De nouveaux choix sont à faire

*

Un autre monde pointe son nez et avec lui le changement intérieur qui implique de grandes transformations pour de nouveaux états de conscience. Ceux-ci nous montrent aujourd’hui que nos anciennes croyances, nos vérités édifiées en 3e dimension sont obsolètes. Le changement est profond et il nous ouvre la porte à d’autres directions plus en accord avec l’élévation du taux vibratoire actuel.

La vérité est qu’il n’y a aucune vérité ou plutôt une infinité de vérités non figées et en constante progression tout comme l’est l’Univers sans fin. Nous sommes aujourd’hui aptes à en accueillir de nouvelles et à faire de nouveaux choix.

Notre conscience évolue, elle s’ouvre à l’universalité et son savoir. Ce qui était bon et bien pour nous ne l’est plus à ce jour et nous prenons actuellement une nouvelle voie, la voie de la 4e et 5e dimension.

L’être se doit de lâcher le passé et comprendre qu’y retourner le retient à lui. Les expériences ont été des stades de l’avancement. Il est temps de ne plus rester dans les schémas anciens et dans les croyances qui entretiennent la forme duelle en nous.

L’élan de la Vie se forme dans notre énergie. Rien n’est plus pareil, ni moi, ni vous, ni le monde, ni nos vérités qui demeurent sans fin et en constante transformation. Nous sommes des êtres illimités et nous le découvrons actuellement. Nos potentialités s’expriment et le meilleur s’active dans la profondeur de notre cœur.

Rappelons-nous à chaque instant que la vie n’est pas un combat ni une lutte. La vie n’est pas la souffrance ni la tristesse. La vie n’est pas le pouvoir ni la différence. La vie n’est pas l’enchainement au passé, ni à un maitre, ni à une personne. La vie n’est pas l’extériorité et sa recherche. La vie n’est ni la haine ni la peur. Elle est la liberté de l’être dans toute sa splendeur. Elle est la douceur et la joie. Elle est l’amour et la lumière. Elle est le Soi profond qui émerge actuellement.

La vie est autre que celle que nous avons connue jusqu’à présent. A nous de l’accueillir totalement jusque dans nos cellules et sans peur pour faire de nouveaux choix, plus en accord avec ce que nous désirons, plus en accord avec qui nous sommes aujourd’hui, pour un changement durable et harmonieux. N’ayons pas peur de changer et de lâcher prise sur ce que nous connaissions, sur ce que nous étions. Si nous savons qui nous sommes, alors nous pouvons nous positionner dans le changement.

La vie est belle et il est temps de la construire par notre amour et notre lumière, par la positivité et la paix, par l’accueil de l’autre sans jugement, ni discrimination, ni racisme. Ceci en toute humilité et connaissance de cause. Il est vraiment temps de ne plus suivre le monde obscur pour ne plus être relié à lui.

Pour construire une nouvelle vie, faisons les choix en conséquence. Il ne suffit pas de vouloir. Il est impératif d’agir maintenant.

Mirena, le 2 Février 2017
Vous pouvez copier le texte dans son intégralité en faisant référence au site : www.audeladesmots.org

 

L’Unicité du Cœur de toute chose

L'Unicité

*

Nous sommes tous engagés sur un chemin de vie fait d’expériences duelles. Ce chemin est parfois difficile et s’il est fait de souffrances, c’est à cause du contrôle que  nous exerçons sur notre vie. La peur de nous en remettre avec foi en l’Univers nous ôte toute capacité à lâcher prise. Or aujourd’hui, nous sommes dans une grande transition et il nous appartient de prendre conscience du pouvoir du mental qui dirige et planifie, afin de verser dans l’énergie du cœur.

Deux courants dirigent le monde et l’univers : l’amour et la peur Ce sont deux forces vibratoires opposées qui, si elles sont réellement considérées, permettent de sortir de l’emprise de l’illusion. Rien n’existe en dehors de ces deux courants vibratoires. Lorsque nous prenons conscience de cette vérité, nous arrivons alors à redresser la barre pour poursuivre sereinement et sortir de notre rêve illusoire.

La Vie nous offre aujourd’hui la capacité d’aller vers le meilleur sans nous heurter à l’ensemble de la dualité dans laquelle nous sommes englués. Avec discernement et en nous situant sur le courant de l’amour, nous avons la capacité d’ouvrir notre cœur à nous-mêmes, aux autres et à ce qui est. Toute expérience prend alors une allure différente et la lutte cesse. Une lutte contre la vie que nous avons entretenue, une lutte que nous avons nourrit sans relâche et qui nous sépare de tout ce qui est, des autres êtres humains et de l’Univers.

Nous sentir unis à tout ce qui est, nous voir différemment sans séparation ni différence et nous ouvrir à l’énergie de Vie qui régit par sa loi immuable tout un système universel, est à appréhender et à retrouver… Voilà un état qui nous permet de sortir de l’individualisme. L’Être universel que nous-sommes peut alors renaitre et se reconnaitre uni à la Terre, uni à l’humanité, uni  aux éléments, uni à l’univers, uni au Tout. Ceci est l’Unicité.

