L’Unité retrouvée

L’instant présent vers lequel nous nous dirigeons est une ouverture de conscience profonde qui nous fait entrer dans l’Unité. Trop longtemps nous avons cru à l’illusion et nous avons agi dans un monde de séparation. Pourtant, rien ne nous dissocie, tout est Un. Nous sommes nous, les autres, la Terre et l’univers à la fois. Lorsque nous sommes dans cette conscience, nous déployons nos immenses capacités de création car nous nous relions à l’instant présent.

La séparation de l’état humain et de l’état divin est une différence engendrée par l’ego. Dans l’état de la création divine, rien n’est séparé. Nous sommes tous frères. Nous sommes tous unis à la conscience du Tout, aux univers, aux lois qui les régissent. Seul l’ego nous différencie de cela et nous impose le doute de la liberté intérieure.

Le fait de se sentir séparés des autres met des limites. Trop d’êtres ne se font pas confiance, ne se croient pas capables de. Trop d’êtres posent des limites à leur création de vie et restent dans les fausses croyances transmises par la dualité. En se croyant séparés, le pouvoir créatif n’est pas actionné. Croire en soi, c’est savoir que tout est possible. C’est croire également en son pouvoir de création et en l’Unité. Croire en soi, c’est abattre les barrières qui nous séparent tous et c’est croire en ses propres capacités de création.

Si nous voulons agir au niveau de la terre et de l’humanité, nous devons croire en nos capacités. Nous devons nous relier à l’instant de l’éternité pour agir et précipiter notre création. La conscience est illimitée et il suffit d’accueillir son ouverture pour que les craintes et les limites soient dépassées. Nous devons nous rassembler par le cœur, nous re-connecter à notre lumière intérieure et nous unir à la Terre, ainsi qu’à tout ce qui demeure sur notre belle planète et dans l’univers. Il ne suffit pas de vouloir grandir individuellement. Il ne suffit pas de vouloir œuvrer autour de soi. Nous formons un tout qui est nous, et nous devons ouvrir notre conscience dans sa profondeur pour intégrer ce qui est.

Longtemps nous avons eu besoin de maîtres pour nous montrer la voie. Aujourd’hui, l’ère nouvelle nous ouvre à la conscience de l’Unité retrouvée pour pouvoir œuvrer et grandir. Se reconnaître ainsi, c’est se reconnecter à ses talents, à ses capacités de créations infinies. L’ouvrage universel se réalisera ainsi. L’œuvre intérieure en chacun doit nous mener au changement de notre conscience pour grandir dans la conscience du Tout.

Belle réflexion à tous…

Mirena, le 7 Février 2013.
Vous pouvez partager ce texte à condition de le faire dans son intégralité, y compris ces deux phrases, et en faisant référence au site : www.audeladesmots.org.

La magie de la vie par Maître St-Germain

Mes chers frères, voici venu le temps de la séparation du monde de la dualité. L’être humain a grandi avec les énergies de la troisième dimension. Vous avez progressé avec elles et aujourd’hui, vous avez un choix important à prendre pour pouvoir aller dans l’ère nouvelle, l’ère de la progression de l’amour en votre centre et également celle de la liberté intérieure. Vous savez cela mais il est vraiment temps d’entreprendre votre devenir avec volonté et rigueur.

La tâche du chercheur de vérité est une constance qui doit s’implanter en vous. Elle est aussi celle d’une recherche intérieure profonde. Chaque être est doté d’une luminescence qu’il doit retrouver. Pour cela, l’identification à l’Être ainsi que la conscience sont les outils les mieux adaptés à la découverte de soi.

Nombreux sont ceux qui se perdent à force de recherches extérieures. Nombreux sont ceux qui s’épuisent car ils ne trouvent pas la réelle ressource pour demeurer dans l’expression de leur JE SUIS. Ils s’évadent par le savoir de leur mental. Ils se limitent par le manque d’expériences dans l’accueil de la vie. Ils dirigent plutôt qu’ils n’accueillent. De ce fait, ils ne peuvent savoir ce qu’est la foi, ce qu’est la guidance intérieure, ce qu’est le lâcher prise. Et pour pouvoir poursuivre dans cette nouvelle ère, vous devez lâcher tout votre contrôle pour permettre à la nouvelle vie de s’implanter sur votre chemin afin de vous guider par sa lumière. Vous devez vivre le lâcher prise.

Si vous poursuivez dans le contrôle, vous ne pouvez avoir foi en ce qui vient. Chaque contrôle est un pouvoir humain, un pouvoir de votre mental. Avec lui, il est impossible d’aller avec seulement la foi et l’amour. Dans ce cas, vous poursuivez avec les énergies de la séparation et rien ne vous rapproche de votre lumière intérieure. Celle-ci ne peut prendre les commandes et vous ne pouvez vous laisser aller dans le lâcher prise.

