L’âme et l’être humain : la même synergie

La Clé de VieLa Clé de Vie de Maître Saint-Germain
Extrait du chapitre : L’âme et l’être humain : la même synergie

 *

Aujourd’hui naît une force. Il s’agit de la force de l’âme qui devient, elle aussi, de plus en plus présente. Elle aussi, tout comme l’instant présent, se rapproche de vous. L’ouverture de la conscience aidant, votre âme peut plus facilement infuser ses guidances et vous montrer la voie. De plus en plus, vous pouvez la percevoir. Les allègements que vous pratiquez pour avancer sans la négativité qui vous recouvre, vous ouvrent la porte de l’âme. Toutes vos sensations s’affinent. Elles deviennent des orientations de plus en plus justes. Vous ouvrez votre conscience à qui vous êtes. Vous comprenez votre chemin, vos choix. Vous vous ajustez sur la lumière. Votre âme peut ainsi vous transmettre ses puissantes énergies.

La force de l’âme est la puissance divine en action. Elle vous communique la volonté divine mais aussi la réelle avancée que vous devez faire. Avec elle, vous ne doutez plus de vous. Avec elle, vous parvenez à la croissance christique. Cette guidance est la puissance du nouveau monde qui naît actuellement. Elle supplantera le mental négatif. Elle communiquera des compréhensions élevées et sera le phare du nouveau monde avant le passage dans la dimension supérieure.

La conscience de cet état de lumière et d’amour doit vous toucher. Comprenez mes mots. Ne cherchez pas avec votre intellect car sinon votre mental prendra les commandes de vos pensées et vous fera douter. Soyez dans l’accueil, dans l’acceptation de ce qui est. Mes mots sont la Vérité. Ils sont la guidance de la liberté à découvrir en vous. Votre âme est belle. Elle est la ressource divine de votre être. Elle vous ouvre à une nouvelle compréhension de vie. Elle vit le passage actuel tout comme vous. Elle essaie de vous montrer les opportunités d’allègement. Elle essaie de vous montrer la voie à suivre. Elle désire que vous vous rapprochiez d’elle afin qu’un jour vous puissiez l’entendre rire et fusionner avec ses énergies.

L’état de conscience est un état de pureté. Plus il est élevé, plus votre vie devient légère. Vous êtes tous dans ce devenir. L’ère dans laquelle vous entrez est près de vous, tout comme l’est votre âme, tout comme l’est l’instant présent. Le temps déroule sa vitesse dans votre vie. Ne le retenez pas. Allez à l’essentiel. Laissez-le passer et entrez dans la mesure de l’instant présent. Rapprochez-vous de votre âme. Elle attend ce moment avec certitude car elle sait qu’un jour vous y parviendrez. Un jour, vous goûterez à ce moment parfait.

Les énergies de l’instant présent peuvent vous faire goûter ce rapprochement. Entrez en lui, même pour quelques secondes. Peu à peu, pas à pas, vous établirez votre chemin dans cette conscience. Peu à peu, pas à pas, vous vous rapprocherez de votre âme. L’instant présent peut vous y aider et vous resterez dans l’instant présent grâce à cette connexion de l’âme qui vous fera lâcher la puissance du mental négatif.

L’instant présent et l’âme ne sont pas séparés. Dans le nouveau monde, la séparation n’existe pas. Tout est Un et cette conscience-là doit devenir la vôtre. Tout est unité et rien n’est séparation. La Vie se vit dans la fusion de tout ce qui est, dans la fusion de votre être et de l’instant présent, dans la fusion de votre être et de votre âme. L’individualisme n’existe pas dans cette dimension.

C’est pourquoi, vous devez entamer votre rapprochement avec tous les êtres de la Terre. Vous devez fusionner par le cœur, par l’amour de votre centre. Lorsque je vous demande de donner votre amour à ceux qui vous entourent, c’est pour vous permettre de découvrir la fusion des cœurs avec vos sœurs et vos frères de la Terre. Ceci vous rapproche d’eux. Vous entamez ainsi le processus de redressement de la dualité en vous. L’amour est le partage. Il devient fusion lorsqu’il est puissant. Vous devez vous rapprocher ainsi pour vous permettre d’entrer dans la conscience universelle de l’Unité.

Jusqu’à présent, vous avez vécu dans la séparation. Aujourd’hui, un nouveau jour se lève. Je vous indique sa direction. Elle est celle de l’amour, du partage, de la fusion des cœurs, et également celle de l’instant présent et de votre âme. Les enseignements nouveaux sont portés sur la fusion du cœur et non sur l’individualisme. Vous avez connu un temps qui se termine. L’instant ne tolère pas « le chacun pour soi ». L’instant est la communion de tout ce qui est pour devenir ensuite fusion.

