Un signe du Ciel

Après une pause de quelques jours, je reprends mon clavier pour vous retrouver. L’été passe à toute vitesse. Je ne trouve pas assez de temps dans une journée pour tout faire. Les énergies du changement sont bien présentes, bien puissantes. Elles ne prennent pas de vacances… Les choix s’imposent, les opportunités arrivent, le tâche intérieure se poursuit toujours plus profondément dans la compréhension de ce qui est, dans la profondeur de la conscience. Il n’y a pas de répit, bien au contraire.

Certains ressentent des douleurs physiques, d’autres de la fatigue. Le passé se règle et avec lui, des choix de vie nouveaux se profilent. Nous sentons bien que le voile de la densité devient de plus en plus fin et que nous touchons à quelque chose … Tout s’imbrique, tout se place, tout se fait à la mesure de chacun mais si nous nous posons un peu, nous constatons que tout va très vite actuellement.

La lumière se rapproche de nous et le changement aussi. Les signes de l’au-delà sont de plus en plus nombreux. Les perceptions et le ressenti s’affinent. Le pouvoir de la pensée s’amplifie également. Tout s’accélère et nous devons accélérer nous aussi. Nous n’avons plus le temps d’attendre… Nous devons poser notre volonté, notre rigueur, pour définir ce que nous voulons réellement. Nos choix dans l’avancement sont à faire et les guidances mettent l’accent sur ce passage important qui se rapproche et qui nous accueillera avec toute notre lumière et non avec notre dualité. Nous devons avancer avec conviction et lâcher peu à peu les anciens schémas et comportements de 3° dimension.

Les Êtres de lumière œuvrent à chaque instant pour nous aider dans notre avancement. Ils sont près de nous et nous adressent des signes, des petits clins d’œil qui nous montrent la voie ou la compréhension.  Il y a quelques jours, lors d’une randonnée en montagne près de chez moi, au Puy Mary exactement, j’ai levé la tête vers le ciel et j’ai aperçu un nuage magnifique que j’ai pris en photo, alors que tous passaient sans voir ce clin d’œil du Ciel. Pour moi, il a été la confirmation d’un message reçu quelques jours auparavant. Ces signes, ces compréhensions, nous pouvons tous les percevoir car nous tous les recevons. Il suffit pour cela d’être attentif, il suffit de ne pas douter de ce qui vient, de ce que nous entendons, de ce que nous voyons.  Les choix peuvent se faire également ainsi…

Voici ladite photo. Je désire la partager avec vous. Qu’en pensez-vous ? Que voyez-vous? Je vous laisse juge… Et si le cœur vous en dit, vous pouvez venir visiter cette belle région d’auvergne dans laquelle je vis. Les énergies sont porteuses, les paysages sont de toute beauté, la faune et la flore également, et en plus on y mange très bien! Alors, peut-être à bientôt, ici dans le Cantal…

 

Photo Mirena – www.audeladesmots.org

Transmis par Mirena, le 10 Août 2012.
Vous pouvez partager ce texte à condition de le faire dans son intégralité, y compris ces deux phrases, et en faisant référence au site : www.audeladesmots.org.

 

L’Amour, clé du bonheur et de l’abondance

Alors que beaucoup recherchent les moyens d’être heureux dans leur vie, les moyens de vivre sereinement et le mieux possible, il est une clé magnifique qui peut tout. Elle peut tout changer en nous et autour de nous. Pour cela, il suffit d’en prendre conscience et l’utiliser afin qu’elle puisse nous offrir tout ce qui  peut nous combler. Cette clé est l’amour. L’amour de soi, l’amour des autres, l’amour de la vie, l’amour de tout ce qui est vie, l’amour de tout ce qui est autour de nous car cela fait partie de la création.

Plus nous vivons dans le mal-être, dans la négativité, dans la recherche extérieure, plus nous nous enserrons par ces liens qui nous empêchent de voir au-delà de ce que nous vivons. Ils nous séparent de notre amour qui est aussi celui de l’univers, celui de notre lumière intérieure. Nous sommes dans ces moments-là, des êtres coupés de l’essence de Vie.

