesmots.org

 

Le but de l’âme

 

L’univers contribue toujours à vous apporter ce dont vous avez besoin pour vous réaliser au mieux sur votre chemin de Lumière.

Sachez que vous n’êtes pas obligés de suivre une ligne directrice rigide. Au contraire, vous avez toujours le choix d’opter pour les options qui semblent les mieux adaptées à votre individualité et à vos souhaits. Il n’y a pas d’erreur, mais uniquement des leçons à apprendre.

C’est-à-dire que, pour réaliser votre mission de vie, où que vous soyez, l’univers vous apportera toujours ce dont vous avez besoin pour grandir intérieurement vers l’amour et la lumière, et par cela, les opportunités qui vous permettront d’accéder au but de l’âme.

Attention aux blocages ! Ils sont révélateurs et il convient alors de ne pas insister. Car parfois les choix qui sont faits, ne sont pas ceux de l’âme. Mais si vous êtes attentifs, il est aisé de voguer sur les fréquences énergétiques, dans le lâcher prise et l’ouverture du Cœur.

L’univers se réalise sans fin. Il n’est pas figé et rien n’est figé en lui, surtout pas l’énergie dont il est constitué. Vos réalisations ne le sont pas également. Vous êtes des créateurs et vous vivez ce que vous devez vivre ici ou ailleurs. La grande « mécanique » de l’univers agit toujours pour vous et pour le meilleur de votre réalisation.

Vous avez toujours le choix mais attention, ne pensez pas éviter les expériences parce que vous partez à l’autre bout de la Terre. Vous les vivrez en tous lieux car vous êtes l’aimant de celles-ci.

Mirena
Source : www.audeladesmots.org

 

La souveraineté de la Conscience

 

Par le fait de penser que nous avons raison et que l’autre à tort, nous sommes dans l’ego. Nous le nourrissons par cette croyance et celle-ci reflète notre manque de compréhension vis-à-vis des expériences que l’homme attire à lui, pour vivre ce qu’il a à vivre. Et par là-même, pour accéder à la transformation intérieure qui est le but de l’incarnation. La Terre et l’humanité sont nourries par cette vibration et le lien avec l’égrégore concerné reste actif.

Bien évidemment, ce que nous voyons autour de nous ne nous convient pas toujours. Mais tout est là pour nous montrer ce que cela touche en nous et notamment, la part négative à conscientiser, à éliminer, à transmuter en lumière. C’est aussi cela la magie de la Vie et si on veut bien la voir, elle nous permet d’avancer à grands pas, avec plus de légèreté et d’harmonie. Sans contrôle mais avec simplement un regard de soi, simple et efficace, qui permet de grandes transformations sans aucune attache mais avec une grande ouverture sur la vérité. Cela demande une grande humilité aussi.

Nous ne pouvons pas changer les autres par notre seul vouloir. Et nous ne sommes supérieurs à personne. Mais nous pouvons être un exemple de compréhension, de respect et de compassion. L’état de conscience du moment agit alors en se répercutant à l’extérieur de soi pour toucher les autres êtres par sa vibration.

La loi universelle est une belle « mécanique » et son fonctionnement, s’il est intégré, peut aider l’humanité à sortir de ses croyances et de son vouloir, de son pouvoir également, par une belle transformation de lumière. La simplicité de ce qui est, peut paraitre déroutante.

Si seulement on sortait de l’ego, si seulement on sortait des apparences, si seulement on reconnaissait en soi sa vraie nature, on pourrait changer la vie humaine. Non pas en voulant la changer mais en étant simplement dans l’état de conscience de la Vie, en rayonnant sa vibration positive, lumineuse, élevante et aimante, et sans besoin de convaincre qui que ce soit, sans besoin d’une quelconque technique ou encore d’un quelconque savoir. La conscience peut tout, sa vibration et son rayonnement sont puissants. Elle est ce que chacun recherche à l’extérieur pour grandir sur sa voie. Le changement n’aura pas lieu à l’extérieur de nous, ne le recherchons pas. Il ne viendra pas à nous par une autre personne. Car tout simplement, nous sommes le changement tant espéré !

La puissance de la Conscience du Cœur peut tout changer, par nous et seulement par nous. Il convient d’y demeurer et s’y reconnaitre parfaitement, sans aucun vouloir. Être la conscience  elle-même en reconnaissant notre vraie nature qui est la même pour tous. Demeurer Un avec les autres, avec la Terre, avec l’univers, avec la Vie.

Car nous sommes cela et rien d’autre.

Mirena
Source : www.audeladesmots.org

 

Le déni retarde la connexion intérieure

Les énergies du mois de janvier ont été pour beaucoup assez déstabilisantes. Elles le sont encore. Beaucoup espèrent un répit mais n’est-ce pas dans la reconnexion intérieure et la paix du cœur que la pause s’installe ? Notre chemin est sans fin et dans cette période exceptionnelle où nous nous sommes engagés et où la Reconnexion intérieure est en cours, nous ne pouvons que poursuivre en nous aimant, en nous comprenant, en nous acceptant tels que nous sommes pour nous libérer de l’illusion.