La conscience doit vous faire intégrer ce nouvel axe de vie, cette nouvelle orientation de vos choix de vie. L’amour réunira l’humanité. Il ne vous reste plus qu’à le partager. Défaites-vous de toutes vos limitations, de toute la négativité qui vous ôte cette belle ouverture sur le nouveau monde. La peur, la rancœur, l’avidité, le pouvoir, l’individualisme, la souffrance, ne pourront bientôt plus avancer. Alors, bénissez ces mots et prenez-les en votre cœur pour les intégrer. Accueillez la nouvelle vie, votre nouvelle vie avec la conscience du Tout, avec cette compréhension-là.

L’heure est à l’instant présent. Vivez-le pleinement dans l’amour, par l’amour, pour l’amour. L’amour est l’adage du nouveau monde. Il est la Vie.

Transmis par Mirena
Extrait du livre : La Clé de vie de Maître Saint-Germain

Vous pouvez partager ce texte à condition de le faire dans son intégralité, y compris ces deux phrases, et en faisant référence au site : www.audeladesmots.org

 *

On ne nous a jamais appris à être heureux !

Cela peut paraître stupide, mais, quelle découverte lorsque l’on s’aperçoit que l’on ne détient pas le « mode d’emploi » du bonheur. Ce cher bonheur que l’on recherche avec frénésie toute notre vie. Que cela soit seul ou en compagnie, le fait d’être heureux, bien avec soi ou de le partager avec l’autre, fait partie des moments privilégiés de notre existence.

C’est ainsi que la part de nous-mêmes cherche qui ou quoi pourrait égayer une journée sans soleil ou sans présence à ses côtés.

Cette quête peut durer toute une vie, ou s’exprimer de temps à autres, lorsque le vide intérieur a besoin de se nourrir d’autre chose que de vacuité, de rêves, de sentiments abstraits. Mais, si rien ne vient emplir ce gouffre, l’être se sent démuni et parfois même en manque.

Notre société a bien compris ce challenge du bonheur et en a profité pour nous nous nourrir à grands renforts de publicités qui racontent que, si nous avons tel objet, telle voiture, tel parfum, telle marque… nous serons comblés à jamais. D’autres, plus insidieuses, nous démontrent que de se nourrir de certains aliments nous redonnera ce punch, cette énergie, cette vigueur si importante dans notre société actuelle, faite de compétition. Ou, son contraire, qu’il ne faut s’alimenter que de produits non pollués, ou encore n’en consommer que quelques-uns en particulier, pour toutes les raisons que tentent de justifier leurs partisans.

Mais, le plus dramatique, c’est qu’on nous vend du vent. Celui-ci tentant de s’engouffrer dans nos manques, nos besoins compulsifs, nos matins chagrins, nos soirées solitudes…

Toutefois, certains d’entre nous savent reconnaitre les petits pièges de cette société qui consomme, et s’en remettre à ce que raconte le corps, à ce que ressent l’esprit, à ce que veut l’être. Sans l’opinion, des autres ou leurs recettes miracles.

Par bonheur, cette forme de « remplissage » a été supplantée par l’arrivée de la spiritualité. Celle-ci a allégé nos vies, fait rire nos rêves, charmé nos conceptions du bonheur, joué avec notre intellect et laissé éclore un monde où tout pouvait être simple et doux. Si peu que l’on se laisse porter par des idées d’élévations, de bonheurs intenses, de joies communes.

Puis, les temps ont passé et nous pouvons nous apercevoir que le même phénomène se crée de nouveau. La boulimie est réapparue mais sous d’autres formes, et les manques aussi.

Par exemple, imaginez-vous le nombre de « messages » qui circulent sur la toile ou ailleurs, en ce moment ? Pouvez-vous compter tout ce que vous avez déjà lu ?

Le plus consternant est peut être que tout et son contraire y soit présent. Et que celui qui cherche une voie qui lui convient risque d’être confronté à de multiples chemins qui s’entremêlent, se ressemblent ou se contredisent totalement. Mais, comment y échapper quand cela devient comme une nouvelle friandise à absorber sans modération ? Pour autant, n’avez-vous pas souvent lu de faire preuve d’un grand discernement ?

