La guérison universelle

Douter de soi ne permet pas de guérir. Cela permet seulement d’alourdir la portée de la maladie. Toute maladie se développe par le mental. Sa forme est, et reste une création des pensées. Elle est aussi une forme d’abandon à la vie afin que vienne la pleine connaissance de celle-ci et sa relation fusionnelle avec vos pensées.

Un être évolué peut prétendre à guérir. Il sait qu’il peut grâce à sa foi et à sa volonté, parvenir à une ouverture universelle de l’Esprit en lui pour affirmer sa guérison. Et ceci est très important dans le sens où chacun est responsable de ce qui vient à lui. Les pensées sont un choix que chacun positionne en lui. Qu’elles soient positives ou négatives, elles créent la vie.
La guérison fait partie de votre création de vie, tout autant que la maladie. Dans sa forme intérieure, elle relativise sa portée et permet sa libération. Car l’être a en lui tout le potentiel pour guérir et par l’Esprit, il a accès à la guérison universelle.
La guérison universelle est non seulement la guérison sur le plan physique, mais aussi l’alchimie de toutes les formes d’états d’être dans leur globalité humaine et matérielle. Ce qui revient à la transmutation pure et simple.
Vous pouvez entrer dans cette globalité pour parfaire votre volonté d’agir pour transformer votre vie, vos maladies, vos états d’être, ainsi que la responsabilité de votre créativité. Tout, entièrement tout ce qui est vous et qui vous entoure, peut être transformé par l’alchimie de la conscience de l’Esprit en vous.
La guérison universelle est une ouverture de plus qui vous est proposée. Ce niveau supérieur de conscience sera pour ceux qui ont déjà acquis les bases essentielles du Je Suis, du Cœur et de l’Esprit, et qui sont la Trinité en eux.
Le monde se transforme et vous aussi, vous prenez l’assurance de cette ouverture de conscience. Ce qui était loin de votre portée, se rapproche maintenant, poussé par le vent des énergies nouvelles et sa relation avec le Tout. Vous êtes dans l’ouvrage nouveau, dans la création d’un monde nouveau par la guérison universelle.
Cette portée sera d’une grande envergure. Elle poussera chacun à se retrancher dans son intériorité pour puiser l’essence de l’Esprit qui transmettra la guérison.
Le corps doit s’adapter aux nouvelles énergies. Il doit ôter tous les voiles sombres qui le recouvrent. Tout le négatif doit partir et la lumière doit rayonner. Cette guérison fait partie de la guérison universelle.
L’Esprit est la lumière de l’univers qui, lorsqu’elle est découverte, fait trouver la raison de la transparence dans tous les domaines. Être clair de cœur et d’esprit permet de s’évader du cercle de la négativité pour entrer dans la guérison universelle.

Le premier palier de cette guérison universelle est la volonté :
Tout comme pour la guérison du corps, votre volonté doit être engagée pleinement. Il ne suffit pas de vouloir pour pouvoir. Il faut vouloir grandir. Grandir en soi pour grandir dans l’infinité. Cette relation est importante et porte le choix de chacun dans cette réalité.
Le pouvoir de l’homme ne pourra plus exister. Il ne sera plus admis dans l’ère nouvelle. Seule sera l’expérience de l’Être. La différence est importante.  Être sans pouvoir est une volonté axée sur l’humilité et la transparence.
Donner et recevoir, sera l’échange des hommes. Recevoir pour donner ne sera plus l’intérêt premier de l’humanité. Seule la volonté de chacun de grandir dans l’état souverain de l’Être aura son importance.
Les relations ne pourront plus être axées sur le pouvoir de l’homme. Seule la volonté de grandir en toute lumière, sera. Grandir en soi, pour soi, uniquement avec l’Esprit, plongera l’homme dans la guérison universelle et sa volonté d’y parvenir.

Le deuxième palier est l’amour de soi :
Vous aimer avant tout est une priorité. Vous ne pouvez donner votre amour si vous ne vous aimez pas. Ceci s’apprend. Pour trouver l’amour de soi, il faut avoir l’ouverture de conscience nécessaire qui permet de voir la relation de l’amour en toute circonstance et la ressentir en votre cœur en vous aimant.
Vous aimer, c’est vous voir tels que vous êtes en sachant qu’à chaque pas vous apprenez à marcher, qu’à chaque parole vous apprenez à parler, qu’à chaque geste vous apprenez l’amour. Ce qui revient à dire que tout pas vous apporte la création de votre vie. La pleine conscience de cet ouvrage transmet l’amour de vous-mêmes. Vous savez que vous êtes sur Terre pour apprendre à marcher sur votre chemin pour trouver la lumière.