Vous avez longtemps dirigé vos vies. Aujourd’hui, vous devez pourtant lâcher ce contrôle. Vous devez accueillir ce qui vient avec foi et amour car seules ces énergies seront l’ouverture nouvelle. L’ouverture d’une progression intérieure qui vous fera dépasser tous les anciens schémas de la dualité. Si vous avez foi en la vie, vous ne pouvez vous raccrocher au passé. Vous devez couper tous les liens qui vous dirigent et lâcher le contrôle, lâcher vos peurs, lâcher le pouvoir de votre mental. Si votre ouverture de conscience est assez grande, assez profonde, vous pouvez le réaliser.

Lâcher le contrôle ce n’est pas baisser les bras et abandonner l’œuvre à réaliser. Le lâcher prise est une ouverture de conscience profonde qui permet de comprendre et d’intégrer que tout ce qui vient à vous, est nécessaire à votre œuvre de réalisation intérieure. Ainsi, vous accueillez ce qui est bon pour votre progression et également, ce qui est à sa place. Si vous luttez, vous bloquez l’énergie de vie et vous limitez votre progression. L’univers est le seul à savoir ce qui est bon pour vous et pour votre liberté individuelle, sachez-le.

Parfois, vous ne comprenez pas ce que la vie vous envoie. Mais si vous laissez se faire les choses, si vous acceptez que tout est à sa place et que le meilleur viendra pour vous ensuite, vous lâchez le contrôle sur ce que vous désirez et permettez à la vie de vous envoyer ce qui est pour vous.

La magie de la vie est cela. Elle est la marque de la nouvelle ère. Vous devez apprendre avec toute cette raison, avec tout ce savoir divin que nous tous, les Êtres de lumière, nous vous enseignons par nos messages. Nous vous offrons de nombreuses guidances qui doivent toutes être prises en considération. Vous avez tout à votre portée pour grandir dans les meilleures conditions. Le contrôle vous maintient dans la souffrance intérieure. Ce que vous voulez n’est pas forcément ce qu’il vous faut. Comprenez mes mots et accueillez ce qui vient à vous. Lâchez votre mentalisation négative car celle-ci essaie par tous les moyens de vous diriger pour rester au pouvoir. Vous l’avez développée mais maintenant, vous devez revenir dans le pouvoir du cœur et le libérer pour être réellement libres, libres d’être qui vous êtes, avec la puissance de votre centre qui développera vos pouvoirs divins. Chacun possède ces pouvoirs intérieurs. Chacun peut les développer avec le cœur et avec son ouverture. Tout est réalisable et vous allez œuvrer en ce sens pour vous permettre de le découvrir.

La puissance du cœur est la force de ce nouveau monde. Le mental doit se taire. Son pouvoir est terminé. La nouvelle vie ne peut prendre forme qu’avec une œuvre intérieure basée sur l’amour de soi et de la vie, sur le lâcher prise et l’accueil, sur la compréhension de ce qui doit partir pour laisser la place au nouveau. Vous devez intégrer que tout ce qui est, est le meilleur pour vous. Ainsi, vous limiterez le pouvoir de votre mental négatif et développerez la puissance de votre cœur.

Le savoir humain n’est plus nécessaire. Seul le lâcher prise et l’amour seront les meneurs de cette nouvelle ère qui sera celle de la liberté.

Je vous ouvre la compréhension. Prenez-la et gardez-la bien précieusement. Car l’avenir n’est plus à la volonté de l’homme. L’avenir est l’homme avec simplement sa liberté.

Maître Saint-Germain.

Transmis par Mirena, le 16 Juin 2012.
Vous pouvez partager ce texte à condition de le faire dans son intégralité, y compris ces deux phrases, et en faisant référence au site : www.audeladesmots.org.

                                                                           

La liberté de l’être

Nous voici à l’entrée d’une ère de changement et d’ouverture sur l’Amour. La dualité prend fin. Toute notre négativité doit se défaire de nos pensées, de nos paroles, de nos actes et de notre corps. Nous devons lâcher prise sur tout ce qui nous retient dans la dualité. Outre la tâche individuelle d’avancer dans la lumière et d’œuvrer chaque jour à ce renouveau, nous devons aussi purifier notre corps de tout le négatif qui y est inscrit.