Si nous décidions de la prendre, cette essence de Vie nous ouvrirait les portes de la Vérité. Elle nous permettrait de vivre dans l’abondance, dans la lumière. Mais pour cela, nous devons vouloir lâcher toutes nos illusions et nous permettre de trouver l’énergie pour fermer les portes à la négativité et au mental négatif qui nous mène par son pouvoir et à qui nous répondons non pas par notre amour, mais par notre souffrance et par nos peurs.

Nous ouvrir à l’amour est pourtant une belle opportunité que beaucoup ne saisissent pas. Vivre dans l’amour, c’est toucher à chaque instant ses ondes. C’est aussi les déployer en soi pour accueillir leur douceur, pour prendre leur lumière. C’est également les répandre autour de soi, par un sourire, par un regard, par un geste, par une pensée… C’est accomplir en conscience tous nos actes avec beauté. C’est vivre chaque instant dans sa lumière en laissant le temps passer, sans l’arrêter, sans mentaliser, sans être à la recherche d’un autre bonheur que celui de l’instant présent.

L’amour est l’instant de la vie. Il est aussi celui de toute vie. Il est la connexion à la lumière et aux ondes de guérison. Il est nous, dans toute notre beauté. Nous sommes lui pleinement beaux. Dans l’amour, il n’y a pas de différence. Tout est parfait, tout est comme il se doit d’être. Alors que l’homme mentalise et exploite sa négativité pour trouver toujours un point négatif dans sa vie, il pourrait exploiter, utiliser cette clé qui le porterait loin de ses recherches extérieures, loin de la négativité et de la souffrance.

L’amour est l’abondance. Lorsque nous sommes dans l’amour, nous sommes bien car nous sommes reliés à la lumière de la Source. En restant dans cette énergie, nous pouvons accueillir le meilleur. Avec lui, il n’y a plus de blocage, il n’y a plus de limite, il n’y a plus d’illusion. Tout vient car nous sommes dans la conscience de cet amour. Nous pouvons alors accueillir ce qui est sur la même onde vibratoire. Plus nous vibrons « amour » plus les cadeaux de la vie sont beaux.

Alors, lorsque nous commençons notre journée, commençons par ouvrir notre cœur à la vie qui nous dit bonjour. Disons-lui que nous l’aimons. Envoyons notre amour à notre famille, à nos voisins, à nos amis, à l’humanité, à la Terre, à l’univers… Offrons ce que nous avons de meilleur en nous. Puis, vivons tout ce que nous faisons dans la conscience de cet amour et laissons-le nous envahir à chaque instant. Tout ce qui est autour de nous est beau. Tout ce qui est autour de nous est amour. Regardons cet amour. Il est là, à notre portée. Il attend que nous vivions dans cet échange. Portons le drapeau de notre nature retrouvée, marchons avec lui et répandons-le dans les consciences. Grâce à lui, nous n’avons plus mal, nous n’avons plus faim, nous n’avons plus froid, nous ne sommes plus tristes.

Vouloir le changement n’est pas rester dans la négativité de sa vie. C’est ouvrir la porte au bonheur qui est là et qui ne demande qu’à nous envahir. Permettons-nous d’être heureux. N’ayons pas peur de ce bonheur. Faisons un pas vers lui pour l’accueillir.

Mirena, le 15 Mai 2012.
Vous pouvez partager ce texte à condition de le faire dans son intégralité, y compris ces deux phrases, et en faisant référence au site : www.audeladesmots.org.

La compassion pour le nouveau monde par Maître Saint-Germain

La compassion est donnée à tous. Il suffit de vouloir la développer, de vouloir la transmettre au monde qui vous entoure. Elle est la voie divine qui vous conduit à accueillir les souffrances des autres pour les soulager. Cette destinée doit entrer à part entière dans vos mœurs. Tourner le dos aux problèmes des autres ne peut mener à la compassion. Se préserver sans comprendre les autres, quelle que soit leur race, quelle que soit leur religion, quelle que soit leur situation, quelle que soit leur intégration, n’est pas fait pour vous faire grandir.

