La subtilité de l’ego

Quand vous pensez avoir franchi un cap, méditez et allez encore plus profondément en vous pour savoir si ce n’est pas le mental qui vous illusionne.
Quand vous pensez être vrai méditez.
Quand vous pensez être dans l’amour, méditez.
Quand vous pensez être juste et honnête, méditez.
Quand vous pensez avoir raison, méditez.
Quand vous pensez être dans le cœur, méditez.
Quand vous pensez être dénué d’ego, méditez.
Quand vous pensez être charitable, méditez.

La subtilité de l’ego dirige très souvent l’être humain dans l’erreur.
Il garde ainsi le pouvoir et l’entraine vers de fausses raisons, sur de fausses routes qui sont parsemées d’idéalisations peu lumineuses.
Sachez toujours appliquer le discernement et méditez sur vos états d’être
et les situations vécues.
Ainsi vous redresserez vos pas et resterez dans la vérité.

Et encore plus actuellement pour élever ses vibrations, pour rester centré et maitre de soi:
– Chaque jour est important si la méditation est posée en soi.
– Chaque jour est important si le silence des mots est présent.
– Chaque jour est important si la pensée est posée au niveau du cœur.
– Chaque jour est important s’il est simple et vertueux.
– Chaque jour est important si l’humilité prend la place de l’affirmation de soi.
– Enfin, chaque jour est important si la puissance du cœur rayonne et donne.
Merci à vous tous d’être sur le chemin du Soi.

Mirena
www.audeladesmots.org

Aujourd’hui je choisis … la rigueur et la volonté

Méditation

Aujourd’hui je choisis la rigueur et la volonté dans la pratique quotidienne  d’exercices spirituels afin d’entretenir le bien-être dans mon corps et mon esprit.

Aujourd’hui je prends conscience des priorités de ma vie et il m’appartient de faire des choix pour nourrir les énergies de lumière en moi. Ainsi en me plaçant en elles chaque matin, ma journée est meilleure, je suis plus stable émotionnellement et mentalement, je suis mieux dans mes baskets et cela rejaillit à l’extérieur de moi.

La méditation, le calme intérieur, l’ancrage, l’harmonisation des chakras, la prière… Il existe une multitude de techniques qui me placent dans des énergies positives et bénéfiques qui me recentrent dans la lumière. Lorsque je suis placé en elles, je suis plus apte à prendre de bonnes décisions et à profiter positivement de la vie.

Aujourd’hui je m’ouvre à la rigueur et à la volonté pour vivre plus sereinement mes journées.

Affirmation positive
Mirena, le 1er Décembre 2014 – Copyright © www.audeladesmots.org
Vous pouvez partager ce texte à condition de le faire dans son intégralité, y compris ces deux phrases, et en faisant référence au site : www.audeladesmots.org

La nourriture : un aliment spirituel ?

Le repas est un moment privilégié qui doit être pris en conscience pour nourrir l’être dans sa totalité et non simplement pour remplir l’estomac. Mieux manger et manger léger, permet à nos différents corps de s’alléger pour accueillir les énergies de l’avancement.
Les allègements, les purifications de nos corps, nous permettent d’être en  accord avec les énergies de lumière. Ainsi nous nous nourrissons physiquement et spirituellement.
Voici un article d’ Alessandra Moro Buronzo sur l’importance de considérer la nourriture comme un aliment spirituel.

 la_nourriture_un_aliment_spirituel_24Il est intéressant de voir comment tous les grands sages ou les grands initiés – si nous voulons employer un terme savant – ont donné, depuis le passé, une grande importance à l’alimentation.

Toutes les personnes religieuses, quelle que soit leur confession, accordent un instant de réflexion, de prière ou simplement de recueillement avant de manger et normalement le repas se déroule dans le silence. Dans certains cas, donc, les aliments deviennent une nourriture spirituelle, parce qu’à travers la nourriture il est possible de nourrir toutes les parties qui composent l’être humain : certes, la partie physique, mais aussi les corps qui sont appelés subtils.