Il est temps d’agir en s’engageant dans le changement que nous voulons voir autour de nous. Cesser de nous plaindre, d’être victimes et accepter que le monde est notre reflet. Agir en soi et non dans le désir de voir les autres changer. Nous ne pouvons changer le monde qu’en commençant par nous-mêmes et non en agissant sur ce qui ne nous convient pas à l’extérieur de nous. Tout est notre reflet et seul notre vouloir de changement intérieur se répercute à l’extérieur.

Nous vivons une période exceptionnelle et la capacité de nous libérer de l’illusion fleurit dans nos cœurs. Nous avons la possibilité de lâcher peu à peu le passé avec une rapidité que jamais auparavant nous n’avions vécue. Cette période exceptionnelle a été choisie par notre âme et l’importance de basculer dans le cœur prend actuellement toute sa raison si nous le désirons vraiment, si la pureté du cœur prend l’ascendant sur le mental.

L’individu veut le changement et parfois, il peine à le mettre en action, activant ses anciens schémas et demeurant dans ses anciennes croyances. Le vouloir de changer n’est pas réellement présent. La tâche intérieure ne voit pas le soleil. Il recherche encore l’allègement de ses souffrances à l’extérieur de lui et son ego le mène souvent dans cette voie illusoire. Il ne comprend pas encore qu’il est la Lumière, qu’il est la Vérité, qu’il est l’Amour qui peut tout. Il a peur de regarder ce qui fait mal, ce qui dérange, ce qui en fait lui permet de grandir et d’aller vers ce renouveau qu’il espère tant.

Or, c’est en faisant un retour vers l’intérieur qu’on trouve la clé de la libération de nos souffrances. Elle ouvre la porte à la raison du cœur. Et si la vie et les autres êtres humains sont accueillis par cette énergie et sa propre responsabilité prise dans les situations vécues, les libérations interviennent rapidement. Le temps de l’accusation de l’autre se termine, celui de la culpabilité et du jugement également. Le temps de la compréhension de soi et de l’acceptation de ce qui est nous fait renaitre à la Vie.

Certaines personnes restent bloquées dans la rancœur et la fermeture du cœur. Elles sont toujours dans le déni de leur état négatif, demeurant dans la victimisation et reportant leurs problèmes sur les autres, sur la vie. Elles restent enfermées dans le déni de leur propre responsabilité qui pourrait les aider à vivre dans le bien-être du corps et de l’esprit, et attirer l’abondance à elles en vibrant différemment.

Elles refusent de regarder en face leur propre responsabilité à attirer les situations négatives, elles nient le miroir que leur tend l’Univers et s’enferment dans l’illusion. Oui il n’est pas aisé pour tous de se voir réellement, de vouloir se voir tel qu’on est, car c’est un retour vers ses propres souffrances qui est parfois insupportable.

Pourtant, le déni n’arrange rien. Il ne permet pas de se libérer du passé et des mémoires. Le déni retarde la progression et ce qui n’est pas réglé dans cette vie, sera à vivre dans une autre incarnation. On ne peut passer à travers les mailles du filet de la Vie.

En cette période exceptionnelle, dans le basculement de conscience que nous vivons, il est pourtant nécessaire d’activer en soi le baume du cœur qui peut tout changer. La douceur, la tendresse, la compréhension la tolérance, la simplicité, la vérité, autant de valeurs d’ouverture qui sont la Vie, à accueillir et à respecter. Les faire nôtres afin que l’illusion se défasse. Intégrer que nous sommes la Vérité, la Lumière, l’Amour. Oui, nous sommes cela et rien d’autre. Seul le mental nous dit le contraire.

Notre envol vers la liberté intérieure demande encore de la volonté et de la transparence. Le chemin n’est jamais terminé. De repos il n’y a, sauf dans notre cœur. Et le vrai chemin est bien celui-ci, là où la pause nous définit dans la beauté de la Vie, là où on sait, là où on comprend, là où on ne se pose plus de question, là où on n’est pas différent, là où le pouvoir n’est plus.

Renaitre à la Vie est le chemin du retour vers l’intérieur. C’est se poser et ne rien rechercher dans la pause du cœur. C’est Être cela, tout simplement, dans la Joie et l’Amour qui nous portent, dans la fusion intérieure où l’Être prend toute la place. C’est le lieu où l’on a envie de peu de choses tellement on est bien. C’est le lieu où l’on comprend tout et où la Connaissance demeure.

C’est le lieu où l’on Est enfin vivant !

Mirena
Source : www.audeladesmots.org