Le refuge de la paix intérieure

Le refuge est en soi
En ces temps de troubles, de grands questionnements se posent. Chacun est dans la recherche d’un mieux pour survoler les turbulences qu’il peut parfois ressentir.

Pourtant, malgré les tensions, au-delà des divergences et des peurs, il règne un profond calme en soi. Celui-ci est « le refuge ». Il est à découvrir et à ressentir pour ne pas se laisser envahir par les ondes négatives. L’espoir renait en lui car, en ce lieu règne la paix. Lorsque les pensées y sont placées, la paix intérieure s’installe. Tout ce qui pourrait être déstabilisant ne peut percer sa pureté. Ainsi l’être accueille ce qui vient à lui différemment, c’est-à-dire par l’amour de son cœur.

Ce refuge de paix intérieure dans lequel demeure l’Amour, est un cocon de lumière qui nourrit intensément l’être de ses vibrations élevées. Lorsque la pensée est placée en lui, la conscience déploie avec certitude sa puissance et sa subtilité. Dans cette demeure rien ne peut troubler cette vibration. Ainsi centré, la lumière de Vie se répand pour former une carapace d’Amour que rien ne peut déstabiliser.

La vision du monde est troublée par les états négatifs que chacun émet et entretient. Se forment ainsi des nœuds qui empêchent le courant de l’amour de circuler librement. Imaginons un instant que chacun émette une fréquence d’amour continue. Cela engendrerait une étendue de celui-ci par la trame de l’univers. Chacun placerait ainsi son choix au niveau supérieur de sa pensée et agirait grâce à la conscience de l’Amour. Ses actes ne seraient pas dirigés par l’état négatif. Se répercuteraient ainsi sur le monde et sur l’humanité de réelles ouvertures et des prises de conscience lumineuses qui apaiseraient la violence.

Chacun d’entre nous est, un jour ou l’autre, touché par la grâce de l’Amour et son état de conscience. Il peut ainsi s’orienter vers une étape supérieure de la conscience et faire des choix plus lumineux. Chacun d’entre nous à la capacité d’œuvrer sur le plan de la conscience de la Vie pour aider ceux qui se sont égarés par la négativité.

L’énergie que nous émettons, est plus puissante qu’il n’y parait, et il demeure dans cette action, dans cette conscience, une possibilité concrète d’œuvrer au sein de la Terre et de l’univers. Chacun a l’opportunité d’œuvrer pour un monde meilleur, d’œuvrer pour apaiser les souffrances, en rayonnant l’Amour de son centre. Cette simplicité est pourtant une vérité. Nous n’avons pas besoin de techniques compliquées pour répandre la paix dans le monde.

Mirena, le 08 Septembre 2014.
Vous pouvez partager ce texte à condition de le faire dans son intégralité, y compris ces deux phrases, et en faisant référence au site : www.audeladesmots.org.

Faire face à nos peurs

Le monde est en pleine mutation. Tout bouge à l’extérieur mais aussi à l’intérieur de nous. Nous sommes en plein choix de vie, en pleine mutation intérieure et nous sommes bousculés par tout ce que nous recevons mais aussi par ce que nous émettons. C’est pourquoi, nous devons faire face à nos peurs.

D’une part, elles sont amplifiées par le monde qui nous entoure. Nous recevons des énergies de peurs et tout est fait pour nous garder dans la peur. Ainsi, nous ne pouvons que nous « raccrocher » à ce que l’on nous dit, à ce qu’une minorité d’hommes de pouvoir veut. Notre liberté est endormie par ces peurs et nous ne percevons plus notre lumière intérieure.

D’autre part, nous avons en nous des peurs qui remontent afin d’être travaillées pour être éliminées. Ces peurs sont celles de l’héritage de nos ancêtres. Ce sont des mémoires transmises lors de notre conception. Elles figurent dans notre ADN et nous les transmettons à nos enfants si elles ne sont pas éliminées.

Nous possédons également nos propres peurs, celles que nous créons chaque jour par notre façon d’être…peur du manque, peur de la maladie, peur de perdre son emploi, peur pour ses enfants, peur de l’avenir…etc.

Toutes ces peurs sont des freins à notre progression. Elles annihilent notre propre pouvoir intérieur. Elles installent en nous des états négatifs et nous connectent à des vibrations de même intensité. Nous sommes ainsi reliés par elles à des égrégores de peur. Nous savons que tout ce que nous émettons, nous revient amplifié. Donc, en tout état de cause, en émettant celles-ci, nous recevons des ondes de peurs amplifiées. Nous sommes ainsi connectés aux peurs de l’humanité. En sachant que celles-ci s’amplifient de jour en jour, nous devons prendre conscience de cet état et ne plus y répondre. Car nous nous laissons entraîner par ces peurs. Elles nous tiennent dans la souffrance intérieure et nous ne sommes plus à même de prendre des décisions, des choix opportuns et lumineux. Elles nous tiennent par leurs liens sombres et nous entraînent avec elles.

Si nous  ne faisons pas face à ces peurs, nous risquons de ne plus pouvoir nous relever. Les forces obscures sont puissantes et entraînent avec elles, tous ceux qui y répondent. C’est pourquoi, il faut prendre conscience de nos peurs, quelle qu’en soit l’origine et stopper cette spirale qui nous entraîne hors de notre puissance intérieure lumineuse. Il ne faut pas nous identifier à elles, ne pas répondre à notre mentalisation qui accélère le processus de peur. Il faut au contraire, stopper cet état de peur quand il apparaît, l’annuler pour ensuite envoyer une pensée contraire, une pensée positive, lumineuse qui nous reliera à une vibration de même nature. Ce travail d’annulation et de reformulation des pensées de peur devra être renouvelé chaque fois qu’une peur apparaîtra. C’est une tâche longue et rigoureuse mais elle en vaut la peine. A force de se connecter à la lumière, l’ombre recule. Ceci fait partie de l’œuvre du chercheur de lumière. Rester dans la lumière et l’amour et ne plus se laisser emporter par le mental, par ses peurs et leur négativité pour rester dans des vibrations élevées.

Le monde change et je me répète. Les peurs s’amplifient sur terre et tout est fait pour que les hommes demeurent dans la peur. Si nous ne faisons rien pour ne plus répondre à celle-ci, nous serons déstabilisés et emportés par ce courant négatif. Or, nous devons rester dans notre bulle de lumière pour appréhender le changement qui s’annonce. Nous devons rester dans notre lumière intérieure pour ne pas être ébranlés par les ondes négatives.

Plus nous serons lumière, moins nous souffrirons et, nous pourrons passer avec l’humanité dans le monde nouveau.

Mirena, le 09/10/11.
Vous pouvez partager ce texte à condition de le faire dans son intégralité, y compris ces deux phrases, et en faisant référence au site : www.audeladesmots.org.