La Beauté de l’âme

La beauté de l'âmePhoto Mirena – www.audeladesmots.org

La Beauté est une chose vivante dont la source reste cachée au plus profond de l’être, mais qui jaillit et se déverse jusqu’à la surface du corps, inondant la peau, le regard, le sourire et même la voix. Mais seules les pensées lumineuses et les sentiments d’amour désintéressé peuvent créer la Beauté.
A ce moment-là rien ne peut empêcher qu’émane peu à peu de lui le parfum des fleurs qui s’ouvrent et des fruits qui mûrissent dans le jardin de son âme. »
Omraam Mikhaël Aïvanhov

 

Le corps physique est ce que l’on voit en premier chez quelqu’un. Beaucoup de personnes se contentent de voir cette apparence, de discerner les « défauts », de juger sans apprécier la réelle valeur de la personne.

Nous ne sommes pas parfaits sinon nous ne serions pas incarnés ici sur Terre. Chacun porte ses fardeaux, chacun a ses propres mémoires et blessures, et essaie d’avancer le mieux possible dans sa vie. Et cela a bien évidemment des répercussions sur le corps physique.

Lorsque l’être est conscient de cette vérité et de l’amour qui demeure en chaque être, il accueille l’autre sans jugement,  au-delà de ce que lui montre ses yeux. Il sait que chacun est doté d’une belle lumière intérieure et que rien ne le sépare de lui. Il sait que l’apparence n’est pas la vérité et il regarde alors la profondeur de l’âme.
Et là, il voit la lumière de la Vie …

Mais l’autre n’est-il pas le reflet de soi ?
N’est-il pas le reflet de nos profondes blessures ?

A méditer…

Mirena, le  14 Janvier 2014
Vous pouvez partager ce texte à condition de le faire dans son intégralité, y compris ces deux phrases, et en faisant référence au site : www.audeladesmots.org.

La lumière du soleil

La lumière du soleil
« Chaque matin, dès l’aurore, le soleil projette dans l’espace une profusion de paillettes d’or ; et ces paillettes d’or, nous pouvons en remplir notre esprit, notre âme, notre intellect, notre cœur, et aussi notre corps physique. Cet or-là, tout notre organisme peut en bénéficier, depuis le cerveau jusqu’aux pieds.

Il existe différentes sortes de lumières. Celle dont notre système nerveux et tout notre organisme ont le plus besoin est la lumière du soleil avant son lever. C’est la lumière la plus subtile, la plus spirituelle, et elle agit sur nos corps psychiques. C’est pourquoi, si nous savons comment regarder le soleil, une porte s’ouvre dans notre plexus solaire et nous commençons à boire la lumière. C’est comme un réservoir qui se remplit d’une quintessence précieuse. Quand le réservoir déborde, on n’éprouve plus que le besoin de distribuer cet élixir à toutes les créatures vivantes, et il n’y a pas de plus grande joie que de donner ce qu’on a reçu du soleil. »

Omraam Mikhaël Aïvanhov

La simplicité de la Connaissance

« Dire la vérité ne suffit pas : ce n’est pas uniquement par nos paroles, mais aussi par nos pensées, nos sentiments, nos actes, par toute notre vie, que nous devons témoigner de la vérité. Rien que par notre façon de respirer, nous devons déjà témoigner de la vérité. »
Omraam Mikhaël Aïvanhov.

L’intellect égare bien souvent  l’être humain. Celui-ci confond parfois son savoir avec la véritable Connaissance, qui sont deux choses bien différentes. Elles sont le feu de l’homme ou bien celui de l’Esprit.

Nous vivons aujourd’hui dans un nouveau monde où tout doit être posé, conscientisé et appliqué. Nous devons vivre ce que nous apprenons, et l’exprimer jusque dans le souffle de celle ou celui que nous sommes. Nous devons appliquer l’amour, la joie, la lumière. Nous devons être positifs. Nous devons élever nos vibrations. Nous devons poser nos mots en toute conscience car en parlant, nous transmettons des vibrations et donc, nous créons un monde parmi notre monde.

Nous avons un besoin inné de savoir mais, lire sans application ne sert à rien. De même que dire aux autres ce qu’il faut faire sans être capables de l’appliquer ne sert à rien. Être dans la rancune et juger ne sert à rien, sinon à ne pas rester centrés sur l’amour et la lumière.

Nous devons intégrer tout ce que cela représente. Est-il utile de poursuivre dans de tels agissements, alors que nous sommes dans une ère où, si nous vivons ce que nous lisons et apprenons, jusque dans nos paroles, nos pensées et nos actes, si nous l’exprimons jusque dans notre souffle,  nous pouvons accélérer notre avancement vers la lumière ?

Il est temps d’agir. Il est temps d’appliquer les belles paroles qui ont été lues et dites. Il est temps de donner le meilleur de soi. Il est temps de vivre l’amour et la lumière qui sont en nous. Il est temps de les ressentir en soi.

Nous devons aller chercher les connaissances spirituelles à l’intérieur de nous. Tout y est inscrit. Tout y figure. Là encore, lorsque la connaissance vient de l’intérieur et non de l’intellect, nous intégrons ce qu’elle représente, nous sommes dans la simplicité. Le paraître est trop souvent mis en avant par le savoir de l’homme. Est-ce bien utile à l’heure actuelle où nous savons que tout change et que seuls ceux qui feront la recherche intérieure trouveront la paix ?

Belle réflexion à toutes et à tous.

Mirena, le 16 Janvier 2013.
Vous pouvez partager ce texte à condition de le faire dans son intégralité, y compris ces deux phrases, et en faisant référence au site : www.audeladesmots.org.

 

Pensée du jour

« Aucune de vos bonnes actions, aucune de vos bonnes paroles ne se perd jamais. Pourquoi ? Parce que rien ne se perd, la moindre de vos manifestations a des répercussions quelque part. Vous ne le croyez pas parce que vous ne voyez rien se produire sous vos yeux. Mais ce n’est pas un argument : vous ignorez les effets que vos actes et vos paroles produiront nécessairement, et parfois très loin de vous.
Quand vous vous améliorez, de nombreuses personnes s’améliorent aussi. Et si vous ne progressez pas, vous entravez également l’évolution d’une quantité d’autres êtres, vous les empêchez de trouver le chemin de la lumière. Si, une fois, la Providence vous donnait la possibilité de voir les liens subtils qui se tissent entre chacun de vous et tous les êtres sur la terre, et même au-delà, vous seriez stupéfait. Chaque jour, vous tissez ainsi des liens. Il est donc important que vous fassiez constamment des efforts pour triompher de vos faiblesses et réveiller les vertus que vous laissez trop souvent somnoler en vous. »

Omraam Mikhaël Aïvanhov