En reprenant la théorie et l’enseignement du philosophe et du pédagogue français, d’origine bulgare, Omraam Mikhael Aivanhov, nous découvrons une signification de la nourriture, très originale et hautement spirituelle. C’est à travers la nourriture qu’Aivanhov nous enseigne comment il est possible d’augmenter notre spiritualité. Se nourrir devient, grâce à ses enseignements, un acte de conscience auquel nous devrions, tous, tendre.
La nourriture a certainement la fonction de nous nourrir physiquement, mais aussi de porter de la nourriture à toutes les autres composantes de notre être, à tous les autres corps qui nous composent. Ce sera le but de la partie éthérée de tout aliment, de nourrir nos corps subtils, qui sont le siège de nos fonctions psychiques et spirituelles.

La première règle est celle d’être conscients de la première bouchée que nous portons à notre bouche : le début est extrêmement important, vu que, de lui, dépend tout le reste du repas. Si nous commençons bien le repas, celui-ci se déroulera bien jusqu’à la fin, mais si nous le commençons quand nous sommes nerveux ou agités, nous resterons dans cette condition jusqu’à la fin. L’harmonie naît donc de la première bouchée.

Les aliments doivent ensuite être mâchés convenablement, c’est-à-dire lentement et pendant longtemps ; car c’est dans la bouche que se produit la première digestion, même au niveau subtil. Selon Aivanhov, c’est dans la bouche, à travers de petites glandes situées sous la langue, que sont absorbées les particules éthérées des aliments, celles qui peuvent se définir comme l’énergie subtile, pas calorique, de l’aliment et qui servent à alimenter le système nerveux (c’est peut-être pour cette raison que, en homéopathie, on dit qu’il faut garder les granules sous la langue, pour qu’elles soient efficaces ?).

La partie éthérée d’un aliment est liée aux couleurs, à la vie qu’il contient : tout un monde qui est situé dans le domaine de l’air. Voilà pourquoi, pour bien alimenter le corps éthéré, il faut accompagner chaque repas d’une bonne respiration. Il faut penser à respirer en profondeur entre une bouchée et l’autre pour permettre une bonne combustion. Soutenir de cette manière notre corps éthéré signifie soutenir notre vitalité, notre mémoire tout comme notre sensibilité.

Mais la conscience ne suffit pas si nous voulons arriver à nourrir le corps astral, où résideraient nos émotions et nos sentiments : pour cela, il faut aimer la nourriture que nous consommons. Être en harmonie avec soi-même est une condition fondamentale pour pouvoir s’arrêter et avoir une pensée de paix, de façon à permettre, même à ce corps, qui est encore plus subtil, d’extraire ce dont il a besoin. Pour ceux qui croient, il est suffisant de voir dans la nourriture une manifestation de la Divinité et se concentrer sur telle pensée pour tirer le plus grand bénéfice et l’illumination grâce à l’acte répétitif du repas.

Pour Aivanhov, si nous voulons recevoir les parties les plus subtiles des aliments, il faut être conscients et surtout prédisposés envers l’amour, et voilà que notre corps sera ainsi prêt et ouvert pour recevoir le meilleur de l’aliment. En effet, c’est comme quand nous accueillons une personne avec beaucoup d’amour, elle s’ouvrira à nous et nous donnera tout ; mais si nous la recevons avec hostilité, elle se fermera et nous ne pourrons rien recevoir de cette personne.
Tout comme une fleur s’ouvre et cède tout son parfum à la lumière et à la chaleur, de la même manière l’aliment se comportera avec nous, si nous sommes habiles à nous positionner envers lui de façon positive.
Un autre point fondamental dans sa théorie précise qu’il est possible de manger de tout, mais seulement comme il se doit et dans des quantités raisonnables. Se laisser aller à consommer des quantités au-dessus des véritables nécessités est nuisible et favorise une perte d’énergie. Une fois compris comment s’alimenter, il serait possible de se nourrir en doses « homéopathiques».

L’alimentation possède, évidemment, un rôle fondamental, mais la vie psychique et spirituelle est encore plus importante.