Le troisième palier de la guérison universelle est concevoir l’homme dans l’univers :
Étant relié au Tout, vous voyez ce que vous entreprenez, et établissez avec toute votre raison et votre idéalisation, pour retourner à la Source. Vous savez que votre chemin est un chemin parmi tant d’autres et que tous vont au même but de la création. Tôt ou tard, ils se rejoignent dans la lumière de la Vie. La réalisation de l’âme est alors terminée. Elle a rejoint sa Source.
Concevoir l’homme dans l’univers, c’est réaliser et intégrer qu’il fait partie du Tout. Vous comprenez qui il est dans sa globalité par son individualité. Ceci n’est pas aussi facile à intégrer que ce que vous pourriez penser. Vous devez vous sentir reliés au Tout, consciemment, avec foi. Vous devez vous ouvrir à la vie en toute confiance, en toute sagesse, avec amour aussi et aller avec ce pouvoir créateur que vous donne la vie, avec cette magie qui vous permet de vous unir à votre création individuelle tout en étant centré dans l’immensité du Tout et de sa relation.
Ce niveau supérieur de conscience vous fera entrer dans la pleine fusion universelle qui sera nécessaire à la réalisation de vos actions. L’axe ciel/terre sera pleinement activé et vous pourrez créer en l’instant, avec puissance. Il s’agit de l’alchimie remarquable que vous pourrez atteindre. Mais avant cela, vous devez assimiler les différents stades de la progression intérieure. Les assimiler, les comprendre dans toute leur grandeur et ne faire qu’un avec eux pour entrer dans la guérison universelle.

Petit à petit, viendront à vous les nouveaux positionnements de vie. Il faudra alors veiller à les appliquer avec votre savoir mais aussi avec votre intelligence pour entrer dans cette fusion. Bannissez le pouvoir et vous aurez la lumière qui vous guidera dans votre création de vie. Refusez la richesse. Vivez le moment présent. N’entassez pas les richesses. Faites confiance à la vie. Soyez dans la pleine relation de l’abondance, en vous abandonnant aux rythmes vibratoires des énergies.
Vous pensez, vous obtenez. Mais faites toujours abstraction de la richesse et du pouvoir. Ceci est une leçon à retenir. Vos choix, vos demandes, doivent toujours être faits dans le respect de vous-même, de votre lumière, mais aussi dans le respect des autres, de la terre et de l’univers.
En œuvrant pour vous, vous œuvrez pour les autres. C’est pour cela que vous devez vous aimer, vous respecter en étant toujours dans la lumière et son apport constant de paix et d’amour.
Les élus de ce nouveau monde seront ceux qui seront axés sur la priorité de la lumière en eux. Le monde de la dualité est terminé. Son emploi également. Le monde de la lumière est là, maintenant. En trouvant votre lumière, en fusionnant avec elle, vous parviendrez à l’alchimie de votre vie et à prendre possession de la guérison universelle en vous.
Le rayon violet est un ordre majeur dans l’évolution de chacun. Il permet de s’identifier en tant qu’Esprit mais aussi d’intégrer sa loi universelle pour la faire sienne. En parvenant à cette compréhension vous entrez dans la puissance de l’univers qui peut tout.
Plus vous serez axé sur cette conscience, plus vous pourrez guérir. Et guérir ne veut pas seulement dire vous transformer. Guérir veut aussi dire se libérer de la vie humaine et fusionner avec l’Esprit de l’univers pour arriver à l’alchimie remarquable.
Nombre d’entre vous ont recherché cette alchimie. Mais la richesse étant toujours la première cause de pensée, il n’a pas été possible de la trouver. Lorsque vous serez définitivement libéré de ce vouloir de richesse, ce pouvoir de l’homme sur le monde, vous pourrez alors accéder à la richesse de l’univers.
L’abondance est ceci, sachez-le. Le cœur pur, l’esprit pur, permettent d’accéder à l’alchimie. Tant qu’il y aura une ombre dans votre vouloir et dans vos pensées, vous ne pourrez l’acquérir.

La possession n’est pas l’amour.
La richesse n’est pas l’Esprit.
Le pouvoir n’est pas l’alchimie.