La compassion est un acte de foi en la vie car elle vous relie à l’amour de la Source. Avec elle vous savez que vous êtes tous frères, tous égaux, sans limite, sans comparaison, sans différence, sans préjugé. Tous égaux car vous êtes issus de la même lumière, car vous êtes tous frères.

Les temps changent et vous poussent dans cette compréhension. Le renouveau est la compassion. Il est l’amour, la paix, la lumière. Il est le centre cœur développé pour répandre l’amour divin sur Terre. Nombreux sont ceux qui agissent à l’encontre des lois divines et qui renient leur origine. Nombreux sont ceux qui ne veulent pas des autres pour préserver leur territoire. Nombreux sont ceux qui se retranchent derrière les lois. Celles-ci ont été imposées par les hommes de pouvoir qui ne préservent que leurs propres intérêts. Vous devriez prendre cette connaissance et intégrer cette compréhension car elle vous mènerait à la vérité de votre monde. Il est vrai que vous avez peur de perdre votre place, de perdre vos biens, de perdre votre argent… Vous voulez les préserver au détriment de l’amour des autres, vous ne voulez pas perdre vos acquis, vos droits, votre confort. Mais le monde actuel ne vous permet plus vos pensées égoïstes. Il vous pousse vers l’ouverture aux autres, à l’amour des autres, à la compassion, au partage du cœur mais aussi à celui de tout ce qui vous appartient. Dans quelques décennies, les choses auront évoluées et vous ne pourrez plus vous retrancher derrière votre pouvoir, derrière vos possessions. Le partage mondial sera l’ouverture grandiose de l’humanité et la réception de toute une idéologie de vie nouvelle.

Pourquoi votre monde va-t-il mal ? Parce qu’il est votre reflet. L’humanité entière est votre reflet. Vous avez élu des dirigeants mondiaux qui sont des prédateurs de l’humanité. Ils établissent leurs lois pour un profit certain, sans se préoccuper des peuples en souffrance. Et vous obéissez aux lois car vous avez peur ! Vous rejetez la faute sur les autres car vous avez peur. Vous ne voulez pas perdre vos biens car vous avez peur. Vous faites des réserves car vous avez peur. Vous tournez le dos à l’amour car vous avez peur…

Pourquoi ne pas changer votre compréhension pour découvrir la compassion ? Pourquoi ne pas accueillir ce qui se passe en votre monde comme un cadeau, une opportunité d’ouvrir votre cœur à la compassion, à la vie, la vraie vie. La supercherie a assez durée. Il faut choisir maintenant ce que vous voulez établir en vous et autour de vous. Vous ne pouvez progresser sur un chemin spirituel si vous rejetez les autres, si vous avez peur. Vous devez intégrer la compassion dans votre vie. Vous dites être dans l’amour. Mais de quel amour parlez-vous ? L’amour, le vrai, l’inconditionnel, est celui qui vous relie dans la conscience de qui vous êtes tous. Je ne vous demande pas de régler les problèmes mondiaux. Je vous demande de prendre possession de cette conscience envers vos frères de l’humanité. Si vous le faites, vous participez à l’élaboration de votre nouvelle destinée en développant la compassion, en répandant votre amour sur l’humanité et sur la terre. Cette compassion permettra que se répande le progrès humain dans un monde de pouvoir et de souffrances. L’amour réalise de grands projets. Il suffit de semer sa graine, de l’arroser, de la laisser pousser. Ainsi elle germera, grandira et fera à son tour des graines qui se sèmeront et qui donneront de nouvelles plantes d’amour. Vous voulez un monde plus juste, plus vertueux. C’est votre amour qui le déterminera et non la peur et la souffrance. C’est votre amour qui pourra faire changer le monde et non le pouvoir et la corruption. C’est votre amour qui guérira et non le jugement.