Voilà pourquoi les pensées positives et pleines d’amour constituent la base pour pouvoir jouir de façon complète des aliments qui sont ingérés. De telles pensées sont nécessaires, même pendant la préparation des repas, lorsque nous sommes en contact avec les aliments, nous pouvons leur fournir des énergies positives, à travers nos pensées.(…)

Aivanhov donne des priorités aux aliments qui sont en mesure de développer la spiritualité. En partant du postulat que nous nous nourrissons même des odeurs, des couleurs, des sons, il devient évident de comprendre comment les fruits et les légumes, qui sont des aliments imprégnés de lumière solaire, nous permettent de l’absorber, à travers eux, lorsque nous les mangeons. Par contre, la viande, selon lui, est pauvre de cette lumière et surtout elle a un temps rapide de putréfaction. Voilà pourquoi elle n’est pas apte à l’alimentation humaine. De plus, l’animal sent la mort s’approcher lorsqu’il arrive à l’abattoir, ce qui fait que ses glandes produisent des hormones qui sont des poisons pour ceux qui mangent ensuite sa viande.
Même l’énergie solaire contenue dans les végétaux peut nous nourrir, mais il est important que, par la pensée, nous arrivions à lui faire atteindre toutes les parties de notre corps.

Le silence est fondamental pendant le repas pour pouvoir se concentrer, pour être conscient de l’acte qui s’accomplit. De cette manière, le repas devient un moment privilégié de méditation.

À travers cette façon de méditer, nous sommes présents à l’acte qui s’accomplit, et grâce à l’amour et à la conscience, notre corps est nourri de manière complète, même dans ses corps les plus subtils.(…)

Pour en savoir plus :

L’alimentation intelligente, Editions Médicis, Alessandra Moro Buronzo

www.buronzo.com

Transmis par mirena, le 29 Avril 2013.

Méditation créatrice de l’équinoxe de printemps

Chers Ami(e)s,
Je suis heureuse de vous rappeler cette traduction orientée astro d’un formidable article de Barbara Hand Clow. Je la publie un peu en avance car elle contient une petite « préparation » à faire si vous voulez appliquer les suggestions de l’auteur… Pour l’avoir pratiquée l’an dernier en vue de trouver mon nouveau paradis, je peux attester que ça marche*! Belles créations à chacune et chacun de vous et à très vite,
@nne
—–
Les humains et les sociétés fonctionnent par cycles, et ces cycles se reflètent dans le ciel par les positions des planètes et de la Lune tournant autour du Soleil. Tout comme il est possible de considérer la personnalité de base des personnes invitées à une fête pour prévoir le type de fête qui pourrait en résulter, il est possible d’utiliser l’analyse planétaire pour anticiper les qualités du champ social de l’homme sur la Terre pendant une période de temps donnée. L’astrologie est capable de prédire comment les individus pourraient se sentir, rien qu’en connaissant l’influence archétypale de chaque planète et de la Lune. Tout comme une soirée Rock-n-Roll endiablée est très différente d’une fête en costume-cravate, la vie sur Terre est très différente en temps de guerre et en temps de paix. L’astrologie indique clairement quand une influence commence et quand elle se termine. Il est ainsi possible de jeter un coup d’œil en arrière ou d’avancer dans le temps pour repérer les tendances.
[…]
Lorsque l’axe de la Terre s’est incliné il y a 11 500 ans**, les nouvelles saisons ont rendu l’agriculture nécessaire à la survie humaine, et peu à peu les chasseurs-cueilleurs ont renoncé à leurs modes de vie qui étaient en harmonie avec la nature. L’examen des saisons et des cycles lunaires nous ramène plus de 10 000 ans en arrière, et c’est ce que le présent Astro flash ! examine en détail. J’ai découvert d’anciennes méthodes pour équilibrer notre conscience, montrant comment utiliser intentionnellement la potentialité de chaque saison. Je crois que nous devons utiliser le potentiel de ce modèle trimestriel pour intégrer lentement nos systèmes neurologiques aux changements provoqués par le récent basculement de l’axe. Comme Humpty Dumpty tombant de son mur, nous ne pouvons pas faire marche arrière. Nous pouvons utiliser les cycles de la Lune pour maîtriser nos émotions de manière très efficace lorsque l’analyse lunaire est comprise à la lumière des quatre saisons. Cette technique nous aide vraiment à gérer l’accélération du temps.
[…]
Comment vous pouvez gérer la saisonnalité ?