Au-delà de l’Unité,  l’Unicité représente la fusion avec le noyau divin, avec la substance atomique et subatomique en chacun et en chaque chose. Il s’agit d’un état de conscience qui définit l’ouverture divine en soi et la fusion avec la Vie.

La conscience universelle ressurgit actuellement et nous fait pénétrer peu à peu dans cette voie véritable qui unit toute chose dans un même corps, dans une même essence, dans un même atome, dans un même tout.

La Vie nous appelle au retour intérieur jusque dans la moindre cellule du corps pour nous unir en conscience à elle et à la substance atomique (macrocosme) et subatomique (microcosme) qui forment l’Univers, pour retrouver le Soi multidimensionnel que rien ne limite et qui est Amour, pour Être l’Unicité du Cœur de toute chose et la vivre en toute simplicité, en toute humilité et avec grâce.

Mirena, le 1er Juin 2016
Vous pouvez partager ce texte à condition de le faire dans son intégralité, y compris ces deux phrases, et en faisant référence au site : www.audeladesmots.org

*

Le choix de vivre libre nous appartient

La vérité est en nous*

L’Univers ignore si la vibration que vous émettez est due à quelque chose
que vous observez, à quelque chose dont vous vous souvenez,
ou à quelque chose que vous imaginez.
Il se contente de recevoir la vibration
et lui répond avec ce qui est en accord avec elle.

Abraham

*

Nous sommes les courants de vie de l’univers qui circulent sur Terre et ailleurs. Ils sont notre création positive et négative. Ils agissent sur l’humanité et sur tout ce qui demeure sur Terre. Ils se répercutent dans l’Univers et l’alimentent. Les pôles négatifs et positifs le nourrissent et lui permettent de s’étendre à l’infini, de croitre dans l’immensité sans fin. Ces courants de vie nous touchent, nous entourent. Nous les traversons sans les voir. Pourtant ils existent et agissent en nous qu’on le veuille ou non.

La compréhension de ce qui est, est actuellement en train d’émerger dans la conscience humaine. L’être intègre de mieux en mieux la loi de l’Univers et l’interdépendance qui nous unit dans la relation énergétique. C’est pourquoi, ne plus rester en retrait de ce fonctionnement, ne plus rester dans l’aveuglement transmis, nous permet de retrouver notre liberté individuelle.

Être conscient, c’est reconnaitre le fonctionnement universel de l’énergie qui, si on lui ouvre la porte, agit sur nous, sur notre vibration et nous emporte dans une spirale ascendante ou descendante. Être conscient, c’est intégrer que nous sommes les créateurs de notre monde par nos pensées, nos paroles, nos actes et nos émotions. C’est ne pas rester séparés de la vérité et c’est accepter notre propre responsabilité dans l’émission des courants de vie de l’Univers. C’est aussi reconnaitre l’interdépendance des êtres humains à l’échelle planétaire. Les pensées négatives, les croyances, la négativité et les jugements émis, atteignent l’ensemble des humains, agissent par leur pouvoir et les cloisonnent dans le même temps dans la vibration de même fréquence. Ce que nous lançons dans l’espace nous maintient sous son pouvoir également.

C’est ainsi que l’être humain est prisonnier des sources négatives dont il est le créateur, relié par ailleurs aux égrégores de même fréquence. Il se débat et est en lutte avec lui-même, avec ses propres créations alors qu’il croit en une cause extérieure. Il accuse les autres, la vie et s’installe dans la victimisation, dans le déni de sa création. Condamner les autres et  tourner le dos aux problèmes de sa vie, tourner le dos à la tâche intérieure qu’il a à accomplir est pour lui la seule issue. Pourtant s’il savait, il constaterait que sa vérité n’est autre que la machination du pouvoir négatif qui agit à son insu sur lui et ses pensées. Ceci est déterminant dans la découverte du bonheur et de la liberté sur Terre.

Dès que l’on s’ouvre sincèrement à ce fonctionnement de l’énergie, il est alors plus facile de s’ouvrir au positif. La clarté se fait et l’être peut mieux s’accepter, se pardonner et accepter son rôle d’acteur terrestre pour ne plus adhérer aux courants négatifs en étant positif, aimant, lumineux. La relation avec la vie et les autres se modifie très rapidement. Le renoncement à l’appartenance négative est possible si le cœur s’ouvre à la vérité et la volonté présente. La volonté est déterminante dans tout changement.

La vie humaine n’est pas ce que l’on croit. Elle n’est pas la souffrance, plus aujourd’hui. Alors que tout se dévoile, nous avons le choix d’appartenir à l’une ou l’autre de ses mouvances, qu’elle soit positive ou négative. Se situer sur le courant positif de la vie est tout à fait faisable. Ainsi nous agissons consciemment sur nous-mêmes et sur l’ensemble de l’humanité. La vie est source de beauté et de richesse et nous nous sommes éloignés d’elle par nos croyances erronées, par notre soumission au mental et au négatif.