Le monde a besoin d’une nouvelle conscience. Elle perce actuellement mais il faut la faire grandir à travers vous. Vous êtes les concepteurs de ce nouveau monde. Vous devez intégrer la raison du cœur et vous nettoyer de vos peurs. C’est ainsi que changera le pouvoir, que s’implanteront l’amour et la compassion. La peur fait partie de la dualité. Elle est la séparation. L’amour et la compassion sont l’ouverture, le partage, l’aide, la guidance, le soulagement, la paix, la lumière. Vous devez réellement opter pour le changement, pour un changement en votre monde. La peur mène à la violence, à la guerre. L’amour et la compassion transmettent  la guérison de soi, la guérison au monde et à l’humanité.

Maître Saint-Germain

Transmis par Mirena, le 25 Novembre 2011.
Vous pouvez partager ce texte à condition de le faire dans son intégralité, y compris ces deux phrases, et en faisant référence au site : www.audeladesmots.org.

Le repère des peurs par Maha Chohan

Un regard nouveau se lève sur la terre.
Une conscience nouvelle émerge.
Le ciel étoilé se remplit de lumières qui scintillent.

Vous aussi, mes enfants, vous éclairez peu à peu tous les coins sombres de votre être. Les aspérités disparaissent, la superficialité aussi. La montée de la lumière en vous déploie ses ailes et vous  prenez l’envol majestueux de la liberté, votre liberté d’homme, celle qui vous libère de vos liens sombres et rugueux, de vos voiles qui recouvrent votre Être par l’illusion. Vous entrez dans la conscience nouvelle, vous allez avec elle vers un choix de vie différent, vers de nouvelles attitudes de vie et une ouverture large et belle de la vraie « Vie ». Les ailes de la liberté stimulent votre élévation. Vous goûtez à la transparence, à cette vertueuse idéalisation de l’Être. L’émergence nouvelle se fait peu à peu et vous l’aimez car elle vous montre la compréhension de toute chose et ses aspects merveilleusement porteurs.

Si je vous parle ainsi, c’est pour vous dire que vous avez fait un grand pas dans l’action nouvelle. Vous vous situez maintenant dans l’avancement car vous lisez ces lignes. Vous avez entrepris un travail d’épuration car vous essayez de comprendre et vos choix ont changé aussi car votre taux vibratoire s’est élevé. Votre conscience s’est modifiée et rien n’est perçu comme avant.

Ce message est là pour vous aider à vous situer dans cette avancée. Beaucoup sont perdus car ils n’ont plus leurs repères anciens. Ils attendent le renouveau, l’espèrent et se projettent aussi. Je tiens pourtant à leur dire qu’il a déjà commencé grâce à leurs nouveaux choix de vie, grâce à leur ouverture de conscience. L’Esprit la libère en vous. Chaque pas effectué dans la lumière libère une zone d’ombre. Tout travail d’avancement  vous donne une liberté nouvelle. Tout acte d’amour développe l’amour. Une chose  demeure pourtant avec importance chez vous tous. Il s’agit de vos peurs. Elles vous définissent et définissent aussi votre héritage. Certaines vous ont été transmises. D’autres sont vos créations. Mais toutes sont bien ancrées en vos cellules. Elles sont bien arrimées et développent dès leur activation des actions négatives. Elles reviennent sans cesse et bloquent votre progression. Elles sont vous et vous êtes elles. Vous vivez avec elles et le plus souvent vous n’êtes pas conscients de leur action. Elles vous tiennent fermement, croyez-moi.

Aujourd’hui vous devez savoir et prendre conscience de leur force et de leur dépendance. Car vous êtes dépendants d’elles. Lorsqu’elles sont activées, elles libèrent un flux si puissant qu’elles vous entraînent bien malgré vous car vous ne les avez pas reconnues. Elles vous entraînent dans leur direction et vous pensez que cela est votre choix. Vous êtes si liés que vous ne faites qu’un. Vous respirez avec elles, nous dormez avec elles, vous vivez avec elles.

Afin de vous libérer peu à peu de ces peurs, cela est une nécessité, vous devez prendre conscience de leur pouvoir en vous, de leur vie dans votre vie, de leurs errances, de leur violence même, de l’emprise qu’elles ont sur vous. Cette nouvelle conscience s’appelle le repère. Ce repère fera de vous un observateur. Il sera pour vous l’évidence de ce qu’elles sont, de ce qu’elles pratiquent, de ce qu’elles vous obligent à établir. En toute conscience vous saurez et de ce fait, vous les désactiverez. Plus vous serez présent et attentif à leur action, plus vous vous détacherez de leur puissance et entrerez alors dans la force active de votre présence qui libèrera la transition, la modification.