Le Nouvel An ne tombe pas le 1er janvier ! La nouvelle année – l’Équinoxe de Printemps – se produit vers le 21 mars, lorsque le Soleil entre à 0 degré du Bélier dans l’astrologie géocentrique. Pour la Terre, c’est au moment où le Soleil passe directement au-dessus de l’équateur. Puis il poursuit sa route vers le nord pour atteindre le Tropique du Cancer à 0 degrés du Cancer au Solstice d’Été autour du 21 juin. Il fait alors demi-tour et traverse l’équateur à 0 degré de la Balance à l’Équinoxe d’Automne autour du 23 septembre. Et il se déplace au sud de l’équateur pour atteindre le Tropique du Capricorne à 0 degré Capricorne au Solstice d’Hiver autour du 21 décembre. Puis le Soleil semble à nouveau remonter vers le nord pour son retour à l’équateur à l’Équinoxe de Printemps suivante. Bien sûr, dans ce schéma vu de la Terre, le Soleil semble seulement se mouvoir puisque le phénomène est causé par l’inclinaison de l’axe de la Terre en orbite autour du Soleil pendant une année solaire.

Le calendrier moderne abuse notre conscience ! Le moment de faire des plans pour chaque année, c’est pendant l’Équinoxe de Printemps, pas pendant le soi-disant « Nouvel An ». Le moment le plus philosophique et spirituel de l’année correspond au Solstice d’Hiver, et il se réduit aux addictions et au consumérisme avec les achats de Noël, le manger et le boire. En fait, la période du 21 décembre au 21 mars – le dernier trimestre de l’année – est pour nous la période annuelle de l’achèvement. En particulier, les jours et des nuits juste avant le Solstice d’Hiver sont le moment le plus mystique de l’année, et nous devrions méditer pendant des heures au cours de cette période. Puis, quand le Soleil traverse le Capricorne, le Verseau et les Poissons avant l’Équinoxe de Printemps, nous devrions approfondir notre compréhension de tout ce que nous avons appris au cours des neuf derniers mois – de la précédente Équinoxe de Printemps jusqu’au Solstice d’Hiver.

L’Équinoxe de Printemps est le moment d’identifier les intentions que nous souhaitons concrétiser pendant les quatre saisons. Les idées correctement semées à l’Équinoxe de Printemps se manifestent pendant un an, et je vais vous faire des suggestions destinées à ensemencer correctement ces idées et à les manifester au cours des saisons suivantes. Au Solstice d’Été, c’est le moment de donner naissance à ces idées sous une forme reconnaissable, comme celle d’un fœtus en formation. L’Équinoxe d’Automne est le moment d’étoffer, d’équilibrer, et d’évaluer ces créations et d’éliminer celles qui ne marchent pas. Puis, le Solstice d’Hiver est le moment d’entrer dans une contemplation profonde pour imaginer comment nos créations personnelles aident les autres et la planète.

Le Solstice d’Hiver est le moment d’être impitoyablement honnête et d’évaluer si nos idées renforcent les autres ou si elles peuvent en fait être préjudiciables pour l’évolution. Un délicieux élixir de connaissance se manifeste le jour du Solstice d’Hiver quand la lumière commence à revenir, et chacun de nous peut alors faire passer des réalités plus grandes avant ses désirs personnels. Ce n’est pas par hasard que dans les cultures Occidentales le Noël commercial s’insère juste quand les gens sont incroyablement psychiques et à l’écoute ! Je vous suggère donc de décommander le Père Noël pendant le Solstice d’Hiver et de passer trois mois à réfléchir sur ce que vous avez créé au cours de l’année.

Cette année, l’équinoxe a lieu le mercredi 20 mars 2013 à 11 h 03 GMT,
soit 12 h 03 heure de Paris.
—–
C’est l’Équinoxe de Printemps au nord de l’équateur et l’Équinoxe d’Automne au sud de l’équateur. Dans le nord, c’est le moment de créer vos trois intentions significatives pour l’année, tandis que dans le sud, c’est le moment d’estimer et d’équilibrer vos intentions du printemps il y a six mois. Ce site étant rédigé pour les lecteurs du nord de l’équateur, ceux du sud voudront bien en tenir compte.

L’Équinoxe de Printemps est arrivé, c’est le début de l’année solaire dans l’hémisphère Nord. Il est temps de décider ce que vous voulez créer cette année, puis d’utiliser la manifestation pour fortifier ces idées. Si vous voulez avoir une vie intentionnelle organisée, choisissez vos projets au Printemps, approfondissez ce travail pendant l’Été, puis équilibrez ces créations avec les autres aspects de votre vie au cours de l’Automne. À partir du Solstice d’Hiver jusqu’au Printemps, nous tombons naturellement dans une contemplation profonde sur ce que nous créons dans le monde. Si vous vivez de cette manière, vous vous retrouverez en train d’évoluer en accord avec la nature.