 

Par Mirena
Extrait du livre Je Suis L’Esprit
Transmis par Maître St-Germain

 

Le jeu des énergies

Le jeu des énergies

Nous avons, grâce aux énergies, une capacité de création de vie qui prend forme à la moindre pensée, au moindre souffle, au moindre geste, à la moindre action, à la moindre intention…. Nous créons notre vie et créons à chaque seconde l’avenir. Nous ouvrons notre chemin et le parcourons pas à pas, bien centrés sur celui-ci ou pas du tout. Nous ne voyons pas ce qui se passe autour de nous mais les énergies sont présentes et se meuvent comme des courants de vie qui coulent, qui nous entourent et nous pénètrent, qui vibrent et qui créent.

Nous sommes énergie et tout ce qui nous entoure est énergie. Une énergie en mouvement qui va et qui vient. Elle peut être lumineuse, colorée ou bien sombre. Notre corps est composé d’énergie, notre aura, nos pensées, nos émotions, nos mentalisations également. Elle possède un taux vibratoire d’une fréquence plus ou moins élevée. Il existe en nous et autour de nous, sur Terre ainsi que dans l’univers, des énergies claires et lumineuses et d’autres plus sombres, .

Dans la compréhension de ce fonctionnement, nous pouvons ouvrir notre conscience sur nos propres créations. Car nous créons, consciemment ou non, notre vie, que nous le désirons ou pas. Nous mettons en mouvement les énergies de l’univers et nous attirons à nous les évènements, les situations, les opportunités mais aussi la négativité qui cause beaucoup de souffrances et de maladies.

Il y a également en nous des mémoires inscrites dans notre aura, dans nos chakras, dans notre corps physique. Elles émettent une séquence vibratoire qui attire d’autres énergies de même fréquence. L’univers nous envoie des expériences de vie qui sont à reconnaître pour être dépassées et lâchées. La vibration positive attire le positif et donc l’expérience positive de même fréquence. La vibration négative attire le négatif et également l’expérience de même fréquence.

Nous sommes des aimants et nous pouvons, dès lors que nous intégrons cette compréhension, nous ouvrir à la création conscience de notre vie pour ne plus souffrir et ôter les voiles qui nous recouvrent, ôter la non-conscience de la vie et la non-compréhension du jeu des énergies.

Car la vie est un vaste jeu et nous en sommes les pions. Nous avançons d’un pas, puis reculons de deux, nous nous arrêtons, nous retournons en arrière, nous tournons en rond et parfois nous nous égarons. Et pourquoi cela ? Pourquoi n’avançons-nous pas directement vers le but du jeu ? Car nous avons peur, car nous n’écoutons pas notre intuition, car nous suivons les directions du mental plutôt que celles de notre âme. Nous avons peur de lâcher ce que nous connaissons, nous n’avons pas foi en la vie et nous retenons toutes les inscriptions négatives qui sont en nous. Nous leur obéissons. Ce sont des énergies qui, si nous leur donnons de l’importance, s’activent et amplifient le processus créatif, et attirent d’autres énergies de même fréquence. Et une fois cernés et pris dans leur filet, il est difficile de refaire surface.

Or, aujourd’hui, nous pouvons comprendre ce qui est, nous pouvons changer notre vie en nous libérant du joug des énergies négatives, en dépassant et purifiant leurs empreintes,  en accueillant enfin les énergies positives, lumineuses et de fréquence vibratoire élevée, en développant l’amour, la lumière, la compassion, la joie, l’harmonie, la douceur, le rire, l’acceptation, le lâcher prise….. Nous pouvons avec volonté, vibrer différemment et nous offrir un nouveau chemin sur lequel nous ne souffrirons plus, sur lequel nous pouvons cueillir les bienfaits de la vie.

Le plaisir apporte le bien-être du corps et de l’esprit, l’amour guérit, la compassion nous place dans l’énergie de la paix intérieure, la joie nous met en confiance, et la confiance nous ouvre les portes de la vie car avec elle nous lâchons prise, avec elle nous n’avons plus peur et n’érigeons plus aucune limite. La confiance nous place dans la compréhension du jeu de la vie. La confiance développe la foi et, lorsque les limites ne sont plus présentes, lorsque les peurs et les doutes sont envolés, l’impossible n’existe pas.

La conscience est profonde. Plus nous lâchons nos peurs, nos doutes, nos incompréhensions, plus nous allons dans sa profondeur. Plus nous levons les voiles qui obscurcissent notre lumière, plus nous élevons nos vibrations et reconnaissons notre place dans la création consciente de votre vie.