Peu de personnes ont conscience de leurs peurs. Elles vivent avec elles sans le savoir. Elles se laissent emporter par elles, c’est une évidence. Et je désire ardemment que vous établissiez cette évidence en constatant les changements qu’elles occasionnent en vous. C’est le repère qu’il vous faut établir.

Lorsque vous constatez un changement brusque de comportement en vous, une déstabilisation subite, il y a obligatoirement une activation de vos peurs. Celle-ci est due à un moment donné à un mot, une phrase, une pensée, une situation qui résonne avec elles et vous renvoie leur puissance. Elles qui étaient endormies, se réveillent d’un seul coup et gagnent tout votre être pour mener leur danse réactive. Vous entrez alors dans leur pulsion et n’êtes plus maîtres de vos réactions. C’est bien évidemment en toute inconscience que vous allez et vous entrez si bien dans leur jeu que vous vous identifiez à elles sans même vous en apercevoir.

Ce jeu peut vous mener loin et aussi longtemps que vous n’aurez pas pris l’évidence de ces actions, aussi longtemps que vous n’en serez pas conscients. C’est pourquoi ce repère dont je vous parle doit s’établir en vous. Lorsque vous percevrez vos peurs, tout changera et elles diminueront peu à peu car la conscience vous indiquera que vous êtes vous et qu’elles sont elles. Vous installerez alors une vision nouvelle et l’emprise qu’elles ont sur vous faiblira.

Dans la conscience tout s’établit car vous rejoignez votre présence. Dès l’instant où vous la situez dans l’action, les liens qui vous tiennent sont coupés. Vous libérez alors le flux de votre intériorité et vous percevez les actions différemment. Vous savez. Vous entrez dans le monde de la créativité consciente et vous activez alors le recul de la négativité, de l’ombre. Chacun a un repère à acquérir pour jouer de cette possibilité. Chacun se doit de le trouver, de l’exposer à la lumière pour libérer ses peurs. Vous avez accès à cette opportunité. Soyez pleinement conscients de ce qu’elle peut établir.

–    Prenez conscience de l’activation de vos peurs. Ceci est le repère.
–    Regardez leur action. Voyez là où elles veulent vous mener.
–    Constatez seulement leur force. Ne leur résistez pas, ne vous perdez pas avec elles. Sachez seulement qu’elles sont l’évidence de la situation.
–    Laissez-les passer sans répondre.
–    Dites les mots suivants autant de fois que vous le voudrez :

« Je suis dans ma présence.
   J’active ma présence.
   Ma présence fait disparaître mes peurs. »

Visualisez en vous la lumière de votre présence. Elle est belle, elle est douce, elle est amour. Les peurs vont rapidement s’estomper pour ensuite disparaître. Vous avez gardé votre pouvoir. Vous êtes libérés de ces liens. Vous avez franchi un pas de plus dans l’avancement. L’onde négative s’en est allée. La lumière s’est installée en vous.
Voilà pour vous mes enfants, une  belle oraison, une oraison d’amour que je vous donne pour vous aider à avancer encore plus loin dans la différence de l’être pour l’Être. Soyez ceux qui saisissent ce choix d’aller encore plus loin dans la compréhension, la conscience, la transmutation. Cette vie nouvelle qui s’annonce transfigurera tous les schémas de vie que vous vous êtes imposés. Vous serez enfin libres d’aller dans la création consciente de ce qui est, dans l’univers du Tout et ses possibilités.

Je suis heureux pour vous et je reviens bientôt pour vous transmettre de nouveaux messages dans l’Esprit et la conscience.

Maha Chohan.

Transmis par Mirena, le 23/07/2009.
Vous pouvez partager ce texte à condition de le faire dans son intégralité, y compris ces deux phrases, et en faisant référence au site : www.audeladesmots.org.