Que pensez-vous de la nécessité de vous purifier ? Ce que vous êtes est-il souillé ? Comment concevez-vous que vous deviez faire une grande quantité d’exercices en tout genre pour devenir quelqu’un d’autre ? Alors que vous êtes venus au monde, parfaits. Pouvez-vous imaginer que votre conscience crée des malades en surnombre pour combler tous les thérapeutes qui s’investissent à prodiguer des soins pour les autres ? La vie est équilibre. Elle cherche donc à combler les souhaits de chacun. Y avez-vous songé ? Enfin, quoi penser de toutes les méthodes nouvelles et souvent très onéreuses, qui fleurissent de plus en plus ?

Ceci est aussi valable lorsque l’on vous propose des dates particulières. Celles où il va se dérouler un passage crucial, un évènement hors norme, un portail magique… Combien en avons-nous traversés sans que rien ne se produise ? Et revoilà la déception puisque le film ne se termine pas comme tout le monde l’avait annoncé. Nous voici repartis hors de notre expérience, et encore dans le sensationnel. Ce fameux exutoire qui fait son chemin dans les publicités du monde que nous cherchons à fuir et que nous reproduisons tout de même, sous un autre nom : le Nouveau Monde.

Ne pensez-vous pas qu’il a de grandes similitudes avec celui que nous aimerions tant quitter ?

Pourtant, le « but » de la spiritualité n’est-il pas d’adoucir notre expérience terrestre en nous montrant une autre réalité, remplie d’aspirations simples et délicieuses ?

Depuis des années nous avons entendu dire que les changements étaient proches. Mais, c’est nous ces changements. Même si aucune date ne peuvent les identifier, car ils se produisent chaque jour en nous, et sans que nous fassions quoi que ce soit de particulier, à part aimer.

Toutefois, sans doute est-ce plus compliqué quand nous désirons ressembler à l’autre, acquérir des supers pouvoirs, se jouer de notre société, à vouloir que la balançoire aille plus vite et surtout plus haut….

Etre soi est le plus beau et le plus difficile des challenges qui nous est demandé. Bien que, rien ni personne ne nous l’impose. Etre soi, c’est s’aimer inconditionnellement et totalement, avec nos valeurs et nos imperfections terrestres. C’est aimer chaque partie de nous-mêmes, du corps à l’âme. C’est s’immerger complètement dans notre société, dans notre village, sur notre planète, totalement, pour ne faire qu’un avec tout. S’aimer, c’est aussi honorer notre présence précieuse, unique et fabuleusement belle. Nous sommes des êtres de toute beauté.

Et qui d’autre que nous-mêmes pourrait nous aimer autant ?

C’est ainsi que je referme cette page garnie d’un miroir. Il vous renvoie votre éclat et me fait redécouvrir le mien, afin que nous l’aimions à en perdre la raison, pour retrouver la puissance qui est en nous depuis toujours et sans fin aucune.

N’avez-vous pas lu que vous êtes le Grand Tout et qu’Il est tout Amour ? Alors, qui êtes-vous vraiment et de quoi avez-vous encore besoin pour « être » ? Si ce n’est de vous aimer tels que vous êtes venus sur ce monde d’expressions, d’expériences folles à en oublier votre Beauté infinie ! A en oublier cet enfant que vous êtes et qui s’est arrêté ici, pour jouer avec son gros ballon, qu’est la Terre….

Par Pascale Arcan

 

Nouveau monde… en cours de construction !

Alors que j’étais en consultation au téléphone ce matin avec quelqu’un, la  vision suivante m’est venue :
Nombre d’entre nous sommes là à ne pas vraiment savoir quoi faire et à ne pas  voir clairement le futur.   Nous nous sentons bloqués. Nous sommes bloqués !
Je nous voyais au bord d’une falaise. Les anges – ou êtres de lumière –  flottaient dans l’air au bord   de la falaise et nous maintenaient à distance avec leurs bras de lumière. Ils  débordaient d’amour, souriaient   et étaient heureux. Ils nous empêchaient de nous jeter du bord.
« Pas encore. Pas encore. Attendez juste encore un peu. Nous sommes occupés à  construire   les voies célestes. Regardez ! »
Alors, j’ai vu les anges au travail, en train de construire les lumineuses  voies d’amour qui conduisent   vers des cieux clairs comme du cristal.
« Ne sautez pas trop tôt ! Sinon vous allez tomber de la falaise. »