Nous ne devons pas renier le passé, ni lutter contre cette forme humaine qui nous a permis d’avancer et d’expérimenter. Le jeu de rôles de que nous avons joué lors de nos nombreuses incarnations nous a aidé à dépasser l’ombre pour trouver la lumière. Tout ce que nous avons vécu, nous a fait grandir. Nous avons dépassé les épreuves, nous avons connu les opposés : le mal pour le bien, le noir pour le blanc, le négatif pour le positif. Tout a été parfait dans tout ce que nous avons vécu car notre âme a choisi l’expérience de la dualité pour sa réalisation.

Alors aujourd’hui, nous devons remercier notre âme et l’univers pour ce que nous avons vécu. Grâce à elle, nous avons marché pas à pas vers la lumière et nous avons progressé. Nos souffrances ont été mal vécues car nous étions sur le plan de la dualité. Souvent, nous n’avons pas su lâcher pour accueillir la compréhension. Souvent, nous avons été blessés et nous avons souffert. Mais nous avons grandi au travers de la dualité et par la dualité. Les choix de nos incarnations ont été les nôtres, en accord avec notre âme et également en accord avec ceux qui nous entourent.

Notre ouverture de conscience doit se faire de plus en plus profonde pour pouvoir lâcher cette dualité qui nous colle à la peau. Nous devons comprendre et intégrer que tout le négatif vécu n’a été qu’un passage, qu’il avait un sens pour notre avancement, et que désormais nous pouvons nous ouvrir à l’Amour. Nous devons comprendre que les autres ont été nos miroirs. Ils nous ont aidés à dépasser notre ombre afin que la lumière se révèle en nous. Pour cela, nous devons faire un travail purificateur pour découvrir nos êtres de ces voiles sombres, pour couper tous les liens qui nous retiennent au négatif. Nous devons dépasser la dualité en rectifiant nos pensées, nos paroles et nos actes de chaque jour. Nous devons aussi aller au-delà en purifiant notre ADN pour y enlever tout le négatif qui y est inscrit. Car celui-ci nous maintient dans des schémas et des comportements qui nous lient à la dualité, à la peur, à la souffrance. Nous sommes tenus par leurs liens et nous ne pouvons évoluer librement.

La liberté de l’être nous appartient. Pour la trouver, nous devons couper et transmuter en lumière tout ce qui nous lie à la dualité et au négatif que nous avons vécu. Les blessures et les souffrances que nous avons vécues lors de toutes nos incarnations sont inscrites dans notre ADN. Elles nous freinent fortement. Elles nous maintiennent dans un passé qui est maintenant dépassé. Bien des êtres ont du mal à franchir cette étape.

Actuellement, les Maîtres de l’univers nous offrent de beaux cadeaux pour nous permettre de franchir ce cap important. Nous vivons des moments de grâce et les délivrances sont nombreuses. Ils nous tendent les outils nécessaires afin que nous retrouvions notre liberté. Nous n’avons qu’une seule chose à faire : les prendre. Si nous restons en retrait, si nous doutons de ce qui peut nous alléger, nous ne pourrons franchir ce passage. Nos fardeaux de 3° dimension sont lourds, si lourds que nous ne pouvons plus les porter. Les souffrances peuvent être évitées et pour cela, nous devons lâcher notre ego car il nous fait douter sur ce qui nous permettrait de nous envoler vers l’Amour. Il nous retient par son pouvoir. Il nous murmure sa raison négative et nous maintient sous sa coupe. Notre ouverture de conscience sur cette compréhension est nécessaire.

Pourquoi rester sur un passé qui nous fait souffrir ?
Pourquoi nous ôter la capacité d’entrer dans le monde de l’Amour ?
Pourquoi lutter ?

Bientôt nous ne pourrons plus porter cette lourdeur. Bientôt le monde de la dualité s’écroulera et emportera avec lui tout ce qui est sur le même plan. Il est temps que nous options pour l’allègement de nos corps et de notre corps. Il est temps que nous nous envolions enfin vers cette liberté qui nous tend les bras. Ceci est la vraie liberté.

Avec elle nous pouvons évoluer sans toutes les attaches négatives qui nous relient au passé. Nous pouvons ainsi avancer avec l’Amour qui se trouve dans notre cœur. Avec elle, nous respirons cet Amour. Nous regardons avec Amour. Nous vivons cet Amour. Nous pensons, parlons et agissons avec lui. Nous baignons dans sa douceur et également dans sa puissance. Nous le transmettons et nous déployons ainsi nos ailes de lumière pour de belles et grandes réalisations. Nous sommes enfin libres ! Libres d’évoluer avec toutes nos capacités ! Libres d’être qui nous sommes, sans lien, sans mental négatif mais avec l’Amour de notre centre qui n’est autre que l’Amour divin … 

Je vous souhaite une belle réflexion dans l’Amour de votre cœur.