Les temps sont au rassemblement des cœurs et à l’Unité qui demeure en nous. Si nous désirons atteindre ce but et répandre sur Terre les semences christiques pour créer une nouvelle vie faite de lumière, d’amour et de paix, nous devons intégrer le fonctionnement du jeu des énergies dans notre vie. L’intégrer par le cœur et ne pas le laisser au niveau de l’intellect. Nous devons nous ouvrir à cette compréhension et l’appliquer avec amour, avec la pleine conscience de son impact sur notre vie, sur Terre et dans l’univers. Nous devons nous reconnaitre tous Un, sans séparation, sans différence.

Car les limites n’existent que dans l’esprit humain. Dans la conscience de l’univers tout est infini, tout est beau, tout est Amour !
Belle découverte à vous tous.

Mirena, le 18 Juin 2014.
Vous pouvez partager ce texte à condition de le faire dans son intégralité, y compris ces deux phrases, et en faisant référence au site : www.audeladesmots.org.

Reconnaître ses sentiments négatifs

Les luttes intérieures ont de puissantes répercussions dans les corps. Elles développent des blocages et parfois des maladies. Ce sont des énergies négatives qui déstabilisent l’être dans sa profondeur. En les reconnaissant, en les considérant simplement, et en les accueillant, elles ouvrent vos consciences. Ainsi, elles permettent d’œuvrer pour les éliminer. Le simple fait d’accepter qu’elles sont bien présentes, qu’elles nourrissent vos êtres de négativité, qu’elles vous maintiennent dans la tristesse, dans la colère, dans la jalousie et donc, qu’elles vous éloignent de l’amour et de la lumière, cette simple constatation vous permet d’ouvrir la porte au changement.

Le mental négatif doit également être considéré avec attention. Il est cette petite voix intérieure qui vous dit que vous avez raison, que vous êtes à la bonne place, que vous devez poursuivre ainsi. Il vous tend tout au long de la journée des images, des pensées qui vous entretiennent dans cette souffrance intérieure.

Si vous savez « qui vous êtes », si vous comprenez quels sont les rôles que nous jouons tous ici sur Terre, si vous intégrez la raison du chemin spirituel, vous pouvez réaliser le changement en vous. Non pas en culpabilisant, ni en vous jugeant, mais en acceptant simplement que certaines pensées, attitudes, paroles et actes doivent évoluer vers l’amour et la lumière.

Les autres êtres sont vos propres miroirs. Les résonances négatives, les désaccords reflètent ce qui doit être dépassé et réglé en vous. Le jour où vous serez en parfait accord avec ceux qui vous entourent, vous serez délivrés de ce qui vous fait souffrir, de ce qui vous gêne, de la différence que vous percevez. Vous aurez acquis le changement intérieur et le percevrez avec votre amour.

Alors, si vous ressentez en vous une énergie négative, ouvrez la porte à la compréhension, et laissez entrer le soleil dans vos cœurs. Laissez-le éliminer la négativité, donnez-lui les commandes de vos pensées. Faites également taire le mental. Ne le nourrissez pas mais au contraire, redressez vos pensées dans la positivité de la vie, et revenez à l’instant présent dès que vous le pouvez. Ceci est un réflexe à pratiquer, à intégrer en soi pour rester centrés dans l’amour et dans la lumière.

Vous pouvez également évacuer le trop plein d’énergies négatives. Une fois libérés d’elles, vous ressentirez un mieux-être. Ceux qui peuvent pratiquer du sport, allez courir, faites du vélo, tapez sur un punchingball… Faites ce qui vous convient le mieux. Exprimer cette puissante énergie qui vous déstabilise. Ceux qui préfèrent autre chose, criez, bougez, dansez, tapez sur un tambour, sur un djembé… Peu importe ce que vous ferez mais exprimez ces sentiments négatifs qui vous maintiennent dans des états négatifs. Osez les vivre pleinement…

Et puis, reprenez la conduite de vos êtres, reprenez les rênes de vos vies. Ne laissez plus le mental vous mener. Ainsi vous serez libres d’être. Vous vivrez votre vie et l’exprimerez en toute liberté. Les luttes intérieures disparaîtront et vous découvrirez la paix. Vos êtres seront en accord avec la positivité de la vie et vous attirerez à vous le meilleur.

Je vous souhaite un beau week-end dans l’expression de qui vous êtes, dans la paix intérieure, dans l’amour et la lumière. Prenez soin de votre liberté !

Mirena, le 19 Janvier 2013.
Vous pouvez partager ce texte à condition de le faire dans son intégralité, y compris ces deux phrases, et en faisant référence au site : www.audeladesmots.org.