« Eh bien, » ai-je pensé, « il est sûr que je n’en ai pas envie ! » Si bien  que je devine que la meilleure   action pour le moment est la non-action. Je vais attendre patiemment jusqu’à  ce que tout soit prêt, puis je   me jetterai dans les bras de l’amour pour être portée vers ma destinée  heureuse.
 Et les anges ont poussé un soupir : « Ah, elle comprend. » Puis ils ont  ajouté : « Faites passer le mot.   Prenez plaisir à pique-niquer au somment de la montagne et attendez, car les  voies célestes sont encore   en cours de construction. »
Au cours de la période actuelle de célébration, on nous dit de rester  tranquille, de méditer et de rester   positifs parce que le meilleur est encore à venir. Quelle joie !
Île ou bateau ? À vous de choisir !   Visualisation qui peut vous aider à rester équilibrés :
 Je suis sur une île au milieu de la mer, avec des vagues qui me passent  dessus. Et voici qu’arrive   une tempête avec des vagues géantes composées de pensées perturbantes qui  surviennent pour tenter   de m’emporter. Les vagues ne peuvent pas me faire du mal. Je choisis d’être  une île et non pas un bateau   balloté ça et là par la moindre petite chose qui ne va pas comme je veux.

 Phoebe Lauren

Retrouvez votre âme par Hilarion

Avec sagesse vous parlez mais avec rudesse vous pensez. L’être humain est ainsi fait et pourtant, il avance à grands pas vers la Vérité. Cette sagesse innée ressort parfois mais elle reste trop souvent intérieure. Vos peurs freinent l’élan intérieur.

Avec le recul pourtant, vous pouvez faire l’analyse de votre avancée. Quels sont les changements qui sont intervenus en vous et dans votre vie ? Qu’avez-vous attiré à vous ? Êtes-vous les mêmes qu’auparavant ?

C’est en faisant le constant de ce changement que vous encouragerez votre futur parcours. Vos pas résonnent trop souvent le doute et la tristesse. Mais l’énergie de chacun est une volonté pour l’avancement intérieur et le cœur vous dit d’avancer vers cet horizon de lumière qui est maintenant si proche…

Renouer avec votre âme est maintenant nécessaire. Savez-vous qu’elle attend ce moment privilégié où vous la découvrirez belle et lumineuse, d’une douceur intense ? Savez-vous qu’elle attend le moment où vous la ressentirez vraiment, ou tout Sera dans une magnifique fusion ?

Votre âme qui a pourtant beaucoup souffert attend le moment de votre délivrance. Elle jouit actuellement de l’espérance de ces grands jours qui arrivent, de ce changement terrestre qui se prépare, de votre avancée dans cette belle lumière qui descend maintenant avec intensité sur votre belle Terre. Il est temps d’accueillir ce moment des retrouvailles car elles sont proches, elles n’ont jamais été aussi proches de vous. Elles sont la volonté de l’univers et de ses sens, la trêve tant espérée par les êtres humains…

Votre âme vous demande de la ressentir, de l’écouter, de l’aimer. Vous devez penser à elle en ces jours de grands changements. Vous avez cette priorité à établir maintenant. Vous avez la capacité de vous préparer avec elle à ce qui va être votre lendemain. Elle veut vous guider. Elle veut vous montrer la voie. Elle est si heureuse de vos retrouvailles… Rapprochez-vous d’elle, de sa direction. Avec elle, vous parcourez le sentier fleuri, odorant et coloré de la nouvelle destinée. Avec elle, vous construirez le nouveau monde, votre nouveau monde. Car tout doit être revu et changé. L’effondrement des bases de la dualité, de la masse négative qui conduit l’humanité ne pourra résister longtemps. Le meilleur moyen d’être sur le bon chemin et de ne pas se tromper de direction est celui de la voix de l’âme qui vous conduira et vous ouvrira aux différents paliers de la conscience individuelle. Elle vous permettra de prendre votre envol vers la liberté et de faire un pont entre vous et le ciel afin que l’œuvre à réaliser soit une œuvre de lumière et d’amour, un choix divin parmi votre monde mais toujours un choix de lumière et d’amour.

Belle découverte et belle jouissance de cet élan de lumière qui ne demande qu’à prendre les commandes de votre vie et donc à vous donner une entière liberté d’action.

Je suis Hilarion et je vous adresse tout mon amour afin que vos retrouvailles soient une joie pour tous ainsi que pour vos âmes.

Transmis par Mirena, le 13/09/2012.
Vous pouvez partager ce texte à condition de le faire dans son intégralité, y compris ces deux phrases, et en faisant référence au site : www.audeladesmots.org.