Depuis Noël, beaucoup d’entre vous ont lâché des vieux jugements et des vieilles certitudes sur ce qu’ils veulent faire de leur vie. Maintenant, vous êtes vierges, vous êtes un champ fertile pour de nouvelles intentions.

Quand le soleil entre dans le Bélier, le potentiel pour manifester nouvelles réalités est toujours très puissant. Quelle que soit votre intention au cours de l’Équinoxe de Printemps, elle a tendance à se manifester facilement et avec force. Et tout ce qui est dans votre esprit a tendance à se faire sans même que vous le vouliez. Il est donc recommandé d’être très clair sur ce que vous pensez faire en ce moment. Maintenant que vous émergez de la contemplation hivernale, triez les choses dans lesquelles vous aimeriez vous impliquer cette année. Vous êtes une outre vide attendant d’être remplie. Nos ancêtres ont découvert qu’ils pouvaient créer pratiquement n’importe quoi en utilisant les pouvoirs de l’Équinoxe du Printemps. Dans les temps modernes, le lapin de Pâques et/ou la Résurrection détournent notre attention de cette opportunité. Et pourtant, choisir trois choses que vous voulez créer pendant l’Équinoxe de Printemps fonctionne vraiment ! Donc, commencez quelques jours avant l’arrivée réelle du Printemps en faisant votre liste de trois et tenez-la prête pour la méditation.

Environ quinze minutes avant l’entrée du soleil dans le Bélier, asseyez-vous seul ou faites un cercle avec des amis, et puis sortez votre liste. Écrire ces choses avant l’heure est une bonne idée. Ma technique favorite de manifestation est décrite en détail dans Alchemy of Nine Dimensions pages 133-134 de la deuxième édition publiée tout récemment. En voici un bref résumé :

Commencez avec la première intention que vous pensez vouloir créer, lisez-la, puis fermez les yeux et imaginez-vous l’ayant réellement. Ressentez comment ça serait. Dites-vous ensuite : « Si je pouvais avoir cela, est-ce que je le prendrais ? » Vous pourriez-être surpris de découvrir que parfois vous ne voulez pas quelque chose, tout en ne sachant pas ce que vous voulez vraiment. Si vous êtes capable de répondre honnêtement oui à cette chose, alors continuez à la manifester. Sinon, laissez tomber cette idée.

Avec cette première intention à l’esprit, visualisez trois scènes se passant réellement dans votre vie et qui dépeignent cette création. Ne mentionnez jamais les gens qui pourraient rendre cela possible pour vous, parce que cela influence – ou manipule – les autres. D’une part cela ne marche pas et, d’autre part, vous interférez avec les autres. Tout en visualisant chaque scène, voyez chaque image devant votre troisième œil. Lorsque cette image est clairement visible devant votre troisième œil, transférez-la alors à l’arrière de votre crâne juste au-dessus du sommet de votre colonne vertébrale (bulbe rachidien), voyez votre moelle comme un écran de télévision et transférez l’image sur elle. Voyez-la aussi clairement que possible, faites-la crépiter, et puis mettez-vous aussitôt à travailler sur la scène suivante. Une fois que vous avez visualisé l’ensemble des trois scènes, dites : « Ainsi soit-il ! » Répétez ensuite le même processus de visualisation avec les deux autres intentions de votre liste. Laissez votre liste quelque part pour vous y référer pendant l’année. J’ai une boîte spéciale pour la mienne.

La carte de l’Équinoxe de Printemps décrit un champ d’énergie qui aura une grande influence au cours des trois prochains mois menant au Solstice d’Été. D’abord, un champ de création s’installe sur la planète pendant l’Équinoxe, et il ne cesse de se développer et de se ré-étalonner pendant les trois Nouvelles Lunes suivantes. La nature invente de nouveaux mondes au cours du printemps, donc en manifestant des choses en ce moment, vous introduisez votre « commande » sur la liste prioritaire, pour ainsi dire. La plupart des gens qui utilisent cette technique depuis quelques années sont abasourdis de voir combien elle réussit. Alors, prenez garde à ce que vous demandez !

Sur cette joyeuse pensée, permettez-moi de vous souhaiter un joyeux printemps !

Barbara Hand Clow
Traduction AD

Transmis par Mirena, le 09 Mars 2013.