Sentiments négatifsPhoto Mirena

Pardonner pour être en paix

Nous devons évoluer dans l’ère nouvelle avec un passage qui soumet bien des états, des schémas et des comportements au grand nettoyage. Nous sommes mis devant des situations pour nous permettre de comprendre ce qui ne va pas dans notre vie et ce qui a besoin d’être épuré pour pouvoir avancer sur notre chemin. Nous ne pouvons plus marcher avec le fardeau que nous avons en nous et notre dos ne peut plus supporter ce poids lourd qui demande à être considéré et réglé. Les énergies ambiantes sont là pour nous rappeler au fur et à mesure de notre avancée, ce qui n’a pas encore été réglé et nous prenons en pleine face ce qui n’est plus en accord avec le nouveau monde.

Nous nous révélons parfois par la force des choses. Nous sommes soumis à faire des choix pour nous libérer de ces entraves, de ces liens sombres qui nous tiennent fermement. Nous devons nous ouvrir à une vue plus simple de la vie, en comprenant que nous sommes des êtres soumis aux expériences de la dualité pour nous révéler dans la lumière. Peu à peu, la conscience se révèle dans la profondeur. Nous entrons dans des compréhensions de plus en plus profondes et évidentes. Nous lâchons ce qui n’est plus en accord avec nous, avec notre profonde révélation d’être libres de toute attache sombre de la dualité.

Mais ce choix n’est pas si facile à réaliser car nous devons lâcher notre mental qui résiste avec force à ce que nous voulons établir en notre vie et en notre corps. Pour cela, nous devons nous rendre à l’évidence que le pardon est celui qui permet de remonter vers la lumière. En effet, lorsque notre mental s’emballe et nous déballe toute sa litanie négative sur les autres, sur la vie, sur ce qui ne va pas, sur le monde… nous devons avoir le réflexe de ne pas le suivre et de pardonner. Pardonner est la prière de l’homme qui conduit ses pas dans la lumière. Elle est le reflet de la Vie, la pleine floraison de l’âme. Sans pardon, nous ne pouvons nous ouvrir à l’avancement. Celui qui reste dans la croyance de la dualité ne peut se révéler sans pardon.

Pardonner c’est vivre ce qui est avec compréhension et humilité. L’homme a trop souvent besoin d’un autre pour rejeter la faute de ce qui est. Il ne veut pas regarder ce qui ne va pas en lui. Il ne veut pas entrer dans la compréhension de la vie. Il se laisse entraîner par la force de son mental négatif et résiste en soutenant qu’il n’est responsable en rien.

Or, tout ce que nous vivons est notre reflet : notre vie, nos relations, nos souffrances, nos maladies… Tout ce qui est autour de nous nous ressemble. C’est comme si nous avions un miroir autour de nous qui nous révèle qui nous sommes par ce que nous attirons. Car nous attirons qui nous sommes. Ceci a pour but de nous révéler ce qui ne va pas. Et avec le pardon, nous pouvons sortir de la souffrance et entrer dans la profondeur de la conscience pour voir plus loin que le bout de notre nez en comprenant le jeu de la vie et le rôle de premier que nous tenons.

Le pardon est la grâce de l’univers. Il nous unit à la lumière. Il peut tout gommer, il peut tout effacer et surtout, il nous permet de lâcher notre ego. Il est le sauveur de notre monde et il le restera. Sans pardon, nous vivons dans la souffrance et nous espérons que l’autre changera, que le monde lui-même changera. Mais ceci appartient au passé et à dualité. Nous devons renaître à l’évidence de l’ouverture nouvelle qui naît et qui n’est plus limitée désormais. Nous ne sommes plus obligés de souffrir, de rester dans le monde de l’ego et de la soumission de l’être. Nous pouvons être nous-mêmes sans les voiles de la séparation pour vivre libres, heureux, dans l’amour et la lumière qui est en nous.

La conscience sera déterminante dans la nouvelle vie. Elle est l’ouverture en soi, la compréhension des étapes de l’Ascension et non la révélation de l’homme dans l’ego et le pouvoir. Les anciens schémas, les anciennes compréhensions sont maintenant obsolètes. Nous devons nous révéler par le pardon pour pouvoir évoluer dans la nouvelle dimension.

Le monde meilleur est là. A nous de le saisir par la compréhension de ce qui est et par l’ouverture du pardon en soi pour une vie de paix.

Mirena, le 3 Avril 2012.
Vous pouvez partager ce texte à condition de le faire dans son intégralité, y compris ces deux phrases, et en faisant référence au site : www.audeladesmots.org.