Mirena, le 24 Mai 2012.
Vous pouvez partager ce texte à condition de le faire dans son intégralité, y compris ces deux phrases, et en faisant référence au site : www.audeladesmots.org.

 Osons porter notre regard au-delà de l’amour humain !

Lâcher le contrôle

Depuis toujours nous contrôlons notre vie mais aussi celle des autres. Nous avons peur de lâcher, peur d’être sous l’emprise des circonstances de la vie, peur de perdre notre pouvoir, peur d’être nous-mêmes et sans tous nos repères qui forment notre existence.

Or ce contrôle qui forme une parfaite unité avec nous-mêmes et dont nous n’avons pas réellement conscience, nous oblige à bifurquer dans notre vie, à changer les directions et les opportunités qui viennent à nous, si celles-ci ne sont pas en accord avec ce que nous désirons. Et ce que nous désirons n’est pas forcément ce qui convient le mieux à notre avancement. C’est pourquoi, certaines situations se trouvent bloquées ou avancent avec difficulté.

Nous désirons certaines choses, certaines relations, certaines situations, certaines rencontres et nous nous employons à tout remuer afin qu’elles aboutissent car cela est notre vouloir. Mais nous ne voyons pas qu’en contrôlant notre vie, nous bloquons l’énergie de vie qui ne peut se dérouler et venir à nous pour nous apporter ce qui est le plus approprié à notre chemin et à notre progression intérieure. Ainsi nous forçons les choses et se positionnent alors les blocages, car nous ne sommes plus axés sur notre chemin de vie.

Bien entendu, nous avons toujours notre libre arbitre pour les choix que nous faisons. Mais il faut savoir que dans notre évolution, nous pouvons prendre le chemin le plus court mais aussi le chemin le plus long. Tout est possible. Lorsque vous partez en randonnée, plusieurs chemins s’offrent à vous. Vous pouvez prendre le plus court. Vous pouvez prendre le plus long. Certains chemins sont faciles ou difficiles. D’autres sont directs ou bien vous éloignent de votre but. Certains même peuvent vous perdre. D’autres encore sont plaisants ou déplaisants. Tout dépend du choix que nous faisons. En contrôlant ce que nous désirons, nous ne nous ouvrons pas forcément à ce que désire notre âme. Nous avons des situations à vivre pour nous re-connaître et les éloigner ne sert à rien car, tôt ou tard, elles reviendront.

Nous contrôlons également les autres. Nous établissons un pouvoir sur leur vie et nous ne les laissons pas libres d’avancer comme ils le désirent, avec leur pleine volonté de choix. Nous voulons qu’ils agissent comme nous aimerions qu’ils agissent. Nous voulons qu’ils choisissent ce que nous aimerions qu’ils choisissent. Nous voulons qu’ils prennent le chemin que nous aimerions qu’ils prennent… Car nous croyons que le meilleur pour eux dépend de ce que nous voulons. Or, nous ne comprenons pas que la vie de chacun est un territoire libre qui ne doit pas être envahi par le pouvoir de l’autre. Le chemin de chacun doit être déterminé par un choix personnel, en fonction de ce que la personne veut vivre pour avancer vers la compréhension. Nous ne pouvons influencer l’avenir de l’autre par le pouvoir du contrôle des situations et des choix de vie de chacun.

Nous devons prendre conscience de ce contrôle que nous exerçons. Nous devons comprendre que tout est à sa place et que chacun a une place bien précise dans sa propre vie. Le contrôle provoque des tensions dans le corps et l’esprit de chacun ainsi que dans les relations. Il provoque également des blocages sur les chemins de vie et nous rencontrons alors des problèmes pour avancer, des souffrances aussi. Nous ne comprenons pas que le meilleur pour notre compréhension n’est pas là où nous voulons qu’il soit.

Laissons donc notre vie se dérouler facilement en ne mettant pas d’opposition, ni de blocage. Accueillons-la avec amour et foi. Ce qui vient est le meilleur pour notre compréhension car le hasard n’existe pas. Si nous lâchons le contrôle, alors se positionneront devant nous les opportunités d’avancement. Le meilleur pour nous et pour les autres n’est pas obligatoirement ce qui nous voulons. Entrons dans cette ouverture de conscience et laissons la vie prendre les commandes de notre vie et de la vie de ceux qui nous entourent. 

Mirena, le 21 Avril 2012
Vous pouvez partager ce texte à condition de le faire dans son intégralité, y compris ces deux phrases, et en faisant référence au site : www.audeladesmots.org.