Alors, pourquoi ne pas inverser le processus individuel mis en place par l’ensemble des humains? Nous parcourons la vie dans l’inconscience de nos propres créations et nous nous plaignons ensuite. L’état de victime n’est plus d’actualité. Au contraire, le soleil brille et éclaire notre conscience. Il nous tend la compréhension de la Vie et son fonctionnement nous est dévoilé avec de plus en plus de clarté. Nous ne sommes pas qui nous pensions être. Nous ne sommes pas séparés de tout, des autres, du Tout. Nous sommes les créateurs de notre vie, simplement cela !

Alors que choisissez-vous aujourd’hui ? Êtes-vous réellement conscients que vous pouvez modifier totalement votre vie pour le meilleur et accueillir son abondance ? Je vous le souhaite sincèrement et avec amour.

Mirena, le 14 Mars 2016
Vous pouvez partager ce texte à condition de le faire dans son intégralité, y compris ces deux phrases, et en faisant référence au site : www.audeladesmots.org

*

La Conscience Unitaire

L'unicité*

Certains ressentent le passage actuel avec plus ou moins d’intensité. Si nous sommes prêts, il peut nous conduire vers l’activation de la conscience unitaire et de la rencontre intérieure avec le Soi profond. La conscience unitaire est la relation au Tout, à l’ensemble des humains et à tout ce qui est. Elle intervient dans le processus d’ascension et devient présente quand l’être s’accomplit.

Nous ressentons ces vagues d’énergie de plus en plus intenses et lumineuses. La conscience qui était n’est plus. Nous basculons avec elle vers de nouveaux horizons riches de Vie éternelle.

Les efforts entretenus pour se libérer du négatif montrent aujourd’hui ce bel horizon. Le temps où le jugement fusait et où l’accusation était de mise, devient obsolète pour l’être qui pénètre dans la conscience unitaire. Détruire et se détruire, diviser et séparer, souffrir et avoir peur, se sentir victime, n’en avons-nous pas assez fait l’expérience ? Une nouvelle compréhension de la vie et de l’être humain nait et nous montre une nouvelle voie.

Les tâches purificatrices effectuées ont permis le retour vers sa propre responsabilité et donc l’acceptation ; l’acception de soi et de la répercussion de ses propres états négatifs sur l’humanité et dans l’univers.

Notre individualisme, notre vouloir d’exister, d’être fort et beau disparait car l’illusion se fond dans la clarté intemporelle. Peu à peu, nous nous retrouvons dans la force unitaire et nous nous reconnaissons au-delà des limites et des croyances de la dualité. Nous nous percevons de moins en moins dans l’être séparé des autres et à l’inverse, notre cœur s’ouvre profondément à la richesse contenue en chacun. Nous ne pouvons à ce stade, poursuivre dans l’individualisme et ne penser qu’à nous. Nous ne pouvons juger l’état de la conscience collective dans lequel nous baignons car elle est notre propre création, celle engendrée par les expériences de la dualité.

La conscience de l’état universel et sa forme prennent ainsi place. La compréhension d’appartenir au Tout qui était présente dans le mental est maintenant acquise et peut s’exprimer par le cœur. Tout est différent et les voiles qui nous ôtaient la vue, sont remplacés par une ouverture grandiose sur l’infinitude, remplacés par la joie profonde et la reliance au Tout.

Pour prendre ce chemin de la liberté, il faut le vouloir et avancer en toute honnêteté avec ses démons intérieurs, les reconnaitre pour les libérer. Nous sommes sur Terre pour vivre la dualité et la dépasser. Alors, la culpabilité n’a pas de place ici.

Devenir des êtres responsables à chaque instant, à chaque seconde, à chacun de nos souffles, nous permet de pénétrer dans la conscience de la Vie et sa clarté. Ainsi nous n’adhérons plus au mental ni au négatif. Savoir ce qui se joue et agir en conséquence pour ne plus être dépendants du mental, des autres et de la matrice humaine, devient une évidence. Tout est clair en soi et non manipulé. Tout est juste, honnête et fluide. L’être conscient vit par le cœur et agit avec l’amour qu’il contient. Il reconnait sa multi dimensionnalité. Il voit la vie dans sa globalité et son appartenance au Tout est son phare. Il n’a plus peur et ne rend plus les autres responsables de ce qu’il vit. Il sait Qui Il Est et poursuit sa voie dans la conscience unitaire pour trouver la demeure de l’Unicité et s’y déposer.

Mirena, le 17 Février 2016
Vous pouvez partager ce texte à condition de le faire dans son intégralité, y compris ces deux phrases, et en faisant référence au site : www.audeladesmots.org

*